Tag

développement

Browsing

Je vous ai déjà fait un topo sûr comment démarrer la diversification alimentaire de bébé, maintenant, je m'attaque au matériel ! Car oui, il y a plein de petits outils indispensables ou simplement pratique pour que cette étape de l'alimentation se passe bien et avec sérénité, pour bébé, mais aussi pour les parents.

Les repas : préparation et cuisson

Alors vous pouvez dépenser beaucoup d'argent dans un Babycook, mais honnêtement, ce n'est pas nécessaire. Il vous suffira d'avoir un bon économe, un cuiseur vapeur et un blender. Pourquoi la cuisson vapeur ? Parce que c'est celle qui préserve le mieux les nutriments des aliments, aussi bien des fruits que des légumes.

Ensuite, si vous avez un blender, un mixeur plongeant ou même un blender à smoothie, c'est parfait. L'important, c'est de pouvoir faire des purées lisses (au début de la diversification surtout).

Concernant la provenance des aliments, on se fournit chez Bio C Bon, avec leur panier bébé, c'est ultra-pratique. Et quand j'avais la flemme de préparer, on achetait des petits pots (maintenant, on prend des plats, car elle a 14 mois) et voici mes marques coups de cœur (que du bio) :

  • Little Gustave
  • Good Gout
  • Bledina bio
  • Hipp (pour tout ce qui est goûter)

La conservation

Quand, vous allez commencer, on ne sait pas vraiment ce que bébé va manger au niveau des quantités alors c'est bien de pouvoir conserver les purées et les compotes préparées avec amour. Il va donc vous falloir des contenants adaptés aussi bien pour la réfrigération que pour la congélation, qui vont au congélateur, au micro-ondes et aussi au lave-vaisselle (si vous en avez un).

6€99

15 €

16 €

A table !

Il y a plusieurs points à penser lors du repas, surtout lorsque bébé commence à être autonome : le confort et la protection. Pour protéger bébé (enfin surtout ses vêtements) durant le repas, le bavoir avec une poche de récupération est de rigueur !

Concernant les couverts, on a fait le choix de produits en silicone qui respecte les normes (sans BPA) et en bambou , pour l'aspect écologique, mais aussi pour s'assurer qu'on propose à bébé un matériel green, clean et secure.

Ava n'utilise pas de fourchette et couteau pour l'instant, uniquement ses petites mains et une cuillère. On a trouvé notre bonheur chez Bébé Confort et Lassig avec des cuillères en bambou ou thermosensibles et à manches courts, ce qui lui permet d'appréhender l'outil sans difficulté. Mais notre révolution, c'est la cuillère ergonomique, Ava l'adore et est hyper à l'aise avec, notamment pour saisir les aliments avec, c'est assez impressionnant.

7€95

7 €

6€95

13€95

16€90

10 €

19€95

La chaise haute

La pièce incontournable pour faire manger bébé, dès qu'il se tient assis seul (pas avant, c'est très important) ! Nous avons tout de suite voulu une chaise haute évolutive, dans un souci de rendement ! On est entièrement satisfait de notre modèle Timba de chez Safety 1st.

C'est une chaise  haute en bois (donc très solide), équipé de coussins au niveau de l'assise et du dos, parfait pour le confort de bébé. Elle est dotée  d'un harnais 3 points ajustable (retirable facilement pour les enfants plus grands), d'une grande tablette amovible, elle est réglable et comme je vous le disais plus haut, évolutive (de 6 mois à 10 ans).

Elle n'est pas pliable, mais ça ne nous dérange pas étant donné qu'on a la place et puis surtout, on l'a installé en bout de table pour pouvoir manger avec notre fille. Ce sont des moments en famille très agréable et souvent assez drôle !

Je vous conseille vraiment cette chaise haute, il y a un choix de coloris sympa, c'est très simple à monter, mais aussi facile à nettoyer. La hauteur est parfaite pour une table classique, vraiment, on n'a rien à dire. Pour les voyages, on a opté pour un rehausseur de chaise, pas du tout encombrant, on le fixe directement à une chaise et le tour est joué.

Chaise haute Timba SAFETY FIRST * (entre 60 € et 150 €en fonction du coloris) - Rehausseur de chaise CHICCO 35 €

Tasses et verres d'apprentissage

Les verres ce n'est pas tout de suite mais par contre une jolie tasse d'apprentissage, OUI ! L'idéal ? Une tasse à bec, évolutive et qui ne se renverse pas quand bébé la fait tomber par terre (la grande passion d'Ava). Il faut également qu'il y ait une bonne prise en main pour que bébé puisse s’hydrater confortablement et de façon autonome, comme un grand.  On a 2 tasses absolument parfaites de chez Mam et Bébé Confort.

On a commencé avec la tasse Mam,  car elle convient à tout type de liquides (lait, eau, jus de fruits ou de légumes), son bec est en silicone tout doux et ultra souple, ce qui est niquel pour la transition depuis le sein ou le biberon. De plus, la spécificité du bec permet à Ava de contrôler elle-même le débit. Bien sûr, elle est anti-fuite même positionnée à l’envers (Dieu merci).

Depuis, environ 1 mois, on a introduit la tasse évolutive 3 en 1 de Bébé Confort. L'idée ? Une tasse qui se transforme en verre, avec un bec rigide et un contrôle de débit. La première fois qu'on a retiré le bouchon de contrôle de débit, la pauvre a été surprise par l'eau dans sa bouche, mais depuis, elle a appris a incliné un peu moins sa tasse, pour s'hydrater correctement et pas trop rapidement. Vraiment top !

Tasse évolutive 3 en 1 BÉBÉ CONFORT * 5€50 - Tasse Starter Cup MAM * 10 €

Si comme moi, vous êtes Parisiens, je vous invite à aller découvrir la boutique Petit Bailly à Saint-Lazare. C'est une boutique dédiée aux tout-petits et vous y trouverez tout le nécessaire : du soin, à l'alimentation en passant par les jouets et les poussettes. Petit plus : vous pouvez vous faire livrer directement chez vous dans la journée !

PETIT BAILLY
41 rue Pasquier - Paris 8
Boutique en ligne

Comment commencer la diversification alimentaire ? Ça été la grande question pour nous, on était franchement perdus et on ne savait pas par où commencer, ni comment. Ça m’a un peu stressée, je dois bien l’admettre, car j’avais peur de ne pas m’y prendre comme il faut.

Vous le savez certainement, mais à la naissance, les bébés ne se nourrissent que de lait, puis vers 4 mois, l’alimentation diversifiée est recommandée par les médecins. D’ailleurs, parlons-en de nos chers docteurs, hé bien, ils n’ont pas été d’une grande utilité.

Notre pédiatre de ville nous a donné des renseignements très succincts, et nous a dit : « Elle a 4 mois, vous pouvez commencer », heu oui d’accord, mais comment ? On savait qu’il y avait la méthode classique, mais aussi la DME (diversification menée par l’enfant) et nous n’avons été soutenu dans aucune des deux.

On a juste eu une petite liste d’aliments par lesquels commencer, de ceux à éviter au début, mais nous n’avions aucune notion de quantité par exemple. À un moment donné, j’en ai eu ras-le-bol et j’ai commencé à fouiller un peu partout, jusqu’à ce que je tombe sur Cooking for my baby et là MIRACLE !

Alors comment ça fonctionne la diversification alimentaire de bébé ?

La diversification est une étape fondatrice du développement de bébé et il ne faut pas négliger ce moment. J’avais à cœur de comprendre comment cela fonctionne, je ne voulais pas me contenter de lui acheter des petits pots.

On a vraiment voulu s’investir dans son alimentation et aujourd’hui encore, je fais ses plats et desserts de manière générale (même si les petits pots et les compotes, c’est pratique en extérieur, on ne va pas se mentir) et c’est un réel plaisir.

Il est essentiel de donner à nos enfants de bonnes bases alimentaires et nutritives pour les éveiller au goût, aux différentes textures, aux odeurs, mais aussi aux couleurs. L’idée ? Lui donner envie de manger et lui inculquer le plaisir pour qu’elle ne soit pas difficile, mais plutôt curieuse de ce qui l’entoure au niveau alimentaire.

conseils pour la diversification alimentaire de bébé

Quelques conseils

On a trouvé de l’aide sur le blog Cooking for my baby. Ça a été notre base pour se lancer et en parallèle, on s’est beaucoup appuyé également sur les puéricultrices et éducatrices de jeunes enfants de la crèche où va notre fille (elles ont été supers).

Ce qu’on a adoré ? Le schéma que Céline la fondatrice du blog, a réalisé. Il est très clair et nous guide pas à pas, à la cuillère prêt (bien sûr si vous avez un pédiatre compétent, n’hésitez pas à vous référer à lui, ça reste encore la meilleure option).

Elle a donc réalisé un tableau schématique sur 30 jours pour bien commencer la diversification alimentaire. Évidemment, tout cela est indicatif et il faut respecter le rythme de votre enfant, par conséquent si bébé ne veut plus manger, on n’insiste pas et à contrario, si vous sentez qu’il en veut encore, on n’hésite pas. Et surtout, on ne supprime pas le lait !

On se lance !

Alors cet extrait est tiré de l’article que Céline a rédigé juste ici.

  1. On commence par les légumes pour éviter que bébé ne préfère les fruits après, et un seul légume à la fois pour pouvoir déceler les éventuelles allergies alimentaires.
  2. Le légume doit être cuit et mixé en purée lisse et on continue avec ce même légume durant 3 jours, tout en augmentant le nombre de cuillères petit à petit (en fonction de la réaction de bébé).
  3. Après 3 jours, on continue la diversification alimentaire mais avec un autre légume, seul également (cuit et mixé en purée lisse).

On continue sur cette même fréquence pendant 15 jours en changeant de légume tous les 3 jours.

  • Au bout de 15 jours, on peut commencer à mélanger les légumes déjà préparés les 15 jours précédents, puis en introduisant un nouveau légume à ces mélanges si on le souhaite au fur et à mesure des jours (de nouveau, une seule introduction à la fois pour bien déceler les éventuelles allergies liées à cette nouvelle introduction).
  • C’est également le moment où l’on commence à diversifier en introduisant les fruits dans l’alimentation de bébé (au goûter, c’est un bon moment pour bien différencier le salé du midi, du sucré l’après-midi). On commence avec un fruit, cuit mixé en compote lisse.
  • On termine toujours le repas avec le lait habituel (qui reste l’alimentation principale de bébé) et vous verrez un peu plus tard, pour l’introduction de laitage adapté.

À titre personnel, on a commencé par des légumes classiques : haricots verts, petits pois, carotte, pomme de terre, le brocoli, les épinards, puis on a enchaîné sur des légumes un peu différents : le panais, la blette, la betterave, le céleri, la patate douce, le potimarron, le poireau, et elle a tout aimé sauf le céleri.

Même rengaine pour les fruits, on a commencé par la banane, la pomme, la poire, la pêche et l’abricot puis on a enchaîné avec le coing, les myrtilles, le kiwi, la fraise.

Que ce soit pour les fruits ou les légumes, Ava a eu bien sûr des préférences, mais lorsqu’on faisait des mélanges, ça passait tout seul et elle ne se rendait même pas compte. Ça lui a permis de débuter la crèche en mangeant tout, elle n’a jamais rechigné à rien.

D’un point de vue technique, on achète que des produits bio (que ce soit du frais ou des petits pots). On lave bien les légumes et les fruits, on les fait cuire à la vapeur (pour garder un maximum de vitamines et nutriments) puis on mixe le tout avec une cuillère à café de mélange d’huiles bio spécial bébé (pour couvrir les besoins spécifiques de bébé).

On rajoute un peu d’eau si c’est trop épais, mais rien de plus et c’est une réussite à chaque fois ! Quel plaisir de voir sa petite bouille réagir aux différentes saveurs. Vous pouvez télécharger le tableau de la diversification alimentaire de Céline juste en dessous.

Cuisiner pour bébé

Céline crée également des recettes pour bébé, on en a testé beaucoup, on utilise encore ses recettes et à chaque fois, c’est un franc succès auprès d’Ava et un petit kiff personnel pour moi ! Je vous invite vraiment à aller explorer son blog et son site, c’est une véritable source d’information et d’inspiration.

Il y a un autre point important lorsque l’on commence, c’est le matériel et les ustensiles. Il est important de bien s’équiper pour une bonne diversification alimentaire et je vous en dirais plus dans un autre article sur le matériel prochainement. J’espère avoir pu vous aider avec ces indications et notre expérience sur la question.

Comme de nombreux parents, je pense, on s'est beaucoup interrogé sur le développement et l'éveil d'un nourisson. Bien qu'elle n'ait aucune séquelle lourde liée à sa prématurité et qu'elle s'en sort très bien, elle a un léger retard psychomoteur.

Sans être des psychopathes du développement de l'enfant, on a tout de suite eu envie de la stimuler, de lui proposer des activités d'éveil et de la nourrir avec tout ce qui pourrait l'accompagner dans ses apprentissages.

Quelles activités d'eveil pour bébé

Alors que faire pour activer et nourrir l'éveil de bébé . Quels jeux et jouets choisir ? Quelles activités lui proposer ? Comment accompagner son développement psychomoteur ?

Bref autant de questions que nous nous sommes posées, alors je partage avec vous ce qu'on a mis en place pour Ava. Il n'y a rien de magique et comme beaucoup de choses, ça dépend des enfants, mais ça vous donnera peut-être des idées.

Lilliputiens et ses peluches multifonctions

Souvent, quand on pense jeux d'éveil, on a en tête le hochet, la peluche, le mobile, etc. ! Le top de l'éveil des sens, pour moi, c'est le hochet, car il stimule à la fois, la vue, l'ouïe et le toucher. Mais Lilliputiens a fait mieux : avoir dans un seul jouet, un hochet, une peluche et des activités d'éveil.

On a eu un véritable coup de cœur pour cette jolie marque belge qui est clairement au service de l'émerveillement des tout-petits. Lilliputiens est une marque spécialisée dans les jouets en tissu pour bébé et la petite bagagerie pour enfant (disponible sur La Redoute et Berceau Magique).

Jouets et activités d'éveil pour son bébé

La marque a créé différents personnages et univers, avec des jouets colorés et évolutifs. De plus, elle met un point d'honneur sur la sécurité de ces créations, qui sont conformes aux normes européennes, internationales et subissent de nombreux tests.

On a Anaïs, Marius, Nicolas et Ava est totalement fan, elle ne peut plus se passer d'eux. On se sert de ces peluches multifonctions pour stimuler ses sens, l'aider à passer du dos au ventre (en mettant les peluches à une courte distance pour qu'elle aille les chercher par exemple) mais aussi l'aider à relever son cou et aller chercher ses pieds (en attachant Anaïs à son gros orteil).

Jouets et activités d'éveil pour son bébé

Anais - 15€

Cet adorable flamant rose est une marionnette interactive qui accompagne bébé partout pour le distraire avec des jeux amusants ou lui raconter une histoire réconfortante. À la maison ou en route, elle stimule les sens et la motricité fine.

Nicolas

Nicolas est un jeu éducatif qui stimule la motricité fine et fait travailler leurs petites méninges. On y trouve plein de choses : des formes à encastrer et à reconnaître. Des textures et des sons amusants qui titillent ses sens, le miroir dans la bouche de Nicolas l’invite à des jeux rigolos et bébé peut faire ses dents sur l’anneau de dentition autour de sa patte.

Marius - 35€

Un jeu éducatif à multiples facettes qui stimule les sens, exerce les dents, amène à la découverte des sons. Bébé peut également chercher le toucan de Marius et jouer à cache-cache dans le miroir, exercer sa motricité fine avec la rondelle d’ananas à enfiler sur le nez de Marius.

Jouets et activités d'éveil pour son bébé

Transat-Balancelle Bounce and Sway de Tiny Love

Transat et balancelle, que choisir ? Ce sont des équipements indispensables à utiliser dès la naissance, et jusqu'à environ 10 mois (avant ses premiers pas quoi en gros).

C'est très utile pour libérer nos bras tout en ayant le bébé à côté, lui permettre de se détendre, se reposer, manger, mais aussi s'amuser (grâce à l'arche de jouets, parfaite pour la motricité fine).

A quoi ça sert ?

Nous n'avons pas eu à choisir entre les deux puisque nous avons eu le plaisir de pouvoir tester la nouveauté de TinyLove : Bounce and Sway, un produit qui fait transat et balancelle. Ce produit est utilisable jusqu'à 10 kg et clairement, il a changé notre quotidien ! On a adoré et Ava aussi.

Il est sans fil et dispose de nombreuses fonctionnalités : double mouvement (latéral et horizontal), balancements apaisants mais aussi ludiques, les mouvements sont totalement naturels et imprimés soit par les mouvements de bébé lui-même, soit par les parents, vibrations, une dizaine de mélodies différentes, etc.

Tout est démontable et facile à nettoyer et il y a bien sûr côté sécurité, on a un harnais de sécurité 5 points pour que bébé ne s'échappe pas.

Ava a fait ses premières découvertes sonores et sensorielles dans ce transat et ça été un pur bonheur à voir. De la voir réagir aux mouvements, aux sons, à essayer d'attraper les jouets. Je vous conseille vraiment ce produit.

Transat-Balancelle "Bounce & Sway" TINYLOVE - 160 €
Produit offert par la marque

La communication et le langage

Depuis qu'elle a 6 mois et demi / 7 mois, Ava redouble les syllabes : « bababa », « tatata »  et elle se met à babiller de plus en plus (parfois on ne l'arrête plus).

On a aussi remarqué qu'elle reconnaissait son prénom lorsqu'on l'appelait, elle réagit de suite et, est très attentive lorsqu'elle l'entend. Elle comprend aussi lorsqu'on lui dit non, bien qu'elle continue à faire ce pour quoi on vient de lui dire non.

Pour attirer notre attention, en ce moment elle pousse pas mal de cris bien stridents aussi et elle ne supporte plus non plus qu'on s'éloigne d'elle. Je me suis donc dit, que c'était le bon moment pour commencer à travailler la communication et les émotions.

La langue des signes française

C'est un sujet important pour moi, car j'ai eu le plaisir de travailler quelques années avec des enfants et adultes sourds et l'apprentissage de la lange des signes française, a été une révélation pour moi. Cette langue m'a permis d'apprendre beaucoup sur mes interlocuteurs, mais aussi sur moi.

La LSF est une langue visuo-gestuelle qui peut permettre aux tout-petits de s’exprimer et se faire comprendre avant l’arrivée du langage. Nous attendions qu'Ava reconnaisse son prénom et commence à s'exprimer pour commencer à signer avec elle, c'est-à-dire à 7 mois.

Même si les bébés ne savent pas encore parler, ils ont des choses à nous dire et la LSF est vraiment un bon moyen d'expression pour eux mais également, un moyen pour nous, d'être à leur écoute.

Avec quels signes débuter ?

À titre personnel, je suis signante, mais pour celles et ceux qui n'y connaissent rien à cette culture et cette langue, vous trouverez facilement des livres et des formations sur la question de la langue des signes avec bébé.

Pour les petits, c'est vraiment des signes simples et que pour certains, vous utilisez déjà sans vous en rendre en compte, donc vous ne devriez pas avoir trop de mal à les apprendre.

Elle n'a que 7 mois, donc je signe une petite liste de mots, qui correspondent à son âge et j'enrichirais le vocabulaire, au fur et à mesure qu'elle grandira. Et surtout, j'associe toujours mes signes à la parole et j'ai appris les signes à son papa qui lui, n'est pas signant.

Je signe uniquement des mots simples et récurrents qui sont adaptés aux bébés. Voici ma liste : oui, non, chut, dormir, maison, doudou, boire, manger, attends, c'est fini, s'asseoir, jouer, crèche, merci, encore, chaud, froid, bon, bisous, câlin, aimer, faire attention, c'est bien, bravo, gentil.

Alors, les résultats !

Plus que dans la compréhension, pour l'instant, elle essaie d'imiter mes gestes et elle observe énormément, ce qui est déjà pas mal. Alors à bientôt 8 mois, je ne m'attendais pas à ce qu'Ava signe à son tour, ça peut prendre des mois, et peut-être même qu'elle ne signera pas, mais je sais que ça va faire son chemin et que la compréhension du mot sera là.

Il faut de la patience, le langage parlé ne s'acquière pas facilement, c'est exactement pareil pour la LSF et surtout, n'oubliez pas que c'est un support pour que le bébé puisse s'exprimer, mais aussi que vous puissiez le comprendre. Je vous ferais une mise à jour de notre expérience dans quelques mois.

Les jeux de bain

Pas de bain sans jeux, c'est la tradition ! Il y a bien sûr le classique canard jaune, mais rassurez-vous, il y a beaucoup mieux pour stimuler le bébé. Pour que ce soit un moment de soin, mais aussi d'amusement, on a 4 petits animaux marins pour jouer.

En effet, Infantino a sorti Sensory, une gamme de nouveaux jouets de bains senso-arroseurs et amovibles. Leurs caractéristiques ? Ils sont interchangeables pour que le bébé puisse créer plein de petits personnages différents et ils se dévissent pour pouvoir être nettoyés facilement et éviter la moisissure.

Voilà de quoi aider bébé à développer son imagination tout en s'amusant. Bien qu'elle ne dévisse pas encore les animaux toute seule, elle s'amuse bien en nous arrosant en tout cas !

Arroseurs de bain SENSORY - 9€99
Produit offert par la marque

J'espère que ce qu'on utilise pour notre fille vous donnera des idées ou viendra compléter, ce que vous faites déjà. Et vous, que faites-vous chez vous ?