Category

Voyage

Category

Les Etats-Unis je connais, mais pas New York, que je n’ai jamais visité. Je pars seule, retrouver ma famille et mes amis! Je pars presque un mois et je vais en profiter pour aller au pays des Karibou, j’ai bien sur nommé le Canada.

Voyager et surtout voyager seul ça peut vite devenir un vrai casse-tête, j’ai donc pu m’appuyer sur ma famille et mes amis qui vivent là-bas mais aussi sur deux super blogs que j’ai découverts il y a peu en fouinant sur la toile : Les Bons Plans Voyages à New-York et Seule à New-York , ces deux-là m’ont bien aidé à dénicher des bonnes idées et me donner des bonnes adresses.

New York et compagnie

  1. du 17 au 23 mai : New York city avec les amis et la famille sur place,
  2. du 23 au 1er juin : 1 semaine en Jamaïque pour des vacances entre filles avec ma cousine puis quelques jours à Syracuse chez elle,
  3. du 1er juin au 3 juin : Ottawa, le Canada anglophone chez mon cousin,
  4. du 3 juin au 5 juin : Montréal où je retrouve une amie

J’ai la chance de ne pas avoir à payer l’hébergement ou grand-chose sur place puisque mes proches sont sur place. Je vais juste payé les 3  premières nuits à New York, via un Airbnb car mes proches ne sont pas là. Honnêtement, je ne peux pas dire que ça m’a ruiné.

voyage-newyork-bryant-park

Plus que deux semaines avant mon départ et pleins de choses à préparer avant de partir, voilà plusieurs choses auxquels il faut penser:

Billet d’avion

Sur internet, vous pouvez trouver un Paris-NYC a des prix vraiment raisonnables en vous y prenant 2/3 mois à l’avance. Pour cette période(mai) les billets commencaient à 450 €.

Pour ma part j’ai payé mon bilet plus cher car j’arrive à New York mais je repars en France de Montréal, mais ça reste correct (600 €) .Vous pouvez prendre vos billets sur internet, ça fonctionne bien mais si vous avez des demandes particulières d’horaires, ou de trajets, il  vaut mieux s’adresser à une agence de voyages.

Autorisation de voyage

Pour toutes les personnes souhaitant voyager aux Etats-Unis, vous devez vous procurer une autorisation de voyage. Elle est d’une valeur de 14$ (environ 11€) et sert de Visa pour les pays qui en sont exemptés.

ATTENTION aux arnaques, plusieurs sites prétendent délivrés l’ESTA et vous font payer une somme astronomique, le seul vrai site est celui-ci : ESTA .

Transports

Il y a plusieurs moyens de vous rendre à votre logement, le bus, le métro, le taxi et le shuffle(une navette privée). En matière de rapport qualité-prix et si vous êtes un peu courageux et avez la foi de vous trimballer vos bagages, le mieux reste le train et le métro.

Pour ça NYC est très bien organisé et tout est mis en place pour vous amener des aéroports au centre de New York, vous pouvez regarder sur tous les sites des aéroports new-yorkais, c’est très bien expliqué.

La deuxième option c’est le shuffle ou le taxi. Au niveau prix c’est cher(en moyenne 60$ pour le shuffle et 80$ pour le taxi).

Seul bémol, le shuffle dessert plusieurs passagers mais vous ne savez pas dans quel ordre, vous pouvez donc mettre plus d’une heure à arriver à votre logement ou hôtel. Attention, il faut réserver avant votre départ pour ne pas avoir de surprises et de galères en arrivant, voilà les deux sites que je vous conseille : Go Airlink Shuttle – Carmel .

Concernant le taxi, je déconseille car des tarifs spéciaux peuvent s’appliquer à cause des péages à traverser pour rejoindre le centre de New York. Autrement, pour vous balader dans New York, vous pouvez en usez et abuser.

Dernière option, le bus, c’est ce que je fais. Alors oui c’est un peu long mais ça ne coûte rien, j’ai payé 16€ pour rejoindre le centre, ça m’a laissé un peu de temps pour me reposer et je n’avais pas mes bagages à porter durant ce temps.

Hébergement

Il y a plusieurs possibilités, les sites de locations de particulier poussent comme des champignons mais pour ma part, je reste fidèle à Airbnb, que j’ai utilisé pour d’autres voyages. Il faut vous y prendre à l’avance un petit peu quand même pour pouvoir trouver le prix le plus avantageux(pour trois jours, j’ai payé 121 €).

Pour ma part ça ne sera que pour 3 jours car j’ai la chance d’avoir des amis et de la famille sur place, que ce soit aux Etats-Unis ou au Canada, donc niveau hébergement, je fais de sacrées économies lol .

Finances

Assurez-vous des tarifs par rapport à votre carte bancaire. En effet, certaines banques comme la mienne (BNP Paribas) ont des accords avec des banques internationales qui permettent de faire des retraits sur place à moindre coût, voir gratuitement, c’est mon cas. Je pourrais retirer au guichet ou dans tous les distributeurs de la Bank of America gratuitement. Si ce n’est pas le cas de votre banque renseignez-vous sur les tarifs pratiquer pour pouvoir prévoir le coût sur place.

Par rapport à l’espèce, les Américains sont très adeptes de l’argent en espèces(moi pas du tout lol jamais sans ma carte bancaire), du coup le conseil, en fonction des taux de change(que je check régulièrement pour pas me faire avoir lol), le mieux reste de changer un peu d’argent avant de partir, pour pouvoir en arrivant, payer le taxi ou le métro par exemple et ensuite, le mieux c’est de retirer directement aux distributeurs, vous serez gagnant car il y a plein de bureau de change en France ou à l’étranger mais qui ne pratique pas des tarifs très attractifs.

Sorties

L’idéal c’est de réserver un maximum à l’avance vos billets et tickets, pour des visites ou spectacles, vous les imprimer et c’est parti. C’est ce que j’ai fais pour le Top of Rock, la Statue de la liberté, un concert de jazz et un cours de danse, ce qui est fait n’est plus à faire.

Administratif

Vérifiez que vous êtes bien assuré, via votre assurance civile ou votre carte bancaire et faites une copie de tout vos papiers que vous pouvez stocker dans vos mails ou dans un drive pour être sur de ne pas vous retrouver sans rien ou que vous soyez. C’est assez succins et je pourrais compléter toutes ces informations à mon retour mais j’espère que ça pourra vous être utile.

carte-isic-voyage passeport-voyage

Souvenirs de vacances merveilleuses, il y a 2 ans déjà, c’est fou comme ça passe vite. Une semaine en Jamaïque, en famille, un cadeau extraordinaire dont je remercie encore ma cousine d’amour d’ailleurs.

Je suis donc partie à la rencontre de ce pays qui a beaucoup à offrir et qui ne vit malheureusement que du tourisme. Les Caraïbes, je n’aurais jamais imaginé que j’y mettrais un jour les pieds et depuis je suis allé en République Dominicaine, comme quoi, il ne faut jamais jurer de rien.

Cette belle île est située à une heure de Cuba (oui, oui ce n’est pas une blague) et surtout à seulement trois heures de New York donc autant vous dire que c’était une promenade de santé d’y aller. Climat tropical, hôtel 4 étoiles, la mer transparente, bref les meilleures vacances de ma vie après la République Dominicaine.

Mes petites cousines ont joués le jeu de la pose, je suis tellement en amour devant elles. Les voir passer si facilement de l’anglais, à l’espagnol et au français m’a juste rendu folle mais surtout admirative et fière d’avoir une famille aussi belle et métissée. Je vous aime fort mes princesses. J’espère que ces quelques photos vont feront un peu voyager avec notre temps gris et froid.

L’hiver est bien là, je crois qu’on l’a bien remarqué étant donné qu’il nous donne une bonne claque tous les matins en ce moment.

Il fait froid, les jours raccourcissent, on se lève, il fait nuit et on rentre du travail, il fait nuit. La déprime nous guette, notre moral est en berne et clairement, on a besoin d’une cure de vitamines.

Les petits weeks, c’est donc l’occasion parfaite pour se ressourcer et faire le plein d’énergie positive. On n’a pas toujours la possibilité de partir loin pour se ressourcer et on a tendance à l’oublier, mais il y a pas mal de destinations européennes, supers sympas.

Les villes d’Europe regorgent de jolies surprises et c’est un week-end qui sera, de fait, plus facile à organiser. L’Angleterre à l’Eurostar, et la Belgique, l’Allemagne et les Pays-bas ont Thalys.

Bon plan Thalys

Depuis le 8 février, Thalys met en vente 80 000 billets à petits prix pour voyager dès le printemps à Bruxelles, aux Pays-Bas et en Allemagne. Vous avez jusqu’au 24 février pour réserver des billets entre le 15 mars et le 10 juillet 2016.

Le gros plus du site, c’est qu’il sera vraiment votre allié, vous y trouverez plein d’idées de visites, des plans, des renseignements sur la vie locale, les transports en commun, c’est très bien fait et cela vous permettras de vous organiser facilement avant de partir et sur place.

Destinations : Bruxelles (29 €), Rotterdam, Schiphol et Amsterdam, Aix-la-Chapelle, Cologne, Düsseldorf, Essen et Dortmund* (35 € – Dortmund sera desservie à partir du 21 mars 2016).

Conditions : Tarif aller simple « No Flex » en Comfort 2, sans possibilité d’échange ou de remboursement, sous réserve de disponibilité.

Vous pouvez vous procurer les billets en ligne sur thalys.com, sur l’application ainsi que sur tous les points de vente habituels comme la SNCF et les agences de voyages.

J’avais déjà eu l’occasion de découvrir à nouveau Cologne, il y a quelques temps, vous retrouverez l’article juste ici. En vous y prenant à l’avance, vous pouvez vraiment profitez de très bonnes affaires.

Personnellement, j’adorerais découvrir Amsterdam et Bruxelles! Et vous? Vous avez une ville européenne de préférence?

bruxelles-milesandlove
Bruxelles © Miles & Love

 

amsterdam-vanityfair
Amsterdam © Vanityfair

partenariat

Il y a plusieurs semaines maintenant, Thalys nous a donné l’opportunité de découvrir une ville européenne ainsi que les services du train.

J’ai choisi une ville que je connais et que j’affectionne car je partais seule. J’ai donc pris la direction de Cologne, une ville dans laquelle je me suis déjà rendu deux fois et dans laquelle j’ai de la famille.

Cologne avec Thalys

Cologne fait partie des plus grandes villes d’Allemagne, elle devient de plus en plus incontournable et trendy, j’apprécie vraiment la capitale rhénane pour son potentiel justement, elle est sous-estimée, mais gagne pourtant à être connue. C’est une ville très tendance et branchée.

Köln est grande mais pas écrasante. La population est très éclectique et la ville facile à découvrir, il n’y a pas plus simple en terme de transports en communs, que ce soit le bus, le tram, le U-Bahn (métro) mais le mieux c’est quand même de marcher, cette ville est sublime.

Jour 1

J’ai décidé de me laisser guider par Thalys et leurs conseils en ligne. En effet, des blogueurs et des voyageurs poste des articles où ils parlent de leurs coups de cœur, meilleurs endroits, conseils.

Ça été un très bon moyen pour moi de savoir où aller et surtout, c’est une mine d’informations concernant les transports et les bonnes adresses.

Lorsque l’on sort de la gare, difficile de passer à côté de la cathédrale de Cologne, imposante et forte, on ne voit qu’elle. Vous pouvez la visiter gratuitement, c’est réellement à faire.

On se sent toute petite face à un monument pareil et la vue est incroyable. C’est un des meilleurs points de départ pour partir explorer la ville.

 

Je me suis baladé dans la vieille ville (Oldstadt), qui malheureusement est assailli par les touristes, ça perd un peu de son charme, mais ça reste très beau. L’architecture y est vraiment authentique et belle. Ce quartier concentre les principaux monuments de Cologne.

Je n’ai pas hésité à marcher longtemps, pour chercher l’endroit authentique, discret, ou il n’y a pas trop de monde et je suis tombé sur de très belles boutiques de mode et de très bons restaurants. Donc n’hésitez pas à vous aventurer dans la ville.

vielle-ville-altstadt-cologne-Köln

Faire du shopping

Il y a deux rues principales pour faire du shopping à Cologne. L’une d’elles, Hohe Straße a pour point de départ la cathédrale justement et c’est sans doute l’une des rues les plus longues que je n’ai jamais faites . Schildergasse relie Hohe Straße et le quartier Neumarkt, vous pouvez tout faire à pied donc profitez-en .

À Neumarkt, vous trouverez aussi un centre commercial, juste gigantesque, la Galerie Kaukhof . J’ai clairement craqué chez Primark, où j’ai le sentiment d’ailleurs que les prix sont encore plus bas qu’en France.

A quelques stations de métro, vous trouverez le quartier belge et sa rue Ehrenstraße, La rue est remplie des boutiques de désigner, de décoration, de restaurants (par contre on est plus du tout dans le même budget que dans les autres quartiers).

Vous avez également de nombreux cafés et bars branchés autour de Rudolfplatz qui est à proximité, le quartier belge a pour le coup une vraie identité, beaucoup plus plus arty et trendy, c’est vraiment très grisant surtout le soir.

Alors vous embarquez quand dans le Thalys direction nos voisins européens? On vous donne rendez-vous la semaine prochaine, pour le deuxième jour et des précisions sur Thalys (tarifs, services

20150801_213521000_iOS 20150801_213642000_iOS

Difficile d’aller dans les Caraïbes, sans penser aux plages. A Las Terrenas, il y en a plusieurs comme Playa Limon, Playa Bonita, Playa Coson ou encore Playa Las Terrenas, mais lors de mon séjour, je n’en ai fait que deux : Las Terrenas et Limon.

Playa Las Terrenas

Cette plage, borde toute la ville, elle est très étendue et vous n’aurez aucun mal à la trouver. On avait beaucoup de chance puisque pour le coup, on habitait à 15 min à pied. Eau transparente et chaude, beaucoup de bars et de restaurants auxquels vous pourrez vous rendre facilement à pieds.

 

Notre conseil

Prenez le temps de longer la plage, de faire du paddle (grande planche de surf sur laquelle on pagaie debout) en fin de journée, puis allez boire un verre dans un bar, sur le bord de la plage. Vous n’oublierez pas ce moment.

Playa Limon

Cette plage se trouve à 30min de Las Terrenas et elle est privée. Vous ne pourriez pas y rentrer sans connaitre un local. Je vous invite donc à vous familiariser avec la population et à faire des connaissances. Pour nous, c’était le jeune qui faisait les balades à cheval. Il a pu nous indiquer les meilleurs spots pour faire la fête et nous ouvrir l’accès à la plage quand on le souhaitait.

C’est un endroit absolument incroyable, avant d’y accéder, on doit traverser une forêt de palmier et au bout, la plage, déserte. Des kilomètres de sable et de vagues à couper le souffle et personne autour. C’est réellement une perle, qui plus ait la plage et divisée par un fleuve d’eau douce, ce qui est vraiment très agréable après un bain d’eau de mer salée.

Notre conseil

Faites, une ballade à cheval d’une à deux heures, pour explorer un peu les lieux, rencontrer les pêcheurs, profiter de la plage. Vous pouvez manger sur place, tenter de décrocher des noix de coco, cueillir des mangues. Et contempler, tout simplement. On y a passé des heures à regarder le large, se baigner et profiter du paysage tout simplement.

Alors, vous partez quand ?

Dans cette nouvelle série voyage, on vous emmène en République Dominicaine. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas ce pays, il a été découvert par Christophe Colomb et partage avec Haïti, la mythique île d’Hispaniola.

Véritable trésor des Caraïbes dans lequel j’ai eu la chance de séjourner durant deux semaines et dont je suis revenu il y a quelques jours. J’ai la tête encore remplie de cet endroit magique, de ces moments de découvertes, de partages et de souvenirs incroyables, suspendus dans le temps.

C’est une île bordée par des centaines de kilomètres de plages de sable blanc, mais il n’est pas représenté uniquement par les cocotiers, la bachata et les cocktails. C’est également les campagnes et plages vierges de touristes, les villages de pêcheurs isolés dans des criques, les îles, les montages, c’est absolument sublime.

maison-locaux-las-terrenas-republique-dominicaine

République Dominicaine: Las Terrenas

La capitale est Saint-Domingue, elle fait partie des villes les plus connues et touristiques du pays avec Punta Cana. Pour ma part, j’étais à Las Terrenas, une ville côtière située à 2h de voiture de Santo Domingo dans la province de Samaná.

Ça été une chance d’être loin des hordes de touristes. Il y en avait évidemment, mais ce petit village est encore préservé de la folie des grandes villes et regorge d’endroits uniques. Voilà donc quelques conseils pour préparer votre départ au mieux et arriver sur place serein.

drapeau-republique-dominicaine

Infos utiles

Il y a un décalage horaire de 6h en moins, la langue nationale est l’espagnol (mais c’est un espagnol un peu patois) et la monnaie, c’est le peso dominicain (1€=50 pesos). Munissez-vous d’un anti-moustique puissant (je me suis fait attaquer très durement et ça été douloureux et agaçant), il faut en appliquer à intervalles de 4h environ.

Prévoyez 10€ ou 10$ pour entrer dans le pays. En arrivant à l’aéroport, avant de passer à la douane, vous allez devoir payer ce droit d’entrée, un genre de visa touriste. Partez avec de l’espère que vous allez changer sur place, c’est plus pratique.

La vie est peu chère en République Dominicaine, profitez en, pour faire vos courses dans les petites boutiques de la ville, chez les locaux. Ils ont un vrai savoir-faire, ça les fait vivre, ça ne coûte rien et les produits sont de qualités (Exemple: 13 fruits de la passion = 100 pesos soit 1€ chez un petit primeur).

maison-las-terrenas-republique-dominicaine

Avion

L’essentiel est de prendre son billet d’avion très à l’avance et de l’acheter sur internet, pour faire un maximum d’économie. Nous avons acheté nos billets en décembre, pour un départ en août et il a coûté 650€ (taxes et frais de dossiers inclus) .

Nous avons pris un vol avec une escale de 2h, au final le vol a duré 9h. Skyscanner est l’un des sites les plus fiables, c’est ce que j’utilise pour tous mes voyages.

samana-republique-dominicaine-las-terrenas

Hébergement

J’ai eu de la chance, puisque nous avons une villa familiale à Las Terrenas, je ne me suis donc pas préoccupée de cet aspect. Néanmoins, si vous partez pour la première fois et que vous ne connaissez personne sur place, le mieux reste l’hôtel ou encore Airbnb .

rue-las-terrenas-republique-dominicaine

Les déplacements

Je vous conseille de louer des quads sur place, ils sont fréquemment utilisés pour les déplacements, les courses. Si vous êtes nombreux optez plutôt pour la voiture, les routes sont assez escarpées et sauvages donc c’est primordial. Pour tout ce qui est soirées, ballades en ville, il y a le taxi ou moto-taxi, très pratique et peu onéreux.

santa-barbara-samana-republique-dominicaine
Alors ready to go? Personnellement, j’y retournerais bien, là, tout de suite !

Vous n’êtes pas des pros des valises ? Ça tombe bien, nous non plu. À l’heure où vous lirez ce post, je serais dans l’avion direction le soleil, mais je me suis bien pris la tête pour optimiser la place.

Quels vêtements emportés ? Comment tout agencer pour que tout rentre facilement à l’intérieur ? On vous donne quelques astuces qu’on a aimées et qui fonctionnent.

Quelques conseils

Rouler ses vêtements, c’est l’astuce parfaite pour ne pas froisser vos vêtements et obtenir un énorme gain de place. Pensez également à mettre les objets lourds au fond de la visible.

Côté cosmétique, il y a des kits de voyage vraiment pratique chez Hema notamment. N’oubliez de garder une petite trousse de survie(beauté) avec vous.

Profiter de votre sac à main qui est un véritable atout. Si vous êtes limitée sur le poids ou la quantité des bagages, profitez de celui-ci.

Si vous voyagez à plusieurs , répartissez les affaires entre vous (sèche-cheveux, lisseur, trousse de toilette, etc) pour alléger vos sacs.

20150805_171128000_iOS 20150806_010414000_iOS20150806_010757000_iOS

Visiter Valence

Valence et ses environs, est une ville d’Espagne comptant près de 2 millions d’habitants. Elle est située à l’est du pays sur la cote méditerranéenne.

Cette ville est juste magnifique pour son patrimoine architectural et n’a rien à envier aux plus beaux quartiers de Paris. Si vous vous baladez dans le centre ville, vous pourrez admirez des bâtiments d ‘époque.

Si vous partez pendant 2 jours dans cette grande ville cosmopolite qu’est Valence, voici les endroits à ne pas manquer :

Jour 1

Plage de La Malvarosa – © Afrolife de Chacha

Les plages de Las Arenas et de La Malvarosa

Il s’agit d’un des lieux incontournables de Valence. Cette plage de sable fin et doré s’étend sur environ 1 200 mètres et possède une largeur moyenne de 135 mètres. Dotée de nombreux services et de jeux pour enfants, elle est enclavée dans une zone traditionnelle de restaurants.

La cité des Arts et des Sciences – © Afrolife de Chacha

La cité des arts et des sciences

Ses bâtiments colossaux, exemple d’architecture futuriste signée par l’architecte valencien Santiago Calatrava, accueillent un cinéma IMAX à l’Hemisfèric, le plus grand aquarium d’Europe à l’Oceanogràfic, une exposition didactique et interactive au Musée des Sciences Príncipe Felipe et l’opéra le plus avant-gardiste au Palais des Arts Reina Sofía. De plus, l’impressionnant pont de l’Assut de l’Or et l’Ágora, siège principal de l’Open de Tennis 500, sont un régal pour les sens.

Il vous faudra par contre choisir car vous ne pourrez pas visiter l’ensemble du complexe en une journée. Nous vous conseillons donc de commencer par le musée des sciences le 1er jour et de visiter l’aquarium et l’Hemesfèric le 2eme jour.

Jour 2

Centre Historique – © Afrolife de Chacha

Le centre Historique – Le Barrio del Carmen et ses palais

Le quartier millénaire de la ville a grandi entre deux murailles, la musulmane et la chrétienne. Une promenade dans le dédale de ses rues pavées, bordées d’édifices médiévaux imposants, nous transporte dans d’autres époques de l’Histoire.

Pénétrer dans ses palais, traverser les portes médiévales des Tours de Quart et des Tours de Serranos, et flâner dans ses recoins les plus insolites sont des itinéraires qui ne laissent personne indifférent.

Faites un tour également au Marché Central et à la Lonja de Seda : la Loge de la soie est un bâtiment de style gothique qui est classé à l’UNESCO. C’était le lieu de rassemblement aux marchands qui accueillait aussi la banque et la Bourse.

 

Plaza del Ayuntamiento – © Afrolife de Chacha

La Plaza del Ayuntamiento et sa fontaine centrale

La fontaine centrale et les étals de fleurs de toutes couleurs apportent une touche de gaieté à cette place triangulaire, bel exemple d’architecture éclectique. Elle est entourée de certains des édifices et sites les plus représentatifs de la ville, tels que la Plaza de Toros, la Estación del Norte (Gare du Nord), l’Ayuntamiento de Valencia (mairie), l’Edificio de Correos (bâtiment de la poste) ou la Plaza Redonda, entre autres. Sa renommée et son importance lui viennent du fait que c’est là qu’ont lieu les mascletàs (concert pyrotechnique) pendant le mois de mars et les Fallas.

Si vous vous baladez dans ce quartier, vous pourrez également faire du shopping et faire d’excellentes affaires dans les boutiques tels que Zara ou Mango (jusqu’à 70% de rabais par rapport à Paris)

En effet, en plus de tous ces lieux à visiter, vous pourrez également vous imprégner de la culture locale en vous rendant à Valencia lors du festival des Fallas (défilé de très grandes structures en bois de papier-mâché dans les rues).

Crédit Photos © Afrolife de Chacha

Surtout, ne partez pas de Valence sans avoir mangé une bonne paella ou sans avoir profité de la vie nocturne de la ville !

L’idéal serait de pouvoir rester plus de 2 jours dans la ville pour ne pas manquer de visiter : Le Parc naturel de l’Albufera , le Jardin de Turia, le Bioparc ou encore les 40 musées ( dont l’Institut d’Art Moderne de Valencia, le Musée des Fallas, des Beaux Arts ou encore le Musée de céramique ) que comptent la ville. Les amateurs d’art, d’architecture ou d’histoire trouveront largement de quoi s’occuper.

Vous a-t-on donné l’envie de visiter Valence ?

Rédigé par la blogueuse beauté Afrolife de Chacha

De retour, après une semaine au Portugal. Je ne connaissais pas du tout Lisbonne, cette ville européenne pourtant juste à notre porte. J’en ai profité à fond et ça m’a fait le plus grand bien.

Nous sommes partis en avion, on a loué un appartement Airbus, vraiment pas onéreux et très bien placé et côté transport, on a pris une carte pour la semaine. Les vacances les moins chères que j’ai pu faire, tout compris.

J’ai voulu profiter de cette semaine en famille, donc je n’ai pas vraiment pris le temps de recenser les bonnes adresses, mais c’est prévu pour mon prochain voyage là-bas, car il est clair que j’y retournerais.

Lisbonne

Cette ville a été un véritable coup de foudre, j’ai vraiment été séduite par l’atmosphère. Me balader dans les quartiers de Baixa, l’Alfama et d’autres a été un vrai plaisir. Les rues pavées (oui, il n’y a que ça donc soyez prévoyants), les façades des maisons colorées, toutes ces différentes architectures, le fameux tram 28, j’en ai vraiment pris plein la vue.

Lisbonne est très différente de Paris, les pieds dans l’eau, chaleureuse et accueillante, on prend le temps de vivre. Je voulais du soleil et j’en ai eu pour mon grade (entre 25° et 36° toute la semaine).

tshirt-douala
Bandeau – Forever 21, Top – Fashizblack, Jupe haute – New Look, Sandales – Le Château, Tote bag – Poupée Rousse, Lunettes – L’usine à lunettes

lisbonne-1 lisbonne-2 lisbonne-tramway-jaune

Cascais

Cascais tient son nom de Casca (coquille au singulier – Cascais au pluriel : tas de coquilles). Un port de pêche à 40 min de Lisbonne en train de banlieue (genre RER en France). Un village de villas anciennes, colorées, une vraie aura bref un petit paradis.

On a pu manger en bord de plage, les restaurants bordent le littoral, on sort de l’eau et on va manger pieds nus. On a profité des couchers de soleil, de longues ballades en front de mer et on a usé du soleil pour se faire dorer, ou griller en fonction des uns et des autres.

look-bord-plage-cascais
Robe – New Look , Foulard – Asos, Sac à main – Steve Madden, Lunettes – L’usine à lunettes

cascais cascais-1 cascais-2