Le jardin des Tuileries est un endroit propice à la réflexion, un lieu dans lequel je me sens extrêmement bien et où je vais souvent me ressourcer, seule, pour faire le point, le vide.

Pour shooter, j’y ai donc emmené mes interrogations, mes sentiments, ma foi, mes espoirs pour exprimer ce que je ressens.

Cette jupe en tulle façon tutu, vous la connaissez déjà,  J’aime sa douceur, sa fluidité, elle a quelque chose de pur, d’un peu enfantin qui me donne envie de lâcher prise.

Je suis une grande fan de veste et blazer, je commence à en avoir une petite collection. Celui-ci est signé Balsamik , il est juste parfait . Je l’ai accompagné de ma très jolie broche Lina Poum, représentant une colombe. La petite dose d’espoir dont j’avais besoin.

 » Tu as l’air bien sérieuse avec ces lunettes Nathalie !  » Yes i know mais elles correspondent à mon état d’esprit. Chacune de mes paires de l’Usine à Lunettes d’ailleurs me collent à la peau. A chaque fois, on peut deviner mon humeur du jour en fonction de la paire que je porte.

thecrazysoprane-look-jupe-tutu-2

Aujourd’hui, je ne vous parlerais pas que de look. J’ai envie de vous parler à cœur ouvert, pour une fois, je baisse ma garde avec ce post mélancolique mais tout de même plein d’espoir.

Je ne sais pas si on connaît vraiment quelqu’un, peu importe le temps passé avec eux, peu importe les années, est-ce qu’on sait vraiment qui sont ces personnes qu’on aime tant ?

Mais la réciproque est aussi vraie. Est-ce que chacun d’eux, qui semblerait-il tiennent à moi, savent qui je suis ? Si c’était le cas, pas mal de chose ne se produirait pas.

Parfois certaines personnes sont là justes pour t’user et pomper le meilleur de toi. Est-ce mal, à ce moment-là de faire ce qu’il faut pour s’en protéger ?

L’importance que l’on accorde à quelqu’un, quelque chose, n’a de la valeur que parce qu’on en met dedans alors peut-être qu’on devrait commencer par accorder de la valeur à nos propres sentiments.

Je continuerais à aimer fort, intensément et à chercher le meilleur dans chacun, car je suis comme ça, mais surtout, je vais appliquer ce conseil à la première personne qui en a besoin en ce moment, moi.

CRÉDITS PHOTOS : Deerily

thecrazysoprane-look-jardin-tuileries-paris-2thecrazysoprane-look-jardin-tuileries-paris-3 thecrazysoprane-look-jupe-tutu thecrazysoprane-chaussures-argentées-newlook thecrazysoprane-look-jupe-tutu-4

Cause I’m going crazy when I’m not okay, I keep praying that the cracks don’t show my pain,

Cause even when I’m falling, I say my life is like a dream, But I’m fighting through a nightmare,

Cause I’m not really being me, So you don’t really know me »

Parce que je deviens folle quand cela ne va pas, Je continue de prier que les mensonges ne dévoilent pas ma peine,

Parce que même quand je tombe, je dis que ma vie est comme un rêve, Mais je bats contre un cauchemar,

Parce que je ne suis pas réellement moi, Donc vous ne me connaissez pas vraiment

You don’t really know me of Jessie J

Author

Nathalie Njikam est la créatrice du blog Crazy Soprane depuis 2014. Elle y publie régulièrement ses looks, ses conseils de style et morphologie, ses découvertes beauté, ses récits de voyage et bonnes adresses à Paris. Mais ici, on parle aussi body positive, bien-être, santé et estime de soi, mon crédo: "la différence est un cadeau" .

3 Comments

  1. Tu redonnes foi à ceux qui n’en n’ont plus ! Toujours aussi souriante et pleine de vie même quand celle ci est embrumée.

    Des bisous ma Natou !

Hâte de lire votre avis