Tag

lifestyle

Browsing

C'est toujours une bonne idée d'aller regarder ce qu'on a écrit les années précédentes, je me suis donc plongé dans ce que j'avais écrit dans ma rétrospective de l'année dernière et finalement, il y a pas mal de chose que je pourrais reprendre. Cette année n'a pas apporté grand chose, ce n'était ni mal, ni bien, c'était juste le temps qui passe et suit son cours, en somme la vie quoi !

Elle a quand même été marquée par un événement : le premier anniversaire de notre fille. Que le temps file, son anniversaire m'a permis de voir le chemin parcouru et de me rendre compte que je suis toujours aussi ébahie d'amour et de reconnaissance devant cette fille dont j'ai la chance, d'être la maman.

Crédits Photos © CAS SANS DRAPS

Bonne année 2019

Alors, le bilan ?

L'année dernière, je vous parlais de pacs, accouchement, il y a également eu le bilan de ma première année de Sleeve, l'évolution du blog, mon estime de moi et je terminais sur un objectif ou plutôt une envie : lâcher-prise.

Je ne peux pas vraiment dire que ça été un succès en 2018, j'ai encore du travail à ce niveau-là ! Je suis hypersensible, susceptible et intransigeante, mais je suis également loyale, fidèle, aimante et entière. Croyez-moi, être comme cela, ce n'est pas si simple au quotidien, car mes émotions sont constamment à fleur de peau.

Alors je ne vous dirais pas que j'ai des résolutions, cela fait plusieurs années maintenant que je ne réfléchis plus comme ça, mais en revanche, je me fixe toujours des objectifs, des trajectoires pour l'année en me promettant de tout mettre en œuvre pour y arriver ou du moins avancer.

Le gros point noir de 2018 a été d'un point de vue professionnel. Je ne me sens plus bien dans mon métier d'assistante sociale et le poste que j'occupe actuellement, en arrive à m'en dégoûter totalement. Une directrice humaine, mais une équipe malveillante et surtout, un public particulier que j'ai de plus en plus de mal à côtoyer. En fait, je ne souhaite plus travailler dans l'enfance en général, alors que ça toujours été mon domaine de prédilection : protéger et accompagner nos petits bouts.

Mais être blogueuse, travailler dans ce milieu, m'a montré que je pouvais me lever le matin et être heureuse d'aller bosser ! Gérer mon emploi du temps comme je veux, être mon propre patron, choisir mes projets, quand je vis toutes ces expériences, c'est là que je suis bien.

Bonne année 2019
Bonne année 2019

Mes envies pour cette nouvelle année

Alors mon premier objectif 2019, c'est de démissionner et de trouver un poste hors du social, dans lequel je me sens bien. J'ai commencé l'année en lançant mon agence influenceurs et j'espère que cette année me permettra d'y consacrer du temps pour la développer et avancer dans ce projet qui est vraiment, mon bébé.

Ma seconde envie concerne notre style de vie, j'ai vraiment envie de vous parler encore plus ici des choix que l'on fait pour aller vers un mode vie et de consommation plus green et plus clean. Sans être une écolo, j'ai pris conscience du mal que l'on fait à notre planète et on a le souhait de montrer le bon exemple à notre fille, en posant des actes quotidiens auxquels on peut se tenir.

Côté alimentation et sport, j'ai bien l'intention de continuer à manger correctement, mais j'ai aussi l'envie de me lancer plus de challenge sportif. J'ai toujours adoré les défis, la compétition et j'ai envie de me relancer ce type d'objectif. J'ai encore quelques kilos de grossesse à perdre, et je compte bien y venir à bout cette année, avec bienveillance et patience.

Début janvier, j'ai eu 29 ans et finalement, l'approche de la trentaine ne m'effraie pas du tout au contraire, car j'ai le sentiment en vieillissant, d'apprendre toujours plus, à me connaître et ça fait un bien fou. Il m'aura fallu près de 20 ans pour découvrir qui je suis lol, et ce, dont j'étais capable.

Dans mes dernières envies, il y a voyager et obtenir mon permis de conduire. Suite à la naissance d'Ava, j'ai mis de côté les grands voyages, mais ça me manque terriblement, j'ai toujours beaucoup voyagé et avec le chéri, on a vraiment envie d'aller de nouveau explorer le monde, mais cette fois-ci, avec notre choupette. J'ai hâte de lui faire découvrir ce que le monde à offrir.

Concernant le permis de conduire, j'ai décidé qu'en 2019, je serais une pilote ! Plus sérieusement, je fais partie de celles qui réellement n'en ont jamais rien eu à faire du permis, jusqu’à ce que je devienne mère. Y a pas à dire, c'est pratique de l'avoir et c'est une petite indépendance qui me manque. Je me suis lancé avec auto-ecole.net et je ne regrette pas du tout ! D'ailleurs, je viens d'avoir mon code de la route et je suis toute. Je vous raconte mon expérience très vite, mais c'est plutôt en bonne voie.

Mes meilleurs vœux

Je l'avais fait sur les réseaux sociaux, mais pas ici alors mes loulous, je vous souhaite une très belle année 2019. Avant tout, croyez en vous, ne lâchez rien et j'espère de tout cœur, qu'elle sera pleine de succès et de bienveillance pour vous. Merci de me suivre et me permettre de vivre tous ces petits bonheurs et de m'épanouir dans cet aspect de ma vie professionnelle. Grâce à vous, je grandis et je m'épanouis !

Vous le savez déjà, mais Babou, c’est ma caverne d’Ali Baba et mon lieu de prédilection pour dénicher de la décoration, mais aussi des ustensiles de cuisine, tout ce qu’il faut pour la maison sans se ruiner.

De fait, il me semblait évident de partager cette bonne nouvelle avec vous ! Hé oui, pour toujours plus vous gâter, depuis le 17 décembre, l’enseigne a lancé une nouvelle zone #BonsPlans à l’entrée de ses magasins !

J’y suis allé la semaine dernière pour découvrir cela en direct et voir ce que ce corner pouvait apporter de plus, car l’enseigne propose déjà des prix hypers attractifs. Et en fait, c’est vraiment top, dans cet emplacement #BonsPlans, vous allez pouvoir trouver des produits de marque à des prix vraiment intéressants.

Pour exemple, le jour où j’y suis allé, il y avait des couches Pampers, des bouteilles de champagne, des boîtes de chocolat type Célébrations, du coup, j’ai pu me lâcher sur les chocolats à offrir au personnel de la crèche d’Ava et sans vendre un rein. Si vous avez un Babou à côté de chez vous, foncez voir ce nouveau coin dans votre magasin, ça vaut vraiment le coup.

Le ménage, ça n’a jamais été mon truc, j’aime l’ordre, mais balayer, passer la serpillière ou l’aspirateur, ça m’a toujours gonflé et c’est une éternelle corvée pour moi. Surtout que bon, le chéri fait la vaisselle, mais le reste, ce n’est pas son délire non plus et avec Ava, l’appartement doit être un minimum clean tous les jours désormais.

Autant vous dire que lorsque iRobot m’a proposé de tester le dernier Roomba e5, on a littéralement fait la danse de la joie. Bon, on est d’accord, ça coûte cher (Prix de ce modèle : 500 €), mais honnêtement, on aurait pu mettre le prix et d’ailleurs on l’envisageait sérieusement d’ailleurs.

C’est un réel gain de temps, d’énergie et c’est un investissement sur la durée. Avec la vie qu’on mène et nos emplois du temps parfois dingue, quand on peut gagner du temps sur certaines taches, on fonce.

Le Roomba E5 de iRobot

Clairement, ça nous a changé la vie et contrairement à certains appareils bas de gamme, certes pas cher, mais du coup pas très efficace, il vaut le coup. Je vous assure, c’est un rêve qui se réalise (toujours plus la nana).

Alors notre avis ?

Il passe dans tous les recoins, sous les meubles, sous le lit, sur notre tapis(poil court), fait le tour des portes, contourne les obstacles et repère les zones très sales pour faire un focus sur ces zones. Il retourne seul à sa base quand il a fini sa tâche ou manque de batterie. Comble du bonheur, on peut également délimiter une zone spécifique ou fermer une pièce qu’on ne veut pas qu’il explore avec un capteur infra-rouge qui va dresser un mur invisible.

Bien entendu, il est connecté, fonctionne avec le Wi-Fi et l’application dédiée ! Une application sur laquelle on peut voir : le niveau de charge, l’évolution de la charge en cours, les alertes pour un problème technique et on peut également programmer le nettoyage à n’importe quel moment de la journée et le ou les jours qu’on souhaite.

Le design est discret et il ne prend pas beaucoup de place ! Nous, on le met sous un meuble, comme ça, on ne le voit pas, mais en même temps, il peut sortir facilement quand lorsqu’il se met en marche. Côté bruit, on est sur quelque chose d’assez raisonnable (il ne fait pas plus de bruit qu’un aspirateur classique).

On n’a jamais eu d’aspirateur, on avait juste un balai (clairement, on ne fait que déplacer la poussière avec ça) et Mama Roomba (c’est son petit nom à la maison) est devenu notre seul outil de nettoyage (on a quand même un balai nettoyant pour laver le sol).

Où le trouver ?

Vous pouvez le trouver chez pas mal d’enseignes spécialisées dans l’électroménager, mais j’ai fouillé pour pouvoir vous dénicher des réductions. Ça peut être un joli investissement pour Noël ! Les sites que je vous propose, affichent une réduction de 100 € soit 399€99 au lieu de 499€99. Vous me remercierez plus tard 😉

DARTYCONFORAMABOULANGER

Ça y'est la rentrée est passée et toute l'organisation autour aussi. Y'a pas à dire, les étiquettes personnalisables, c'est vraiment la vie. J'ai eu des retours tellement adorables de la part du personnel de la crèche au sujet des affaires d'Ava, que je me suis dit que ce serait dommage de ne pas vous en parler.

J'ai déjà abordé la question des étiquettes personnalisables juste ici, mais Pepahart, propose un pack crèche beaucoup plus complet et pour moins cher. De plus, il y a beaucoup plus de choix au niveau du design ! On est trop fan du pack qu'on a reçu, les étiquettes tiennent vraiment bien et surtout, il y en a vraiment pour tout : les chaussures, les sucettes, la voiture, les objets, les biberons, les vêtements.

Pepahart soutient une belle cause

Le bonus le voilà, l'association Sourire à la vie. C’est une association qui accompagne les enfants malades du cancer tout au long de la maladie au travers d’un programme intra et extra hospitalier. Elle intervient tout au long de l’année à l’hôpital de la Timone à Marseille.

L’association accueille jusqu’à 150 enfants les mercredis et leur propose des activités (en fonction de leur état physique), ainsi que des séjours en pension complète: les mercredis, les week-ends et durant les vacances scolaires.

Les enfants viennent y réaliser différents projets qui ont pour but de les réconcilier avec leur corps et les inviter à se dépasser. Ces aventures leur permettent de rétablir un certain équilibre avec les épreuves difficiles qu’ils traversent et de vivre une vraie vie d’enfant malgré les contraintes des traitements qui rythment quotidiennement leur vie.

L'action de Pepahart ? La petite entreprise apporte son soutien à Sourire à la vie, en récoltant des dons jusqu’en Décembre. En effet, lorsque vous faites une commande sur la boutique en ligne, vous pouvez faire un don du montant de votre choix à l'association. Puis, un chèque sera fait à l'association en fin d’année pour les enfants avec des petits goodies Pepahart.

-10% sur le site avec le code PEPAHART

Pepahart, étiquettes personnalisables pour la crèche
Pepahart, étiquettes personnalisables pour la crèche
Pepahart, étiquettes personnalisables pour la crèche

Pepahart et moi, on vous propose un joli petit concours pour les affaires de votre loulou. Vous allez pouvoir remporter 1 lot :

  • 1 pack crèche de 178 étiquettes d'une valeur de 24€ : 56 QUICK ARTS (étiquettes thermocollantes longues), 64 ÉTIQUETTES VÊTEMENTS (59 étiquettes thermocollantes longues + 5 étiquettes thermocollantes rectangles), 56 ÉTIQUETTES AUTOCOLLANTES POUR OBJETS (16 étiquettes autocollantes rectangles + 2 étiquettes autocollantes longs + 12 étiquettes autocollantes chaussures + 3 étiquettes autocollantes extra larges + 12 étiquettes autocollantes rondes + 1 étiquette autocollante “bébé à bord”)

Pour participer, c'est tout simple :

  1. Laissez un commentaire sous ce post
  2. Likez la page Facebook de Pepahart .

Le concours débute immédiatement et jusqu’au 25 août. Il est entièrement gratuit et ouvert à la France Métropolitaine. Si le(ou la) gagnant ne répond pas sous 24H, un nouveau tirage au sort sera effectué. Bonne chance à tout le monde !

Merci à Pepahart de me permettre, de vous offrir ce cadeau

Pepahart, étiquettes personnalisables pour la crèche

Il y a un sujet, que je n'ai pas encore abordé ici, c'est la question des vitamines après sleeve. Votre chirurgien a du vous le dire, mais l'opération peut provoquer des carences nutritionnelles plus ou moins importantes, en fonction des personnes et en fonction de vos antécédents.

Les vitamines après une sleeve, c'est obligatoire ?

Personnellement, je suis anémiée depuis des années, ça ne risquait donc pas de s'arranger avec une sleeve. Mon chirurgien m'a donc prescrit des vitamines en gélules (notamment B12 et B9), ainsi que du fer et de l'acide folique durant 6 mois.

Cela était complété par un bilan sanguin complet chaque mois pour voir si j'ai des carences (je fais encore ce bilan mensuel) et d'autres médicaments pour l'estomac.

De plus, en complément, ma nutritionniste a revu mon régime alimentaire pour inclure des aliments riches en vitamines et minéraux, essentiels au bon fonctionnement de mon organisme.

La prise de gélules a été très difficile pour moi, d'une part, car avec la sleeve ça passait difficilement et surtout, j'ai une phobie des comprimés. À ce moment-là, j'aurais bien aimé avoir un complément liquide tel que Bariadrink, pour me faciliter la tâche.

Vous connaissez Goodsanté ?

Goodsanté est un programme alimentaire articulé autour de repas à textures adaptées et livrés à domicile. Vous recevez à domicile des repas frais et riches en protéines, pour tous les repas de la journée (pour 1 semaine).

Mais la marque va plus loin, en proposant un complément alimentaire liquide pour combler les carences nutritionnelles liées à l'opération.

Bariadrink est une solution liquide tout-en-un, adaptée spécifiquement pour couvrir les besoins en vitamines et minéraux, après une opération de chirurgie bariatrique. D'ailleurs, on se pose beaucoup de questions en amont par rapport à l'opération, mais aussi concernant les suites.

Goodsanté met donc à disposition un petit guide intitulé "Top 100 des questions les plus posées en matière d'alimentation, avant et après une chirurgie de l'obésité". J'y ai retrouvé, plein d'interrogations que j'avais et pour certaines, que j'ai encore, notamment par rapport à ma grossesse et il est plutôt bien fait. Vous pouvez le télécharger juste ici.

L'importance des vitamines après une chirurgie bariatrique comme la sleeve

Mon avis sur Bariadrink

Quel soulagement de ne plus avoir à galérer avec mes gélules. Hormis la B9, le flacon contient toutes les vitamines et les minéraux qu'il nous faut, mais surtout, pour moi qui ai du mal boire plus d'un litre d'eau dans la journée, ça me permet de m'hydrater tout au long de la journée.

Le goût est assez neutre et ça se boit vraiment facilement, comme de l'eau en fait. Vraiment ça change le quotidien et pour moi, qui prenait mes gélules par intermittence, car je n'arrivais plus à les avaler, ça m'a permis de poursuivre cette supplémentation qui est indispensable.

J'ai également pu goûter un repas haché, un autre mixé et c'était bon. Maintenant, tout dépend des personnes et de la situation, c'est-à-dire que personnellement, je n'ai pas eu besoin de repas préparés car j'étais très au clair sur la nutrition et l'alimentation. J'ai préparé le retour à la maison très soigneusement avec ma nutritionniste.

Cependant, lorsqu'on ne sait pas comment faire (au niveau des apports nutritionnels essentiels après une chirurgie bariatrique), qu'on a peur de se faire mal en mangeant ou qu'on est trop fatigué, ça peut vraiment aider. L'intérêt de ces repas préparés par Goodsanté, c'est qu'ils couvrent tous les repas de la journée et vous êtes sur qu'il y a tout les apports dont vous avez besoin dedans.

Et niveau porte-monnaie, ça donne quoi?

Honnêtement, c'est un coût mais c'est sur une période donnée, ce n'est que pour un mois environ donc c'est gérable. Concernant Bariadrink, le tarif est raisonnable, car les vitamines en gélules ne sont pas remboursées non plus et on s'y retrouve financièrement.

  • Box Repas Post - Bariatrique 4 semaines et + (livraison incluse) : Paiement en 2 fois (75€ puis 150€). Engagement de 4 semaines soit 225 euros (8,04€ par jour).
  • Box Repas Post - Bariatrique 2 semaines (livraison incluse) : 79 euros par semaine. Engagement de 2 semaines soit 158 euros (11,29€ par jour).
  • Box Repas Post - Bariatrique 1 semaine (livraison incluse) : 89 euros par semaine. Engagement de 1 semaines soit 89 euros (12,71€ par jour).
  • 6 mois de Bariadrink : 19,90€/Mois, soit 0,80€/Jour
  • 12 mois de Bariadrink : 16,90€/Mois, soit 0,60€/Jour (Économie de 36€)
L'importance des vitamines après une chirurgie bariatrique comme la sleeve

Pour conclure

Une sleeve gastrectomie n'est pas une intervention anodine et des bilans sanguins réguliers, ainsi que la prise de vitamine post-opération sont indispensables et à ne pas prendre à la légère.

L'idée, c'est vraiment de prévenir les carences, car les conséquences sur notre santé et notre métabolisme, peuvent être graves. La solution liquide est vraiment idéale, car l'absorption après une sleeve, n'est pas simple au début.

Vous êtes tellement nombreuses à me livrer vos témoignages et à vous appuyer sur le mien ! Je vous remercie pour votre confiance et surtout, merci de vous livrer sur votre histoire personnelle, je suis bien placée pour savoir que c'est loin d'être évident de partager son vécu. Accrochez-vous, ça vaut le coup !

Article sponsorisé par Goodsanté

SOLIDAYS ! Y a-t-il mieux que ce festival pour joindre l'utile à l'agréable ? C'est la première fois que j'y allais (va savoir pourquoi) mais en même temps, je me dis que j'ai bien fait d'attendre car on fêtait un anniversaire particulier cette année.

En effet, pour son édition 2018, Solidays fêtait ses 20 ans ! 20 ans où cet événement a été créé dans le but de soutenir et contribuer à la lutte contre le SIDA.

Crédits Photos © CAS SANS DRAPS & J.K CREATIVE

Solidays 2018

Solidays, ensemble contre le SIDA

3 jours de festivité, 80 concerts, des expositions, des conférences, des food-trucks, des attractions et surtout énormément de bénévoles pour permettre que tout cela soit possible.

Il y avait des bandes de copains, de copines, des couples, des familles, des ados et des plus vieux, de bons artistes aux univers totalement différents, une bonne ambiance, des sourires et un message important.

Bien que Solidays évoque la fête, il ne faut pas oublier au nom de quoi on fait la fiesta. La lutte contre le SIDA demeure, et bien que les avancés en la matière soient considérables, il faut rester alerte et ne pas négliger la prévention.

Cette année, j'ai eu le plaisir de m'y rendre avec mes amis Cassandra, Maé, Jérémie et je compte bien y retourner l'année prochaine.

On a passé un super moment de fun, de détente, de partage, ça été l'occasion de se retrouver et j'en garde un bon souvenir. Surtout, je garde en tête qu'on peut contribuer à une cause tout en s'amusant.

Solidays 2018
Solidays 2018

Qu'est-ce que ça apporte ?

En achetant un billet pour Solidays, vous contribuez aux actions de prévention auprès des jeunes et de soutien aux malades les plus démunis menées par Solidarité Sida, en France et à l'étranger. En 19 éditions, le festival a ainsi permis de générer près de 25 millions d’euros.

Alors on se retrouve l'année prochaine à Solidays ? En attendant, je vous laisse avec les vidéos des copines pour vous donner un petit aperçu de cette superbe journée.

Merci à PUBLICIS pour l'invitation !

Solidays 2018

Solidays 2018

Doudou, cartable, vêtements, carnet de santé… C'est bientôt la rentrée chez la nounou, à la crèche ou encore à l'école avec en prévision, son lot de perte. Eh oui, on sait bien que les enfants laissent traîner leurs affaires un peu partout et nous après on a juste les boules, de ne le plus revoir son petit gilet qu'on aimait tant.

Alors pour prendre soin de ses accessoires préférés et éviter qu'ils ne soient égarés, il y a la bonne vieille méthode de l'étiquetage. Avant, c'était chiant et laborieux, aujourd'hui, c'est rapide, facile et on peut personnaliser les étiquettes.

Je vous emmène à la découverte du site C-MonEtiquette qui propose des étiquettes autocollantes ou thermocollantes pour les petites affaires de nos enfants.

Des étiquettes personnalisées pour les affaires de votre enfant

Les jolies étiquettes thématiques de C mon étiquette

Je découvre cet univers de parents et avec, des détails auxquels on ne pense pas du tout comme les étiquettes. On s'est retrouvé face à ce souci à l'hôpital, car l'hospitalisation de notre fille étant très longue, elle avait sa petite valise sur place et nous un casier, car on dormait parfois là-bas. Alors les infirmières, nous ont demandé de mettre des étiquettes sur toutes ses affaires : des vêtements, aux produits de soins.

Etant en plein dedans, quand C-MonEtiquette m'a proposé de découvrir leur site, on était très curieux et ravis. La navigation sur le site est vraiment idéale, fluide, simple. Il y a plusieurs choix de modèles, de forme, de fonds, de police, de couleurs, vous pouvez vraiment vous faire plaisir et c'est si mignon.

Personnellement, on a pris beaucoup de plaisir à choisir et on a craqué lorsqu'on les a reçues. Le truc sympa ? Il y a des étiquettes pour vêtements, pour chaussures, pour marquer les objets, mais également des étiquettes pour les petits pots par exemple. Mais ce n'est pas tout, vous avez également la possibilité de customiser des objets comme des lunchbox ou des gourdes pour votre enfant.

Des étiquettes personnalisées pour les affaires de votre enfant

Le petit plus

  • Pack Maternelle de 140 étiquettes - 30 euros. : 20 étiquettes thermocollantes à poser au fer sur tous ses vêtements, 20 étiquettes autocollantes à coller sur les étiquettes d'entretien des textiles, 100 étiquettes autocollantes objets à coller sur tout objet à surface lisse (livres, cahiers, stylos, feutres, ciseaux, tube de colle, chaussures)
Des étiquettes personnalisées pour les affaires de votre enfant

À l'aube de l’arrivée de bébé, vous vous posez peut-être la question de l'achat d'un porte-bébé ou non ? Il n'y a rien d'obligatoire, mais si comme nous, vous souhaitiez faire cet investissement, autant vous dire que c'est un véritable casse-tête chinois. Porte-bébé classique ou écharpe de portage, peu importe votre choix, il y a trois critères fondamentaux selon moi : la sécurité, le confort et le prix.

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

Quel mode de portage choisir pour son bébé ?

À chacun son porte-bébé

Le portage peut se pratiquer de bien des manières et pour tout un tas de situations ! Je vais vous parler des deux qu'on utilise, en vous expliquant pour quel usage, ils nous sont utiles. En tous les cas, on ne peut plus se passer d'eux !

Le porte-bébé classique

Nous avons eu le plaisir de recevoir le porte-bébé physiologique One de la marque BabyBjörn ! Je crois que cette marque n'est plus à présenter tellement elle a pignon sur rue dans l'univers des équipements pour enfants.

Ce fut une belle surprise car au départ, je n'avais d'yeux que pour l'écharpe de portage mais je dois reconnaître que le porte-bébé est bien plus confortable arrivé un certain poids et plus sûr.

Au final, j'en pense quoi ?

Au départ, quand j'ai ouvert le carton, je me suis dit que je n'allais jamais réussir à l'attacher et le régler, mais je me suis fait un monde pour rien, c'est très simple. Ce que j'ai aimé également, c'est que c'est sécurisant, lorsqu'on met notre fille dedans, on ne passe pas notre temps à la tenir, on a vraiment les mains libres, car on la sent en sécurité.

L'autre point fort, c'est que papa adore ! Il l'utilise bien plus que moi au final surtout qu'on la en gris anthracite, une couleur donc assez masculine tout en étant passe-partout. Son papa se sent bien dedans et adore la proximité avec sa fille dans cet appareillage. En revanche, je vous le déconseille pour un nouveau-né, je trouve que ce n'est pas assez "cocoonant" pour un si petit bébé. Il est indiqué qu'il est utilisable dès 3..5 kg mais honnêtement, nous ne l'avons utilisé que lorsqu'elle a pesé 4.5/5 kg et grandi un peu, c'était plus adapté.

On utilise ce porte-bébé pour les longues ballades où les déplacements qui demandent un peu de temps, car on est sûr qu'elle sera confortable sur la durée (et nous aussi) . Il est physiologique (respecte la morphologie de bébé) et est justement fait pour qu'on soit confortable, bretelles rembourrées, réglages faciles au niveau de la taille, il est joli et simple d'utilisation.

Quel mode de portage choisir pour son bébé ?

Avantages

  • Rassurant, car on n'a pas peur de faire tomber bébé,
  • Portage ventre et dos,
  • On peut détacher bébé, sans trop le manipuler et le déranger,
  • Certains papas vont se sentir plus à l’aise avec ce type de portage plutôt qu’avec l’écharpe,
  • Confortable

Inconvénients

  • Un peu encombrant pour le rangement,
  • Son prix peut sembler élevé (170 euros) mais il s'explique par plusieurs choses : la complexité de sa conception, la qualité des matériaux utilisés, le travail avec des professionnels pour avoir un produit qui respecte la morphologie des bébés (psychomotricien, ergothérapeute, etc.)
Quel mode de portage choisir pour son bébé ?
Quel mode de portage choisir pour son bébé ?
Quel mode de portage choisir pour son bébé ?
Quel mode de portage choisir pour son bébé ?
Quel mode de portage choisir pour son bébé ?
Quel mode de portage choisir pour son bébé ?

L'écharpe de portage

L'écharpe n'a rien de nouveau ou magique ! Elle est très largement inspirée des techniques de portage traditionnelles utilisées en Afrique ou en Asie et d'ailleurs, je n'ai connu que ça. Je suis Camerounaise et n'ai jamais vu de porte-bébé classique dans mon entourage.

Ma mère utilisait un boubou pour porter mon petit frère et elle l'a fait pour nous aussi, donc finalement, c'est la technique qui était la plus naturelle pour moi. À "l'occidentale", il s’agit d’une grande bande de tissu de plusieurs mètres (de 3,60 m à près de 6 m selon le mode de nouage) qu’on va venir nouer autour de soi (il y a différentes techniques) pour y installer notre bébé.

Au final, j'en pense quoi ?

La nôtre est une écharpe Basic de la marque Je Porte Mon Bébé, elle est extensible, facile à nouer et pas trop coûteuse (50 euros). Ava n'était pas un gros bébé donc l'écharpe de portage, c'était royal au début et surtout, j'aime beaucoup la sentir contre moi de cette manière, c'est particulier.

Aujourd'hui, elle est toujours petite, mais pèse bien plus lourd et à 6 kg, je dois dire que je peine sur les longs trajets, c'est même devenu douloureux au niveau du dos et des lombaires. De fait, j'utilise toujours l'écharpe, mais sur des courts trajets (aller à la poste ou à la boulangerie par exemple). Mais surtout, elle me sert à domicile pour bercer Ava et me permettre de faire autre chose pendant qu'elle est dans mes bras.

Quel mode de portage choisir pour son bébé ?

Avantages

  • Parfait pour les nouveaux-nés,
  • Légère, peu encombrante (même si elle est parfois très longue) et entretien facile,
  • S’adapte à toutes les morphologies
Quel mode de portage choisir pour son bébé ?

Inconvénients

  • La crainte de faire tomber son bébé : je n'étais pas totalement rassurée au départ et je continue à poser ma main sur elle. Il faut donc veiller à bien attacher l'écharpe (personnellement, j'ai regardé des tutos sur YouTube),
  • On peut se faire mal au dos et ce n'est plus très confortable arrivé un certain poids,
  • Le prix peut vraiment être exorbitant alors que ce n'est qu'un bout de tissu (j'en ai vu de 200 euros à 350 euros)
Quel mode de portage choisir pour son bébé ?

Durant ma grossesse, nous n'avons jamais pensé à envoyer des faire-part, on trouvait ça franchement inutile. Mais finalement, l'arrivée particulière de notre fille, nous a donné envie de remercier les personnes qui nous ont soutenu dans l'épreuve. Il est vrai qu'aujourd'hui, en quelques secondes, on envoie un SMS à nos contacts pour annoncer l'heureux événement et c'est réglé, mais pourtant, l'envoi du faire-part reste une petite tradition et on a pris beaucoup de plaisir à réaliser le nôtre.

Conseils pour créer et réussir son faire-part de naissance
Conseils pour créer et réussir son faire-part de naissance

Mes conseils pour réussir le faire-part de naissance de son enfant

Je vous avais déjà parlé de Carteland pour les cartes de vœux, car non, la carte de vœux n'est pas morte, je dirais même qu'elle revient en force en direct des abîmes ! C'était vraiment super sympa de distribuer à ma famille et mes collaborateurs, mes vœux pour cette nouvelle année, sous cette forme-là.

Alors quand il a fallu annoncer la naissance de notre fille, il était évident que nous ferions de nouveau appel à ce site. Pour la création, il est vrai que c'est surtout une histoire de goût, mais j'ai quand même quelques petits conseils pratiques pour ne pas oublier l'essentiel.

Les éléments indispensables

Avant même de penser à l'originalité, soyez sûr de ne pas oublier les informations de base, à savoir : la date de naissance, le prénom de l'enfant, sa taille ainsi que son poids. Important, également, inscrivez vos noms et coordonnées postales, pour faciliter la réponse. Rien ne vous empêche d'être créatif et original, mais surtout, il faut que ce soit lisible par tous.

Personnaliser

Carteland, dispose de nombreux modèles de cartes de naissance, tous personnalisable à volonté alors on a fouiné, jusqu'à ce qu'on ait un coup de cœur. On voulait quelque chose de doux, vintage et féminin sans être trop girly et nous sommes tombés sur la pépite qui nous correspondait parfaitement. Vous pouvez choisir la qualité du papier, le format, insérer votre photo, rajouter des éléments, modifier la police, modifier le texte, bref : tout est possible.

À titre personnel, nous avons tous customiser et ça été plus long que ce que j'imaginais car on fait attention aux fautes d'orthographe mais surtout, on a voulu choisir les bons mots. Le nôtre est un mélange entre un faire-part de naissance et une carte de remerciement ! On en est vraiment content et d'ailleurs, on a conservé un exemplaire que l'on transmettra à notre fille lorsqu'elle sera plus grande.

L'importance de la photo

Le faire-part annonce la naissance, mais souvent, c'est aussi une carte que l'on garde longtemps et c'est également la première fois pour certains destinataires, qu'ils vont découvrir la bouille de notre petit bout de chou. Que ce soit une photo de famille ou de votre bébé seul, il est important, d'accorder une attention particulière à la qualité de sa photo.

Être organisé

Si vous pouvez anticiper sur la liste des destinataires, s'est parfait ! Cela vous permet de n'oublier personne et de prévoir un budget. Côté timing, en règle générale, le faire-part s'envoie entre le 1er et le 3e mois de la naissance, si bébé a 6 mois, ça n'a plus vraiment de sens.

J'espère que ce petit topo vous aura plu et aidé, de notre côté, on ne regrette pas d'avoir créé notre faire-part de naissance personnalisé avec Carteland, c'est un merveilleux souvenir, que l'on va pouvoir garder à vie.

Faire-part offerts par Carteland

Conseils pour créer et réussir son faire-part de naissance

On peut clairement dire que 2018 est à la porte, le temps file à une vitesse impressionnante ! Ça fait un peu peur de voir les années défiler comme ça, le temps me semblait plutôt long lorsque j'étais plus jeune et aujourd'hui, je ne sais pas, il m'apparaît comme insaisissable... Raison de plus pour en profiter.

Ce qui m'a marqué en 2017

2017 aura été une année ni extrêmement positive, ni foncièrement négative mais ce qui est sur, c'est qu'elle a été marqué par des moments de joie et de peine très intenses. Faire le bilan est toujours intéressant, pour avancer, s'améliorer, tirer des conclusions. J’ai eu envie de repenser à ces instants qui ont marqué mon année et j'espère que vous partagerez les vôtres également avec moi, si l'envie vous en dit.

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

bilan année 2017

Le blog prend du grade

2017 a réellement été un tournant dans  l'évolution du blog. Je pense désormais, avoir bien trouvé ma voie et son essence. Aujourd'hui, vous êtes environ 10000, chaque mois, à visiter le blog, c'est complètement fou pour moi qui, il y a un an encore, plafonnait à 3000 visites uniques mensuelles.

Cela traduit le fait que ce dont je vous parle, vous intéresse, est pertinent et vous est utile ! Cela s'accompagne aussi par une reconnaissance des marques et l'augmentation des opportunités pour moi. Par exemple, j'ai eu le plaisir d’organiser un meet-up pour vous rencontrer, vous mes lectrices, en compagnie d'autres blogueuses, l'occasion pour nous de vous couvrir de cadeau avec les marques qui nous font confiance. J'ai également pu retourner à Amsterdam, découvrir Bruxelles, faire des blogtrip géniaux.

Je suis réellement reconnaissante pour tout ça, vous êtes une vraie communauté derrière moi, avec qui j’échange régulièrement sur les réseaux sociaux ou en privé et ma plus belle récompense face au travail fourni, c'est vous.

Humainement parlant, j'ai fait de si belles rencontres aussi, autant du côté des blogueurs, que des marques. Il y a vraiment des gens incroyablement adorables et passionnés qui bossent derrière les marques et cette année a été très riche à ce niveau-là.

bilan année 2017
bilan année 2017

On s'est pacsé

Je me suis pacsé...une démarche spontanée que je n'avais pas prévu et qui finalement a beaucoup d'importance pour moi. Dans ma vingtaine, j'étais très fleur bleue, pour moi le mariage était indispensable. C'est à cette même période que ma relation de l'époque, prit fin après 5 ans, entraînant notre première année de fiançailles avec elle.

Ça été une grosse désillusion et un retour à la réalité brutal qui m'a littéralement dégoûté du mariage et retirer toute envie de me marier un jour. Le divorce de mes parents cette année est venu confirmer ma nouvelle philosophie selon laquelle, le mariage n'est pas une preuve d'amour et ne garantit aucun engagement.

Mon couple allait bien et je trouvais notre relation belle comme ça, et même si je souhaitais évoluer à terme, je ne me projetais pas du tout dans le mariage. Lorsque mon cher et tendre a souhaité que l'on se pacse, j'ai étonnamment dit oui tout de suite. Pourquoi ? Parce que je l'aime, tout simplement !

Mais aussi car c'était une démarche qui ne concernait que nous 2, ne demandait pas de faire participer qui que ce soit et que l'on avait pas l'obligation de partager, notre "truc à nous" . J'en ai peu parlé car ça nous appartient et j'en garde un merveilleux souvenir. J'ai de la chance d'avoir cet être humain incroyable dans ma vie, chaque jour, c'est un compagnon dévoué et un père formidable.

bilan année 2017
bilan année 2017

Un an de sleeve

En juin, cela faisait un an que j'ai subi une sleeve gastrectomie. Bilan ? - 45 kilos au compteur et une nouvelle vie ! J'ai tout dit à ce sujet, mais je compléterais juste en disant que si c'était à refaire, je le referais. Pensez à vous, et même s'il est bon d'écouter les conseils, ne vous laissez pas influencer dans vos choix lorsqu'il s'agit de votre vie. Vous pouvez retrouver sur le blog,  toute ma série d'articles expérience et conseils sur la sleeve.

Nous sommes devenu parents

Ma grossesse et l'arrivée de notre fille, ont été les expériences les plus incroyables de ma vie. Un bébé ardemment désiré mais prévu plutôt dans un an (voire deux), qui finalement s'est installé pour arriver en 2018, mais à pointer le bout de son nez en 2017. Je n'arrive pas encore à poser des mots sur tout cela, mais je pense vous faire bientôt deux articles, un sur mon accouchement et un autre sur la prématurité. Il y a eu pas mal de rebondissements, mais au final, quel cadeau merveilleux.

Je ne pensais pas qu'être mère me remplirait d'autant de bonheur, vraiment, ce que je ressens pour ma fille n'a pas d'égal. L'épreuve de la prématurité a aussi fait remonter des douleurs du passé que je croyais avoir dépassé pour finalement, me permettre de voir où se situe l'essentiel. Nous avons eu la chance de construire notre famille, notre bonheur et c'est tout ce qui compte. Ava, tu es sans aucun doute, notre petit miracle et notre force.

bilan année 2017

Mon bilan : lâcher-prise

Je prends les choses trop à cœur, ce qui m'empêche souvent de voir la réalité en face. Même si les années m'ont permis d'apprendre à avoir confiance en moi, ça reste un travail quotidien. Aujourd'hui, j'ai la maturité nécessaire pour admettre que j'ai toujours couru après la reconnaissance, le respect et l'amour des gens qui comptait pour moi, quitte à m'oublier et me perdre.

Les liens du sang avec certaines personnes, m'ont fait penser que j'avais l'obligation de les inclure dans ma vie même s'ils ne m'accordaient aucune valeur, ma loyauté et mon affection envers certains amis, m'a donné l'impression que s'ils me faisaient du mal, c'est sans doute parce que je n'étais pas à la hauteur.

Ce sentiment de culpabilité, ce sentiment de constamment devoir être là pour tout le monde, de prouver, de tout pardonner, c'est terminé. Dans l'épreuve et la douleur, 2017 m'a montré une nouvelle fois, qu'il ne fallait pas compter sur les autres pour faire notre bonheur, nous soutenir, nous comprendre et surtout qu'il ne fallait rien attendre de qui que ce soit, si ce n'est de nous-mêmes.

Fini, les gens toxiques, que ce soit dans le blogging ou dans la vraie vie, peu importe que ce soit des personnes de ma famille, des proches, des relations professionnelles, je dis stop aujourd'hui. Rien ne nous oblige à s'infliger cela, dès que l'on sent son existence se ternir à cause de ces gens, il faut fuir.

Je n'ai plus aucun scrupule à me protéger des gens nocifs, peu importe leur lien avec moi, je ne peux plus l'accepter, et cela, pour une raison simple : je veux montrer l'exemple à ma fille. Lui montrer qu'il faut savoir prendre position, assumer ses choix, penser à soi, se respecter tout en respectant les autres et ne laissez personne, nous donner l'impression qu'on ne compte pas.

C’est un cheminement personnel difficile, que je commence depuis peu, car 2017 a été marqué par de nombreuses déceptions amicales, familiales et professionnelles qui m'ont affecté au-delà de ce que ça aurait dû. Cela a entraîné une grande solitude, qui d'ordinaire ne m'aurait pas gêné, car je suis très indépendante et souvent, j'apprécie qu'on me laisse tranquille, mais en cette année charnière pour moi, cette fois-ci, ça m'a pesé et quelque part, brisé. Mais je ne crois pas que ces mêmes personnes se soient senties aussi mal que moi, alors pourquoi je devrais continuer à en souffrir ?

Rompre les liens avec ces gens qui n'ont ni estime, ni respect pour moi, eh bien ça m'a donné de l'air, bien que ça me coûte. Je retrouve ma respiration, mes repères, mes envies. Mon rôle de mère et de femme, voici ce qui m'habite et compte plus que tout aujourd'hui. C'est un bonheur sans nom et cela vient effacer tout ce qui a pu être négatif cette année. Mon conjoint m'a révélé, ma fille m'a bénie, la vie prend un nouveau tournant !

Shop my style

Quoi de mieux qu'un look avec ma fille pour illustrer cet article "Throwback 2017" ? Tenues chaudes et décontractées comme toujours ! Le froid qui se fait bien sentir, mais je trouve encore un peu de motivation à mettre le nez dehors. J'ai la chance de vivre dans un quartier qui a parfois des allures de village et où je prends beaucoup de plaisir à me promener.

Petites bottines de chez Babou, inspiration Chloé (l'un de mes créateurs préférés) et qui font franchement leur petit effet ainsi que ce manteau H&M, que j'ai étonnamment aimé. Je dois dire que j'ai un souci avec le rose, en effet, d'un vêtement à un autre, cette couleur peut m'exaspérer autant que je peux l'adorer... Bizarre, je sais.

Avec un bébé, désormais, je dois sortir avec pas mal de choses et heureusement que mon sac à langer Laessig de compétition est là. Aussi stylé que pratique et fonctionnel ! Plus besoin de traîner le sac à main, ce sac tendance est parfait pour toutes les fonctions. Concernant Ava, je suis trop fan de son petit gilet nounours, aussi de chez Babou et ces petits chaussons (offerts par ma Dounia) sont signés Petit Bateau et ça m'a donné envie de me pencher un peu plus sur cette marque pour les enfants.

Pour conclure, j'ai bien l'intention en 2018, d'aller au bout de mes ambitions et mes envies, quel quels soient, je vais continuer à apprendre dans mon rôle de mère et surtout, j'espère que vous serez encore là pour me suivre. Merci infiniment pour tout ce que vous me permettez de réaliser, ce blog, c'est ma bulle d'air, de kiff, d'exceptionnel et rien ne serait possible sans vous. Rendez-vous l'année prochaine.

Moi : Manteau H&M (50 € au lieu de 100 €) - Jean H&M - Boots BABOU* (25 €) - Sac à langer LASSIG* (130 €) - Pull H&M
Ma fille : Gilet "petit ourson" BABOU* (5 €) - Pyjama VERBAUDET- Chaussons PETIT BATEAU* - Bonnet (confectionné par sa grand-mère de cœur)

bilan année 2017
bilan année 2017