Depuis septembre 2015, j’ai décidé de m’écouter et de prendre des risques. J’ai arrêté ma formation de styliste et me suis lancé en freelance. Pourquoi j’ai arrêté ? Car je me suis rendu compte qu’apprendre ce beau métier à distance était tout simplement irréaliste. On n’apprend pas un métier d’artiste à distance, ça ne semblait pas très cohérent. J’avais besoin de concret et bien que les cours des livres soit bien fait, je ne m’y retrouvais pas.

Aujourd’hui, je jongle entre mes activités de freelance (blogueuse, rédactrice mode, personal shopper et community manager) et d’assistante sociale (à mi-temps). En effet, ça fait beaucoup de choses, et je vous prépare d’ailleurs un article détaillé sur ma semaine type, mon organisation, mes conseils quand on est en freelance et d’autre point qui vous intéresserons peut-être, celles et ceux qui veulent se lancer.

F.A.Q : être blogueuse

Être blogueuse à plein temps, prend du temps et demande beaucoup de travail. Croyez-moi que parfois les journées ne sont pas assez longues, mais j’adore ça, je me sens moi, je me sens libre.

J’ai reçu quelques questions en message privé, insta direct et snap privé sur la vie de blogueuse, du genre : comment s’organise ta journée ? Combien tu gagnes ? Est-ce que ça rapporte beaucoup ? Est-ce que toutes les blogueuses sont copines, est-ce que tu reçois tout le temps des trucs gratuit, etc.. Il est donc temps d’y répondre.

Y’a t-il de la concurrence dans la blogosphére ?

Elle existe, elle est réelle et très présente. À titre personnel, je ne me sens pas concernée, je ne suis jalouse de personne et je ne me compare pas aux autres blogueuses. Il faut arrêter de planer, les enjeux sont minimes et notre avenir se construit sur la durée et toutes les choses que l’on arrivera à construire en dehors du blog, mais grâce à lui. Aucune blogueuse en France, hormis celles que nous connaissons tous, ne peuvent prétendre vivre uniquement de leur blog donc pour moi la concurrence n’a pas lieu d’être. Les marques recherchent des choses différentes chez les blogueuses et chacune a quelque chose à apporter.

Pourquoi blogue-tu ?

Par passion, mais surtout pour le plaisir. Je n’avais pas d’idées particulières en le créant, je n’ imaginais pas forcément d’avenir et je continue à être surprise de ce que je fais grâce à lui. J’en tire un véritable bien-être et c’est pour ça que je continue.

As-tu des amies dans le blogging?

On va être clair, l’amitié dans le blogging est un concept surfait auquel il ne faut pas trop s’attacher. J’ai eu l’occasion de rencontrer beaucoup de blogueuses et il y en a vraiment de tous les types : les arrogantes (vous les croisez souvent mais elles font toujours comme si vous étiez une inconnue), les mythomanes (leurs passe-temps favoris ? Le plagiat, le mensonge, l’usurpation d’identité, l’achat de followers juste pour faire évoluer leurs blogs, clairement, on est dans quelque chose de pathologique), les « one-shots » (elles vous adorent lorsque vous pouvez leur apporter quelque chose, mais bizarrement lorsque ce n’est plus le cas, elles vous ignorent tout simplement) et bien d’autres profils.

Mais heureusement, pour la plupart, elles sont tout simplement passionnées, dans le partage et la bienveillance. Je les respecte pour leur courage et leur détermination à réussir sans écraser les autres, elles font leur chemin, ont vraiment un univers, une identité marquée, des principes et c’est non seulement un plaisir de les côtoyer, mais surtout une fierté de les voir réussir. Seules 2 blogueuses ont réussi à percer ma carapace et sont devenues des amies très proches. Beaucoup d’autres sont des copines, que j’apprécie énormément, qui sont vraies et pour qui j’ai une grande affection, elles se reconnaîtront. Malheureusement, il faut toujours être vigilante, car la confiance est un luxe qu’on ne peut pas se permettre dans ce milieu.

Investis-tu de l’argent dans ton blog?

Alors oui, j’investis. Je ne dis pas que toutes les blogueuses doivent le faire, mais si on veut avoir un résultat de qualité et cohérent, on ne peut pas passer à travers. Pour ma part, voilà où j’ai investi de l’argent :

  • Un appareil photo de type reflex,
  • Référencement et design : je me suis adressée à l’agence BAAP, l’équipe est formidable, je conseille,
  • Nom de domaine et hébergement,
  • La gestion des réseaux sociaux (via Hootuite et Agorapulse), ça me facilite vraiment la vie, je peux gérer, analyser et améliorer tous mes réseaux sociaux en une seule fois, un gain de temps incomparable.

Tout ceci représente environ 2 000 € sur cette année et 60 €/mois, mais ce n’est pas qu’une question d’argent. D’une part, on n’est pas obligé d’engager des sommes énormes, j’ai appris la base du référencement en discutant avec l’agence qui a refait le blog, en discutant avec des amis qui font leurs études dans ce domaine. J’ai aussi demandé conseil à des blogueuses qui ont très gentiment répondu. Mais au-delà de ça, il faut surtout un contenu de qualité et le temps pour le produire et ça, ça ne dépend que de moi et l’investissement que je souhaite mettre dans mon média.

À quoi servent les statistiques ? 

Google Analytics est clairement mon meilleur ami, même si ça ne fait pas tout, c’est quand même la traduction d’une partie de mon travail. Les marques les demandent parfois et de toute façon ont les moyens de les avoir par eux-même donc je suis toujours transparente. Analyser régulièrement permet de voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, l’idée, c’est de chercher à s’améliorer, pour moi mais surtout pour vous.

Le blog te rapporte-il de l’argent?

C’est variable mais ça représente entre 200€ et 700€ par mois.

Quels sont tes projets ?

Mes objectifs à long terme sont de créer un concept store, ma ligne de vêtements mais surtout de faire de la rédaction mode à plein temps. Ça me passionne réellement et qui sait, vous me retrouverez peut-être un jour rédacteur en chef d’un magazine ! C’est un rêve de petite fille. Autrement à plus court terme, j’ai juste envie de continuer à m’éclater avec le blog et à m’investir dans des projets qui me tiennent à cœur comme le French Curves challenge dont vous pouvez voir le dernier look ici.

Reçois-tu toujours des produits gratuits ?

Cette question me fait toujours sourire. Gratuit, signifie que les marques n’attendent rien de vous, ce qui en général n’est pas le cas. Donc oui, on reçoit toutes des choses, mais c’est une forme de rémunération puisque la marque s’attend à ce qu’un contenu soit produit derrière. Ce n’est pas la définition de gratuit, pour moi.

Qui te prend en photo ?

Je travaille depuis le début avec Camille Photographie et parfois avec Deerily. Je ne suis fermée à aucune collaboration parce que j’apprécie vraiment de travailler avec des photographes qui ont de vrais univers et peuvent apporter un plus au blog. Autrement, ce sont des copines blogueuses qui me prennent en photo comme Modasic et Matoushi .

Author

Nathalie Njikam est la créatrice du blog Crazy Soprane depuis 2014. Elle y publie régulièrement ses looks, ses conseils de style et morphologie, ses découvertes beauté, ses récits de voyage et bonnes adresses à Paris. Mais ici, on parle aussi body positive, bien-être, santé et estime de soi, mon crédo: "la différence est un cadeau" .

2 Comments

Hâte de lire votre avis