Qu'on se le dise, une rupture amoureuse peut être traumatisante, ça fait mal et c'est généralement suivi d'un chemin douloureux vers la reconstruction. Chaque rupture est différente et propre à chaque histoire d'amour, mais quelle que soit la manière, ça reste généralement, une étape de la vie difficile à surmonter.

Comment gérer cette période de transition ? Comment survivre à cette période difficile ? Je vais m'appuyer sur la rupture qui a marqué ma vie et pas mal influencé la femme que je suis devenue, pour pouvoir vous aider à mon tour.

Je remercie Matthieu pour ces clichés, merci d'avoir compris mon état d'esprit en quelques mots et d'avoir mis ton talent au service du blog. N'hésitez pas à faire appel à lui, si vous êtes à la recherche d'un photographe de mariage ou pour un événement particulier.

Crédits Photos © LALANNE PHOTOGRAPHY

Comment survivre à une rupture amoureuse ?

La relation que je prends pour exemple à durer 4 ans et demi. Tout a toujours été facile et évident entre nous, puisque avant d'être un couple, nous étions de proches amis, on se connaissait donc très bien.

Réagir à la rupture ?

Quelque temps avant la rupture, il n'était plus le même, j'ai mis ça sur le compte du stress puisqu'il m'avait demandé en mariage quelques mois avant et était en période d'examen. Je n'imaginais pas du tout (ou je ne voulais pas imaginer) qu'une séparation était possible et un jour, la foudre vous tombe dessus : c'est violent, inattendu, c'est fini.

Peu importe les raisons et la façon dont on nous l'a annoncé, on a mal et la souffrance semble insurmontable. Peut-être qu'on s'y attendait (ou pas) mais ça ne change rien. Au fond, on ne comprend pas et le chagrin occupe tout notre esprit, on se dit que cette douleur ne disparaîtra jamais.

La bonne réaction ?

Lors de cette annonce, qui s'est faite avec beaucoup de violence verbale de sa part, j'ai eu une réaction très sobre et orgueilleuse. Je lui ai simplement demandé "Tu es sûr ? "...

En entendant son "Oui, c'est fini, dégage !", j'ai tourné les talons sans un mot, parcouru quelques mètres dans la rue en titubant, ai tenté d'appeler une amie puis me suis évanouie sur le trottoir.

Il n'existe pas de manière idéale de réagir, mais à mon humble avis, il vaut mieux éviter les esclandres et autres scandales du genre, pour une raison simple : votre ego. Il ne changera pas d'avis, même en voyant vos larmes et vous allez juste finir épuisée émotionnellement et frustrée.

Conseils

Chercher une oreille : on évite bien sur les personnes qui vont vous sortir une réflexion en mode psychologie de base. On veut de l'écoute et de la bienveillance.

Encaisser : le déni est là et c'est normal, mais tenez-bon. Reconnaissez votre tristesse, laissez éclater votre colère, pleurez, mais ne l'appelez pas et n'essayez pas de le convaincre qu'il a fait une erreur, on accepte la situation.

Soyez indulgente avec vous-même : n'essayez pas de faire comme si de rien n'était, vous souffrez et c'est normal. Vous ne voulez pas sourire, vous n'arrivez pas à vous lever, impossible de sortir de chez vous ? Assimilez-le, vivez-le et ça finira par passer.

Comment survivre à une rupture amoureuse ?

Reprendre le dessus

Fragilité BONJOUR ! Clairement, les premiers jours, chaque matin, je m'étonnais d'être encore en vie, tellement la douleur me semblait insurmontable. Pour être honnête, chaque jour, j'espérais me réveiller dans une réalité différente, où il était toujours là, à mes côtés.

Puis la réalité de la rupture s'impose à nous, et même si le choc est passé, la souffrance est bien présente et il y a désormais la culpabilité qui se mêle à la haine. Il va falloir, avancer et guérir, mais comment on fait ?

Conseils

Vider vos pensées : il faut éviter de vous torturer l'esprit. S'investir dans une activité sportive, partir en voyage, en parler, bref faites tout ce qui peut vous faire du bien. Pour ma part, je me suis énormément investie dans mes études et j'ai commencé à mûrir la création du blog. J'avais besoin de donner un nouveau sens à mon quotidien.

Ne pas chercher à comprendre : il ne vous donnera pas forcément les raisons et cette question restera peut-être à jamais sans réponse. Bien qu'une explication avec lui puisse vous faire du bien et est parfois nécessaire, ne vous attendez pas à des miracles.

Soigner votre estime de vous : il va falloir restaurer son ego et son amour-propre, alors pensez à vous, prenez le temps de vous retrouver. Un moment de détente ou pourquoi pas une consultation chez un psychologue, aucune solution n'est ridicule, on ne sort pas indemne d'une rupture.

Comment survivre à une rupture amoureuse ?

Allez, on avance !

Apprendre à être seule : ça ne fait pas de mal, même lorsque l'on est en couple, il faut se garder des moments à soi. Être seule, n'est pas un échec bien que ça puisse être dur à vivre à la longue. La solitude, on s'y habitue et parfois même, on l'apprécie.

Personnellement, ça m'a permis d'être égoïste, de m'accorder du temps, de m'investir dans des projets personnels et les développer et d'exister à travers moi et mes réussites pas à travers l'homme qui partage ma vie. J'ai aussi beaucoup appris sur moi, sur ce que je voulais, et ce que je ne voulais plus.

Faire son deuil : il faut être deux pour qu'une relation fonctionne ou foire. Ne vous accablez pas, une rupture ça arrive (même plusieurs fois dans une vie alors accrochez-vous). La culpabilité ne fera que dégrader l'image que vous avez de vous-même et vous ne le méritez pas.

STAY OPEN : faites de la place pour une nouvelle rencontre. Après tout, ce n'est pas parce que vous êtes célibataire que votre vie s'arrête. Le mec-pansement, clairement ce n'est pas la solution idéale alors prenez le temps de guérir, d'être prête pour ne pas vivre une nouvelle déception, qui aussi ridicule soit-elle, pourrait vous enfoncer plus qu'autre chose.

Comment survivre à une rupture amoureuse ?

“Les ruptures ont ça de bon qu'on redevient soi-même.” Geneviève Letarte

Sachez qu'une rupture ne fait pas de vous une merde, ce n'est pas une défaite personnelle, c'est la vie. Être célibataire ce n'est pas grave et l'amour n'est pas une norme, c'est un bonus dans la vie, un cadeau qu'il faut être prêt à recevoir pour le vivre sereinement.

Personnellement, cette rupture m'a brisée, a complètement changé ma vision des relations amoureuses et ma confiance dans les hommes. Ne parlons même pas de mon estime de moi qui s'est transformé en autoflagellation durant des années.

Il m'a fallu plusieurs années pour comprendre que je n'étais pas la source de tous les maux, qu'il n'y avait pas forcément d'explications et que je méritais d'être aimé et arriverais à aimer de nouveau, mais cela m'a aussi apporté du positif (difficile à croire, mais oui).

Ça m'a permis de faire des changements radicaux et d'enfin commencer à me réaliser personnellement. Après cette histoire, j'ai compris que la réussite de ma vie et mon épanouissement personnel ne devaient pas dépendre d'un homme.

J'ai commencé à voyager, j'ai créé le blog, je me suis lancé en freelance, j'ai déménagé, fais une thérapie, pris soin de ma santé. Vous êtes la seule artisane de votre bonheur et un jour un partenaire viendra sublimez tout cela, si vous êtes prête. Décidez, d'être heureuse ! 

Comment survivre à une rupture amoureuse ?
Comment survivre à une rupture amoureuse ?
Comment survivre à une rupture amoureuse ?
Author

Nathalie Njikam est la créatrice du blog Crazy Soprane depuis 2014. Elle y publie régulièrement ses looks, ses conseils de style et morphologie, ses découvertes beauté, ses récits de voyage et bonnes adresses à Paris. Mais ici, on parle aussi body positive, bien-être, santé et estime de soi, mon crédo: "la différence est un cadeau" .

7 Comments

  1. All you need is Love … But it’s hurt Baby & ça on ne nous le dit pas … Parmi toutes les ruptures que j’ai eu, la plus violente fût mon avant-dernière, je ne compte pas la dernière, car je n’avais pas de sentiment pour lui (quoique je devrais quand même le compter, pas sûre …) … j’ai mis beaucoup de temps pour me relever, mais ça y est, je suis debout et j’avance !
    La pire des ruptures est le ghosting … je préfère qu’on me dise va te faire voir en face que quelqu’un qui disparaît du jour au lendemain …
    Après réflexion, le célibat est une bonne chose, ça nous permet de réfléchir, de se perfectionner sur certaines choses, d’avoir un oeil neuf sur certaines choses et de s’accepter soi-même également …
    Très beau partage !

    • Complètement d’accord avec toi, merci d’avoir partager ton sentiment ici 😉 !

    • Quand le coeur s’exprime sans artifices, en général ça donne quelque chose de cool 😉 ! Merci pour ton commentaire.

  2. Pour moi, la dernière était sans doute la plus douloureuse. Et elle l’est toujours. J’ai passé le dernier mois à souffrir, comme tu disais, en m’étonnant chaque matin de respirer encore. Puis comme ça ne suffisait pas, le rêve de ma vie s’est brisé. Alors j’ai décidé que j’allais quitter cette vie, en Thaïlande, qui n’est pas celle que je veux et essayer d’aller de l’avant en rentrant en France. J’essaye de prévoir un maximum de choses pour avancer et faire mon deuil, ou plutôt mes deuils. Comme si un n’était pas suffisant. Je pense que c’est l’une des meilleures décision de ma vie, cette fois je suis égoïste et je compte prendre soin de moi. Ou essayer.

    Dans ton article, tu as tellement raison. Et si aujourd’hui je ne suis pas capable d’imaginer aimer de nouveau, parce que dans ma tête ça finit toujours mal, si aujourd’hui je ne suis pas capable de trouver des « bonnes choses » à retenir de ces pertes, … je suis consciente qu’avec le temps, ça ira mieux. Je pense, j’essaye de me forcer à me le répéter chaque jour.

    En tout cas, ce genre d’article, c’est toujours aussi agréable à lire. Merci.

    • Merci à toi de te livrer et partager tes sentiments personnels avec nous. Cela prend du temps, ça m’a pris presque 3 ans pour faire un pas vers l’avenir, un an de plus pour ne plus avoir mal en y pensant, 2 ans de plus pour tomber à nouveau amoureuse. Il n’y a pas de recette miracle pour faire face au deuil (toute forme de deuil). Tu ne t’en rends pas encore compte, mais ces pertes et ces douleurs, t’ont appris quelque chose. Laisse-toi le temps de découvrir ce que c’est 😉

Hâte de lire votre avis