Comment commencer la diversification alimentaire ? Ça été la grande question pour nous, on était franchement perdus et on ne savait pas par où commencer, ni comment. Ça m’a un peu stressée, je dois bien l’admettre, car j’avais peur de ne pas m’y prendre comme il faut.

Vous le savez certainement, mais à la naissance, les bébés ne se nourrissent que de lait, puis vers 4 mois, l’alimentation diversifiée est recommandée par les médecins. D’ailleurs, parlons-en de nos chers docteurs, hé bien, ils n’ont pas été d’une grande utilité.

Notre pédiatre de ville nous a donné des renseignements très succincts, et nous a dit : « Elle a 4 mois, vous pouvez commencer », heu oui d’accord, mais comment ? On savait qu’il y avait la méthode classique, mais aussi la DME (diversification menée par l’enfant) et nous n’avons été soutenu dans aucune des deux.

On a juste eu une petite liste d’aliments par lesquels commencer, de ceux à éviter au début, mais nous n’avions aucune notion de quantité par exemple. À un moment donné, j’en ai eu ras-le-bol et j’ai commencé à fouiller un peu partout, jusqu’à ce que je tombe sur Cooking for my baby et là MIRACLE !

Alors comment ça fonctionne la diversification alimentaire de bébé ?

La diversification est une étape fondatrice du développement de bébé et il ne faut pas négliger ce moment. J’avais à cœur de comprendre comment cela fonctionne, je ne voulais pas me contenter de lui acheter des petits pots.

On a vraiment voulu s’investir dans son alimentation et aujourd’hui encore, je fais ses plats et desserts de manière générale (même si les petits pots et les compotes, c’est pratique en extérieur, on ne va pas se mentir) et c’est un réel plaisir.

Il est essentiel de donner à nos enfants de bonnes bases alimentaires et nutritives pour les éveiller au goût, aux différentes textures, aux odeurs, mais aussi aux couleurs. L’idée ? Lui donner envie de manger et lui inculquer le plaisir pour qu’elle ne soit pas difficile, mais plutôt curieuse de ce qui l’entoure au niveau alimentaire.

conseils pour la diversification alimentaire de bébé

Quelques conseils

On a trouvé de l’aide sur le blog Cooking for my baby. Ça a été notre base pour se lancer et en parallèle, on s’est beaucoup appuyé également sur les puéricultrices et éducatrices de jeunes enfants de la crèche où va notre fille (elles ont été supers).

Ce qu’on a adoré ? Le schéma que Céline la fondatrice du blog, a réalisé. Il est très clair et nous guide pas à pas, à la cuillère prêt (bien sûr si vous avez un pédiatre compétent, n’hésitez pas à vous référer à lui, ça reste encore la meilleure option).

Elle a donc réalisé un tableau schématique sur 30 jours pour bien commencer la diversification alimentaire. Évidemment, tout cela est indicatif et il faut respecter le rythme de votre enfant, par conséquent si bébé ne veut plus manger, on n’insiste pas et à contrario, si vous sentez qu’il en veut encore, on n’hésite pas. Et surtout, on ne supprime pas le lait !

On se lance !

Alors cet extrait est tiré de l’article que Céline a rédigé juste ici.

  1. On commence par les légumes pour éviter que bébé ne préfère les fruits après, et un seul légume à la fois pour pouvoir déceler les éventuelles allergies alimentaires.
  2. Le légume doit être cuit et mixé en purée lisse et on continue avec ce même légume durant 3 jours, tout en augmentant le nombre de cuillères petit à petit (en fonction de la réaction de bébé).
  3. Après 3 jours, on continue la diversification alimentaire mais avec un autre légume, seul également (cuit et mixé en purée lisse).

On continue sur cette même fréquence pendant 15 jours en changeant de légume tous les 3 jours.

  • Au bout de 15 jours, on peut commencer à mélanger les légumes déjà préparés les 15 jours précédents, puis en introduisant un nouveau légume à ces mélanges si on le souhaite au fur et à mesure des jours (de nouveau, une seule introduction à la fois pour bien déceler les éventuelles allergies liées à cette nouvelle introduction).
  • C’est également le moment où l’on commence à diversifier en introduisant les fruits dans l’alimentation de bébé (au goûter, c’est un bon moment pour bien différencier le salé du midi, du sucré l’après-midi). On commence avec un fruit, cuit mixé en compote lisse.
  • On termine toujours le repas avec le lait habituel (qui reste l’alimentation principale de bébé) et vous verrez un peu plus tard, pour l’introduction de laitage adapté.

À titre personnel, on a commencé par des légumes classiques : haricots verts, petits pois, carotte, pomme de terre, le brocoli, les épinards, puis on a enchaîné sur des légumes un peu différents : le panais, la blette, la betterave, le céleri, la patate douce, le potimarron, le poireau, et elle a tout aimé sauf le céleri.

Même rengaine pour les fruits, on a commencé par la banane, la pomme, la poire, la pêche et l’abricot puis on a enchaîné avec le coing, les myrtilles, le kiwi, la fraise.

Que ce soit pour les fruits ou les légumes, Ava a eu bien sûr des préférences, mais lorsqu’on faisait des mélanges, ça passait tout seul et elle ne se rendait même pas compte. Ça lui a permis de débuter la crèche en mangeant tout, elle n’a jamais rechigné à rien.

D’un point de vue technique, on achète que des produits bio (que ce soit du frais ou des petits pots). On lave bien les légumes et les fruits, on les fait cuire à la vapeur (pour garder un maximum de vitamines et nutriments) puis on mixe le tout avec une cuillère à café de mélange d’huiles bio spécial bébé (pour couvrir les besoins spécifiques de bébé).

On rajoute un peu d’eau si c’est trop épais, mais rien de plus et c’est une réussite à chaque fois ! Quel plaisir de voir sa petite bouille réagir aux différentes saveurs. Vous pouvez télécharger le tableau de la diversification alimentaire de Céline juste en dessous.

Cuisiner pour bébé

Céline crée également des recettes pour bébé, on en a testé beaucoup, on utilise encore ses recettes et à chaque fois, c’est un franc succès auprès d’Ava et un petit kiff personnel pour moi ! Je vous invite vraiment à aller explorer son blog et son site, c’est une véritable source d’information et d’inspiration.

Il y a un autre point important lorsque l’on commence, c’est le matériel et les ustensiles. Il est important de bien s’équiper pour une bonne diversification alimentaire et je vous en dirais plus dans un autre article sur le matériel prochainement. J’espère avoir pu vous aider avec ces indications et notre expérience sur la question.

Author

Nathalie Njikam est la créatrice du blog Crazy Soprane depuis 2014. Elle y publie régulièrement ses looks, ses conseils de style et morphologie, ses découvertes beauté, ses récits de voyage et bonnes adresses à Paris. Mais ici, on parle aussi body positive, bien-être, santé et estime de soi, mon crédo: "la différence est un cadeau" .

Hâte de lire votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.