Tag

bien-être

Browsing

Une boisson en Beau Thé

Le matin, on a l'habitude des boissons chaudes et le choix se situe généralement entre le café, le chocolat et le fameux thé, véritable institution chez nos voisins anglais. Personnellement, je suis plutôt chocolat le matin, café l'après-midi et thé le soir, lorsque je suis posé devant la télé ou avec un livre.

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

Le Beau Thé

Il y a quelque temps, une nouvelle marque de thés & d’infusions m'a proposé de tester leur gamme. Des produits à base de plantes rares et de super-fruits avec un concept quelque peu original : la contradiction entre le vice et le bien-être. L'idée est simple : apporter une réponse végétale aux aléas de notre vie moderne.

Les plantes utilisées dans leurs créations sont sélectionnées par un tea sommelier, puis mélangées à la main dans des cuves au sein de leur laboratoire en Bretagne. La marque fait ensuite coudre à la main (sur Lyon) les sachets, qui sont en mousseline et certifiés Ecocert.

Leur collection est pour le moment, composée de 4 produits (thé, infusion et tisane). J'ai choisi de découvrir le "coup de fouet", qui est un thé vert booster énergisant aux agrumes et correspondait complètement à mon état physique du moment. Côté composition, on a : thé vert de Java, thé noir de Chine, maté vert, écorces d’orange, ginseng, citronnelle coupée, cardamome, orange sanguine, cynorrhodon, acérola en poudre, pétales de souci, arôme naturel de yuzu, huiles essentielles d’agrumes.

Alors clairement, ça réveille et c'est fort en goût mais agréable et on ne sent pas trop l'acidité, par contre c'est une saveur un peu particulière qui ne plaira pas forcément à tout le monde (le chéri n'a pas aimé du tout). Pour autant, la promesse est tenue, ça donne en effet, un bon coup de fouet quand on est en manque d’énergie (pour en savoir plus sur les autres produits de la gamme, c'est par ici).

On est sur un produit français, un peu haut de gamme et donc forcément onéreux : 4€95 la boîte de 5 sachets et 13€95 la boîte de 20 sachets, à ce prix-là on en boit pas tous les matins, mais en cas de grosse fatigue, pourquoi pas !

Les bienfaits du thé vert

Le thé vert est une plante qui a plutôt bonne presse et a de nombreuses vertus sur la santé (antioxydant, brûle graisse, préventif contre le cancer, facilitateur de digestion, combat le mauvais cholestérol, etc.). Nommé Camellia Sinensis en botanique, cette plante est utilisée et connue comme une des plus puissantes plantes médicinales au monde depuis près de 5 000 ans.

De nombreuses sources rapportent que le thé vert est bu depuis des siècles en Chine et au Japon, et ce, presque exclusivement pour ses propriétés médicinales.

le beau thé, marque de thé et infusions française

Jar "Cactus" BABOU - 2€

Daylily, des soins naturels spéciaux pour la grossesse {CONCOURS TERMINE}

Daylily, est une marque de cosmétiques que j'ai découverte sur instagram et qui m'a tout de suite attiré, de par la conception et la composition de ses produits. Je fais très attention à ce que j'applique sur ma peau de manière générale et encore plus depuis que je suis enceinte, donc lorsque j'ai eu l'opportunité de tester la marque, ça été avec grand plaisir.

Beaucoup de mes découvertes actuellement, tournent autour de la maternité, de la grossesse en elle-même, de l'enfant et il est vrai que c'est tout nouveau pour moi. Je me découvre une passion dévorante pour ces petites pépites qui peuvent servir aux petits comme aux parents. D'ailleurs, je vous proposerais bientôt, un article ciblé sur l'ensemble de ma routine soins pendant la grossesse !

L'histoire de Daylily

La marque est née en 2015, sous le signe de l'amour et l'amitié ! Deux amies et un mari sage-femme, de la passion, beaucoup de travail, d'envie et finalement, la création d'une marque de cosmétiques qui proposent aux femmes enceintes, des cosmétiques adaptés alliant efficacité et plaisir. Le bonus ? Tous les produits sont fabriqués en France, les actifs sont 100 % naturels, et les formulations sont cruelty-free, mais également vegan.

Le Lait Fondant - Rituel Vergetures Matin

Les promesses

Le lait fondant est un soin 2-en-1 "lait corps + crème vergetures ". Il nourrit intensément votre peau et aide à lutter contre les vergetures grâce à ses 5 huiles naturelles (rosier muscat, amande douce, olive, avocat et macadamia), auxquelles s’ajoute leur actif anti-vergeture phare: la Dermochlorella.

Sa texture aérienne pénètre rapidement et ne colle pas, tandis que son parfum doux et féminin vous fera fondre de plaisir. Votre peau est belle, souple et nourrie. Naturel et hypoallergénique, ce soin a été développé en partenariat avec un homme sage-femme pour répondre efficacement aux besoins de la femme enceinte.

100% fabriqué en France, il est formulé sans perturbateurs endocriniens, sans huiles essentielles, sans alcool, sans colorants et sans autres ingrédients déconseillés pendant la grossesse. Il peut ainsi être utilisé dès le début de la grossesse et après l’accouchement puisqu'il est compatible avec l’allaitement.

Alors, mon avis ?

Cela va faire presque 4 semaines que j'utilise ce lait chaque matin, je peux donc vous dire sans détour ce que j'en ai pensé. Hé bien, c'est une très bonne surprise, j'apprécie beaucoup l'utilisation de ce produit et il va me suivre même après grossesse. La texture est vraiment légère et fondante, mais pas trop liquide non plus, hors, c'est dont j'avais peur en voyant "lait".

Effectivement, le produit ne colle pas du tout et pas d'effet gras non plus, donc pas de sensation désagréable ou de galère lorsqu'il faut enfiler ses vêtements. L'odeur est agréable et subtile, rien d'entêtant et heureusement, car j'ai beaucoup de mal avec les odeurs actuellement.

Pour ma part,mes vergetures étaient là avant, dues à ma perte de poids, mais elles se situaient surtout au niveau des fesses, du dos et elles sont clairement apparues sur mon ventre durant ma grossesse. En 4 semaines, j'ai pu observer sur cette zone, une meilleure souplesse au niveau de ma peau, une sensation de tiraillement moins présente et une peau très bien hydratée tout au long de la journée.

Le fait que ce lait soit 2-en-1 est également un point important, car cela évite de multiplier les produits. il n'y a pas mal de contre-indications lorsque l'on est enceinte et c'est rassurant de pouvoir utiliser un produit multifonctions et sans risque pour nous et bébé. Vous pouvez retrouver ce lait au tarif de 25,90 euros et pour cela, rendez-vous sur leur boutique en ligne.

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

Daylily, une gamme de soin naturelle pour la grossesse
Daylily, une gamme de soin naturelle pour la grossesse

CONCOURS

Futures mamans et jeunes mamans en proie aux vergetures, Daylily vous propose de remporter ce lait ! Pour participer, c'est tout simple:

  • Likez la page Facebook de Daylily
  • Partager cet article sur votre page Facebook en taguant une ou plusieurs amies que cela pourrait intéresser
  • M'indiquez votre pseudo Facebook pour vérification et contact (pour la gagnante)

Le concours débute immédiatement et jusqu’au 19 septembre. Il est entièrement gratuit et ouvert à la France Métropolitaine. Le (ou la) gagnant sera contacté le lendemain.

Merci à Daylily de m’avoir envoyé ce produit et de me permettre, de vous le faire gagner

Une grossesse sereine avec la sophrologie

Depuis quelque temps, je cherche plusieurs activités pour me détendre durant ma grossesse et on m'a parlé notamment de la sophrologie, le yoga et le pilâtes prénatal, l'ostéopathie, la natation etc.

Je n'ai pas une grossesse difficile à proprement parler mais je suis devenu très angoissée même si la crevette se porte très bien. Mon sommeil n'est pas très bon, j'ai régulièrement des douleurs au niveau du ventre, du dos et quelques migraines également.

J'ai plutôt un bon mental mais force est de constater que certaines choses vous changent un peu. D'ordinaire, je ne suis pas particulièrement angoissée mais bien que cette grossesse n'était pas planifiée, elle est néanmoins ardemment désirée et je crois que ça m'amène à me poser un peu trop de questions (petit récit de mon premier trimestre ).

Quelles activités pour se faire du bien?

Je commence vraiment à fatiguer et je voulais partager avec vous quelques disciplines que l'on m'a grandement conseillées. À la rentrée, je vais attaquer la natation spéciale maternité, je n'aime pas du tout la piscine mais toutes mes amies mamans, ainsi que ma sage-femme, m'ont conseillé de m'y mettre, je vais donc tenter l'expérience.

Pratiquant déjà le pilâtes et ayant déjà fait du yoga quelque temps, je vais également commencer, la version prénatal de ces deux activités. Ce sont deux activités que j'aime beaucoup et je suis sure que cela va me faire un bien fou. Si certaines ont testé, je veux bien votre retour d'expérience !

L'ostéopathie, je compte bien m'y mettre également car j'ai des douleurs dorsales et cervicales très désagréables. Le corps change rapidement à compter du 3ème mois, bébé grossi, se fait de la place et je peux vous assurer que vous le sentez dans votre posture et votre démarche. Même sans problème spécifique, ce professionnel vous aidera à vous sentir mieux dans votre corps et à vous "replacer".

La sophrologie, mon bon plan zen attitude

Vous avez droit à 8 cours de préparation à l’accouchement, c’est super mais bien trop tard dans l'avancement de la grossesse. De plus, je trouve que ce n'est pas assez pour nous accompagner tout le long de cette aventure.

Alors il est vrai que pour prendre tous ces cours, il faut du temps et de la disponibilité mais si vous attendez votre congé maternité, c'est-à-dire la fin de votre grossesse quasiment, je ne suis pas sur des bénéfices sur un temps si court. Je vous conseille de vous y mettre avant !

Aujourd’hui, je vais me concentrer sur une chose que j'ai déjà débuté et que je vous conseille grandement pour améliorer votre confort et votre mental: la sophrologie.

Dans un premier temps, j'ai choisi une sage-femme qui fait les cours de préparation à la naissance sur la base du yoga et propose des séances de sophrologie en amont pour se préparer à l'arrivée du bébé. Je prends également quelques séances en cabinet, quand je peux pour me détendre et créer du lien avec la crevette.

À vous de jouer

La sophrologie, méthode de relaxation  qui propose avec ses différents outils des réponses particulièrement adaptées à ce moment de la d'une femme.

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Créée en 1960 par le Dr Alfonso Caycedo, la sophrologie est une méthode d’éveil et de développement personnel qui renforce l’équilibre de nos émotions, de nos pensées et de nos comportements. La discipline permet d’acquérir une meilleure connaissance de soi et de développer ses capacités pour un plus grand bien être au quotidien.

La méthode se base sur 3 outils essentiels : la respiration, le relâchement musculaire et les visualisations d’images mentales positives. Voici quelques exercices de respiration et de visualisation réalisés avec une sophrologue en vidéo. Leurs buts ? aider les futures mamans à vivre une grossesse sans stress mais également à gérer les contractions durant l'accouchement.

Crédits Vidéo © ALEXMINDED et SOPHROLOGUE .

Le premier trimestre de la grossesse, entre rire et larme

Mon premier trimestre est terminé et je me suis dit que pour les futures mamans, ça pourrait être intéressant (en revanche rassurant, je ne sais pas lol). Les trois premiers mois de la grossesse…c’est franchement désagréable pour être honnête.

Les premiers maux de grossesse

On est partagé entre le bonheur de la nouvelle, l’appréhension, car c’est carrément nouveau, mais aussi la peur d’une éventuelle fausse couche, les modifications sur le corps, sans compter les petits désagréments quotidiens qui nous montrent que notre corps est en train d’être chamboulé.

La fatigue chronique

Ça a sans doute été le plus difficile pour moi, car je suis quand même très active au quotidien et là, je me sentais dépossédé de mon propre corps. Impossible d’y résister, la fatigue m’envahissait sans relâche, sortir du lit était devenu une épreuve et je m’endormais partout (mon mari m’a retrouvé endormi à un arrêt de bus une fois, véridique).

Mon conseil ? Ne résistez pas, c’est peine perdue, vous serez frustrée et bougonne, mais tant pis, c’est la vie et il faut l’accepter. Dormez tôt, faites des siestes s’il faut, glander bref aménager vous des temps OFF, ce ne sera pas du luxe.

Les nausées

Certaines mum-to-be vont souffrir de nausées, d’autres pas (une fois encore, j’ai tiré le gros lot), sans que l’on sache pourquoi (la vie est une garce pour ça haha). Dans mon cas, ça été des douleurs très violentes durant 3 semaines environ, du matin jusqu’au soir, mais sans vomir, je vous laisse imaginer l’horreur. Malheureusement, il n’y a pas de remède miracle (je viens de détruire vos espoirs, je sais bien).

Personnellement, ma sage-femme m’avait prescrit de l’homéopathie et ma nutritionniste m’a dit de bien déjeuner le matin, de boire beaucoup d’eau, d’éviter les plats en sauce ou épicés et de ne pas hésiter à me faire des collations dans la journée.

Les seins qui vont exploser

Moment glamour ! Bon soyons clair, j’ai souffert le martyre (je n’exagère pas) : hypersensibilité, seins très tendus et douleurs régulières (tout ça pour ne pas voir ma poitrine augmentée en plus, ça valait vachement le coup) mais ça fait partie du jeu les filles !

En réalité, votre corps est en train de tout mettre en place pour l’allaitement. Alors choisissez un soutien-gorge de qualité, d’une taille supérieure, avec des armatures et de larges bretelles. Il doit bien envelopper les seins, mais sans les écraser. Vous pouvez aussi vous masser pour vous soulager : pour ça, j’utilise une huile de chez Palmer’s (je vous en parle bientôt).

Bonjour les boutons

Merci le bouleversement hormonal, on adore. J’ai vu mon visage se transformer en calculatrice avec un tas de petits boutons qui apparaissent en traîtres et ressemblent à de l’acné. J’ai donc continué à utiliser ma petite routine pour le printemps, en rajoutant le gel nettoyant au charbon de chez Bioré (matin et soir) pour nettoyer ma peau et ça fonctionne plutôt bien. J’en ai toujours, mais c’est moins fréquent et moins énorme.

Changements d’humeur

Des excuses s’imposent à l’amour de ma vie, clairement, je lui ai fait vivre un enfer (et encore un peu des fois, mais c’est juste pour faire la princesse). Mon humeur était vraiment très variable, j’étais régulièrement frustrée, fatiguée, je me sentais seule. J’ai eu des moments de profonde tristesse et parfois d’euphorie.

Je pouvais être d’une super humeur, puis prendre la mouche juste après et m’énerver au point de péter les plombs pour une broutille. C’est tout à fait normal, mais ce n’est pas facile à gérer pour nous, mais aussi pour l’entourage.

Malheureusement, je me suis retrouvée assez seule par rapport à mon entourage amical, de fait, je me suis un peu renfermée et je vous déconseille de faire comme moi, car ce n’est pas facile. Heureusement, je peux me reposer sur Monsieur et je me confie beaucoup à mes amies mamans, elles ont toujours été là et sont d’un réconfort inestimable.

Les choses à faire

La première chose à faire est de faire une prise de sang pour savoir où vous en êtes dans votre grossesse et de faire également un bilan sanguin et urinaire complet.

La maternité

Inscrivez-vous à la maternité dès que possible pour avoir de la place. J’ai appris ma grossesse très tôt, à 5 SA (semaine d’aménorrhées) soit 3 SG (semaine de grossesse) autant dire rien du tout, mais j’ai quand fait mes demandes à deux maternités, cette même semaine et ils m’ont confirmé que j’avais bien fait de m’y prendre de suite.

Travaillant dans le médico-social, j’avais déjà une connaissance des établissements et savais quelle maternité je voulais (il faut penser aussi à la distance de votre domicile). Mon premier choix était Port-Royal (paris 14) ou Robert Debré (paris 19).

Je voulais absolument Port-Royal pour plusieurs raisons : elle a une excellente réputation (c’est un peu la Rolls-Royce des maternités), elle est de niveau 3, il y a un service de néonatologie reconnu (vaut mieux prévenir que guérir) et surtout il y a des urgences obstétriques dispo H24.

Le suivi de grossesse

À la maternité, le suivi ne commence qu’au 5e mois, j’ai donc pris contact avec une sage-femme pour faire mon suivi de grossesse complet « en ville », ainsi que la préparation à la naissance (la mienne est spécialisée dans la préparation à la naissance via la sophrologie et le yoga).

Je ne suis pas immunisée contre la toxoplasmose, ma sage-femme m’a donc prescrit un bilan sanguin mensuel jusqu’à la naissance, ainsi que du fer, car j’ai une grosse carence (dû à ma Sleeve). On se voit tous les mois pour parler de comment je vis ma grossesse, analyser les résultats, écouter le cœur du loulou pour être sûr que tout va bien.

Toutes mes échographies sont faites en libéral chez un échographe, près de chez moi. Ma première échographie (non obligatoire mais tout de même remboursée avec une ordonnance) était à 5 SA, c’est pour confirmer la grossesse et la date de conception présumée.

L’échographie du premier trimestre dite de datation, se fait entre la 11e et 13e SA (soit entre 9 et 11 SG). J’ai fait la mienne à 11 SA ! C’est la première rencontre avec bébé, ce n’est plus un petit grain de riz à peine visible, mais un vrai être humain. On le voit bouger, sucer son pouce, se retourner, on voit ses membres, c’est assez incroyable et magique.

La paperasse administrative

Lors du premier examen prénatal qui se fait durant l’échographie du premier trimestre, le médecin pré-remplit la déclaration de grossesse. Cette déclaration est à envoyer à la CAF, ainsi qu’à la sécurité sociale, et ce, avant la fin de la 16e SA (soit la 14e SG).

Conclusion

C’est quand même très étrange de savoir qu’il y a un petit être qui se développe en soi mais de ne rien sentir et donc, de n’avoir aucun repère sur son bien-être. L’échographie n’a rien révélé d’anormal, les visites mensuelles chez la sage-femme non plus, mais ça reste assez stressant je trouve, si je pouvais, je ferais une échographie une fois semaine pour me rassurer.

Les moindres symptômes sont anxiogènes, on est plus attentive à ce que l’on mange, il y a tous ces rendez-vous à prévoir, c’est assez fatiguant et envahissant finalement. On est aussi mitigé entre l’envie folle de le crier sur tous les toits, et ce sentiment inexplicable qu’il vaut mieux rester discret au cas où un problème survenait.

En clair, je ne serais sereine que lorsque je le verrais et serais certaine qu’il va bien ! J’espère que ce petit topo du premier trimestre pourra en éclairer certaines. Je me suis aussi pas mal appuyé sur quelques sites et applications, vraiment bien faits.

Sites

Applications mobiles

J’ai testé le coolsculpting : résultats et avis !

Il y a toujours des petites zones récalcitrantes, qui résistent au sport et à une alimentation saine, comme la culotte de cheval et les poignées d'amour par exemple. Sculpter votre silhouette par le froid et sans bistouri ça vous parle ? C'est le principe du coolsculpting et j'ai pu le tester le 13 mars dernier.

Le coolsculpting, qu'est-ce que c'est ?

La cryolipolyse est le premier traitement médical, non-invasif et réducteur de graisses. Ce traitement vient des États-Unis et pour l'appliquer, il faut le Coolsculpting, un appareil breveté et agréé en 2010, par un organisme de santé américain reconnu.

La cryolipolyse en action

La cryolipolyse, permet d’atomiser littéralement les amas graisseux localisés grâce au froid. Le froid s'attaque aux cellules adipeuses pour resculpter la zone, sans aucun bistouri. Le principe ? Exposé à un froid régulé, et ce, pendant un temps défini, les cellules adipeuses vont rentrer en apoptose (mort cellulaire programmée) : en gros, elles se suicident les vilaines.

Par la suite, ces cellules adipeuses mortes vont être éliminées par le système lymphatique durant les mois qui suivent. Celles qui n'ont pas pu être éliminées, vont se condenser, ce qui va réduire l'épaisseur de la couche adipeuse.

Le coolsculpting ne peut être manipulé que par un médecin ou un infirmier, formé à cette pratique et les résultats définitifs apparaissent environ 3 mois après. Soyons clair, c'est une méthode coûteuse, mais moins qu'une liposuccion et surtout non-invasive et irréversible. Pas de cicatrices et vous pouvez continuer votre vie comme si de rien n'était juste après.

Qui peut le faire ?

Il ne s'agit pas ici de maigrir, mais bien de sculpter sa silhouette en traitant les graisses tenaces et localisées. Cette méthode n'a donc aucun effet sur les personnes en surpoids. Autrement, a priori, tout le monde peut le faire (sauf les femmes enceintes).

Les étapes

J'ai été reçu à la Cryoclinique EFFILE, située 13 Rue Royale dans le 8ième arrondissement de Paris.

La rencontre

Dans un premier temps, j'ai eu un entretien avec l'infirmière responsable du centre et nous avons échangé sur ma perte de poids générale, sur la zone que je souhaitais traiter, sur mes habitudes alimentaires et sportives.

Au départ, je souhaitais faire les bras ou le ventre mais elle m'a expliqué que ce n'était pas possible, car les graisses situées sur ces zones, résultaient de ma perte de poids. Par conséquent, elle m'a conseillé de poursuivre le sport et si cela ne partait toujours pas, de penser à la chirurgie réparatrice (et non une liposuccion) ce qui n'est pas incohérent par rapport à ma situation. On a donc opté pour les poignets d'amour qui me gênait également.

La séance

  1. Prise du poids, mesure du tour de taille puis traçage de lignes sur les zones à traiter, directement sur la peau, comme lorsqu'on se fait opérer,
  2. Prise de photos sous tous les angles pour pouvoir voir les résultats ensuite,
  3. Sur chaque zone à traiter, on pose l'applicateur (une bande imbibée d'un gel spécial) puis un appareil est fixé sur chaque applicateur,
  4. La peau est aspirée, le froid se diffuse et c'est parti pour 35 min de traitement. Niveau sensation, c'est comme un suçon géant (sexy n'est-ce pas) !

À ce moment-là, on ressent clairement le froid, ce n'est pas agréable, mais ce n'est pas douloureux et la zone légèrement endolorie, va vite s'y faire et "s'endormir" en quelque sorte. J'ai fait les deux zones en même temps, donc finalement ça été assez rapide.

Le coolsculpting, une méthode d'amincissement par le froid et non-invasive
Le coolsculpting, une méthode d'amincissement par le froid et non-invasive

Le post-traitement

Je m'étais carrément endormie, donc elle me réveille adorablement et retire les machines. À cet instant, je ne sens plus les zones, elles étaient comme anesthésiées. Puis elle commence à me masser et là en revanche, c'est franchement désagréable.

Elle casse littéralement les graisses à la main pour compléter l'action des machines, et on le sent passer. À la sortie de séance, pas de douleurs particulières, pas de marques, pas de bleu, mes poignées d'amour étaient un peu sensibles, mais sans plus.

Par contre, le lendemain, j'avais très mal sur ces zones et elles étaient très sensibles : frôler une porte me faisait trembler. Cette extrême sensibilité a duré presque un mois, pour finir par s'atténuer et disparaître.

Résultats et avis

Le coolsculpting permet d'éliminer de manière irréversible, environ 40% de la zone traitée. Par contre, c'est comme tout, si vous mangez n'importe quoi et ne prenez pas soin de votre corps, je ne vois pas bien l'intérêt de cette démarche.

Donc, si vous ne faites pas un minimum attention, les graisses éliminées ne reviendront pas, mais des nouvelles se formeront. On ne va pas faire le vide pour recombler avec des mauvaises, c'est un peu dommage et idiot tout de même.

Si vous voulez optimiser l'opération, il faut quand même être dans une optique de prise en main globale. Alors, est-ce que ça fonctionne ?

Concrètement, ce fut un succès. Je ne vous montre pas de photos avant-après, tout simplement parce que je n'ai pas pensé à en prendre avec mon téléphone, tout est au centre, mais je le vois clairement dans le miroir et dans mes vêtements.

J'ai perdu 2 cm de tour de taille, ce qui peut paraître peu, mais qui a changé quelques petites choses dans mes jeans et jupes. Ma silhouette à ce niveau-là, a vraiment été redessinée et est plus uniforme. Au revoir les petits tas disgracieux !

Combien ça coûte ?

Le tarif se fait à l'application et une zone peut représenter plusieurs applications, par exemple : le ventre, ça peut être une ou deux applications, c’est le médecin qui juge de ce qu'il faut. Donc concrètement, ça peut vite chiffrer, mais le tarif est en général dégressif.

En ce qui me concerne, j'ai donc fait les poignées d'amour et cela vaut 1 200 €. C’est une somme conséquente, j'en ai conscience, mais le fait que ce soit non invasif et les résultats plutôt probants, donnent à réfléchir.

Où le faire ?

Le centre dans lequel je l'ai fait est vraiment très bien et le personnel agréable. L'infirmière m'a expliqué la méthode ainsi que le fonctionnement de la machine dans les moindres détails, elle savait ce qu'elle racontait et c'est rassurant. Vous pouvez vous y rendre et vous renseigner, sans aucun souci.

Cryoclinique EFFILE
13 Rue Royale - Paris 8
SITE WEB

Le coolsculpting, une méthode d'amincissement par le froid et non-invasive

Ma Sleeve, 1 an plus tard

Chère Nathalie,

Nous revoilà aujourd'hui, après une année riche en rebondissements. Pour faire le bilan de cet anniversaire si spécial, je tenais à t'écrire quelques mots, pour te remercier. Tu es moi et je serais toujours toi, sache que je ne te déteste pas, je ne cherchais pas à tout prix à te faire disparaître ou t'éradiquer comme un parasite. Je voulais que tu ailles mieux, que tu grandisses.

Notre corps a tenté à plusieurs reprises de tirer la sonnette d'alarme, mais tu es bornée et combattante, tu ne te laisses pas envahir comme ça alors tu as fermé les yeux. Au départ, c'était plutôt une bonne chose, car cela t'a permis de t'aimer, de percevoir ton corps et ton image différemment, de tenter des choses que tu n'aurais jamais faites avant.

Tu n'as jamais voulu que ton poids soit un obstacle et finalement, pour un certain nombre de choses, ça ne l'a jamais été. Pendant longtemps, ça été ta carapace, ta couverture, ton bouclier, ta force même, je crois, mais des failles ont commencé à faire leur apparition.

Tu ne pouvais plus ignorer le problème, ça prenait beaucoup trop de place, ça faisait beaucoup trop mal, autant physiquement que moralement. Tu as pris conscience que c'était une maladie et pas une tare à camoufler, tu as compris qu'il y avait des solutions et tu en as tenté plusieurs, avant de penser à l'opération (tu n'étais pas vraiment sereine à cette idée et je le comprends).

Accompagné d'une formidable équipe médicale, de ta famille, de tes amis, tu as franchi cette étape. Et c'est là que le plus difficile est arrivé : la difficulté à manger, le changement de goût, de ce que tu aimais, ce corps qui change, le regard des autres qui se modifie.

Bilan sleevegastrectomie, un an après

Je perdais mon bouclier et en même temps, ma confiance en moi (tu ne t'y attendais pas à celle-là hein !), il a fallu travailler dur pour te reconquérir, te faire à nouveau confiance, t'aimer à nouveau. Tu as fait des changements dans ta vie, tu manges mieux, tu bouges mieux, tu as fait le ménage dans ton entourage, tu es tombée amoureuse, tu es devenue plus forte bien que toujours aussi sensible.

Nathalie, je souhaitais simplement te dire que tu es belle, autant de l'intérieur que de l'extérieur. Cette perte de poids, ne te rend pas meilleure, plus jolie, elle te rend en meilleure santé, plus forte, plus à l'aise dans ton corps. Tu n'étais pas moche, tu valais la peine, tu comptais et tu as réalisé beaucoup de choses.

On a accompli beaucoup de choses ensemble, on a mené ce combat avec force et détermination, et ce sera toujours un peu le cas. Tu as fait la femme que je suis et la mère que je deviendrais. Tu m'as aidé à explorer des choses en moi que j'avais peur de remuer, tu m'as aidé à grandir. Toi et moi, ensemble, on a fait le bon choix.

Nous pouvons dire merci à la vie, de nous avoir accordé une nouvelle chance. Tu as été courageuse, tu ne t'es pas laissé démonter, tu as montré une force insoupçonnée face à la douleur, à toi, mais surtout face aux autres. Aujourd'hui, je n'ai aucun regret, grâce à ta prise de conscience, je vais bien, super bien. Je suis là, en vie, déterminée à bouffer la vie par tous les bouts.

Avec 45 kg en moins, il est clair qu'on ne se reverra pas physiquement mais tu es là avec moi.  Je ne t'oublie pas, je ne te renie pas, tu es ce qu'il y a de plus beau en moi. Merci d'avoir été si forte et de m'offrir le plus cadeau de ma vie pour 2017. Rien de tout cela, n'aurait été possible, sans toi.

Bilan sleevegastrectomie, un an après

Une page se tourne et un nouveau chapitre s'ouvre pour moi. Cette opération a été l'un des meilleurs choix que j'ai fait pour moi, pour ma vie. C'est sans regret, mais pas sans conséquence, sans douleur et sans effort au quotidien, l'obésité reste une maladie.

Je vais mieux, je suis en meilleure santé, j'ai compris beaucoup de choses et je fais place à cette nouvelle version de moi-même ! Je ne suis pas une autre personne, je suis simplement différente.

Écoutez les médecins et votre cœur, pesez le pour et le contre, soyez bien entouré. Si vous devez en passer par là, faites-le pour les bonnes raisons : l'esthétique est superflue, pas la santé.

Quelques éléments

  • Poids de départ : 117 kg / Poids actuel et stabilisé : 78 kg
  • Taille de départ : 48-50 / Taille actuel : 40-42
  • Plus de problèmes de dos, moins de problèmes de sommeil
  • Meilleure qualité de vie, reprise du sport
  • Je ne mange quasiment plus de viande

Vous pouvez retrouver tous mes autres articles sur la sleeve et mon parcours, dans la catégorie SLEEVE .

Bilan sleevegastrectomie, un an après
Bilan sleevegastrectomie, un an après

Découverte du site Plastimea

Plastimea est un site qui permet de faire du shopping beauté et bien-être, mais sa plus-value, c'est son répertoire de professionnels, ces actualités beauté et esthétique, ainsi que les nombreux conseils distillés aux quatre coins du site.

Votre allié esthétique

Vous allez pouvoir y trouver divers produits dans les domaines de la minceur, l'esthétique, la beauté au sens large, le sourire, l'épilation. Le site vous propose des conseils pratiques et des produits parfois professionnels, pour que vous puissiez vous occuper de votre bien-être, à domicile.

J'ai apprécié la navigation en ligne, car le site est un vrai outil d'informations et de références. L'idée étant de vous aider à faire les bons choix shopping, en vous donnant un maximum d'informations. J'ai eu la possibilité de tester plusieurs produits, je vais donc partager mon avis sur eux, avec vous !

Éponge de Maquillage - 1€19

C'est mon coup de cœur ! Cela fait un petit moment que j'ai envie de me procurer un Beauty Blender, mais je dois dire que le prix m'a clairement refroidie : 16€90 pour une éponge à maquillage ? NO WAY. Alors quand j'ai aperçu ce petit dupe, sur le site, je me suis littéralement jeté dessus.

Si vous ne connaissez pas ce type de produit, c'est donc un petit accessoire de maquillage, vraiment utile pour appliquer tout type de maquillage liquide ou crème de manière uniforme et avec précision. Elle est très douce, facile d'utilisation et fait parfaitement bien son travail, je ne peux plus m'en passer, je l'emmène partout.

J'utilise le cul de l'éponge pour appliquer mon fond de teint et la pointe pour le correcteur et l'anticernes. Petit bémol : je trouve que c'est difficile à nettoyer, même après lavage (avec un savon doux), ce n'est jamais totalement propre. Il faut donc prendre du temps pour qu'elle soit au maximum nettoyée.

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

Test du site Plastimea, spécialiste de la beauté, de l'esthétique et du bien-être

Lingettes démaquillantes lavables - 7€90 (les 10)

Si comme moi, vous cherchez à limiter l'utilisation des cotons et des produits démaquillants dans votre salle de bain, ces petites lingettes vont vous plaire. Elles sont lavables et utilisables à l’infini. Elles sont parfaites pour voyager, car elles permettent un démaquillage à l’eau uniquement.

J'ai beaucoup aimé les utiliser et elles sont déjà dans ma valise pour Bruxelles, ce weekend. La texture est douce, c'est agréable sur la peau, elles sont lavables soit à l’eau claire, soit en machine à 30 degrés ! C'est écologique et pratique, tout ce qu'on aime et niveau rapport qualité-prix, c'est difficile de faire mieux, avouez-le !

Concernant la palette de 12 fards à paupières, je vous prépare un petit tutoriel prochainement, je trouve cela plus sympa et interactif en images (disponible au prix de 9€90). Quant au kit de blanchiment des dents (disponible au prix de 24€90), vous êtes nombreuses à attendre mon avis et ça ne saurait tarder ! Je suis encore en plein test et partagerais mon expérience avec vous, très bientôt.

Code promo

Je vous conseille vraiment ce site, c'est une super découverte et un vrai bon plan que ce soit au niveau de la qualité des produits, des prix où des conseils qui sont dispensés. Petit bonus ! jusqu'au 31 mai, vous avez 10% de réduction supplémentaires sur le kit de blanchiment des dents Meawhite avec le code : CRAZYSOPRANE10 .

Article en collaboration avec Plastimea

J’ai adopté le bocal à bonheur

La course au bonheur, elle semble parfois si difficile, mais j'essaie toujours d'être optimiste (même si ce n'est pas ma qualité première). J'apprends à me nourrir de mes réussites, de mes satisfactions, de plaisir simple et ce n'est vraiment pas évident pour moi, car j'aime le concret. Autant, je vais toujours à fond dans ce que je fais, en y croyant fort, autant, tant que je ne vois pas le résultat ou le fruit de mon labeur, je vais douter de moi et penser que j'ai échoué.

Pour prendre plus facilement conscience, de ce qui me rend heureuse dans ma vie, j'ai commencé à écrire de temps à autre, à me mettre des petits mantras sur le frigo, à me réveiller en me fixant un objectif positif à faire dans ma journée. Puis en lisant, " Je suis happy ", le livre de Margot, je suis tombé sur son DIY du bocal à bonheur et j'ai trouvé l'idée géniale.

Do it yourself pour faire un bocal à bonheur

Remplir son quotidien de bonheur et d'amour

Le bocal à bonheur, à pensées positives, comme on veut, je trouve que c'est un outil fabuleux pour cultiver sa bonne humeur, entretenir sa confiance en soi et rester optimiste. Parfois, la vie nous chahute un peu et on passe beaucoup de temps à s'inquiéter, à se préoccuper de comment on va gérer le quotidien, de ce qu'on a, de ce qu'on n'a pas, de ce qu'on attend de nous.

Et si on décidait de prendre les choses un peu en main et de commencer par se valoriser, se faire du bien, mais aussi être reconnaissant pour tout ce que nous avons déjà . Je dois dire que ce petit bocal, qui a l'air de rien et en réalité, un véritable trésor.

Grâce à lui, ma journée commence toujours du bon pied, sous de bons hospices et dans de bonnes dispositions. Ça m'aide à ne pas oublier l'essentiel, à mettre du bonheur dans ma journée dès le réveil, à me faire confiance et à me rappeler que la vie est pleine de choses merveilleuses.

Do It Yourself

L'idée ? Un joli pot dans lequel vous noterez vos messages à vous-mêmes, des attentions pour votre chéri, des défis à vous lancer pour vivre un moment de bonheur dans la journée, des mantras pour avoir confiance en vous, sourire à un inconnu, prendre le temps d'écouter le dernier album de votre chanteur préféré. En somme,tout ce qui va contribuer à rendre votre journée plus heureuse et en plus pour trois fois rien, une fois encore, j'ai trouvé mon bonheur chez Babou.

Matériel

  • Un bocal en verre* - 2€99 BABOU
  • Des étiquettes en ardoise (lot de 12+ficelle+craie)* - 2€ BABOU
  • Quelques feuilles de papier
  • Un stylo
Do it yourself pour faire un bocal à bonheur

Étape 1

Créez un maximum de petits bouts de papier et y inscrire vos petits messages. Soyez généreux !

Do it yourself pour faire un bocal à bonheur

Étape 2

Remplissez le bocal et décorez-le à votre guise. Ruban, peinture, gommette, masking tape, tout est bon ! Personnellement, j'ai voulu faire simple et sobre alors, j'ai simplement ajouté cette jolie étiquette ardoise.

Do it yourself pour faire un bocal à bonheur

Étape 3

Tout au long de l'année, une fois par jour par exemple, piochez ces petits messages positifs et commencez votre journée du bon pied.

Do it yourself pour faire un bocal à bonheur

Rupture amoureuse…Bien sûr que ça se soigne !

Qu'on se le dise, une rupture amoureuse peut être traumatisante, ça fait mal et c'est généralement suivi d'un chemin douloureux vers la reconstruction. Chaque rupture est différente et propre à chaque histoire d'amour, mais quelle que soit la manière, ça reste généralement, une étape de la vie difficile à surmonter.

Comment gérer cette période de transition ? Comment survivre à cette période difficile ? Je vais m'appuyer sur la rupture qui a marqué ma vie et pas mal influencé la femme que je suis devenue, pour pouvoir vous aider à mon tour.

Je remercie Matthieu pour ces clichés, merci d'avoir compris mon état d'esprit en quelques mots et d'avoir mis ton talent au service du blog. N'hésitez pas à faire appel à lui, si vous êtes à la recherche d'un photographe de mariage ou pour un événement particulier.

Crédits Photos © LALANNE PHOTOGRAPHY

Comment survivre à une rupture amoureuse ?

La relation que je prends pour exemple à durer 4 ans et demi. Tout a toujours été facile et évident entre nous, puisque avant d'être un couple, nous étions de proches amis, on se connaissait donc très bien.

Réagir à la rupture ?

Quelque temps avant la rupture, il n'était plus le même, j'ai mis ça sur le compte du stress puisqu'il m'avait demandé en mariage quelques mois avant et était en période d'examen. Je n'imaginais pas du tout (ou je ne voulais pas imaginer) qu'une séparation était possible et un jour, la foudre vous tombe dessus : c'est violent, inattendu, c'est fini.

Peu importe les raisons et la façon dont on nous l'a annoncé, on a mal et la souffrance semble insurmontable. Peut-être qu'on s'y attendait (ou pas) mais ça ne change rien. Au fond, on ne comprend pas et le chagrin occupe tout notre esprit, on se dit que cette douleur ne disparaîtra jamais.

La bonne réaction ?

Lors de cette annonce, qui s'est faite avec beaucoup de violence verbale de sa part, j'ai eu une réaction très sobre et orgueilleuse. Je lui ai simplement demandé "Tu es sûr ? "...

En entendant son "Oui, c'est fini, dégage !", j'ai tourné les talons sans un mot, parcouru quelques mètres dans la rue en titubant, ai tenté d'appeler une amie puis me suis évanouie sur le trottoir.

Il n'existe pas de manière idéale de réagir, mais à mon humble avis, il vaut mieux éviter les esclandres et autres scandales du genre, pour une raison simple : votre ego. Il ne changera pas d'avis, même en voyant vos larmes et vous allez juste finir épuisée émotionnellement et frustrée.

Conseils

Chercher une oreille : on évite bien sur les personnes qui vont vous sortir une réflexion en mode psychologie de base. On veut de l'écoute et de la bienveillance.

Encaisser : le déni est là et c'est normal, mais tenez-bon. Reconnaissez votre tristesse, laissez éclater votre colère, pleurez, mais ne l'appelez pas et n'essayez pas de le convaincre qu'il a fait une erreur, on accepte la situation.

Soyez indulgente avec vous-même : n'essayez pas de faire comme si de rien n'était, vous souffrez et c'est normal. Vous ne voulez pas sourire, vous n'arrivez pas à vous lever, impossible de sortir de chez vous ? Assimilez-le, vivez-le et ça finira par passer.

Comment survivre à une rupture amoureuse ?

Reprendre le dessus

Fragilité BONJOUR ! Clairement, les premiers jours, chaque matin, je m'étonnais d'être encore en vie, tellement la douleur me semblait insurmontable. Pour être honnête, chaque jour, j'espérais me réveiller dans une réalité différente, où il était toujours là, à mes côtés.

Puis la réalité de la rupture s'impose à nous, et même si le choc est passé, la souffrance est bien présente et il y a désormais la culpabilité qui se mêle à la haine. Il va falloir, avancer et guérir, mais comment on fait ?

Conseils

Vider vos pensées : il faut éviter de vous torturer l'esprit. S'investir dans une activité sportive, partir en voyage, en parler, bref faites tout ce qui peut vous faire du bien. Pour ma part, je me suis énormément investie dans mes études et j'ai commencé à mûrir la création du blog. J'avais besoin de donner un nouveau sens à mon quotidien.

Ne pas chercher à comprendre : il ne vous donnera pas forcément les raisons et cette question restera peut-être à jamais sans réponse. Bien qu'une explication avec lui puisse vous faire du bien et est parfois nécessaire, ne vous attendez pas à des miracles.

Soigner votre estime de vous : il va falloir restaurer son ego et son amour-propre, alors pensez à vous, prenez le temps de vous retrouver. Un moment de détente ou pourquoi pas une consultation chez un psychologue, aucune solution n'est ridicule, on ne sort pas indemne d'une rupture.

Comment survivre à une rupture amoureuse ?

Allez, on avance !

Apprendre à être seule : ça ne fait pas de mal, même lorsque l'on est en couple, il faut se garder des moments à soi. Être seule, n'est pas un échec bien que ça puisse être dur à vivre à la longue. La solitude, on s'y habitue et parfois même, on l'apprécie.

Personnellement, ça m'a permis d'être égoïste, de m'accorder du temps, de m'investir dans des projets personnels et les développer et d'exister à travers moi et mes réussites pas à travers l'homme qui partage ma vie. J'ai aussi beaucoup appris sur moi, sur ce que je voulais, et ce que je ne voulais plus.

Faire son deuil : il faut être deux pour qu'une relation fonctionne ou foire. Ne vous accablez pas, une rupture ça arrive (même plusieurs fois dans une vie alors accrochez-vous). La culpabilité ne fera que dégrader l'image que vous avez de vous-même et vous ne le méritez pas.

STAY OPEN : faites de la place pour une nouvelle rencontre. Après tout, ce n'est pas parce que vous êtes célibataire que votre vie s'arrête. Le mec-pansement, clairement ce n'est pas la solution idéale alors prenez le temps de guérir, d'être prête pour ne pas vivre une nouvelle déception, qui aussi ridicule soit-elle, pourrait vous enfoncer plus qu'autre chose.

Comment survivre à une rupture amoureuse ?

“Les ruptures ont ça de bon qu'on redevient soi-même.” Geneviève Letarte

Sachez qu'une rupture ne fait pas de vous une merde, ce n'est pas une défaite personnelle, c'est la vie. Être célibataire ce n'est pas grave et l'amour n'est pas une norme, c'est un bonus dans la vie, un cadeau qu'il faut être prêt à recevoir pour le vivre sereinement.

Personnellement, cette rupture m'a brisée, a complètement changé ma vision des relations amoureuses et ma confiance dans les hommes. Ne parlons même pas de mon estime de moi qui s'est transformé en autoflagellation durant des années.

Il m'a fallu plusieurs années pour comprendre que je n'étais pas la source de tous les maux, qu'il n'y avait pas forcément d'explications et que je méritais d'être aimé et arriverais à aimer de nouveau, mais cela m'a aussi apporté du positif (difficile à croire, mais oui).

Ça m'a permis de faire des changements radicaux et d'enfin commencer à me réaliser personnellement. Après cette histoire, j'ai compris que la réussite de ma vie et mon épanouissement personnel ne devaient pas dépendre d'un homme.

J'ai commencé à voyager, j'ai créé le blog, je me suis lancé en freelance, j'ai déménagé, fais une thérapie, pris soin de ma santé. Vous êtes la seule artisane de votre bonheur et un jour un partenaire viendra sublimez tout cela, si vous êtes prête. Décidez, d'être heureuse ! 

Comment survivre à une rupture amoureuse ?
Comment survivre à une rupture amoureuse ?
Comment survivre à une rupture amoureuse ?

Vivre avec une Sleeve #8 mois

Cela fait un moment que je n'ai pas parlé de ma Sleeve ici, tout simplement parce que ce n'est qu'un détail pour moi. Ça ne me définit pas en tant que personne, ça ne change pas qui je suis, mais ça semble changé beaucoup de choses pour les personnes qui m'entourent.

Au début de mon parcours dans la chirurgie bariatrique, je vous avez expliqué que je ne souhaitais pas faire d'avant-après ou ce genre de chose, pour ne pas se focaliser sur la transformation physique et c'est toujours le cas, mais j'avais un dernier sujet à aborder avec vous.

Poids et relations

Les relations hommes-femmes...J'ai traversé une période assez noire et je me débats encore avec cela concernant mon image. On pourrait penser que, on perd du poids, et voilà la vie est plus belle mais c'est loin d'être aussi simple.

Aujourd'hui, je rentre dans un standard et croyez-le ou non, ce n'est pas ce que je souhaitais. Le plus difficile à gérer, c'est la perception que les hommes ont de moi.

Des amis, que je connais depuis des années, se mettent à me draguer et à me voir comme une relation potentielle, des ex reviennent à la charge, on te remarque dans la rue, on te fait des avances dans le métro, c'est très étrange ce mode de faire, tout d'un coup, tu intéresses tout le monde.

J'ai été très blessé par tout ça, je n'arrivais pas à comprendre ce qui avait changé, pourquoi aujourd'hui, j'intéresse plus qu'avant, alors que je suis la même. Pour quelques kilos en moins, je serais une nouvelle personne ? Je ne peux pas nier, que perdre du poids change forcément la silhouette, ce qu'on renvoie aux autres, sa posture, ok, mais en quoi cela aurait-il changé ma personnalité ou ma beauté ?

Finalement, ça a pas mal ébranlé ma confiance en moi, parce que je ne comprenais pas, pourquoi je suis mieux maintenant aux yeux des hommes, qu'est-ce que ça veut dire ? Que quand on est obèse, on ne peut pas plaire ? C'est complètement ridicule.

Mes amis me trouvaient triste, éteinte, angoissée, magnifique et en forme de l'extérieur mais si triste à l'intérieur. Cela a été une longue traversée du désert, de remise en question, de pétage de plomb, d'échange avec mes proches et j'avance là-dessus, à mon rythme.

Je n'ai pas les réponses à mes questions, mais c'est avant tout à moi d'accepter cette nouvelle image, ce nouveau corps, de prendre mes marques, car il faut apprendre à apprivoiser tout ça, et ça n'a rien d'évident.

Crédits Photos © MARIPOSA

bilan sleeve gastrectomie 8 mois

Où j'en suis ?

Le jour de l'opération, je pesais 117 kg, aujourd'hui à 8 mois, je pèse 76 kg (soit 41 kg au total), le chiffre parle de lui-même, autant vous dire que c'est un changement important. Je me sens bien, vivante, chanceuse mais fatiguée moralement.

Je n'ai jamais été mince et je ne le suis pas, mais c'est sûr qu'en comparaison avec avant, on a l'impression que je suis maigrichonne. Encore un point avec lequel j'ai du mal, je suis juste moi, je ne sais pas pourquoi les gens ont toujours besoin de vous mettre dans des cases.

Pour celles qui vont se faire opérer où l'ont déjà fait, ne prenez pas le suivi psychologique à la légère, ce n'est pas une option et ce n'est pas du luxe. Suite à ce type d'opération, on traverse énormément d'étapes, tout le monde réagit différemment et vous ne pouvez pas savoir à l'avance, ce dont vous aurez besoin.

Presque un an, plus tard, je commence à comprendre comment tout cela fonctionne, et à me sentir bien. Je suis bien entourée (c'est très important) par des amis formidables, un chéri à l'écoute, un frère et une sœur qui ont l'art de la dérision. Mon poids se stabilise et j'en suis ravie, c'est maintenant que ma nouvelle vie commence vraiment.

Merci

Cette série de témoignages se clôture avec mes remerciements. Ça été une aventure personnelle et humaine assez incroyable, je ne pensais pas que partager tout cela avec vous serait aussi gratifiant. Merci pour la confiance que vous m'accordez, merci pour votre bienveillance.

Bien sûr, je reste disponible pour toutes les personnes qui auraient des questions ou souhaitent encore échanger sur la question. Merci de me suivre encore, d'être toujours plus nombreux et d'accorder du crédit à ce que je souhaite partager avec vous. Vous êtes merveilleux.

Les autres articles sur la Sleeve