Tag

diversification alimentaire

Browsing

Je vous ai déjà fait un topo sûr comment démarrer la diversification alimentaire de bébé, maintenant, je m'attaque au matériel ! Car oui, il y a plein de petits outils indispensables ou simplement pratique pour que cette étape de l'alimentation se passe bien et avec sérénité, pour bébé, mais aussi pour les parents.

Les repas : préparation et cuisson

Alors vous pouvez dépenser beaucoup d'argent dans un Babycook, mais honnêtement, ce n'est pas nécessaire. Il vous suffira d'avoir un bon économe, un cuiseur vapeur et un blender. Pourquoi la cuisson vapeur ? Parce que c'est celle qui préserve le mieux les nutriments des aliments, aussi bien des fruits que des légumes.

Ensuite, si vous avez un blender, un mixeur plongeant ou même un blender à smoothie, c'est parfait. L'important, c'est de pouvoir faire des purées lisses (au début de la diversification surtout).

Concernant la provenance des aliments, on se fournit chez Bio C Bon, avec leur panier bébé, c'est ultra-pratique. Et quand j'avais la flemme de préparer, on achetait des petits pots (maintenant, on prend des plats, car elle a 14 mois) et voici mes marques coups de cœur (que du bio) :

  • Little Gustave
  • Good Gout
  • Bledina bio
  • Hipp (pour tout ce qui est goûter)

La conservation

Quand, vous allez commencer, on ne sait pas vraiment ce que bébé va manger au niveau des quantités alors c'est bien de pouvoir conserver les purées et les compotes préparées avec amour. Il va donc vous falloir des contenants adaptés aussi bien pour la réfrigération que pour la congélation, qui vont au congélateur, au micro-ondes et aussi au lave-vaisselle (si vous en avez un).

6€99

15 €

16 €

A table !

Il y a plusieurs points à penser lors du repas, surtout lorsque bébé commence à être autonome : le confort et la protection. Pour protéger bébé (enfin surtout ses vêtements) durant le repas, le bavoir avec une poche de récupération est de rigueur !

Concernant les couverts, on a fait le choix de produits en silicone qui respecte les normes (sans BPA) et en bambou , pour l'aspect écologique, mais aussi pour s'assurer qu'on propose à bébé un matériel green, clean et secure.

Ava n'utilise pas de fourchette et couteau pour l'instant, uniquement ses petites mains et une cuillère. On a trouvé notre bonheur chez Bébé Confort et Lassig avec des cuillères en bambou ou thermosensibles et à manches courts, ce qui lui permet d'appréhender l'outil sans difficulté. Mais notre révolution, c'est la cuillère ergonomique, Ava l'adore et est hyper à l'aise avec, notamment pour saisir les aliments avec, c'est assez impressionnant.

7€95

7 €

6€95

13€95

16€90

10 €

19€95

La chaise haute

La pièce incontournable pour faire manger bébé, dès qu'il se tient assis seul (pas avant, c'est très important) ! Nous avons tout de suite voulu une chaise haute évolutive, dans un souci de rendement ! On est entièrement satisfait de notre modèle Timba de chez Safety 1st.

C'est une chaise  haute en bois (donc très solide), équipé de coussins au niveau de l'assise et du dos, parfait pour le confort de bébé. Elle est dotée  d'un harnais 3 points ajustable (retirable facilement pour les enfants plus grands), d'une grande tablette amovible, elle est réglable et comme je vous le disais plus haut, évolutive (de 6 mois à 10 ans).

Elle n'est pas pliable, mais ça ne nous dérange pas étant donné qu'on a la place et puis surtout, on l'a installé en bout de table pour pouvoir manger avec notre fille. Ce sont des moments en famille très agréable et souvent assez drôle !

Je vous conseille vraiment cette chaise haute, il y a un choix de coloris sympa, c'est très simple à monter, mais aussi facile à nettoyer. La hauteur est parfaite pour une table classique, vraiment, on n'a rien à dire. Pour les voyages, on a opté pour un rehausseur de chaise, pas du tout encombrant, on le fixe directement à une chaise et le tour est joué.

Chaise haute Timba SAFETY FIRST * (entre 60 € et 150 €en fonction du coloris) - Rehausseur de chaise CHICCO 35 €

Tasses et verres d'apprentissage

Les verres ce n'est pas tout de suite mais par contre une jolie tasse d'apprentissage, OUI ! L'idéal ? Une tasse à bec, évolutive et qui ne se renverse pas quand bébé la fait tomber par terre (la grande passion d'Ava). Il faut également qu'il y ait une bonne prise en main pour que bébé puisse s’hydrater confortablement et de façon autonome, comme un grand.  On a 2 tasses absolument parfaites de chez Mam et Bébé Confort.

On a commencé avec la tasse Mam,  car elle convient à tout type de liquides (lait, eau, jus de fruits ou de légumes), son bec est en silicone tout doux et ultra souple, ce qui est niquel pour la transition depuis le sein ou le biberon. De plus, la spécificité du bec permet à Ava de contrôler elle-même le débit. Bien sûr, elle est anti-fuite même positionnée à l’envers (Dieu merci).

Depuis, environ 1 mois, on a introduit la tasse évolutive 3 en 1 de Bébé Confort. L'idée ? Une tasse qui se transforme en verre, avec un bec rigide et un contrôle de débit. La première fois qu'on a retiré le bouchon de contrôle de débit, la pauvre a été surprise par l'eau dans sa bouche, mais depuis, elle a appris a incliné un peu moins sa tasse, pour s'hydrater correctement et pas trop rapidement. Vraiment top !

Tasse évolutive 3 en 1 BÉBÉ CONFORT * 5€50 - Tasse Starter Cup MAM * 10 €

Si comme moi, vous êtes Parisiens, je vous invite à aller découvrir la boutique Petit Bailly à Saint-Lazare. C'est une boutique dédiée aux tout-petits et vous y trouverez tout le nécessaire : du soin, à l'alimentation en passant par les jouets et les poussettes. Petit plus : vous pouvez vous faire livrer directement chez vous dans la journée !

PETIT BAILLY
41 rue Pasquier - Paris 8
Boutique en ligne

Découvrir Little Gustave, ça nous a changé la vie ! J’aime cuisiner pour ma fille et je le fais le plus possible, mais on va être honnête et jouer carte sur table : parfois, c’est chiant. Il y a aussi des moments où je suis épuisée, où je manque d’inspiration, où j’ai la flemme tout simplement et dans ces cas-là, hé bien bébé doit manger quand même !

Tout ce que je cuisine pour Ava est bio, j’achète le panier pour bébé de Bio C Bon, et je concocte des petits plats avec, rien que pour la crapule. Mais pour certaines occasions, on doit lui acheter des petits pots et des compotes, mais on n’avait pas envie de baisser nos exigences et Little Gustave a réussi le test avec succès.

Little Gustave : un service d’abonnement et de livraison de petits pots bio et faits-maison

Si comme nous, vous êtes des parents urbains, actifs et qui n’ont pas la possibilité (ou l’envie) de cuisiner pour leur enfant H24, le concept devrait vous plaire. L’idée ? Proposer à nos bébés, une alimentation saine, variée, bio et artisanale, comme si c’est maman qui lui avait fait quoi !

Les textures des petits pots sont bien sûr adaptées à l’âge de bébé et les produits sont testés et validés en laboratoire agréé. Little Gustave propose des petits pots, pour les enfants de 6 mois à 3 ans.

Ceux-ci sont cuits à la vapeur, sans additif et réalisés à partir de produits issus de l’agriculture biologique, de saison et locale. Le petit plus eco-friendly c’est la livraison à vélo ! Hé oui, vous faites un geste pour l’alimentation de votre bébé mais aussi pour la planète.

Comment ça fonctionne ?

C’est très simple, l’abonnement se fait en ligne. Il vous suffit de choisir entre deux formules disponibles et le tarif varie en fonction de l’âge de votre enfant (plus on avance dans l’âge, plus c’est élevé). Je vais prendre ici comme exemple, le tarif dans le cas d’Ava qui a actuellement un an :

  • Abonnement hebdomadaire [ 20€30/mois ] : 1 pack de 9 pots livrés chaque semaine, avec un paiement qui se fait chaque semaine.
  • Abonnement mensuel [ 72€/mois ] : 1 pack de 9 pots livrés chaque semaine pendant 1 mois (soit 4 livraisons de 9 pots), avec un paiement mensuel.

Mais vous avez également, une formule découverte qui va vous permettre de tester les produits avec votre enfant, avant de vous lancer dans un abonnement. Vous allez recevoir un assortiment de petits pots (mélange sucré et salé) mais vous n’aurez pas le choix des saveurs !

  • Découverte 6 pots (entre 12€ à 15€ en fonction de l’âge)
  • Découverte 9 pots (entre 18€ à 22€50 en fonction de l’âge)

Toutes les formules sont sans engagement et résiliables en 1 clic. Le paiement est 100 % sécurisé, mais surtout la bonne nouvelle, c’est que désormais la livraison se fait partout en France ! Car lorsque je vous en avais parlé cet été, la livraison était limitée à Paris, mais comble du bonheur, Little Gustave s’est étendue pour notre plus grand plaisir.

Alors, notre avis à la maison?

On est totalement fan du concept, mais surtout des associations de saveurs proposés par Little Gustave. Côté livraison, c’est flexible et les petits pots sont en verre ! On peut les garder ou les rendre à Little Gustave lors de la livraison suivante. On reçoit le tout dans un paquet personnalisé avec le prénom de notre enfant (on kiffe totalement ici).

La texture des purées et petits plats est parfaite, en revanche, on a trouvé les compotes un peu trop liquide, ça n’enlève rien au goût, mais parfois, ce n’est pas très pratique. On a tous les deux goûté les pots (on goûte tout ce qu’on donne à notre fille) et franchement, c’est très bon, on a mieux compris pourquoi elle dévorait littéralement ces petits pots.

Mention spéciale pour le petit pot potimarron-châtaine et la compote de potiron-pomme Golden à la cannelle : TUERIE ! Le seul petit bémol, il n’y a que 3 choix pour les petits plats de grands, 5 ça aurait été bien pour varier.

CONCOURS TERMINE

La gagnante a été contacté par mail.

Merci à Little Gustave de me permettre, de vous offrir ce cadeau.

Comment commencer la diversification alimentaire ? Ça été la grande question pour nous, on était franchement perdus et on ne savait pas par où commencer, ni comment. Ça m’a un peu stressée, je dois bien l’admettre, car j’avais peur de ne pas m’y prendre comme il faut.

Vous le savez certainement, mais à la naissance, les bébés ne se nourrissent que de lait, puis vers 4 mois, l’alimentation diversifiée est recommandée par les médecins. D’ailleurs, parlons-en de nos chers docteurs, hé bien, ils n’ont pas été d’une grande utilité.

Notre pédiatre de ville nous a donné des renseignements très succincts, et nous a dit : « Elle a 4 mois, vous pouvez commencer », heu oui d’accord, mais comment ? On savait qu’il y avait la méthode classique, mais aussi la DME (diversification menée par l’enfant) et nous n’avons été soutenu dans aucune des deux.

On a juste eu une petite liste d’aliments par lesquels commencer, de ceux à éviter au début, mais nous n’avions aucune notion de quantité par exemple. À un moment donné, j’en ai eu ras-le-bol et j’ai commencé à fouiller un peu partout, jusqu’à ce que je tombe sur Cooking for my baby et là MIRACLE !

Alors comment ça fonctionne la diversification alimentaire de bébé ?

La diversification est une étape fondatrice du développement de bébé et il ne faut pas négliger ce moment. J’avais à cœur de comprendre comment cela fonctionne, je ne voulais pas me contenter de lui acheter des petits pots.

On a vraiment voulu s’investir dans son alimentation et aujourd’hui encore, je fais ses plats et desserts de manière générale (même si les petits pots et les compotes, c’est pratique en extérieur, on ne va pas se mentir) et c’est un réel plaisir.

Il est essentiel de donner à nos enfants de bonnes bases alimentaires et nutritives pour les éveiller au goût, aux différentes textures, aux odeurs, mais aussi aux couleurs. L’idée ? Lui donner envie de manger et lui inculquer le plaisir pour qu’elle ne soit pas difficile, mais plutôt curieuse de ce qui l’entoure au niveau alimentaire.

conseils pour la diversification alimentaire de bébé

Quelques conseils

On a trouvé de l’aide sur le blog Cooking for my baby. Ça a été notre base pour se lancer et en parallèle, on s’est beaucoup appuyé également sur les puéricultrices et éducatrices de jeunes enfants de la crèche où va notre fille (elles ont été supers).

Ce qu’on a adoré ? Le schéma que Céline la fondatrice du blog, a réalisé. Il est très clair et nous guide pas à pas, à la cuillère prêt (bien sûr si vous avez un pédiatre compétent, n’hésitez pas à vous référer à lui, ça reste encore la meilleure option).

Elle a donc réalisé un tableau schématique sur 30 jours pour bien commencer la diversification alimentaire. Évidemment, tout cela est indicatif et il faut respecter le rythme de votre enfant, par conséquent si bébé ne veut plus manger, on n’insiste pas et à contrario, si vous sentez qu’il en veut encore, on n’hésite pas. Et surtout, on ne supprime pas le lait !

On se lance !

Alors cet extrait est tiré de l’article que Céline a rédigé juste ici.

  1. On commence par les légumes pour éviter que bébé ne préfère les fruits après, et un seul légume à la fois pour pouvoir déceler les éventuelles allergies alimentaires.
  2. Le légume doit être cuit et mixé en purée lisse et on continue avec ce même légume durant 3 jours, tout en augmentant le nombre de cuillères petit à petit (en fonction de la réaction de bébé).
  3. Après 3 jours, on continue la diversification alimentaire mais avec un autre légume, seul également (cuit et mixé en purée lisse).

On continue sur cette même fréquence pendant 15 jours en changeant de légume tous les 3 jours.

  • Au bout de 15 jours, on peut commencer à mélanger les légumes déjà préparés les 15 jours précédents, puis en introduisant un nouveau légume à ces mélanges si on le souhaite au fur et à mesure des jours (de nouveau, une seule introduction à la fois pour bien déceler les éventuelles allergies liées à cette nouvelle introduction).
  • C’est également le moment où l’on commence à diversifier en introduisant les fruits dans l’alimentation de bébé (au goûter, c’est un bon moment pour bien différencier le salé du midi, du sucré l’après-midi). On commence avec un fruit, cuit mixé en compote lisse.
  • On termine toujours le repas avec le lait habituel (qui reste l’alimentation principale de bébé) et vous verrez un peu plus tard, pour l’introduction de laitage adapté.

À titre personnel, on a commencé par des légumes classiques : haricots verts, petits pois, carotte, pomme de terre, le brocoli, les épinards, puis on a enchaîné sur des légumes un peu différents : le panais, la blette, la betterave, le céleri, la patate douce, le potimarron, le poireau, et elle a tout aimé sauf le céleri.

Même rengaine pour les fruits, on a commencé par la banane, la pomme, la poire, la pêche et l’abricot puis on a enchaîné avec le coing, les myrtilles, le kiwi, la fraise.

Que ce soit pour les fruits ou les légumes, Ava a eu bien sûr des préférences, mais lorsqu’on faisait des mélanges, ça passait tout seul et elle ne se rendait même pas compte. Ça lui a permis de débuter la crèche en mangeant tout, elle n’a jamais rechigné à rien.

D’un point de vue technique, on achète que des produits bio (que ce soit du frais ou des petits pots). On lave bien les légumes et les fruits, on les fait cuire à la vapeur (pour garder un maximum de vitamines et nutriments) puis on mixe le tout avec une cuillère à café de mélange d’huiles bio spécial bébé (pour couvrir les besoins spécifiques de bébé).

On rajoute un peu d’eau si c’est trop épais, mais rien de plus et c’est une réussite à chaque fois ! Quel plaisir de voir sa petite bouille réagir aux différentes saveurs. Vous pouvez télécharger le tableau de la diversification alimentaire de Céline juste en dessous.

Cuisiner pour bébé

Céline crée également des recettes pour bébé, on en a testé beaucoup, on utilise encore ses recettes et à chaque fois, c’est un franc succès auprès d’Ava et un petit kiff personnel pour moi ! Je vous invite vraiment à aller explorer son blog et son site, c’est une véritable source d’information et d’inspiration.

Il y a un autre point important lorsque l’on commence, c’est le matériel et les ustensiles. Il est important de bien s’équiper pour une bonne diversification alimentaire et je vous en dirais plus dans un autre article sur le matériel prochainement. J’espère avoir pu vous aider avec ces indications et notre expérience sur la question.