Tag

carrousel

Browsing

Ma révolution green depuis plusieurs mois, c'est la culotte menstruelle. Je me félicite d'avoir sauté le pas malgré mes appréhensions parce que c'est réellement un choix sage pour mon corps, ainsi que l'environnement, qui me rend, je dois le dire, assez fière.

Des protections hygiéniques saines

En février 2018, retour de couches et je vous parlais de mon changement de cap concernant les règles pour aller vers des protections hygiéniques saines. En prenant connaissance de la composition nocive de tous ces produits et après des années de tampons et serviettes de marques bien connues du grand public: j'ai décidé de commencer par arrêter les tampons.

Le syndrome du choc toxique, m'a fait prendre conscience que je prenais des risques inutiles pour ma santé, sans compter le mal que ces produits non recyclables, font à notre environnement. Le truc cool, c'est que depuis quelques années, on trouve des protections hygiéniques qui ne contiennent aucun produit toxique, notamment en magasin bio, ainsi que des protections lavables et la cup.

Dans cet article, je vous expliquais que je n'étais pas du tout prête pour la culotte menstruelle et encore moins pour la cup, car j'avais du mal à saisir le côté hygiénique de ces produits. Cependant, du temps est passé, et bien que j'avais déjà opéré des changements, je souhaitais aller plus loin dans ma démarche écologique.

Les culottes menstruelles

FEMPO, c'est Fanny et Claudette, c'est une marque française, c'est de l'engagement féministe et du fun ! J’ai découvert les culottes menstruelles l'année dernière avec cette marque et franchement, j'ai été bluffé et surtout, je les ai tout de suite adoptés. Grande sceptique de base, je n'ai pas d'autres choix que d'admettre ma défaite : ces culottes sont parfaites. J'ai bien fait d'attendre de me sentir prête, car au final, je ne suis pas du tout déçue.

Ce qui me plaît le plus ? Le confort, car je n'ai pas l'impression de porter une protection hygiénique. Au début, j'avais peur que ça déborde, traverse, mais rien. Vraiment, je suis choquée de l'efficacité et je me demande pourquoi j'ai attendu aussi longtemps avant de me lancer. Le flux est parfaitement absorbé, aucune odeur, pas de sensation “d'humidité”, c'est confortable, pas d'effet "couche", c’est juste le top.

Que ce soit pour la nuit ou le jour, durant cette période je ne peux plus m'en passer. Il y a plusieurs types de culottes suivant votre flux, j'ai pu en tester deux et vraiment, je recommande à 100 %. FEMPO a 2 modèles :

Vous avez également la possibilité d'acheter des packs de deux ou trois culottes, allant de 59 € à 98 €. Au niveau des tailles, ça va du 34 au 48, ça peut donc convenir aussi à votre jeune ado par exemple. Personnellement, en début de règles, les 3 premiers jours, c'est littéralement les chutes du Niagara et je me sens au sec et à l'aise.

Et côté composition ?

L'intérieur de la culotte FEMPO est composé de 3 tissus différents. La doublure est en 100% coton et aspirante : elle permet au sang de ne pas rester en contact avec la peau, ce qui évite toute sensation d’humidité. Le tissu absorbant est composé de bambou et absorbe les flux : le sang est donc bien gardé à l’intérieur de la culotte pour la journée.  Pourquoi le bambou ? Pour ses propriétés hyper-absorbantes, naturellement anti-bactériennes et anti-odeurs.

Le troisième tissu est imperméable et respirant. Il retient le sang et surtout, il empêche les fuites.Il est composé de polyester et de PUL. Le tout est enveloppé d’un bel extérieur en Lycra. Les composants ne sont pas d’origine biologique cependant, les textiles sont certifiés OEKO-TEX® | STANDARD 100 (le même que pour les nourrissons) et les tissus viennent de fournisseurs en France et en Italie.

La durée de vie ?

Il n'y a pas de "date de péremption" à proprement parler, cela dépend de la façon dont vous entretenez vos sous-vêtements, du nombre de jours où vous l’avez portée et du nombre de culottes avec lesquelles vous tournez. En moyenne, la marque estime la durée de vie entre 5 et 7 ans avec une efficacité qui reste identique même si l'usure normale du tissu commencera à se faire sentir après quelques temps mais comme sur vos culottes classiques j'ai envie de dire.

Comment j'utilise mes culottes menstruelles ?

Actuellement, j'ai 5 culottes : deux boxers flux normal pour le milieu et la fin de mon cycle, ainsi que 3 culottes flux abondant pour les 3 premiers jours et c'est suffisant pour moi. En plus des deux que la marque m'a offert, j'en ai acheté 3 de plus et on peut dire que les règles “green”c'est un petit investissement clairement.

Cependant, lorsque je vois tout ce que j'ai pu dépenser en tampons et serviettes hygiéniques du commerce, c'est rentabilisé depuis longtemps et je ne regrette pas d'avoir mis la main au porte-monnaie. Surtout, que là, je suis tranquille pour plusieurs années ! Pour vous donner un petit aperçu de la façon dont j’utilise mes culottes menstruelles, c'est très simple : j'en porte une la journée et une la nuit.

Entre chaque changement, je lave tout simplement ma culotte à l'eau claire et avec un savon doux et neutre, puis je fait sécher (attention, ça sèche moins vite qu’une culotte normale à cause du grand pouvoir absorbant). À la fin, de chaque cycle, je fais un lavage en machine, à 30 degrés.

Une application pour apprendre à bien connaître son cycle

Clue ! C'est une super application que je vous conseille pour vous aider à suivre votre cycle et bien le comprendre. Cela fait des années que je l'utilise et elle est très complète, pratique et précise. Vous pouvez noter tout ce qui se passe durant votre cycle (état de fatigue, humeur, douleurs, rapports sexuels, prise ou oubli de pilule, etc.) .

Elle m'aide vraiment à prévoir la date de mes règles, mais surtout à bien anticiper certaines périodes de mon cycle. Elle m'a été d'autant plus utile, au moment de mon retour de couches.

Envie de tester FEMPO ?

Aujourd’hui, on a le choix concernant les protections hygiéniques et c'est un sacré pas en avant dont il faut se saisir, quand on le peut. N’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous avez d'autres questions et si ça vous avez envie d'investir, FEMPO m’a donné un code promo qui vous permet d'avoir une réduction de 10 % sur tous les produits et packs de la marque, en utilisant le code CRAZYSOPRANE.

Il y a également un concours actuellement sur mon compte Instagram pour remporter la culotte de votre choix. Rejoignez-la famille pour tenter votre chance !

Je vous ai déjà fait un topo sûr comment démarrer la diversification alimentaire de bébé, maintenant, je m'attaque au matériel ! Car oui, il y a plein de petits outils indispensables ou simplement pratique pour que cette étape de l'alimentation se passe bien et avec sérénité, pour bébé, mais aussi pour les parents.

Les repas : préparation et cuisson

Alors vous pouvez dépenser beaucoup d'argent dans un Babycook, mais honnêtement, ce n'est pas nécessaire. Il vous suffira d'avoir un bon économe, un cuiseur vapeur et un blender. Pourquoi la cuisson vapeur ? Parce que c'est celle qui préserve le mieux les nutriments des aliments, aussi bien des fruits que des légumes.

Ensuite, si vous avez un blender, un mixeur plongeant ou même un blender à smoothie, c'est parfait. L'important, c'est de pouvoir faire des purées lisses (au début de la diversification surtout).

Concernant la provenance des aliments, on se fournit chez Bio C Bon, avec leur panier bébé, c'est ultra-pratique. Et quand j'avais la flemme de préparer, on achetait des petits pots (maintenant, on prend des plats, car elle a 14 mois) et voici mes marques coups de cœur (que du bio) :

  • Little Gustave
  • Good Gout
  • Bledina bio
  • Hipp (pour tout ce qui est goûter)

La conservation

Quand, vous allez commencer, on ne sait pas vraiment ce que bébé va manger au niveau des quantités alors c'est bien de pouvoir conserver les purées et les compotes préparées avec amour. Il va donc vous falloir des contenants adaptés aussi bien pour la réfrigération que pour la congélation, qui vont au congélateur, au micro-ondes et aussi au lave-vaisselle (si vous en avez un).

6€99

15 €

16 €

A table !

Il y a plusieurs points à penser lors du repas, surtout lorsque bébé commence à être autonome : le confort et la protection. Pour protéger bébé (enfin surtout ses vêtements) durant le repas, le bavoir avec une poche de récupération est de rigueur !

Concernant les couverts, on a fait le choix de produits en silicone qui respecte les normes (sans BPA) et en bambou , pour l'aspect écologique, mais aussi pour s'assurer qu'on propose à bébé un matériel green, clean et secure.

Ava n'utilise pas de fourchette et couteau pour l'instant, uniquement ses petites mains et une cuillère. On a trouvé notre bonheur chez Bébé Confort et Lassig avec des cuillères en bambou ou thermosensibles et à manches courts, ce qui lui permet d'appréhender l'outil sans difficulté. Mais notre révolution, c'est la cuillère ergonomique, Ava l'adore et est hyper à l'aise avec, notamment pour saisir les aliments avec, c'est assez impressionnant.

7€95

7 €

6€95

13€95

16€90

10 €

19€95

La chaise haute

La pièce incontournable pour faire manger bébé, dès qu'il se tient assis seul (pas avant, c'est très important) ! Nous avons tout de suite voulu une chaise haute évolutive, dans un souci de rendement ! On est entièrement satisfait de notre modèle Timba de chez Safety 1st.

C'est une chaise  haute en bois (donc très solide), équipé de coussins au niveau de l'assise et du dos, parfait pour le confort de bébé. Elle est dotée  d'un harnais 3 points ajustable (retirable facilement pour les enfants plus grands), d'une grande tablette amovible, elle est réglable et comme je vous le disais plus haut, évolutive (de 6 mois à 10 ans).

Elle n'est pas pliable, mais ça ne nous dérange pas étant donné qu'on a la place et puis surtout, on l'a installé en bout de table pour pouvoir manger avec notre fille. Ce sont des moments en famille très agréable et souvent assez drôle !

Je vous conseille vraiment cette chaise haute, il y a un choix de coloris sympa, c'est très simple à monter, mais aussi facile à nettoyer. La hauteur est parfaite pour une table classique, vraiment, on n'a rien à dire. Pour les voyages, on a opté pour un rehausseur de chaise, pas du tout encombrant, on le fixe directement à une chaise et le tour est joué.

Chaise haute Timba SAFETY FIRST * (entre 60 € et 150 €en fonction du coloris) - Rehausseur de chaise CHICCO 35 €

Tasses et verres d'apprentissage

Les verres ce n'est pas tout de suite mais par contre une jolie tasse d'apprentissage, OUI ! L'idéal ? Une tasse à bec, évolutive et qui ne se renverse pas quand bébé la fait tomber par terre (la grande passion d'Ava). Il faut également qu'il y ait une bonne prise en main pour que bébé puisse s’hydrater confortablement et de façon autonome, comme un grand.  On a 2 tasses absolument parfaites de chez Mam et Bébé Confort.

On a commencé avec la tasse Mam,  car elle convient à tout type de liquides (lait, eau, jus de fruits ou de légumes), son bec est en silicone tout doux et ultra souple, ce qui est niquel pour la transition depuis le sein ou le biberon. De plus, la spécificité du bec permet à Ava de contrôler elle-même le débit. Bien sûr, elle est anti-fuite même positionnée à l’envers (Dieu merci).

Depuis, environ 1 mois, on a introduit la tasse évolutive 3 en 1 de Bébé Confort. L'idée ? Une tasse qui se transforme en verre, avec un bec rigide et un contrôle de débit. La première fois qu'on a retiré le bouchon de contrôle de débit, la pauvre a été surprise par l'eau dans sa bouche, mais depuis, elle a appris a incliné un peu moins sa tasse, pour s'hydrater correctement et pas trop rapidement. Vraiment top !

Tasse évolutive 3 en 1 BÉBÉ CONFORT * 5€50 - Tasse Starter Cup MAM * 10 €

Si comme moi, vous êtes Parisiens, je vous invite à aller découvrir la boutique Petit Bailly à Saint-Lazare. C'est une boutique dédiée aux tout-petits et vous y trouverez tout le nécessaire : du soin, à l'alimentation en passant par les jouets et les poussettes. Petit plus : vous pouvez vous faire livrer directement chez vous dans la journée !

PETIT BAILLY
41 rue Pasquier - Paris 8
Boutique en ligne

Si comme moi, vous êtes des parents parisiens, vous avez certainement vu ou au moins entendu parler de la poussette Yoyo Plus de Babyzen. Pourquoi nous n'avons pas été séduits par la Yoyo ? D'une part, elle est bien trop près du sol et la chancelière n'est pas assez haute pour protéger correctement un nouveau-né (selon moi) et d'autre part, le design est beaucoup trop simpliste, il ne nous a pas vraiment impressionnés.

Mais alors, quel choix faire ? Hé bien, la solution s'appelle LAÏKA ! Lorsqu'on a vu que Bébé Confort sortait une poussette ultra-compacte pour la ville et les transports, on s'est dit qu'on était sauvé : design élégant, dimensions parfaites pour la cabine en avion, pliage d'une main, portage à l'épaule ! Bref, sur le papier, elle nous a tout de suite fait rêver, mais alors, qu'en est-il réellement ? On la teste depuis bientôt deux mois et je vous livre notre avis détaillé !

Poussette et nacelle, offertes par la marque.

Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort

Avis sur la poussette Laïka de Bébé Confort

Confort

Au-delà d'être ultra compacte, c'est surtout une poussette utilisable dès la naissance, ce qui n'est pas le cas de toutes les poussettes-cannes. Elle a une position allongée et il suffit ensuite, pour encore plus de confort, de rajouter la nacelle Laïka ou un des Cosis de la marque (ils sont tous compatibles.). L'assise est bien molletonnée et la nacelle a un vrai matelas, Ava y dormait très bien. On retrouve un joli petit cocon avec des parois hautes, qui protège bien, bébé.

Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort

Utilisation / encombrement

On l'utilise surtout pour la crèche ainsi que les transports en commun. Pourquoi la crèche ? Car il y a un local à poussette, mais les parents ne sont pas vraiment respectueux de l'espace. En effet, la directrice, nous a signifié que l'idéal était de ranger la poussette pliée dans le local, mais je peux vous dire, qu'à chaque fois qu'on arrive, on a le droit aux gros mastodontes de Chicco ou Stokke, qui ne peuvent absolument pas se plier. Et vulgairement, ça saoule tout le monde.

Bien que notre poussette Stella se plie et se range aisément, elle pèse quand même son petit poids et surtout, le pliage prend un peu de temps. Le matin, quand on dépose Ava, on a besoin d'aller très vite, car on enchaîne avec le travail. Concernant les transports, on se déplace beaucoup pour des rendez-vous médicaux ou pour le blog, on a donc besoin qu'Ava soit confortable tout en ayant une poussette légère, maniable et qui ne prend pas de place.

D'ailleurs, bien qu'elle ne soit pas homologuée "bagage cabine", elle possède des dimensions qui s'en rapprochent énormément et en fonction des compagnies, elle passe comme bagage cabine (dimensions cabine : 56x45x25 cm /dimensions poussette pliée : 65.5x46.5x27 cm). Transports en commun, escaliers, trottoirs étroits et ascenseurs minuscules des immeubles parisiens, ne résisteront pas ! Laïka, c'est la poussette urbaine idéale.

Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort
Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort
Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort

Maniabilité

La poussette est vraiment légère, utra-maniable et souple au niveau de la conduite. Elle se plie et se déplie d'une seule main en quelques petites minutes et les accessoires se rajoutent en un 2 clics. La poussette pèse 7.45 kg et peut se porter à l'épaule (il y a une anse pour cela). Elle est également compatible avec tous les sièges auto Bébé Confort et dispose en revanche, d'une nacelle spécifique (non utilisable en voiture).

Design

3 mots : moderne, tendance et classe.

Rapport qualité-prix

Le prix conseillé pour le trio (Poussette Laïka, nacelle Laïka, siège-auto Citi) est de 520€. Pour comparer, la poussette Yoyo Plus de Babyzen est au prix conseillé de 600€ (poussette et chancelière): tout est dit.

Quelques détails techniques

  • Grand canopy extensible
  • Assise inclinable sur plusieurs positions
  • Repose-pieds ajustable
  • Habillage pluie inclus
  • Harnais de sécurité 5 points
  • Barre de maintien amovible
  • Anse
  • Panier inclus
  • Système de freinage centralisé
  • Housse amovible et lavable
  • Finitions en simili cuir pour le guidon et la barre de maintien
  • Large choix de coloris tendance
Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort
Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort
Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort
Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort

Alors, on en pense quoi ?

Clairement, on est conquis en tout point. Côté style, on est totalement fan de son look élégant et moderne. Pour le pliage et dépliage, il n'a jamais été simple de manipuler une poussette ! Exemple : je la plie et la déplie avec Ava dans les bras donc clairement, c'est EASY.

En bref, elle est légère, pratique, ultra-maniable, stylée et le rapport qualité-prix est encore une fois, bluffant. C'est un produit d'une grande qualité et si vous vivez dans une grande métropole, elle va tout de suite vous séduire ! Avoir une poussette de la naissance à 3.5 ans, ultra-compacte et avec tout le confort d'une grande : on signe tout de suite.

Le seul bémol : le siège n'est pas réversible donc le seul moyen d'avoir notre bébé face à nous, c'est avec le cosi ou la nacelle.

Note : 9/10

Merci à Bébé Confort pour ce superbe cadeau.

Test de la poussette ultra-compacte Laïka de Bébé Confort

Chère Nathalie,

Nous revoilà aujourd'hui, après une année riche en rebondissements. Pour faire le bilan de cet anniversaire si spécial, je tenais à t'écrire quelques mots, pour te remercier. Tu es moi et je serais toujours toi, sache que je ne te déteste pas, je ne cherchais pas à tout prix à te faire disparaître ou t'éradiquer comme un parasite. Je voulais que tu ailles mieux, que tu grandisses.

Notre corps a tenté à plusieurs reprises de tirer la sonnette d'alarme, mais tu es bornée et combattante, tu ne te laisses pas envahir comme ça alors tu as fermé les yeux. Au départ, c'était plutôt une bonne chose, car cela t'a permis de t'aimer, de percevoir ton corps et ton image différemment, de tenter des choses que tu n'aurais jamais faites avant.

Tu n'as jamais voulu que ton poids soit un obstacle et finalement, pour un certain nombre de choses, ça ne l'a jamais été. Pendant longtemps, ça été ta carapace, ta couverture, ton bouclier, ta force même, je crois, mais des failles ont commencé à faire leur apparition.

Tu ne pouvais plus ignorer le problème, ça prenait beaucoup trop de place, ça faisait beaucoup trop mal, autant physiquement que moralement. Tu as pris conscience que c'était une maladie et pas une tare à camoufler, tu as compris qu'il y avait des solutions et tu en as tenté plusieurs, avant de penser à l'opération (tu n'étais pas vraiment sereine à cette idée et je le comprends).

Accompagné d'une formidable équipe médicale, de ta famille, de tes amis, tu as franchi cette étape. Et c'est là que le plus difficile est arrivé : la difficulté à manger, le changement de goût, de ce que tu aimais, ce corps qui change, le regard des autres qui se modifie.

Bilan sleevegastrectomie, un an après

Je perdais mon bouclier et en même temps, ma confiance en moi (tu ne t'y attendais pas à celle-là hein !), il a fallu travailler dur pour te reconquérir, te faire à nouveau confiance, t'aimer à nouveau. Tu as fait des changements dans ta vie, tu manges mieux, tu bouges mieux, tu as fait le ménage dans ton entourage, tu es tombée amoureuse, tu es devenue plus forte bien que toujours aussi sensible.

Nathalie, je souhaitais simplement te dire que tu es belle, autant de l'intérieur que de l'extérieur. Cette perte de poids, ne te rend pas meilleure, plus jolie, elle te rend en meilleure santé, plus forte, plus à l'aise dans ton corps. Tu n'étais pas moche, tu valais la peine, tu comptais et tu as réalisé beaucoup de choses.

On a accompli beaucoup de choses ensemble, on a mené ce combat avec force et détermination, et ce sera toujours un peu le cas. Tu as fait la femme que je suis et la mère que je deviendrais. Tu m'as aidé à explorer des choses en moi que j'avais peur de remuer, tu m'as aidé à grandir. Toi et moi, ensemble, on a fait le bon choix.

Nous pouvons dire merci à la vie, de nous avoir accordé une nouvelle chance. Tu as été courageuse, tu ne t'es pas laissé démonter, tu as montré une force insoupçonnée face à la douleur, à toi, mais surtout face aux autres. Aujourd'hui, je n'ai aucun regret, grâce à ta prise de conscience, je vais bien, super bien. Je suis là, en vie, déterminée à bouffer la vie par tous les bouts.

Avec 45 kg en moins, il est clair qu'on ne se reverra pas physiquement mais tu es là avec moi.  Je ne t'oublie pas, je ne te renie pas, tu es ce qu'il y a de plus beau en moi. Merci d'avoir été si forte et de m'offrir le plus cadeau de ma vie pour 2017. Rien de tout cela, n'aurait été possible, sans toi.

Bilan sleevegastrectomie, un an après

Une page se tourne et un nouveau chapitre s'ouvre pour moi. Cette opération a été l'un des meilleurs choix que j'ai fait pour moi, pour ma vie. C'est sans regret, mais pas sans conséquence, sans douleur et sans effort au quotidien, l'obésité reste une maladie.

Je vais mieux, je suis en meilleure santé, j'ai compris beaucoup de choses et je fais place à cette nouvelle version de moi-même ! Je ne suis pas une autre personne, je suis simplement différente.

Écoutez les médecins et votre cœur, pesez le pour et le contre, soyez bien entouré. Si vous devez en passer par là, faites-le pour les bonnes raisons : l'esthétique est superflue, pas la santé.

Quelques éléments

  • Poids de départ : 117 kg / Poids actuel et stabilisé : 78 kg
  • Taille de départ : 48-50 / Taille actuel : 40-42
  • Plus de problèmes de dos, moins de problèmes de sommeil
  • Meilleure qualité de vie, reprise du sport
  • Je ne mange quasiment plus de viande

Vous pouvez retrouver tous mes autres articles sur la sleeve et mon parcours, dans la catégorie SLEEVE .

Bilan sleevegastrectomie, un an après
Bilan sleevegastrectomie, un an après