Archive

patate douce

Browsing

Les falafels sont une spécialité culinaire très répandue et populaires en Orient (notamment au Liban, en Israël, en Égypte, en Turquie ou encore en Jordanie) . À l’origine, ces boulettes sont constituées de pois chiches ou de fèves mélangées à diverses épices, puis frites dans l’huile.

Ils sont généralement consommés en sandwich, dans un pain de type pita, accompagnés de crudités et de sauce à base de tahini ou de yogourt. Personnellement, je suis une grande fan de ces boulettes, ça me permet de manger des légumineuses et protéines sous une autre forme, étant donné que je ne mange plus de viande.

Cette recette n’était pas du tout préparée comme souvent chez moi ! Il me restait de la patate douce et je n’avais pas envie de la manger tel quel et ma boîte de pois chiches me faisait de l’œil, j’ai donc tenté et ce fut un succès ! Accompagné d’une petite sauce pour l’apéritif ou dans une salade en accompagnement, vous verrez, c’est un régal !


Falafels de patate douce au four
Print Recipe
Portions Temps de Préparation
10 falafels 20 minutes
Temps de Cuisson
40 minutes
Portions Temps de Préparation
10 falafels 20 minutes
Temps de Cuisson
40 minutes
Falafels de patate douce au four
Print Recipe
Portions Temps de Préparation
10 falafels 20 minutes
Temps de Cuisson
40 minutes
Portions Temps de Préparation
10 falafels 20 minutes
Temps de Cuisson
40 minutes
Ingrédients
Portions: falafels
Instructions
  1. Préchauffez votre four à 180°, coupez la patate douce en cubes et faire cuire à la vapeur.
  2. Rincez le pois chiche et retirez la peau pour que ce soit plus digeste. Ensuite dans un blender, incorporez la patate douce cuite et les pois chiches. On mixe grossièrement quelques minutes puis on termine d'écraser le tout à l'aide d'une fourchette. Il ne faut pas qu'il reste de morceaux de pois chiche trop gros.
  3. Ajoutez le reste des ingrédients préalablement hâché le plus finement possible, puis mélangez, toujours en écrasant à la fourchette.
  4. Formez des boulettes de taille moyenne avant de les placer sur une plaque de cuisson (un tapis de cuisson en silicone si possible et sinon une plaque mais recouverte de papier sulfurisé). La préparation n'est vraiment pas collante, vous ne devriez donc pas avoir de difficultés pour former vos boulettes.
  5. Enfournez pendant 40 minutes et retournez-les au bout de 30 minutes pour qu'ils soient bien dorés partout.
Partager cette recette

J’ai pris la décision de ne plus manger de viande, mais ce n’est pas le cas de mon conjoint. Il accepte tout de même parfois de manger végétarien alors cela m’a poussé à essayer d’être créative pour lui proposer des plats végétariens, inspiré de plats classiques pour que l’on puisse partager quelques fois, le même repas.

Pour ma part, ne plus manger de viande n’a pas vraiment été un sacrifice, car depuis ma chirurgie bariatrique, mes goûts ont changé et la grande carnivore que j’étais (saucisson, KFC, tartare, côte porc, pâté, jambon, clairement, j’en raffolais), s’est retrouvé à ne plus vraiment aimer ça. De fait, je n’ai jamais cherché à substituer la viande, que ce soit dans le goût ou dans la forme, ça ne m’intéresse pas du tout.

J’ai constaté que beaucoup de végétariens consommaient des similis comme du haché végétal, des escalopes de tofu, des nuggets de blé, des saucisses de seitan, bref rien qui me tente, mais parfois, j’aime me prêter au jeu pour le chéri et faire découvrir de nouvelles saveurs à ma fille. J’ai donc dû trouver des alternatives, sans utiliser les préparations végétales du commerce (qui en plus niveau composition, sont parfois bien chelous).

Un hachis parmentier à tomber par terre

Pour tout vous dire, j’ai totalement improvisé cette recette ! La marque d’ustensiles Le Creuset, venait tout juste de m’offrir deux magnifiques mini-cocottes, en fonte émaillée et je me demandais ce que j’allais pouvoir cuisiner de merveilleux avec ces deux ustensiles d’exception.

Dans un premier temps, j’ai pensé à une moussaka vegan, mais je n’avais pas les ingrédients qu’il me fallait sous la main, j’ai donc regardé ce que j’avais à disposition et le hachis parmentier s’est imposé ! Et franchement, je suis contente d’avoir suivi mon instinct parce que, sans me jeter des fleurs (bon ok, peut-être un peu) c’était juste un régal.

Alors si ça vous tente, de déguster un plat réconfortant et consistant, sans viande, je vous embarque avec moi, dans la recette de ce délicieux hachis parmentier vegan !

Pour faire vos courses BIO à moindre frais, je vous conseille le site La Fourche, qui vous permet de faire vos courses BIO à un prix défiant toute concurrence. Il n’y a pas de produits frais mais tout le reste est dispo, ainsi que le vrac. Ça vaut vraiment le coup !


Hachis parmentier vegan à la patate douce
Print Recipe
Une délicieuse alternative végétarienne et toujours aussi réconfortante, à ce classique de la cuisine du dimanche !
Portions Temps de Préparation
2 personnes 30 minutes
Temps de Cuisson
20 minutes
Portions Temps de Préparation
2 personnes 30 minutes
Temps de Cuisson
20 minutes
Hachis parmentier vegan à la patate douce
Print Recipe
Une délicieuse alternative végétarienne et toujours aussi réconfortante, à ce classique de la cuisine du dimanche !
Portions Temps de Préparation
2 personnes 30 minutes
Temps de Cuisson
20 minutes
Portions Temps de Préparation
2 personnes 30 minutes
Temps de Cuisson
20 minutes
Ingrédients
Portions: personnes
Instructions
  1. Épluchez vos pommes de terre ainsi que votre patate douce, puis coupez les en cube grossier et faites les cuire à la vapeur jusqu'à ce qu'elles soient bien tendres.
  2. Égouttez et écraser les pommes de terre au presse-purée (ou à la fourchette, ça le fait aussi). Ensuite, ajoutez l'un après l'autre, la margarine ainsi que le lait et la crème de coco jusqu'à obtenir une purée homogène et mettre de côté.
  3. Faites tremper vos protéines de soja texturées dans de l'eau bouillante pour les réhydrater, durant environ 20 minutes et pendant ce temps, on prépare le reste de la farce.
  4. Émincez l'oignon très finement, haché l'ail, l'échalote et coupez la carotte en tout petits dès.
  5. Égouttez vos protéines de soja et conserver le jus de réhydratation. Dans une poêle anti-adhésive, chauffez l'huile et faite revenir tranquillement l'oignon, l’échalote et l'ail.
  6. Ensuite, vous allez venir ajouter la carotte, puis les protéines de soja et rajoutez le jus de réhydratation que vous avez mis de côté (plus un petit verre d'eau supplémentaire). Couvrez la casserole et laissez cuire jusqu'à ce que les carottes soient cuites et fondantes puis enlevez le couvercle pour incorporez les lentilles.
  7. Lorsque l'eau est presque totalement évaporée, la cuisson est terminée. Ajustez l'assaisonnement de la farce si besoin et préchauffez votre four à 200 degrés. Pour la chapelure, il suffit de mixer le pain rassi avec la levure maltée.
  8. Dans un plat à gratin (ou comme moi dans deux mini-cocottes), déposez une bonne couche de farce puis recouvrez d'une généreuse couche de purée. Ensuite, on saupoudre de chapelure et on enfourne durant 20 minutes. Dégustez bien chaud.
Notes

Dans l'idéal, prenez l'ensemble de vos ingrédients dans une version BIO. S'il reste de la farce, vous pouvez la congeler et la réutiliser plus tard.

Partager cette recette