Tag

body positive

Browsing

Difficile de passer à côté via Instagram et Snapchat, mais vous ne saviez peut-être pas que j’ai eu l’occasion d’être invitée à la MIM Party, jeudi 8 octobre.

Mim est une marque bien connue du grand public, que jusqu’alors, j’associais à un style plutôt adolescent.

Mais ne vous y trompez pas, il y a du changement dans l’air. En effet, la marque nous a permis de découvrir un peu plus largement, sa ligne grande taille femme baptisée Curve by Mim.

soirée-mim-party-thecrazysoprane-bigornot-matoushi-ninaahbulles
Big Or Not To Big / Matoushi / Ninaah Bulles © Ninaah Bulles

Les coups de cœur ont été mode, mais aussi humain. Je tenais à souligner que la présence de mes Curvy girls a largement contribué à faire de cette soirée, un véritable bon moment .
Anaïs aka Anaïs Pénélope, Audrey aka Big or not to big, Ninah aka Ninaah Bulles , Alice aka Les carnets d’alice et toutes les autres.

Vous êtes des filles aux personnalités incroyables et vous me rendez fière d’être une French curvette .

Un dernier mot qui s’adresse à Gaëlle aka The curvy and curly closet. Là où les jugements de valeur et les idées reçues nous séparent, tu as tout de même réussi à réunir des blogueuses plus size et des blogueuses classiques.

Tu as réussi à nous transmettre ta motivation et ton bonheur, ta contribution dans ce projet nous inspire et on ne peut que te féliciter.

soirée-mim-party-thecrazysoprane-lescarnetsdalice-ninaahbulles
Les carnets d’Alice / Ninaah Bulles © Ninaah Bulles
soirée-mim-party-thecrazysoprane-thecurvyandcurlycloset
The curvy and curly closet © Les carnets d’Alice

Les nouvelles collections

Je vais être tout à fait honnête, pour moi la marque était has been et un peu cheap, mais surtout, je me disais « J’ai passé l’âge ».

Néanmoins, une marque qui investit dans l’évolution de son image en créant une ligne grande taille femme, à tout mon respect.

La collection Fête

Une jolie collection qui nous propose tout une gamme de chaussures, robes et accessoires de soirée. Idéal pour le nouvel an, Noël ou tout événement habillé et important pour vous.

On y retrouve beaucoup de prune, de noir et bien sûr, des paillettes et strass. Pour ma part, j’ai craqué sur cette robe sans manches avec des empiècements dentelle à pois.

La collection Curve by Mim

La surprise fut très bonne et je dois dire que j’ai eu plusieurs coups de cœur pour certaines pièces, notamment dans les robes.

Je suis allé essayer toutes les pièces en magasin et ça a confirmé le bien que je pensais déjà, au niveau des matières et des coupes.

La ligne est déjà disponible en ligne et vous y trouverez également la liste des magasins où elle est distribuée (ce n’est pas encore le cas pour tous, il faut donc que vous vérifiiez). Gros coup de cœur pour les robes chemises.

La collection classique

La collection d’automne typique avec toutes les couleurs tendances du moment : le camel, le marsala, sans oublier l’écru, le marron et le rouge.

On retrouve beaucoup de laine, type poncho, gros gilet à frange, on est à fond dans la tendance folk et on adore ça. Pareil du côté des accessoires, capeline, sautoir attrape-rêve, boucles d’oreilles à plumes, la marque a visé juste.

Le petit conseil

Je n’ai pas besoin de parler du fait que je suis ronde car ça se voit. Pour moi, ce n’est pas un critère qui me définit en tant que personne, je suis comme ça, c’est tout.

Je ne l’ai pas toujours revendiqué, je ne l’ai pas toujours assumé, mais j’ai appris à faire de mes complexes, des atouts. L’axe du blog, c’est bien celui-là : cultiver sa différence et apprécier qui vous êtes, peu importe votre physique et votre morphologie.

Cela ne signifie pas, que c’est facile, si vous êtes très mal dans votre peau, vous avez le droit de vouloir changer. Il faut écouter son cœur et faire ce qui vous semble juste pour vous et ceci est valable pour les femmes, mais bien sûr, les hommes également.

En revanche si vous avez envie de vivre, tout simplement, sans vous attarder sur le regard des autres, c’est le meilleur conseil que je puisse vous donner.

Je suis fière d’être curvy et de montrer aux mauvaises langues et aux ignorants que le style n’est pas une affaire de taille.

Relooking: les impressions d’Audrey

Relooking – Partie 1

 » Il y a 6 ans, je suis devenue maman d’un charmant petit bonhomme, pour la première fois. Et, il y a 3 ans, une petite princesse est venue compléter le tableau. Tu sais que tu es devenue maman quand tu délaisses les blogs mode pour te plonger avidement dans les blogs de maman.

Exit les ootd, les streestyle, les fashiondiary et autres butins de soldes, bonjour les cacas de bébé, les écharpes de portage, les conseils alimentaires, les débats allaitantes versus biberonnantes. Mais, non être maman ce n’est pas que sourire des bêtises de son enfant, s’attendrir de ses premiers mots ou fondre d’amour devant ses premiers pas comme dans une publicité Blédina, c’est aussi entrer dans un no man’s land maternel où la seule éclaircie est la perspective d’une sieste de quelques heures d’affilée.

Oui, la jeune maman a les cheveux hirsutes, le teint terne et des tâches de vomi sur l’épaule. Êtres maman, c’est aussi tomber dans une faille spatio-temporelle et se rendre compte sur le tard que l’on s’est un peu oubliée en route. Ma petite puce a 3 ans, il était temps que je me secoue.

J’avais un peu repris le contrôle de mon corps en me mettant à pratiquer le sport le plus pratique, le moins cher et le plus adaptable aux exigences des contraintes de la vie de maman : la course à pied. Mais côté look ce n’était pas encore ça. C’était sans compter la rencontre avec une bonne fée de la mode : Nathalie. Et oui : j’étais revenue un peu à mes premiers amours et je surfais à nouveau sur quelques blogs de mode dont faisait partie celui de Nathalie.

 Lorsqu’elle a proposé un relooking à ses lectrices, j’ai sauté sur l’occasion. Cette journée a été à la hauteur de mes attentes : non seulement, j’ai pu profiter des conseils de mode de Nathalie qui m’avait préparé une tenue aux petits oignons (une jupe-short dans un très beau bleu, un joli pull gris, de splendides sandales assorties à une pochette très chic et un collier girly) mais ma bonne fée fashion n’était pas venue seule.

J’ai bénéficié d’un maquillage sur-mesure par la délicate Clémence. Elles ont su toutes les deux me mettre à l’aise. Ici point de bloggeuse inaccessible qui se prendrait pour Anna Wintour ou Carine Roitfeld, mais on se croirait plutôt à un déjeuner entre copines. J’ai 35 ans mais me revoilà à 20 ans en train de causer chiffons et make-up.

Bon, je ne sais toujours pas où mettre mes mains, comment sourire à l’objectif, un comble pour une future photographe. Je suis timide, mais je me soigne… Mais je compte bien mettre en pratique les conseils éclairés de Nathalie, mais aussi ceux de Clémence, montrer un peu plus mes jambes affinées par le running et remettre un peu de couleurs dans mon dressing.

Je remercie encore les 2 bonnes fées de s’être penchée sur mon cas et d’avoir donné de leur temps pour rendre à une maman, trop occupée à aimer les siens, le goût de s’aimer un peu elle-même.  »

Crédits photos: Camille

Si vous souhaitez vous aussi bénéficier de nos conseils et notre expertise, vous trouverez toutes les informations en cliquant sur le logo Votre styliste personnelle.

Relooking: la rencontre

On me demande très régulièrement, des conseils de style, des inspirations looks pour des occasions particulières, des magasins où trouver des pièces tendances. J’apprécie d’écouter, conseiller, essayer de trouver des solutions adaptées (On dirait mon discours d’assistante sociale ) pour permettre à une femme (ou un homme aussi d’ailleurs), de se sentir bien.

Il y a plusieurs mois, j’ai proposé un relooking à mon lectorat, organisé par mes soins et c’est donc Audrey que j’ai choisie. Son envie de changement m’a touchée et elle s’est donc retrouvée entre mes mains sur le thème « Maman chic« . Ce relooking de maman était un défi que j’avais hâte de relever. 

Audrey est une maman de 36 ans. Être maman, c’est un vrai job à plein temps, du coup pas évident pour elle de sortir de l’uniforme : jean basket, pull noir. Elle aime les talons, mais en porte peu, car pas pratique quand on doit courir partout avec les petits loulous, du coup, elle les réserve aux occasions particulières.

Dans sa penderie, beaucoup de noir(que ça en fait d’après elle), peu d’accessoires et de bijoux. Coté maquillage, elle ne se maquille pas du tout, juste un peu pour des occasions. Elle a une morphologie de type pyramide inversée, soit en V. Ce qui signifie qu’elle a les épaules plus larges que ses hanches, une forte poitrine, mais une taille fine et un bassin étroit.

J’ai donc voulu partir sur un look qui mettra ses jambes et sa taille fine en valeurs sans trop camoufler sa poitrine et lui permettre d’être féminine et sexy tout en tenant compte de son âge et le fait qu’elle soit maman. Pour résumer, elle veut : de la couleur, de la féminité, faire de ses complexes des alliés.

Je me suis fixé deux objectifs, lui créer un look féminin mais fonctionnel, à un prix raisonnable. C’est donc dans un total look de la griffe anglaise New Look, que vous aller la retrouvez.

TENUE NEW LOOK

Tenue choisie et composée par moi / Jupe short – Pull court – Collier fantaisie – Pochette oversize – Sandales

Relooking
Jupe short – Pull court – Collier fantaisie – Pochette oversize – Sandales

MAKE-UP MAC (journée et soirée)

Les deux visuels make-up ont été réalisés par Clémence Guider

L’équipe :

  • Clémence : maquilleuse professionnelle chez MAC et Instagrammeuse émérite !
  • Camille : photographe de talent et la seule qui comprend lorsque je signe(communique en L.S.F).

Les cadeaux d’Audrey

  • La tenue New Look complète.
  • Un sac cadeau (une crème pour les mains et un vernis And Other Stories, un gel douche Yves Rocher).
  • Une trousse de maquillage MAC contenant quelques produits utilisés pendant le relooking notamment un rouge à lèvres et un gloss (offert par ma partenaire Clémence).
  • Les clichés du shooting.

Alors que pensez-vous du nouveau look d’Audrey ? C’est toujours particulier de rencontrer une lectrice, de parler avec elle du blog, mais aussi d’elle, sa vie, ses projets. Cette rencontre m’a fait très plaisir. Fouiner, chercher, identifier une tenue à une photo, un pseudo, c’était inédit pour moi avec quelqu’un que je ne connais pas.

Vous vous demandez peut-être qui est la bombe de ce spot publicitaire. Connue et reconnue chez l’oncle Sam, peut-être un peu moins en Europe, il s’agit d’Ashley Graham, top américaine. Alors pourquoi je vous parle d’elle ? Parce que c’est le genre de personne qui vous inspirent, vous motive. Elle est top model plus size et vient juste de réaliser quelque chose d’exceptionnel. Égérie de la marque de maillot de bain Swimsuitsforall et après avoir fait quelques belles couvertures comme le Elle Québec en 2014, elle devient la première mannequin grande taille à être choisi pour incarner l’édition maillot de bain du célèbre magazine Sport Illustratted. L’édition spéciale est parue le 9 février et pour la première fois, on y découvre un mannequin dit « grande taille » posant en bikini et plus sexy que jamais. Je crois qu’en voyant ces clichés, elle met tout le monde d’accord et ferme le clapet des intolérants. You may be wondering which is the bomb of this commercial. Known and recognized Uncle Sam, maybe a little less in Europe, this is Ashley Graham, top American model. So why do I speak of her? Because that’s the kind of person that inspire you, motivate you. It’s plus size supermodel and just do something special. Muse of the Swimsuitsforall swimsuit brand and after doing some beautiful covers like Elle Québec in 2014, she became the first large model being chosen to embody the swimsuit edition of Sports Illustratted famous magazine. The special edition was published on February 9 and for the first time, we discover a model called « large » posing in bikini and sexier than ever. I think that seeing these pictures, it puts everyone agrees and closes the valve intolerant.

"ashley plage, sports illustrated"La révolution est en marche, cela fait quelques temps que les marques et les créateurs commencent à se réveiller et à vouloir proposer d’autres visuels, d’autres silhouettes, d’autres normes, des beautés diversifiées qui nous permettent à nous femmes lambdas, de se reconnaitre un peu plus dans la mode actuelle. Aujourd’hui, les « Plus Size » sont mises en avant dans des projets photos (la série sortie en decembre dernier par la photographe Victoria Janashvili, en est un des exemples), dans les magazines (Vogue a publié en novembre un éditorial sur la lingerie dédié à la diversité des corps. Intitulé « Give me a D! Give me an F! » avec des photos en lingerie mettant en scène des guests comme Candice Huffine ou Marquita Pring et bien sur Ashley Graham.),  sur les réseaux sociaux on cultive la culture du proud and curves et on fait de nos rondeurs un atout, à l’image du mouvement « Healthy is the new skinny« . Il est important de faire évoluer les mentalités, de parler de l’image de soi, de son corps. Je suis ronde ou grosse comme on veut (on ne va pas se la jouer langue de bois) et je rentre dans la catégorie grande taille, je défends la mode pour tous, je revendique la beauté pour toutes les morphologies et c’est grâce à ce genre de personnalités que le fait d’être catégorisée comme blogueuse plus size ne me dérange plus, mais me rend fière. Au mois d’avril, j’assisterais à la Pulp Fashion Week , deux jours de mode et de rencontres autour des mannequins grandes tailles, mais aussi de marques et de créateurs pour nous les Curvy girls. J’ai hâte d’assister aux défilés et de vous en parlez. Je trouve ça dommage qu’on en soit là, que voir une ronde dans les magazines soit exceptionnel, qu’il y ait une Fashion Week spécial pour les rondes, qu’il y ait des sites de rencontres spécial pour les ronds. Cette forme de ségrégation est insultante et frustrante mais c’est malheureusement ce que l’on voit partout. Alors je ne suis pas là pour dire que être ronde/grosse c’est super, c’est confortable, tout le monde s’assume c’est génial, car c’est loin d’être le cas. Si certaines le vivent bien et sont d’ailleurs absolument sublimes, pour l’autre moitié de la population c’est une souffrance. Une souffrance qui prend de l’ampleur et détériore l’image que l’on peut avoir de soi, quand on feuillette les magazines et qu’on voit toutes ces nanas filiformes. Alors je dirai simplement que l’on doit toutes se considérer belles, chaque beauté est unique et personne n’a le droit d’en juger. Pour celles que ça intéresse, j’ai fait il y a peu, un article sur les collections Plus Size de prêt-à-porter grand public, vous pouvez retrouver cet article ICI chez ElleaThe revolution is on, it’s been a while that brands and designers are beginning to wake up and want to propose other visual, other figures, other standards, diverse beauties that allow us to girls next door, to recognize a little more in the current fashion. Today, « Plus Size » are highlighted in photo projects (the series released last December by photographer Janashvili Victoria, is one example), magazines (Vogue published an editorial in November on Lingerie dedicated to the diversity of bodies. Entitled « Give me a D! Give me an F! » with pictures in lingerie featuring guests such as Candice Huffine Marquita Pring and well Ashley Graham.) on social networks is cultivate the culture of proud and curves, like the movement « Healthy is the new skinny ». It’s important to change attitudes, to speak of the self-image of his body. I’m curvy or as big as you want (we’re not going to play the jargon) and I enter the big category, I forbid fashion for all, I claim the beauty for all body types and it is through this kind of personalities being categorized as blogger plus size doesn’t bother me, but makes me proud. In April, I would attend the Pulp Fashion Week, fashion and two days of meetings around large size models, but also brands and designers for us curvy girls. I look forward to attending the shows and you talk. I find it a pity that in being there, what to see a round in the magazine is exceptional, there is a special Fashion Week for round, there are special dating sites for round. This form of segregation is insulting and frustrating but that’s unfortunately what we see everywhere. So I’m not here to say that be curvy / fat is great, it’s comfortable, everyone assumes it’s great because it’s far from being the case. If some of the live well and are also absolutely sublime, the other half of the population is suffering. A suffering that is growing and damages the image that can be self-evident, when one leafs through magazines and you see all these threadlike girls. So I’ll just say that we should all consider themselves beautiful, beauty is unique and each one has the right to judge.

"ashley graham et les garçons""ashley graham, piscine" "ashley graham, maillot rouge"Crédits Photos: Swimsuitsforall

Don't let the opinions of others consume you .

Et n’oubliez pas, avec des copines, nous organisons un vide-dressing samedi, on vous attend nombreuses, pour vous rencontrer et pour vous permettre de shopper notre dressing à petits prix ! Et contrairement à tous les vide-dressing de blogueuses, vous trouverez dans le notre des pièces qui dépassent le 40!! N’hésitez pas à vous inscrire sur notre événement Facebook qu’on puisse évaluer combien de personnes seront là :)

"opération blogueuses, vide-dressing"