Tag

grossesse

Browsing

J'ai vraiment trouvé l'aide qu'il me fallait avec l'équipe PowerDiet et je suis ravie de pouvoir le partager avec vous. Sur Instagram, je vous ai proposé un petit sondage pour savoir si vous souhaitiez un bilan à 3 ou 6 mois et en grande majorité, vous avez choisi 3 mois, donc c'est parti !

Comment j'ai découvert PowerDiet ?

Comme souvent, c'est sur Instagram que je fais des découvertes. La première fois que j'en ai entendu parler, c'était par Margot du blog You Make Fashion, elle a partagé son expérience et je trouvais ça top, mais je n'ai pas sauté le pas. Puis c'est une amie qui m'a convaincu : Manon Healthy Challenge !

On échange beaucoup, on se voit régulièrement et surtout, on traversait les mêmes difficultés à perdre nos kilos de grossesse, son expérience et son parcours avec le programme me parlait donc déjà plus, je me reconnaissais en elle. En voyant, son évolution, mes jeans trop serrés et moi, on a eu le déclic.

Comment j'ai géré la prise de poids durant ma grossesse ?

Mon estomac s'est adapté, le corps humain est vraiment impressionnant ! J'ai fait attention à ce que je mangeais sans pour autant me frustrer, et même en m'autorisant quelques délires nocturnes de femme enceinte, ma prise de poids a été minime. Résultat, seulement 7 kg pris : le rêve.

Sauf que le contexte de la naissance de ma fille m'a totalement perturbée. Je suis retombé dans des comportements compulsifs et émotionnels face à la nourriture. J'avais tellement d'angoisse et de souffrance en moi, qu'il m'était impossible de réfléchir de manière rationnelle.

On vivait à l'hôpital, on ne mangeait presque rien et lorsqu'on mangeait, c'était souvent tard, gras et rapide, car on voulait être auprès de notre enfant : la facilité quoi. Au final : 8 kg supplémentaires dans la tronche soit 15 kg au total... Ça fait mal.

Pourquoi faire un rééquilibrage alimentaire alors que tu as été opérée d'une Sleeve ?

Comme je vous le disais plus haut, l'hospitalisation de notre fille, nous a imposé un rythme de vie très décousu et angoissant, du coup, je suis retombé dans mes travers. J'ai pu sortir de cet engrenage quelques mois après, mais les kilos, c'était installé. J'ai réussi à en perdre 6 kilos solo, mais les 9 kilos restants étaient tenaces.

La sleeve est intimement liée aux changements d'habitudes alimentaires. La grossesse est une expérience merveilleuse, mais qu'on se le dise, ça fout un sacré bordel dans ton corps, on n'en sort pas indemne. Les médisants diront : "tu t'en fous, t'as une sleeve, tu vas perdre facilement ton poids de grossesse".

Alors je le redis une bonne fois pour toutes, cette opération est une aide considérable, c'est évident, j'aurais peut-être pris 20 kg durant ma grossesse sans ça, mais ce n'est pas magique. L'estomac est un muscle qui regrossit si on le nourrit avec n'importe quoi : LOGIQUE.

Je n'ai pas perdu 45 kg uniquement grâce à la sleeve : j'ai repris le sport régulièrement et j'ai changé mes habitudes alimentaires ainsi que mon comportement alimentaire... Mais ça, c'était avant que j'accouche et j'avais vraiment besoin d'aide pour retrouver de bonnes habitudes et une alimentation saine dans mon nouveau quotidien de maman.

Articles sur l'histoire de mon poids & mon parcours sleeve

PowerDiet, ça consiste en quoi ?

PowerDiet, c'est un programme de rééquilibrage alimentaire et de perte de poids qui s'adapte à votre profil. Sarah et Colette, les fondatrices, propose différents programmes : perte de poids, rééquilibrage alimentaire, grossesse, troubles du comportement alimentaire, sportif, avec comme maître mot : l'adaptation. Tout cela est géré par une équipe de diététiciennes dans un suivi à distance via des consultations téléphoniques.

C'est vous qui choisissez votre diététicienne, le programme, la durée ainsi que la fréquence de votre suivi (le tarif varie en fonction de ça). De plus, le site ainsi que le compte Instagram du programme regorgent d'idées de recettes plus gourmandes les unes que les autres, ainsi que plein de conseils alimentaires, sport et Green pour le quotidien. La diététicienne va personnaliser et adapter le programme en fonction de vos goûts et votre régime alimentaire.

Par exemple pour moi qui ne mange pas de viande, elle a parfaitement su d'adapter et me donner des conseils pour ne manquer de rien dans mes apports. Le programme est ajustable en fonction de nos objectifs et on peut contacter notre diététicienne à n'importe quel moment par mail ou sms sans problème.

Où en es-tu dans ton rééquilibrage alimentaire aujourd'hui ?

J'ai commencé le programme, le 4 février 2019 et en 3 mois, j'ai perdu 4 kg. Ma perte de poids n'a pas été rapide, mais en revanche, régulière. De plus, je me suis beaucoup affiné et au-delà de la perte de poids, c'est ce que je recherchais. De nouveau, je commence à revoir l'alimentation comme mon allié et non comme une ennemie à combattre et maîtriser : ça fait du bien.

Une chose importante également, les quantités et la notion de repas équilibré, je me suis rendu compte que je n'y étais pas du tout. Au départ, lorsque je voyais le contenu de mes assiettes, je me demandais comment j'allais perdre du poids avec tout ça, mais en fait si, car mes repas sont désormais réellement équilibrés en terme de macronutriments. Je ne termine jamais mes repas à cause de la sleeve, mais je n'ai pas de sensation de faim pour autant et je n'ai plus d'envie de grignotages.

Un repas équilibré, c'est quoi ? 50 % de légumes, 30 % de féculents et 20 % de protéines ( une cuillère à soupe de matière grasse par repas suffit amplement). Après, il n'y a rien de miraculeux ou de révolutionnaire dans cette méthode, c'est de la bienveillance, de la pleine conscience et une réelle réflexion autour des choix alimentaires que l'on fait, mais aussi de la manière dont on consomme.

On n'a rien sans rien, une alimentation saine, couplé à une activité sportive régulière, ça reste l'essentiel d'une perte de poids, mais encore faut-il s'y prendre correctement. Et je n'ai plus peur de reprendre du poids car je sais que mes bonnes habitudes acquises, m'aideront à tenir le cap toute ma vie (hé oui, l'obésité est une maladie que l'on combattra toujours un peu toute notre vie).

Qu'est-ce qui a changé dans ton quotidien ?

Aujourd'hui, je prends le temps de cuisiner chaque repas et c'est valable pour ma faille également. Depuis quelque temps, prise par le travail, je cédais à la facilité du petit pot, mais depuis que j'ai commencé mon rééquilibrage, je prends le temps de lui préparer des bons petits plats équilibrés.

Une chose qui a également changé, c'est qu'on n'achète que du bio et local. Avant j'achetais bio de temps en temps, mais je n'en faisais pas cas, aujourd'hui, j'ai une veille particulière à la provenance et la qualité des produits que j'achète et ce n'est quasiment que du bio, on a beau dire ce qu'on veut, la qualité des produits bio n'est pas la même et j'ai pu l'observer ne serait-ce qu'à la cuisson.

Février 2019

Poids : 87.3 kg
Tour de poitrine : 105 cm
Dessous poitrine : 94 cm
Taille : 100 cm
Hanches : 112 cm
Fesses : 121 cm
Cuisses / Gauche : 69 cm et Droite : 66 cm
Bras : 32 cm

Avril 2019

Poids : 83.3 kg ( - 4 kg)
Tour de poitrine : 100 cm ( - 5 cm )
Dessous poitrine : 89 cm ( - 5 cm )
Taille : 89 cm ( - 11 cm )
Hanches : 103 cm (- 9 cm )
Fesses : 114 cm ( - 7 cm )
Cuisses / Gauche : 64 cm ( - 5 cm )et Droite : 60 cm (- 6 cm )
Bras : 31 cm (- 1 cm )

Bilan après 3 mois de rééquilibrage alimentaire

Ces 3 mois n'ont pas été simples et en même temps sont passés très vite. J'ai réellement apprécié le soutien de Sabine, ma diététicienne qui a toujours été dans l'encouragement, la bienveillance et surtout la dédramatisation.

J'ai parfois douté, car il y a eu une période où je perdais très lentement, j'avais l'impression que mes efforts ne servaient à rien puis j'en ai parlé à cœur ouvert à Sabine, qui a mis le doigt sur ce qui coinçait et a pu me donner des conseils pour débloquer tout ça.

Durant ces 3 mois, j'ai appris beaucoup sur moi et je me suis rendu compte qu'il y a des démons d'ancienne obèse que je n'avais pas encore vaincus et que j'avais encore des choses à travailler dans mon rapport à la nourriture. PowerDiet, m'aide vraiment à avancer là-dessus et ça fait un bien fou.

Mais ce n'est pas tout, j'ai également appris à manger en pleine conscience, à m'hydrater correctement et surtout, j'ai repris l'habitude de me demander si j'ai vraiment faim avant de manger pour ne pas le faire de façon mécanique. J'ai également retrouvé du plaisir à cuisiner, j'ai réappris à faire les courses, à consommer mieux.

Sabine m'a aussi permis de faire la découverte de pas mal d'alternatives à la viande, j'ai donc pu ne manquer de rien quoique je n'en mange plus et varier mon alimentation et j'ai retrouvé une vraie régularité avec le sport. Plein de petites choses comme cela qui en réalité, change totalement le schéma de pensée.

AVANT

Avant-Après Powerdiet rééquilibrage alimentaire

APRES

Avant-Après Powerdiet rééquilibrage alimentaire

La suite, c'est quoi ?

Pour moi, il y a encore du travail, j'ai donc poursuivi de 3 mois avec Sabine, pour continuer d’avancer dans mon rééquilibrage. Vous pouvez me suivre régulièrement (repas et séances de sport) sur mon compte @HEALTHY_SLEEVE.

Il y a également une F.A.Q à laquelle je réponds sur Instagram, que vous retrouvez dans ma story permanente "PowerDiet" sur mon compte principal @NATHALIE.HONOL .

Il me reste 6 kg à perdre pour retrouver mon poids post-bébé, mais l'idée, au-delà de cet objectif, c'est d'arriver à maintenir ce nouveau style de vie, car oui, c’est une hygiène de vie que je compte bien conserver. 

Si comme moi, vous êtes des parents parisiens, vous avez certainement vu ou au moins entendu parler de la poussette Yoyo Plus de Babyzen. Pourquoi nous n'avons pas été séduits par la Yoyo ? D'une part, elle est bien trop près du sol et la chancelière n'est pas assez haute pour protéger correctement un nouveau-né (selon moi) et d'autre part, le design est beaucoup trop simpliste, il ne nous a pas vraiment impressionnés.

Mais alors, quel choix faire ? Hé bien, la solution s'appelle LAÏKA ! Lorsqu'on a vu que Bébé Confort sortait une poussette ultra-compacte pour la ville et les transports, on s'est dit qu'on était sauvé : design élégant, dimensions parfaites pour la cabine en avion, pliage d'une main, portage à l'épaule ! Bref, sur le papier, elle nous a tout de suite fait rêver, mais alors, qu'en est-il réellement ? On la teste depuis bientôt deux mois et je vous livre notre avis détaillé !

Poussette et nacelle, offertes par la marque.

Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort

Avis sur la poussette Laïka de Bébé Confort

Confort

Au-delà d'être ultra compacte, c'est surtout une poussette utilisable dès la naissance, ce qui n'est pas le cas de toutes les poussettes-cannes. Elle a une position allongée et il suffit ensuite, pour encore plus de confort, de rajouter la nacelle Laïka ou un des Cosis de la marque (ils sont tous compatibles.). L'assise est bien molletonnée et la nacelle a un vrai matelas, Ava y dormait très bien. On retrouve un joli petit cocon avec des parois hautes, qui protège bien, bébé.

Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort

Utilisation / encombrement

On l'utilise surtout pour la crèche ainsi que les transports en commun. Pourquoi la crèche ? Car il y a un local à poussette, mais les parents ne sont pas vraiment respectueux de l'espace. En effet, la directrice, nous a signifié que l'idéal était de ranger la poussette pliée dans le local, mais je peux vous dire, qu'à chaque fois qu'on arrive, on a le droit aux gros mastodontes de Chicco ou Stokke, qui ne peuvent absolument pas se plier. Et vulgairement, ça saoule tout le monde.

Bien que notre poussette Stella se plie et se range aisément, elle pèse quand même son petit poids et surtout, le pliage prend un peu de temps. Le matin, quand on dépose Ava, on a besoin d'aller très vite, car on enchaîne avec le travail. Concernant les transports, on se déplace beaucoup pour des rendez-vous médicaux ou pour le blog, on a donc besoin qu'Ava soit confortable tout en ayant une poussette légère, maniable et qui ne prend pas de place.

D'ailleurs, bien qu'elle ne soit pas homologuée "bagage cabine", elle possède des dimensions qui s'en rapprochent énormément et en fonction des compagnies, elle passe comme bagage cabine (dimensions cabine : 56x45x25 cm /dimensions poussette pliée : 65.5x46.5x27 cm). Transports en commun, escaliers, trottoirs étroits et ascenseurs minuscules des immeubles parisiens, ne résisteront pas ! Laïka, c'est la poussette urbaine idéale.

Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort
Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort
Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort

Maniabilité

La poussette est vraiment légère, utra-maniable et souple au niveau de la conduite. Elle se plie et se déplie d'une seule main en quelques petites minutes et les accessoires se rajoutent en un 2 clics. La poussette pèse 7.45 kg et peut se porter à l'épaule (il y a une anse pour cela). Elle est également compatible avec tous les sièges auto Bébé Confort et dispose en revanche, d'une nacelle spécifique (non utilisable en voiture).

Design

3 mots : moderne, tendance et classe.

Rapport qualité-prix

Le prix conseillé pour le trio (Poussette Laïka, nacelle Laïka, siège-auto Citi) est de 520€. Pour comparer, la poussette Yoyo Plus de Babyzen est au prix conseillé de 600€ (poussette et chancelière): tout est dit.

Quelques détails techniques

  • Grand canopy extensible
  • Assise inclinable sur plusieurs positions
  • Repose-pieds ajustable
  • Habillage pluie inclus
  • Harnais de sécurité 5 points
  • Barre de maintien amovible
  • Anse
  • Panier inclus
  • Système de freinage centralisé
  • Housse amovible et lavable
  • Finitions en simili cuir pour le guidon et la barre de maintien
  • Large choix de coloris tendance
Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort
Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort
Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort
Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort

Alors, on en pense quoi ?

Clairement, on est conquis en tout point. Côté style, on est totalement fan de son look élégant et moderne. Pour le pliage et dépliage, il n'a jamais été simple de manipuler une poussette ! Exemple : je la plie et la déplie avec Ava dans les bras donc clairement, c'est EASY.

En bref, elle est légère, pratique, ultra-maniable, stylée et le rapport qualité-prix est encore une fois, bluffant. C'est un produit d'une grande qualité et si vous vivez dans une grande métropole, elle va tout de suite vous séduire ! Avoir une poussette de la naissance à 3.5 ans, ultra-compacte et avec tout le confort d'une grande : on signe tout de suite.

Le seul bémol : le siège n'est pas réversible donc le seul moyen d'avoir notre bébé face à nous, c'est avec le cosi ou la nacelle.

Note : 9/10

Merci à Bébé Confort pour ce superbe cadeau.

Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort

Ma grossesse a été un moment inoubliable, même dans la difficulté, parfois la douleur et l'inquiétude, j'en garde un souvenir impérissable. Tous les moyens étaient bons pour prendre soin de moi (bien que je pense que je ne l'ai pas assez fait), j'avais repéré quelques boxs, mais je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas sauté le pas ! Néanmoins, ça m'aurait fait plaisir d'en recevoir une en cadeau par exemple, alors aujourd'hui j'avais envie de vous parler de la box grossesse lancée par Doctissimo.

Une box pour se chouchouter et préparer l'arrivée de bébé

Je pense que vous connaissez le site Doctissimo, véritable bible en matière de santé, bien-être et beauté ! Le site se diversifie et a créé une box dédiée à la grossesse et qui porte d'ailleurs très bien son nom : " 9 mois inoubliables ".

La box qui vous suit durant toute votre grossesse

L'idée ? Accompagner les futures mamans tout au long de leur grossesse, avec des produits de qualité, mais aussi des informations et conseils sur la grossesse. J'ai eu le plaisir de recevoir la box du dernier trimestre, c'est celle qui se rapproche le plus de moi, car bien que j'ai accouché, je suis encore dans les conséquences de la grossesse et il y a des choses qui servent toujours. De fait, je vous livre mon avis sur cette box " 9 mois inoubliables " de Doctissimo.

Comment ça fonctionne ?

Il y a une box par trimestre de grossesse. Deux possibilités s’offrent à vous : choisir une box individuellement ou bien choisir de vous abonner pour recevoir toutes les box (ou 2 box si vous en êtes déjà à votre second trimestre de grossesse). Chaque trimestre, vous pourrez donc recevoir un coffret, remplit de produits et conseils pratiques, adaptés à votre stade de grossesse. Vous avez également la possibilité d'offrir une box ou un abonnement, à une femme de votre entourage par exemple.

Que contient la box ?

Par rapport au contenu, une box contient 10 produits (beauté, gourmandises, accessoires malins, produits pratiques, conseils pour préparer l’arrivée de bébé) , ainsi qu'un " menu ", c'est-à-dire un livret avec des articles, des astuces mais aussi le détail des produits qui se trouvent dans le coffret.

Cette boîte est vraiment très bien faite ! J'ai trouvé que chaque produit était utile et bien pensé pour cette période de la grossesse, comme une check-list pour la valise de amternité. Le truc vraiment sympa, c'est qu'il y a des produits que l'on peut utiliser après l'accouchement aussi comme le soin intime, la ceinture pour le dos ou le thé. Ça vaut vraiment le coup et c'est un cadeau très sympa à offrir, si vous n'avez pas d'idée de présent, pour une femme enceinte.

Doctissimo a lancé sa box grossesse
Doctissimo a lancé sa box grossesse
  • Ensemble naissance (bonnet, chaussons et moufles) : pour accueillir bébé dans ces premières heures de vie,
  • Snack aux fraises URBAN FRUIT (100% naturel) : pour se faire plaisir sans culpabiliser lorsqu'une envie de gourmandise nous prend,
  • Soin intime bio MATERNOV : pour protéger notre intimité durant la grossesse,
  • Thé bio ALVEUS : faible en théine et caféine ! Parfait pour nous donner de l'énergie,
  • Eau thermale de Jonzac LEA NATURE : un petit brumisateur pour nous soulager en salle de travail,
Doctissimo a lancé sa box grossesse
Doctissimo a lancé sa box grossesse
  • Ceinture pour le dos : pour soulager les douleurs dorsales, car le bébé commence à faire son petit pesant de cacahuètes,
  • " Tout savoir pour s'occuper de bébé " : un petit livre pour répondre à nos questions sur l'arrivée de bébé,
  • Kit d'empreintes écologique ZEBIO : pour réaliser les empreintes de bébé et garder un souvenir de son enfance,
  • Agrandisseur de pantalon : car le ventre s'arrondit vite et on n'a pas forcément envie de racheter une garde-robe complète,
  • Crème pour les mains DOCTISSIMO : pour les petites sécheresses cutanées liées à la grossesse
Doctissimo a lancé sa box grossesse

Comment s’abonner ?

Rien de plus simple ! Rendez-vous en ligne sur box.maman de Doctissimo pour vous inscrire. Vous allez ensuite pouvoir créer et compléter votre profil pour recevoir la box correspondant à votre stade de grossesse. Choisissez ensuite votre formule : recevoir une seule box sans engagement (49,90 € la box) ou s’abonner pour recevoir un box par trimestre (39,90 € la box).

La box est bien sur livrée à domicile et pour faire un cadeau, il vous suffira de cliquer sur l’onglet "Offrir". Pour couronner le tout, vous allez pouvoir bénéficier de 10 euros de réduction sur une box seule ou un abonnement, avec le code : SOPRANE10 .

Concours

Pour avoir un petit plaisir durant votre grossesse, Doctissimo et moi, on vous propose de gagner la box qui correspond à votre stade de grossesse. Pour participer, c'est tout simple :

Le concours débute immédiatement et jusqu’au 27 mars. Il est entièrement gratuit et ouvert à la France Métropolitaine. Si le(ou la) gagnant ne répond pas sous 24H, un nouveau tirage au sort sera effectué. Bonne chance à tout le monde !

Merci à Doctissimo de me permettre, de vous offrir ce petit cadeau !

J'ai longtemps réfléchi à cet article, je ne savais pas par où commencer, je ne savais si j'y arriverais. Au départ, je voulais le faire en vidéo pour que ce soit moins long pour vous et en fait, c'était trop dur, alors je prends la plume, avec l'envie de tourner une page et l'idée que peut-être, ça aidera certaines et certains d'entre vous.

La prématurité

Il y a 4 mois, on accueillait notre crapule, comme on l'appelle affectueusement. 4 mois maintenant que notre vie a été chamboulé par l'arrivée de ce petit coeur. Je reprends le travail dans 15 jours et cela a fait remonter pas mal d'angoisses, ça m'a donc semblé être le bon moment pour évoquer tout ça ici, bien que je ne rentrerais pas dans les détails.

Chaque année, c'est près de 60.000 enfants qui naissent prématurément en France, soit plus de 8 % du total des naissances. Une naissance prématurée est une naissance qui survient globalement à moins de 8 mois. Est prématurée, toute naissance qui survient avant 37 semaines d'aménorrhée (SA), soit 35 semaines de grossesse.

Au sein de cette prématurité globale, il faut distinguer : la prématurité moyenne, de 33 à 36 SA + 6 jours (85 % des naissances prématurées), la grande prématurité, de 28 à 32 SA + 6 jours (10 % des naissances prématurées et c'est le cas de ma fille) et enfin la très grande prématurité, de 24 à 28 SA (5 % des naissances prématurées). Ava est née à 32 SA, soit le 1er jour du 8ième mois (le terme était prévu le 5 janvier et elle est née le 5 novembre). Elle pesait 1.75 kilos pour 38 cm.

Accouché d'un enfant prématuré : comment le vit-on ?

Je me sens coupable

Je repense à son arrivée, son parcours, les jours qui ont précédé mon accouchement prématuré et je me rends compte du chemin parcouru sur mon sentiment de culpabilité, qui est encore un peu présent. Pourquoi ? Parce que j'aurais aimé qu'elle n'entre pas dans la vie de cette manière-là, je m'en veux de lui avoir fait vivre un début de vie si difficile, j'ai l'impression de ne pas avoir été à la hauteur, de ne pas avoir su contrôler mon corps, de ne pas avoir été en capacité de la protéger et la garder au chaud...un mois de plus aurait suffit.

Sa naissance, a été un moment de stress, d'inquiétude intense et totalement surréaliste. Elle est née à 23h11 et ma première vraie rencontre avec elle, ça été à 3h du matin. Impossible de distinguer son visage, car elle avait un masque respiratoire, on ne pouvait la toucher qu'à travers des vitres, ses mains disparaissant sous les bandages et les perfusions. Cette première rencontre avec elle me hante encore... Elle paraissait si fragile, cela semblait si dur pour elle, j'aurais tout donné pour la sortir de là et être à sa place.

S'en est suivi un mois et demi d'hospitalisation, avec une semaine en couveuse, un mois avec une sonde gastrique, sans compter tous les soins quotidiens et examens. Notre vie, notre quotidien, régler comme du papier à musique avec une seule envie : ne pas la quitter, être présent, la soutenir.

Accouché d'un enfant prématuré : comment le vit-on ?
Accouché d'un enfant prématuré : comment le vit-on ?

Était-ce à prévoir ? Alors en fait, un jour, je suis allé à la maternité pour une visite de routine et on me dit qu'on me garde : col raccourcit, contractions régulières, mais je ne les sentais pas, manque de fer et là, on vous dit que vous êtes en MAP (menace d'accouchement prématuré). C'était parti pour 3 jours d'hospitalisation et injections de corticoïdes pour l'aider à se développer si elle venait à sortir durant mon hospitalisation ou les quelques jours qui suivent.

Cet épisode, c'était 15 jours avant que j'accouche, 15 jours où j'étais totalement alité, où j'ai respecté les consignes à la lettre. Deux jours avant, la sage-femme me disait que ça allait mieux, que je ne risquais pas d'accoucher de sitôt, alors on commençait à se détendre un peu, mais ça n'a rien changé.

Je peux vous assurer qu'en arrivant à l'hôpital, le chéri et moi, on était à cent lieues d'imaginer que j'accoucherais ce jour-là (on était peut-être dans le déni aussi hein lol). Elle voulait nous voir, elle était pressée de faire son entrée, d'être avec nous. Mais il m'arrive quand même parfois, de refaire le monde en repensant à tout ça :

  • Et si j'avais arrêté le travail plus tôt ?
  • Et si je ne m'étais pas baissé pour passer la serpillière ?
  • Et si j'avais écouté les douleurs de mon corps ?

Oui, on en viens à se poser tout un tas de questions, plus ou moins rationnelles, on cherche à trouver la source, mais tout cela reste un mystère, il ne reste que l'inquiétude et la souffrance. Est-ce que tout cela serait arrivé quand même ? Probablement que oui.

Plusieurs facteurs peuvent influencer le risque d'accoucher avant terme, mais il peut aussi arriver d'accoucher prématurément sans causes établies. Après l'accouchement, j'ai interrogé les professionnels qui m'ont suivi, accouché et se sont occupé de ma fille à la naissance : après examens, ils m'ont assuré que ma responsabilité n'était pas engagée, qu'elle voulait juste sortir.

J'ai eu du mal à l'entendre car je suis très terre-à-terre. Pour moi, il y avait forcément une explication logique, quelque chose que j'avais dû faire même de façon inconsciente. J'avais besoin de comprendre, mais ce ne sera jamais le cas, c'est arrivé et c'est tout.

Accouché d'un enfant prématuré : comment le vit-on ?
Accouché d'un enfant prématuré : comment le vit-on ?

Me pardonner

Aujourd’hui, elle va bien et ne gardera aucune séquelle importante de sa prématurité. Alors oui, elle est plus suivie médicalement que la moyenne, elle est plus fragile, mais elle évolue super bien, elle a rattrapé sa courbe de poids et taille. Elle rit aux éclats, tient sa tête, commence à tenir quelques secondes assise. Elle saisit les objets, remet sa sucette dans sa bouche, fait des câlins. Elle est éveillée et ne cesse d'observer ce qui l'entoure.

Elle va bien, alors je me dit que je doit avancer pour elle, pour moi, pour nous. Je dois réussir à me pardonner et j'y travaille tous les jours. La prématurité ne fait pas de moi, une mauvaise maman, cette épreuve nous a appris beaucoup en tant que parents, en tant que couple. Mais surtout cette petite fille est incroyable, elle nous a tant donné : de la force, du courage, de l'optimisme, elle nous a tenu à bout de bras.

On ne l'a pas quitté, tous les jours, on était là, à l'hôpital, à ses côtés pour l'aider à apprendre à manger, l'apaiser, lui sourire, la soutenir. Aujourd’hui, on l'accompagne dans son développement, son éveil, sa motricité, son alimentation pour qu'elle comble le petit retard qui lui reste. On est heureux, tellement heureux de l'avoir dans notre vie, on se dit que finalement, c'est son histoire et on la partagera avec elle quand elle sera en capacité de comprendre.

Finalement, je pense que ça la rendra plus forte et nous aussi. On avance dans le futur avec sérénité, mais surtout beaucoup de fierté. On est tellement fiers de la petite fille qu'elle devient, elle nous donne tellement d'amour. On n'oubliera jamais cette étape dans notre vie, mais quand on la regarde, on se dit que s'il n'y avait pas d'autre choix que d'en passer par-là, pour vivre quelque chose d'aussi merveilleux, alors on l'accepte. On l'a enfin avec nous, à la maison et on hâte d'avancer dans la vie avec elle.

Un grand merci à l'équipe du service de néonatologie de l'hôpital Robert Debré qui a été fantastique, nous a écouté, consolé, rassuré, a accueilli notre peur dans les mauvais moments, mais qui surtout, nous a aidés a créer du lieu avec notre fille et a embrassé pleinement notre rôle de parent. Merci également à toutes les personnes qui nous ont soutenu et épaulé dans cette période difficile et pour finir, merci à la permanence psychologique de l'association SOS Préma, qui a su m'écouter quand j'en avais besoin.

N'hésitez pas à me poser des questions en commentaires si vous souhaitez avoir des réponses ou explications plus précises.

Ava, tu es une guerrière et notre plus beau trésor.

Accouché d'un enfant prématuré : comment le vit-on ?
Accouché d'un enfant prématuré : comment le vit-on ?

Ma nouvelle passion dans la vie ? Tester des poussettes ! Plus sérieusement, choisir sa poussette ne doit pas être fait à la légère alors si je peux vous aider, en éclairant votre lanterne, je suis la plus heureuse. Des poussettes, il y en a pour tous les goûts, tous les modes de vie et tous les budgets et aujourd'hui, je vais vous décrypter la poussette Chrome de Joie.

Taille, poids, maniabilité, tout doit être passé au crible. Je vous avais déjà parlé de notre poussette mi-ville, mi-campagne juste ici, on l'adore et on a eu un vrai coup de cœur pour elle, mais vous avez été nombreuses à me demander mon avis sur des poussettes un peu plus compactes et la Chrome de Joie, rentre dans cette catégorie. Je l'ai testé durant plusieurs semaines et je vous livre mon avis détaillé !

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

Test et avis de la poussette Chrome de JOIE

Avis sur la poussette Chrome de Joie

La poussette Chrome de Joie est une poussette citadine, compacte et tout-terrain. Elle est réversible (dos à la route et face au monde), utilisable dès la naissance jusqu'à environ 15 kg. Elle est disponible en duo (avec le siège-auto) ou en trio (avec la nacelle). On a eu un coup de cœur pour son design épuré, simple et élégant !

Confort

C'est ce qui m'a gêné et déçu, il est indiqué que l'assise est moelleuse et molletonnée, mais je ne trouve pas que ce soit le cas. Lorsque l'on touche le dossier, on sent directement l'armature de la poussette, l'épaisseur est vraiment légère et bien qu'elle soit utilisable dès la naissance, je n'aurais jamais mis ma fille dedans à la naissance.

Aujourd'hui, elle a 3 mois et je trouve que l'assise n'est vraiment pas faite pour un nouveau-né, c'est plus adapté à partir de 6/7 mois selon moi. Maintenant, le positif, c'est le fait qu'il y ait 3 positions d’inclinaison du dossier (dont la position allongée, mais pas totalement), ce qui permet d'avoir quand même de l'amplitude, mais pour une utilisation avec un nourrisson, j'aurais commencé avec le cosi uniquement, qui lui est réellement confortable, molletonné et cocoonant.

Test et avis de la poussette Chrome de JOIE

Utilisation / encombrement

Gros point positif : elle se plie d'une seule main et avec l'assise (quelle que soit son orientation). Nous avons la coque Gemm (2 sont compatibles : Gemm et i-Gemm) et elle s'installe en un clic sur le châssis avec les adaptateurs. Le montage de la poussette est vraiment hyper simple, il ne m'a pas fallu plus de 20 minutes pour la monter.

Elle ne prend pas énormément de place, mais ne tient pas debout une fois pliée, donc c'est parfait pour le rangement dans un coffre, mais à la maison, c'est un peu compliqué, sauf si vous avez des renfoncements chez vous, un garage ou une cave.

Test et avis de la poussette Chrome de JOIE
Test et avis de la poussette Chrome de JOIE
Test et avis de la poussette Chrome de JOIE

Maniabilité

La poussette est vraiment légère, utra-maniable et souple au niveau de la conduite, pour une utilisation quotidienne, c'est vraiment parfait. Le guidon est réglable en hauteur, il y a un système de verrouillage des roues (pour les roues pivotantes ou fixes) et les suspensions des roues font bien leur travail, on est bien sur une poussette tout-terrain.

Quelques détails techniques

Test et avis de la poussette Chrome de JOIE
Test et avis de la poussette Chrome de JOIE
  • Habillage pluie inclus (pour la poussette uniquement),
  • 3 positions d’inclinaison du dossier, réglable d’une main,
  • 2 positions d’inclinaison pour le repose-jambes,
  • Suspension sur toutes les roues,
  • Blocage des roues avant,
  • Frein au pied centralisé,
  • Guidon ajustable à toutes les tailles,
  • Pliage compact avec l’assise quelle que soit son orientation,
  • Capote extensible avec fenêtre pour voir bébé,
Test et avis de la poussette Chrome de JOIE
Test et avis de la poussette Chrome de JOIE
  • Panier XXL facilement accessible
  • Démontage facile des roues,
  • Harnais 5 points avec protections moelleuses
  • Barre d’appui amovible et assise réversible,
  • Conforme à la norme EN 1888-2012,
  • Déplié (larg. x haut. x long.) en cm : 56 x 102 x 91 cm,
  • Plié (larg. x haut. x long.) en cm : 56 x 26 x 81cm,
  • Poids de la poussette : 11.800 kg
  • Disponible en 2 coloris,
  • Utilisable dès la naissance grâce à sa position allongée,
Test et avis de la poussette Chrome de JOIE

Qualité / prix

Le prix conseillé est le suivant : 320 € pour la poussette seule, 430 € pour le duo (coque Gemm) et 600 € pour le trio (coque + nacelle). Un tarif tout à fait raisonnable pour les prestations offertes.

Alors au final ?

Elle remplit beaucoup de critères importants : maniabilité, adaptabilité, prix, style, mais je reste mitigé sur le confort, je n'ai pas été convaincue à 100%. Elle est solide et facile à utiliser quelles que soient les circonstances. Le siège-auto est très bien, facile à installer, ultra-confortable et adapté aux petits gabarits également.

En définitive, je vous la recommande si vous prenez souvent les transports, car elle est très légère, il en va de même si vous avez un petit appartement, elle ne prend pas trop de place donc niquel pour le rangement. Le petit bémol, c'est le confort de l'assise qui pour moi n'est pas optimal pour un nouveau-né, à ce moment-là, pour le début, il vaudra mieux utiliser le cosi.

J'espère que cette petite revue vous aura intéressé et si vous avez des questions spécifiques à laquelle vous ne trouvez pas de réponse dans l'article, n'hésitez pas à me laisser un petit commentaire.

Note : 7/10

Test et avis de la poussette Chrome de JOIE

Durant ma grossesse, nous n'avons jamais pensé à envoyer des faire-part, on trouvait ça franchement inutile. Mais finalement, l'arrivée particulière de notre fille, nous a donné envie de remercier les personnes qui nous ont soutenu dans l'épreuve. Il est vrai qu'aujourd'hui, en quelques secondes, on envoie un SMS à nos contacts pour annoncer l'heureux événement et c'est réglé, mais pourtant, l'envoi du faire-part reste une petite tradition et on a pris beaucoup de plaisir à réaliser le nôtre.

Conseils pour créer et réussir son faire-part de naissance
Conseils pour créer et réussir son faire-part de naissance

Mes conseils pour réussir le faire-part de naissance de son enfant

Je vous avais déjà parlé de Carteland pour les cartes de vœux, car non, la carte de vœux n'est pas morte, je dirais même qu'elle revient en force en direct des abîmes ! C'était vraiment super sympa de distribuer à ma famille et mes collaborateurs, mes vœux pour cette nouvelle année, sous cette forme-là.

Alors quand il a fallu annoncer la naissance de notre fille, il était évident que nous ferions de nouveau appel à ce site. Pour la création, il est vrai que c'est surtout une histoire de goût, mais j'ai quand même quelques petits conseils pratiques pour ne pas oublier l'essentiel.

Les éléments indispensables

Avant même de penser à l'originalité, soyez sûr de ne pas oublier les informations de base, à savoir : la date de naissance, le prénom de l'enfant, sa taille ainsi que son poids. Important, également, inscrivez vos noms et coordonnées postales, pour faciliter la réponse. Rien ne vous empêche d'être créatif et original, mais surtout, il faut que ce soit lisible par tous.

Personnaliser

Carteland, dispose de nombreux modèles de cartes de naissance, tous personnalisable à volonté alors on a fouiné, jusqu'à ce qu'on ait un coup de cœur. On voulait quelque chose de doux, vintage et féminin sans être trop girly et nous sommes tombés sur la pépite qui nous correspondait parfaitement. Vous pouvez choisir la qualité du papier, le format, insérer votre photo, rajouter des éléments, modifier la police, modifier le texte, bref : tout est possible.

À titre personnel, nous avons tous customiser et ça été plus long que ce que j'imaginais car on fait attention aux fautes d'orthographe mais surtout, on a voulu choisir les bons mots. Le nôtre est un mélange entre un faire-part de naissance et une carte de remerciement ! On en est vraiment content et d'ailleurs, on a conservé un exemplaire que l'on transmettra à notre fille lorsqu'elle sera plus grande.

L'importance de la photo

Le faire-part annonce la naissance, mais souvent, c'est aussi une carte que l'on garde longtemps et c'est également la première fois pour certains destinataires, qu'ils vont découvrir la bouille de notre petit bout de chou. Que ce soit une photo de famille ou de votre bébé seul, il est important, d'accorder une attention particulière à la qualité de sa photo.

Être organisé

Si vous pouvez anticiper sur la liste des destinataires, s'est parfait ! Cela vous permet de n'oublier personne et de prévoir un budget. Côté timing, en règle générale, le faire-part s'envoie entre le 1er et le 3e mois de la naissance, si bébé a 6 mois, ça n'a plus vraiment de sens.

J'espère que ce petit topo vous aura plu et aidé, de notre côté, on ne regrette pas d'avoir créé notre faire-part de naissance personnalisé avec Carteland, c'est un merveilleux souvenir, que l'on va pouvoir garder à vie.

Faire-part offerts par Carteland

Conseils pour créer et réussir son faire-part de naissance

Enceinte, je me suis rapidement demandée si j'allais allaiter ou non. Étant novice sur le sujet, je me suis appuyée sur des lectures, j'ai demandé conseil à ma sage-femme, à mes amies, mais j'ai également beaucoup échangé avec les infirmières puéricultrices de l'hôpital et bien sûr, avec mon chéri aussi.

Le lait maternel contient tout ce dont bébé a besoin : vitamines, sels minéraux, oligoéléments, sucres, graisses et protéines indispensables et en justes quantités. Il va également l'aider à bien digérer et se protéger, car en effet, leur système immunitaire étant peu développé au départ, le lait maternel leur apporte nos anticorps, les aidant ainsi à lutter plus efficacement contre les microbes.

Théoriquement, toutes les mamans peuvent allaiter. En pratique, malgré les bienfaits de ce mode d'alimentation, ce n'est pas une évidence pour tout le monde. Quoi qu'il en soit, mon conseil est le suivant : si vous êtes enceinte et que vous ne savez pas quoi choisir, pas de panique : que ce soit le lait maternel ou en poudre, les deux sont adaptés aux besoins nutritionnels de bébé.

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

Conseils pour allaiter au sein

Pourquoi j'ai choisi  l’allaitement au sein ?

La question s'est posée tout au long de ma grossesse, et même lorsque j'ai accouché, ma fille étant prématurée, je ne savais pas si elle y arriverait, si moi, je le voudrais encore. J'ai finalement décidé d'allaiter pour aider Ava et lui donner de la force. Ça a été un moyen de nous rapprocher et de créer du lien, dans un contexte d'arrivée et d'hospitalisation difficile.

J'avais également besoin de me sentir utile, de me sentir maman, malgré le fait qu'elle soit branchée de partout, je voulais lui montrer que j'étais là et la soutenais à ma manière. Ça a été une expérience difficile, avec ses hauts et ses bas, mais je ne regrette pas, ce fut des moments d'émotion, de partage et d'échanges avec ma fille qui valent de l'or.

Globalement ça s'est très bien passé, mais il y a quand même eu des désagréments. Aujourd'hui, elle a 3 mois et je suis en cours d'arrêt, après 2 mois d'allaitement (je n'ai pas pu l'allaiter durant ces 3 premières semaines de vie à cause de sa prématurité).

Conseils pour allaiter au sein

L’allaitement et moi

J'ai beaucoup douté parce qu'Ava a eu une sonde gastrique pendant un mois, elle était toute petite, son développement n'était pas terminé et l'allaitement a été un défi quotidien pour elle. Elle s'est vraiment battue pour y arriver ! Parfois ça fonctionnait très bien, et le soir, dans la même journée, c'était très dur pour elle de téter et on n'allait pas au bout.

Les débuts ont été difficiles et je me suis demandée si j'en serais capable, si je serais à la hauteur pour ma fille et je remercie beaucoup les infirmières du service de néonatologie, qui ont été d'un soutien sans failles, m'ont aidé à relativiser et à faire de ces moments du bonheur, du partage et non de la souffrance et de la frustration.

Physiquement parlant, ce fut extrêmement douloureux au début, la montée de lait était douloureuse et la tétée aussi. Je tirais également mon lait en même temps et on a vraiment l'impression d'être une vache à lait, ce n'est pas très agréable (surtout, qu'il faut le faire toutes les 3 heures). Pour ne rien rater, j'ai hérité de crevasses au niveau du mamelon, ça a duré une semaine et demie environ et pour ne pas être vulgaire : ça arrache !

Pourquoi je suis en train d'arrêter ? Parce qu'Ava va mieux et que mine de rien, c'est très contraignant. Il fallait mettre en place une routine qui mettait à mal mon organisation quotidienne, sans compter le fait que j'avais peu de lait. Au début, grosse montée de lait et quelques semaines plus tard : panne de lactation (car grosse baisse de moral). Malgré les tisanes d'allaitement et le fait de tirer mon lait régulièrement, je n'avais pas assez de lait, je devais toujours compléter au biberon donc on est passé au biberon complètement.

Mais surtout, son papa, avait besoin aussi de vivre des moments particuliers avec sa fille et concernant l'alimentation, pour un papa, ça ne peut passer que par le biberon au début et il adore donner le biberon à sa fille. Je suis très heureuse d'avoir pu le faire durant 3 mois, je sais que ça été bénéfique pour elle, l'a aidée à évoluer et c'est là qu'est ma fierté.

Conseils pour allaiter au sein

Quels accessoires pour que mon expérience soit positive ?

Pour allaiter, il faut être sacrément équipé honnêtement ! J'ai eu la chance d'être accompagnée par la marque Bébé Confort dans ce processus et savoir que j'avais tout à portée de main pour l'allaitement, était très rassurant.

Tire-lait électrique

J'ai utilisé le tire-lait électrique Natural Comfort et c'est une véritable pépite. Il est mains libres, du coup, je pouvais m'installer confortablement et travailler ou partager un moment avec ma fille. Il est discret (l'utilisation peut se faire en restant habillée), léger, compact et confortable. Il est facile à entretenir et peut être utilisé avec des piles, branché sur secteur ou sur un port USB, il s'adapte donc vraiment à la vie de chacune.

Le seul petit bémol, c'est qu'il est décrit comme ultra-silencieux et ce n'est pas tout à fait le cas. Comparé au tire-lait de l'hôpital, dont le bruit se rapproche dangereusement d'un tracteur, c'est clair que là le son, c'est plutôt un ronronnement, mais ce n'est pas ultra-silencieux.

Le tire-lait manuel, peut également être très utile pour désengorger un sein. Pour le quotidien, c'est laborieux mais de manière épisodique pour désengorger un sein douloureux rapidement, il n'y a rien de mieux !

Compresses apaisantes

Autant vous dire, que ces petites choses m'ont été d'une grande aide et d'un énorme soulagement. La douleur lors de la montée de lait, m'empêchait parfois de dormir et je ne pouvais plus dormir sur le ventre. Ces compresses apaisantes 2 en 1 sont vraiment top ! Elles sont utilisables à chaud et à froid, aident à décongestionner les seins et à atténuer les douleurs mammaires. Je les mettais dans le frigo dormait avec tous les soirs : un pur bonheur.

Coussinets d'allaitement

J'ai utilisé des coussinets d'allaitement lavables (en bambou) et jetables (biodégradables). C'est pratique, écologique, bien absorbant. Pour la petite histoire, quelques jours après mon accouchement, je faisais une petite pause et je suis allée chercher à manger dans l'hôpital. En entrant dans l'ascenseur, où il y a un énorme miroir, je m'aperçois que j'ai deux merveilleuses tâches au niveau des seins... Ce fut le début de mon histoire d'amour avec mes coussinets d'allaitement.

Bouts de seins

Lorsqu'on a des crevasses ou que l'allaitement est trop douloureux, je peux vous dire que ça soulage d'avoir des bouts de seins. Ceux-ci sont ergonomiques, en silicone et vont protéger nos petits lolos lors de l'allaitement. Il y a deux tailles disponibles pour s'adapter à toutes les mamans. Pour les crevasses, j'ai utilisé une crème qui a très bien fonctionné.

Vous pouvez retrouver tous les produits pour l'allaitement ainsi que des conseils pratiques sur le site de la marque. Et d'ailleurs, pour aller plus loin, Bébé confort a développé un guide de l’allaitement très complet en partenariat avec des sages-femmes et médecins : téléchargez le guide . C'est une source d'information très intéressante si vous êtes un peu perdus.

Conseils pour allaiter au sein

Comment continuer l'allaitement si maman n'est pas là ?

La question se pose lors de la reprise du travail ou si bébé est gardé par une nourrice par exemple. À titre personnel, la situation s'est présentée à l'hôpital, car même si j'étais là toute la journée, je ne l’étais pas la nuit.

Il vous suffit simplement de tirer votre lait et de le conserver (48h maximum au frais). Ça a permis à Ava d'avoir du lait maternel quand je n'étais pas là et de lui en mettre également dans sa sonde pour qu'elle en bénéficie même si elle ne pouvait pas prendre le sein.

Allaiter ou pas, chacune son choix

Que devez-vous choisir ? Je ne peux pas vous le dire, qu’il s’agisse d'allaitement au sein ou l’allaitement au biberon, l’important est que vous puissiez le mettre en place sans difficultés. Allaiter, a une influence sur notre quotidien de femme, sur notre rapport à notre corps, sur notre relation avec notre chéri, c'est donc un choix qui doit être réfléchi.

Si vous souhaitez allaiter au sein, c'est une bonne chose, mais si vous souhaitez allaiter au biberon, vous n'avez pas à vous sentir coupable. Personne n'a à vous dire ce que vous devez faire et le lait en poudre n'est pas à bannir, fondamentalement, c'est bon aussi pour bébé. Pour votre bien et celui de votre bout de chou, il vaut mieux un allaitement au biberon complice plutôt qu’un allaitement au sein à contre cœur.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix, c’est une décision personnelle qui doit être éclairée et vous convenir. L'allaitement doit être un moment de détente, de partage, d'amour et surtout pas une souffrance, de stress ou d'angoisse pour vous, maman. Pour nous, ça n'aura duré que 2/3 mois, mais ça été bénéfique, pour elle comme pour moi et elle se porte très bien aujourd'hui à 3 mois, avec une alimentation exclusive au biberon.

Produits cités offerts par Bébé Confort

Conseils pour allaiter au sein
Conseils pour allaiter au sein

L'un des postes où l'on investit le plus et assez rapidement lorsque l'on attend un enfant, c'est sans doute la poussette ! Il y a énormément de proposition sur le marché et lorsque l'on est novice comme nous, ce n'est pas forcément évident de s'y retrouver.

Lorsque Bébé Confort, m'a proposé d'équiper ma fille, j'ai été tout de suite très enthousiaste, mais surtout rassurée, rassurée, d'avoir un équipement de qualité à ma fille, car oui, Bébé Confort c'est cela, une valeur sûre. Pour la crapule, nous avons donc reçu la poussette Stella et c'est de ce petit bijou que je vais vous parler aujourd'hui.

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

Test et avis sur la poussette Stella de Bébé Confort

Bébé Confort, 80 ans d'expertise

Est-il réellement nécessaire de présenter la marque à l'éléphant bleu ? Je n'en suis pas sûr, mais je vais quand même vous faire un petit topo juste pour le plaisir. La marque a été créée en 1935, elle est française et se trouve être dans le paysage de la puériculture, depuis maintenant 80 ans, avec succès.

Réputé pour ses poussettes confortables et sécurisées, la marque ne faillit pas à sa réputation avec ce modèle. Une poussette pratique, confortable, élégante et stylée ! Si vous cherchez une poussette naissance, il se pourrait bien que vous soyez séduit par la Stella. 

Lorsque l'on choisit une poussette, il y a selon moi, trois critères principaux à observer : le confort, la sécurité et surtout il faut qu'elle soit adaptée à votre mode de vie. À titre personnel, nous vivons à Paris, on prend donc les transports en commun régulièrement mais nous sommes également amenés à faire beaucoup de ballades et à nous rendre en province, plutôt à la campagne. Il nous fallait donc une poussette pratique, polyvalente et confortable et celle-ci remplit parfaitement ces conditions.

Test et avis sur la poussette Stella de Bébé Confort
Test et avis sur la poussette Stella de Bébé Confort

Avis sur la poussette Stella de Bébé Confort

Confort

La poussette naissance Stella est une poussette que l'on peut qualifier de tout-terrain et polyvalente. C'est une poussette robuste, résistante et je pense qu'on va la garder très longtemps, voir jusqu'au deuxième bébé (qui n'est clairement pas prévu pour tout de suite).

L'assise est molletonnée et quant à la nacelle, on a affaire, à un véritable berceau pour bébé et dans laquelle Ava dort très bien (on s'en sert comme lit lorsqu'on part en week-end ou pendant des soirées chez des amis par exemple). C'est un véritable petit cocon ultra-confortable et surtout protecteur ! De plus, avec des accessoires comme le Baby Cocoon, vous pouvez être sûr que bébé restera au chaud.

Test et avis sur la poussette Stella de Bébé Confort
Test et avis sur la poussette Stella de Bébé Confort
Test et avis sur la poussette Stella de Bébé Confort

Utilisation / encombrement

Facile à plier (avec ou sans le siège pour un rangement encore plus compact) et aussi facile à ranger puisque la Stella tient debout une fois pliée. Elle est également équipée d'un système qui lui permet d'être compatible avec toutes les nacelles et tous les Cosi Bébé Confort, ce qui vous permet de composer votre duo ou trio idéal en fonction de ce dont vous avez besoin.

Elle est utilisable de la naissance, jusqu'à 3 ans et demi et en 2 pressions, on peut changer les équipements à notre guise, c'est vraiment très agréable et pratique, en fonction des situations et de l'âge de l'enfant.

Test et avis sur la poussette Stella de Bébé Confort
Test et avis sur la poussette Stella de Bébé Confort
Test et avis sur la poussette Stella de Bébé Confort
Test et avis sur la poussette Stella de Bébé Confort

Maniabilité / Compacte

Malgré son poids, elle est utra-maniable et confortable pour nous, au niveau de l'utilisation quotidienne. On a tout essayé ! Trottoir, ascenseur, pavé, forêt, terrain boueux, elle surmonte tous les petits obstacles sans soucis, grâce à ses grandes roues qui absorbent les chocs et ses pneus anti-crevaison (à l’avant et à l’arrière). La conduite est souple et fluide, le guidon est réglable en hauteur et il y a un système de verrouillage des roues (pour des roues pivotantes ou fixes).

Dans les transports en commun, lorsque la poussette est en mode nacelle, honnêtement ça prend de la place, mais malgré le fait que ce soit un peu encombrant, ça se fait. En revanche, lorsqu'elle est en mode normal ou avec le cosi, c'est niquel ! Elle est vraiment passe-partout, pratique et les trajets se passent super bien (Expérience vécu à Saint-Lazare et sur la ligne 13 du métro...Les Parisiens comprendront).

Test et avis sur la poussette Stella de Bébé Confort

Quelques détails techniques

  • Habillage pluie inclus (pour la nacelle également),
  • Canopy protecteur avec une fenêtre de contrôle pour garder un œil sur bébé,
  • Assise réversible face route et face parents,
  • Large panier facile d'accès,
  • Poids : 13.5 kg,
  • Dimensions ouverte : H100 x L93.5 x l55 cm / Dimensions pliée : H86.5 x L47.5 cm,
  • Harnais 5 point pour un maximum de sécurité,
  • Système de freinage centralisé : un seul bouton pour freiner,
  • Barre de maintien en T (entrejambe rigide),
  • Disponible en 8 coloris,
  • Garantie à vie

Qualité / prix

Pour la poussette seule, le prix conseillé est de 540 €, mais ce tarif varie en fonction du coloris d'une part, mais aussi des équipements que vous allez rajouter.

À titre d'exemple, nous avons la Stella dans le coloris Nomad Black et l'ensemble (poussette + nacelle + siège-auto + Baby Cocoon + moufles) coûte environ 975 €, un prix qui défie toute concurrence au vu de la qualité des produits et du nombre d'accessoires.

Test et avis sur la poussette Stella de Bébé Confort

Alors au final ?

On est satisfait sur tous les points avec cette poussette ! Maniabilité, adaptabilité, confort, prix, style, accessoire, bref tout répond à nos attentes et surtout, on va pouvoir la garder jusqu'à ses 3 ans et demi. Elle est vraiment solide et protectrice quelle que soit la météo.

Pour l'instant, on utilise encore la nacelle, car la miss est toute petite, et a besoin d'être rassurée et cocoonée. Le cosi est top également pour la voiture, extrêmement confortable et adapté aux petits gabarits comme ceux des prématurés donc babygirl est en sécurité et à l'aise.

En définitive, je vous la recommande, surtout lorsque l'on sait qu'à prestations équivalentes, les prix flambent chez d'autres marques. J'espère que cette petite revue vous aura intéressé et si vous avez des questions spécifiques à laquelle vous ne trouvez pas de réponse dans l'article, n'hésitez pas à me laisser un petit commentaire.

NOTE : 10/10

Test et avis sur la poussette Stella de Bébé Confort

Poussette Stella

Nacelle Oria

Baby Cocoon

Pebble Plus

Moufles

Les enfants ! Une catégorie de personnes fragiles, on pourrait donc se dire que les produits de puériculture sont sans risque, mais en regardant de plus près les étiquettes, vous vous rendrez compte assez rapidement que ce n'est pas forcément le cas, les couches en sont un bon exemple.

Bien que destinées à nos bouts de chou, elles ne sont pas du tout clean. S'offrent alors aux parents, deux alternatives : les couches lavables et les couches jetables écologiques.

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

Des alternatives plus écologiques et naturelles

Les couches jetables dit "bio" ou "écologiques" ne sont pas forcément composées à 100% de matières naturelles, néanmoins, elles sont constitués au minimum de 50% de matières naturelles, de l’absence totale de lotion, parfum, alcool, colorant, d'un voile de maintien en contact avec la peau 100% non-chimique. Elles sont souvent aussi, en partie biodégradables, ne sont pas blanchies au chlore et ne contiennent ni métaux lourds, ni résidus chimiques.

Sur le marché, vous allez trouver les leaders du genre comme Love & Green et Naty, mais aussi les distributeurs (Leclerc, Auchan, Monoprix, carrefour, etc.) qui ont développé leurs propres gammes écologiques, ainsi que des nouveaux venus comme Lillydoo et Joone.

Lillydoo vs Love & Green

Pour notre test, le chéri et moi, avons évalué deux marques ayant des prétentions écologiques : Lillydoo et Love & Green. Le match a été remporté unanimement par Lillydoo (dont je vous faisais la présentation dans cet article) et je vous explique pourquoi. Dans un premier temps, il faut savoir qu'Ava n'a pas pu porter de couches de ce type à sa naissance car étant une grande prématurée, la seule marque qui fait des couches aussi petite, c'est Pampers ! Par conséquent, durant son mois d'hospitalisation, c'était Pampers.

À la sortie de l'hôpital, elle pesait 2.8 kg et a enfin pu porter ses couches Lillydoo en taille 1 (2 à 5 kg) sauf que nous n'avions pas été très prévoyant à ce niveau-là et nous n'avions qu'un seul paquet dans cette taille. Dans l'urgence, en attendant de recevoir notre colis Lillydoo la semaine suivante, nous avons commandé des couches de chez Love & Green, avec Amazon Prime (livré dans la journée), pour dépanner.

Le test des couches green

Les critères essentiels pour nous étaient les suivants : pas de substances toxiques, une bonne absorption tout en gardant les fesses de bébé au sec, le confort et la douceur.

Avis et comparatif couches saines pour bébé : lillydoo et love and green

Lillydoo

  • Caractéristiques : hypoallergéniques et pour peaux sensibles, 0% de substance toxique, ultras douces, respectueuses de la peau, ultra confortable, jolie, sans parfum, sans lotion, certifié OEKO-TEX 100, risque d'allergie minimisé, vegan et cruelty free.
  • Prix : 54 € pour 6 paquets de 46 couches (soit 54€ les 246 couches).
  • Bonus : le design mignon des couches, l'abonnement est résiliable à tout moment, si la taille choisie ne convient plus, l'échange de taille est possible (et gratuit) sur les paquets de couches encore fermés et enfin, la livraison est flexible et offerte.

Notre avis : Ava se sent bien dedans, les couches sont effectivement très douces et nous n'avons remarqué aucun inconfort ou irritations sur notre fille. La couche enveloppe bien ses fesses et les élastiques disposés sur les côtés lui permettent de bouger sans entraves. Aucune fuite, ça, c'est vraiment un point important (et pourtant parfois elle nous laisse des cadeaux bien conséquents dans sa couche) et lorsqu'elle a fait pipi, il y a un trait sur la couche qui passe de jaune, à bleu (très pratique).

Avis et comparatif couches saines pour bébé : lillydoo et love and green

Love & Green

  • Caractéristiques : Sans ingrédient indésirable et sans lotion chimique en contact avec la peau, près de 50% de matières naturelles et biodégradables, cellulose naturelle certifiée FSC et TCF (c’est à dire provenant de forêt gérées de façon responsable et non blanchie au chlore), hypoallergéniques et testées sous contrôle dermatologique, testées sans traces de HAP cancérigènes.
  • Prix : 35€70 pour 6 paquets de 23 couches (soit 35€70 les 138 couches) sur le site de la marque mais sur Amazon, vous pouvez acheter par lot de 2 (13€10 lot de 2 x 23 couches soit 46 couches).

Notre avis : Étant précurseur du marché, je m'attendais à mieux et ça été une vraie déception ! Tout d'abord le nombre de couches dans un paquet (23 contre 46 pour Lillydoo) ainsi que la différence de prix (10 euros lorsqu'on calcule pour le même nombre de couches). Mais surtout, nous n'avons eu que des débordements avec ses couches. Pour les urines, ça allait, mais pour les selles, à chaque fois, on avait des surprises. Elles ne sont pas rêches, mais pas particulièrement douces non plus ! Néanmoins, elles ont aussi un signal pour repérer les urines, c'est le seul point positif.

Avis et comparatif couches saines pour bébé : lillydoo et love and green

Alors notre avis ?

Pour le rapport qualité-prix, je vous conseille Lillydoo sans hésiter ! Le système d'abonnement est vraiment pratique et surtout les promesses sont réelles. Jusqu'à maintenant, nous n'avons pas du tout été déçu en les utilisant et croyez-moi, avec un nouveau-né que l'on change environ 8 fois par jour, les exigences étaient hautes.

Côté prix, bien que Lillydoo soit moins chère que Love & Green, de manière générale, les couches dites écologiques et saines, sont certes plus chères que les couches premier prix, mais finalement pas plus que les marques traditionnelles. Vous ne devriez donc pas craquer votre PEL pour prendre soin du postérieur de votre enfant, garantir son confort ainsi que son bien-être.

Avis et comparatif couches saines pour bébé : lillydoo et love and green

Avant la naissance de notre fille, mon mari et moi avions abordé la question des parrains et marraines assez rapidement. Il n'est pas du tout question de religion ici, mais de symbolique.

Je suis croyante mais dans ma confession ma confession ou dans celle de mon conjoint, on ne baptise pas les enfants et il n'y a pas de notion non plus de parrainage, alors d'où nous vient cette envie me direz-vous ?

On souhaitait tout simplement que notre enfant ait des relations privilégiées avec certains adultes, sans cérémonial ou croyance quelconque autour.

Crédits Photos © LE BLOG D'ALIX

Parrain, marraine, pourquoi en choisir un pour son enfant ?

Est-ce utile et obligatoire ?

Alors pour commencer, sachez qu'il n'y a rien d'obligatoire. Rien dans la loi ne dit qu'il faut un parrain ou une marraine, c'est vraiment en fonction de votre volonté et pour les raisons qui vous incombent.

Le Chéri, comme moi, avons des histoires familiales difficiles et si lui a eu la chance d'avoir quelques références adultes, autres que ses parents, à qui se confier et qui ont participé à sa construction, ont été un soutien pour lui dans son éducation, ça n'a pas été mon cas et j'aurais aimé.

J'ai toujours été assez solitaire dans ma famille et j'admets qu'une personne extérieure, que je sais de confiance et sur qui je peux compter à tout moment, m'aurait aidé dans bon nombre de situations. Nous souhaitions que notre fille puisse tisser des liens particuliers avec les personnes que nous aurions choisies, pas pour se substituer à nous, mais pour compléter, ce que nous lui apporterons.

On veut qu'elle soit ouverte, dans le partage et à notre sens, un parrain ou une marraine, c'est aussi lui permettre de découvrir des univers, des façons de penser, des cultures, des valeurs, autres que ce qu'on lui a déjà inculqués.

Parrain et marraine : avons-nous fait un choix ?

On s'est mis d'accord sur le fait que chacun choisisse une personne mais finalement rien n'est définitif. Le parrain et la marraine peuvent être des membres de la famille ou des amis très proches, il n'y a pas vraiment de règle pour ça.

À titre personnel, j'ai deux frères et sœurs ainsi que deux meilleurs amis, mais je n'ai choisi aucun d'entre eux pour une question de proximité géographique. Chacun d'entre eux vit loin de nous, on a des emplois du temps compliqué, se voir n'est pas toujours facile et bien qu'ils seront présents pour notre petite famille sans aucun doute, je n'ai pas voulu compliquer les choses à ce niveau-là et leur imposer un rôle ou leur mettre une étiquette.

Parrain, marraine, pourquoi en choisir un pour son enfant ?

Mon conseil pour faire le bon choix !

Assurez-vous que les personnes choisies soient disponibles pour votre enfant, à ses côtés à chaque étape de sa vie. Vous devez avoir une totale confiance en eux et être prêt à leur confier votre petite merveille les yeux fermés. Prenez le temps de bien en discuter avec l’autre parent, c’est une décision à ne pas prendre à la légère et se discute.

J'en avais choisi 2, puis une et finalement, je ne sais pas vraiment. C'est une décision importante qu'il ne faudrait pas regretter dans l'avenir et surtout, il faut que cette personne s'investisse réellement auprès de votre enfant et sera une personne-ressource, dans les bons moments comme dans ceux qui seront plus difficiles.

En tout cas, je constate que notre fille est aimée, entourée, chouchoutée sans besoin aucun de mettre une étiquette sur les relations particulières que certaines personnes de mon entourage ont avec elle, et je crois que c'est cela qu'on souhaitait au final. Nous sommes comblés par tout l'amour qui lui est adressé !

Qu’en est-il pour vous ? Avez-vous fait le choix de désigner des parrain et marraine pour vos enfants et pourquoi ? Ça m'intéresse alors n'hésitez pas à partager votre avis avec moi !

Shop my style

Baskets "Heart" PUMA* - Manteau ASOS (old) - Jean TIMEZONE* - Pull H&M - Sac BABOU* - Lunettes SOLAR*