Maternité & Parentalité

Aider votre enfant à accueillir sa colère grâce au dessin

Le cerveau des enfants est immature donc gérer leurs émotions, comprendre ce qui les traverse, ce n’est pas une chose aisée à faire pour eux. Je l’ai vite compris en pratique avec ma fille ainée ! Ma grande hypersensible a eu des périodes très difficiles de ce point de vue-là, et elle ne pouvait exprimer ses émotions que d’une seule manière : se jeter au sol violemment en hurlant et pleurant, pendant de nombreuses minutes.

Elle a déjà une belle intelligence émotionnelle alors j’ai cherché des outils pour l’aider à exprimer et évacuer ses émotions. J’utilise la respiration, la relaxation, mais aussi le dessin. C’est un super outil pour permettre à votre enfant d’évacuer quelque chose qu’il n’arrive pas à exprimer avec la parole.

Un exercice parfait pour aider votre enfant gérer ses émotions

Quelques conseils

  • Apprenez à votre enfant les émotions de base (joie, tristesse, colère et peur) et surtout aidez-le à les reconnaître au travers du langage corporel. Vous pouvez par exemple utiliser un miroir, devant lequel vous allez lui montrer.
  • Prenez les émotions de votre enfant au sérieux ! Il ne fait pas “du cinéma”, il ne fait pas “semblant”, il ne fait pas “exprès”. Les émotions sont ce qu’elles sont, ni négatives, ni positives, mais elles transmettent des sensations qu’il ne faut pas nier.
  • Contrairement à un sentiment, une émotion est temporaire, elle finira par disparaître, mais il faut l’accueillir et l’accompagner.
  • Accompagner votre enfant dans la reconnaissance et l’accueil de ses émotions, va lui permettre de renforcer son estime de soi et sa confiance en soi. Mais au-delà de ça, cela va lui permettre d’identifier ses besoins et donc les satisfaire.

Comment aider votre enfant à dessiner sa colère ?

ETAPE 1

Quand vous observez que votre enfant est dans une situation de crise et qu’il lui ait impossible de se calmer seul, commencez par lui dire que vous comprenez ce qu’il ressent.Il se sentira compris, réconforté et aura de moins en moins tendance à déborder les prochaines fois.

ETAPE 2

Proposez-lui de “dessiner sa colère” pour pouvoir évacuer et accompagner la démarche. Pendant que votre enfant dessine, demandez-lui pourquoi il utilise telle couleur, qu’est-ce que représente cette forme ? Comment tu te sens en dessinant ? Sur quelle échelle mettrais-tu ta colère maintenant ?

ETAPE 3

Une fois que le/les dessins sont terminé(s), vérifiez avec votre enfant que c’est bien terminé, en lui demandant comment il se sent. Puis on lui demande de froisser les dessins et de les mettre à la poubelle, car “la colère, on n’en veut pas” alors maintenant qu’elle est sortie, on lui dit au revoir et à la poubelle.

Cela a été très bénéfique pour elle car au-delà d’évacuer, elle peut désormais verbaliser ce qu’elle ressent. N’hésitez pas à me dire si vous testez cet exercice en situation avec votre enfant.

No Comments

    Hâte de lire votre avis

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.