Category

Voyage

Category

Roadtrip à l’assaut du Val de Loire avec Peugeot

Comme je vous le disais, dans cet article, au mois de juin, j'ai eu l'occasion de partir deux jours dans le Val de Loire, en compagnie de Peugeot, dans le but de découvrir leur nouveau modèle : le SUV 5008. Un roadtrip presse vraiment génial que j'avais envie de vous raconter un peu plus en détail.

Le Val de Loire en 2 jours

Journée 1

Départ de chez Peugeot à Paris vers 10h et arrivée dans le Centre, à Cheverny vers 12h, où on prend connaissance du lieu où nous allons séjourner : le Château-hôtel du Breuil. On a clairement vécu la vie de château durant 2 jours : énorme domaine, piscine, lit à baldaquin et vue sur la forêt, cadre de rêve en somme.

Après s'être installé et avoir profité d'un déjeuner gastronomique, on a repris le volant direction le Château de Chenonceau (si vous êtes de passage dans la région et fan d'histoire, vous devez y aller !). Ensuite retour à notre château personnel pour un petit moment de détente, de repos avant de se préparer pour aller dîner dans un restaurant étoilé de Blois : Assa.

2 jours à découvrir le Val de Loire et ses châteaux

Le Château de Chenonceau

Château Hôtel du Breuil ****
23 Route de Fougère - 41700 Cheverny
Site

ASSA *
189 Quai Ulysse Besnard - 41000 Blois
Site

Journée 2

Après une pool party très très tard dans la nuit avec les copains (qui étonnamment n'a pas dégénéré haha), réveil tranquille, avec le soleil et le chant des oiseaux. On prend le temps de prendre un bon petit-déjeuner en terrasse, on se prépare et on découvre la surprise phénoménale, prévu par Peugeot : un vol en hélicoptère.

C'était la première fois pour moi et clairement, j'étais comme une gamine ! Sans compter que l'hélicoptère est venu nous chercher au château, sur la pelouse, limite à la sortie de notre lit quoi : privilège de dingue. Après quelques minutes de vol, au-dessus du château de Cheverny puis celui de Chambord, on reprend les voitures direction Chambord, mais en direct.

Je suis originaire de Touraine, je connaissais donc bien Chambord, mais j'ai eu le sentiment de découvrir une nouvelle fois la beauté de cet endroit. On a profité des jardins et on prit un pique-nique gourmand sur les pelouses du château ! S'en est suivi une visite du château pour les autres et du repos pour moi, car j'étais au début de ma grossesse et de gentilles nausées sont venus me mettre hors-service.

2 jours à découvrir le Val de Loire et ses châteaux
2 jours à découvrir le Val de Loire et ses châteaux

À la fin de la visite, retour à Paris et au revoir aux copains. Un énorme merci à Valérie et Aurélie (Peugeot), ainsi que Marine et Pierre (agence de communication C'est Dit C'est Écrit) pour cette aventure inoubliable. Au-delà de la voiture qui est un petit bijou, j'ai découvert des personnalités géniales, des êtres humains qui valent le détour et j'ai vu ma région d'origine sous un nouveau jour.

→ LES AUTRES BLOGUEURS ET YOUTUBEURS

2 jours à découvrir le Val de Loire et ses châteaux
2 jours à découvrir le Val de Loire et ses châteaux

Le Château de Chambord

Citadines, comme à la maison, le service hôtelier en plus

Il y a quelque temps, à l'occasion des soirées rencontre avec nos lectrices, je vous parlais de Citadines. Comme vous avez pu le voir, pour la première soirée Take Back the Night, ainsi que la seconde, nous étions accueillies dans un de leurs Appart'hotel parisiens.

L'occasion pour nous de découvrir le concept, dont j'avais entendu parler, mais dont je connaissais peu de chose finalement. Un appart'hôtel, c'est une solution pratique et un compromis entre l’hôtel et l’appartement lorsque l'on part en déplacement.

Personnellement, il y a deux types de séjours que j'apprécie : en mode sac à dos ou en mode comme à la maison. Les grands hôtels ou les séjours en pension complète par exemple, ce n'est pas vraiment mon truc. J'aime pouvoir faire la cuisine moi-même, décidé du moment où je mange, sors, sans restriction, d'avoir un vrai espace pour inviter des gens sur mon lieu de séjour, même si je suis à l'étranger.

Il est important de se sentir bien, où que l'on soit et l'idée de bénéficier de prestations de qualité, voire haut de gamme, tout en étant dans un appartement, comme si c'était chez nous, je trouve cela franchement pratique et très agréable.

résidence d'appart’hôtel Citadines TOUR EIFFEL PARIS

Résidence Citadines Tour Eiffel Paris

J'ai donc pu tester un appartement de la résidence Citadines Tour Eiffel et j'y ai passé, à chaque fois, un très bon moment. La vue très nette sur la Dame de Fer, y est sans doute pour quelque chose. Elle illuminait le salon et brillait de mille feux, j'aurais pu rester devant la fenêtre pendant des heures à l'admirer.

Un appartement composé d'une grande chambre, d'un salon avec salle à manger et vue sur la Tour Eiffel, une cuisine et toutes les commodités que l'on peut trouver dans un logement classique.

Lorsque vous réservez, vous avez le choix de la configuration d’appartement que vous souhaitez et tout un ensemble de services à votre disposition. Côté durée, votre séjour peut aller d’une nuit à une semaine, un mois ou plus.

Que ce soit pour le travail ou les vacances, c'est un mode d'hébergement qui est vraiment pratique et qui m'a de suite séduite, ce sera d'ailleurs ce que je choisirais pour mon prochain week-end (et je compte bien vous y emmener sur Snapchat @crazy_soprane).

Comble du bonheur, Citadines dispose de résidence partout en Europe et dans le monde ( Australie, Corée du Sud, Singapour, Belgique, Espagne, Émirats arabes Unis et j'en passe), de quoi vous donnez envie de vous balader un peu, non ?

résidence d'appart’hôtel Citadines TOUR EIFFEL PARIS

Et côté tarif?

Tout dépend du lieu et de la durée de séjour, mais il faut compter au minimum, 150€ par nuit. Pour trouver les meilleurs tarifs, les comparateurs en ligne, seront vos meilleurs amis. Je vous invite également à regarder directement sur le site de Citadines, il peut, il y avoir, des offres spéciales pour vous faire bénéficier de tarifs avantageux.

résidence d'appart’hôtel Citadines TOUR EIFFEL PARIS
résidence d'appart’hôtel Citadines TOUR EIFFEL PARIS

Que faire à Toronto gratuitement (ou presque)

Je vous retrouve avec un nouvel article autour de Toronto. Comme je vous le disais, je suis partie sans grande préparation, j'avais simplement besoin de souffler. Du coup, je pensais au blog, mais je n'avais pas non plus envie, de me trimbaler mon appareil partout. Ceux et celles qui me suivent sur Snapchat ont tout de même eu un super aperçu de mon voyage.

J'y allais surtout pour passer du temps en famille et me reposer et je souhaitais profiter pleinement de ces moments, mais j'ai quand même des petits conseils à vous donner sur la ville. J'ai fait quelques petites choses malgré mon petit budget, car oui, en fouinant un peu, on peut s'éclater à l'étranger, il suffit de chercher.

AGO Art Gallery of Ontario (Musée des beaux-arts de l'Ontario)

Le musée des beaux-arts de l'Ontario est un musée de peinture qui a été fondé en 1900. Les collections comprennent des milliers d'œuvres qui couvrent une période allant du 1er siècle à nos jours.

Le musée dispose d'œuvres d'artistes canadiens (plus de la moitié des collections), mais aussi d'un département pour chaque continent avec des œuvres d'artistes renommés, notamment européens, tels que Pablo Picasso, Auguste Rodin, Vincent van Gogh ou encore Edgar Degas.

Le musée abrite aussi l'une des plus importantes collections d'art africain en Amérique du Nord, ainsi qu'une collection d'art contemporain qui illustre l'évolution des mouvements artistiques modernes au Canada, aux États-Unis et en Europe, y compris des œuvres de Andy Warhol par exemple. Pour ne rien gâcher, le musée héberge le Henry Moore Sculpture Centre, qui possède la plus grande collection d'œuvres de ce sculpteur britannique.

Le petit bonus

La visite est gratuite chaque mercredi de 18h à 20h30 . On y a passé un super moment, c'est vraiment très grand et quelques heures n'ont pas suffit à voir tout le musée mais on a quand même pu apprendre pas mal de choses.

317 Dundas St W, Toronto, ON M5T 1G4

Que faire à Toronto gratuitement à Toronto sur quelques jours ?

Tour Guys

Une visite guidée gratuite

Étant là pour une semaine seulement, je cherchais un moyen de visiter la ville sans m'éparpiller et payer cher. Encore mieux, j'ai trouvé un circuit de visites gratuites. Tour Guys Toronto propose régulièrement des visites à pieds tout au long de l'année.

Il vous suffit de vous inscrire en ligne et de vous rendre au point de rendez-vous. Ensuite, on "paye ce qu'on veut" et on remercie le guide tout simplement.

Vous avez le choix entre 4 quartiers et zones emblématiques de Toronto : Downtown, la vieille ville, St-Lawrence market (qu'on peut comparer à Chelsea market à New-York) et Queen Saint West (quartier des graffitis et fresques de la ville).

J'ai choisi de faire le vieux Toronto et c'était vraiment un excellent moment. Les guides sont passionnés, investis et puis on marche quand même pas mal, ça fait une bonne séance de sport au passage.

C'est vraiment un très bon moyen de rencontrer du monde et de partager un bon moment dans cette ville que vous découvrez. Je conseille vraiment de faire appel à Tour Guys si vous allez à Toronto. D'ailleurs, ils sont aussi dans d'autres villes comme Vancouver et Ottawa.

Pour réserver

Que faire à Toronto gratuitement à Toronto sur quelques jours ?

Harbourfront centre

Harbourfront Centre, est une espèce de maison de la culture qui se situe sur le front de mer de Toronto. Harbourfront est donc une organisation culturelle qui crée régulièrement des événements, des expositions, des soirées, des concerts.

C'est tendance, jeune, ça bouge et c'est situé dans un cadre juste magnifique. Pendant mon séjour se déroulait le festival Futures Routes, qui était gratuit. À l'honneur ? La musique traditionnelle dans les tendances d'aujourd'hui. Il y avait tout ce que j'aime du son afro, de la soul, du hip-hop, c'était génial.

On a juste payé 20$ pour l'after party qui clôturait le festival. La soirée avait pour thème gumbo et afro beats, autant vous dire que cette soirée était folle.

235 Queens Quay W

Partir sur les îles en ferry

Si vous ne le saviez pas, Toronto est aussi composé d’îles, des oasis urbaines et des petits paradis qui offrent une vue spectaculaire sur Toronto, de jour comme de nuit.

Un court trajet d'une dizaine de minutes pour faire la traversée en ferry, vous offre le Graal. Vous pouvez avoir accès à 3 de ces îles (Ward’s Island, Centre Island et Hanlan's Point) depuis les docks, pour la modique somme de 7$ (aller-retour pour un adulte).

Les petites maisons typiques, l'espace, la baignade, c'est un bon moment à passer en famille ou entre amis. Bonus, le ticket est valable toute l'année donc vous pouvez l'acheter et vous en servir quand vous voulez, c'est ce que j'avais fait.

Acheter votre ticket

Eaton Centre

Le Centre Eaton est le plus grand centre commercial du centre-ville de Toronto. Vous y trouverez des milliers de boutiques et surtout pas mal de marques qui ne sont pas présentes en France. Si vous n'aimez pas le shopping, croyez-moi, dans cet endroit, vous allez adorer.

220 Yonge Street

eaton-toronto-centre-shopping-canada

Kensington market

J'avais de la chance puisque mon logement était à quelques pas à pieds de ce marché et son quartier. C'est un quartier populaire, qui mêle diversité et mixité culturelle, culinaire, mais aussi au niveau du style, très typique de Toronto.

Coloré, tendance, parfois délabré, ambiance cool et healthy, vous y trouverais de nombreux commerces, cafés, restaurants et bars installés le long des rues. On y vient faire ses courses, retrouver ses amis et se détendre. J'allais y prendre mon petit-déjeuner presque tous les matins, c'était juste un kiff.

Mes bonnes adresses dans le quartier

  • Pour le petit-déjeuner : The Organic Press, 257 Augusta Ave,
  • Pour boire un verre : Trinity Common, 303 Augusta Ave,
  • Pour faire ses couses : Essence of Life Organics, 50 Kensington Ave,
  • Pour la déco : Blue Banana Market, 250 Augusta Ave,
  • Pour manger : El Trompo, 277 Augusta Ave
Kensington market à Toronto
Que faire à Toronto en quelques jours ?
Que faire à Toronto en quelques jours ?
Que faire à Toronto en quelques jours ?
Que faire à Toronto en quelques jours ?

D'autres idées de choses à faire

Honnêtement, on ne s'ennuie pas à Toronto. Si j'avais eu plus de temps (ou plutôt moins l'envie de chiller), il y a des choses que j'aurais aimer faire.

St Lawrence Market

Faites le plein de fruits et de légumes frais, suivez des cours de cuisine, recherchez des trésors insolites et goûtez à des spécialités locales, à ce marché animé de Toronto.
St. Lawrence Market est un marché historique situé dans la vieille ville de Toronto. Fondé au début des années 1800, ce marché traditionnel offre une sélection très fines de produits alimentaires, d'expositions artistiques, d' antiquités et de  cours de cuisine. Réparti entre trois bâtiments, ce marché regorge de biens et de marchandises de qualité.

92-95 Front St E

The Distillery district

Distillery District est un quartier historique du centre-ville, où se trouvait au 19ième siècle la distillerie Gooderham and Worts1. Quartier piétonnier, il abrite de nombreuses bâtisses de briques rouges typiques du vieux Toronto, aujourd'hui occupées par des boutiques, restaurants et galeries d'art. Le quartier possède plus de 40 bâtiments et 10 rues classés au patrimoine historique du Canada.

9 Trinity Street, Suite 200

CN Tower

La CN Tower est une tour de 553,33 mètres située dans le centre de la ville. On peut y accéder grâce à une plate-forme comportant plusieurs niveaux, mais aussi, un restaurant, une plate-forme d'observation à l'air libre, ainsi qu'un plancher transparent. On y accède grâce à un ascenseur pour pouvoir profiter d'une vue de la ville, incomparable (c'est payant et pas donné).

301 Front St W

Les chutes du Niagara

Lors de ma première fois au Canada, il y a 2 ans, j'y étais allé, c'est juste merveilleux. Inutile de les présenter et de vous dire que c'est incontournable. C'est à 1h30/2h de voiture de Toronto, le site est très bien desservi par plusieurs bus. Ne partez sans les avoir vues.

D'autres idées de choses à faire

Honnêtement, on ne s'ennuie pas à Toronto. Si j'avais eu plus de temps (ou plutôt moins l'envie de chiller), il y a des choses que j'aurais aimer faire.

St Lawrence Market

Faites le plein de fruits et de légumes frais, suivez des cours de cuisine, recherchez des trésors insolites et goûtez à des spécialités locales, à ce marché animé de Toronto.
St. Lawrence Market est un marché historique situé dans la vieille ville de Toronto. Fondé au début des années 1800, ce marché traditionnel offre une sélection très fines de produits alimentaires, d'expositions artistiques, d' antiquités et de  cours de cuisine. Réparti entre trois bâtiments, ce marché regorge de biens et de marchandises de qualité.

92-95 Front St E

The Distillery district

Distillery District est un quartier historique du centre-ville, où se trouvait au 19ième siècle la distillerie Gooderham and Worts1. Quartier piétonnier, il abrite de nombreuses bâtisses de briques rouges typiques du vieux Toronto, aujourd'hui occupées par des boutiques, restaurants et galeries d'art. Le quartier possède plus de 40 bâtiments et 10 rues classés au patrimoine historique du Canada.

9 Trinity Street, Suite 200

CN Tower

La CN Tower est une tour de 553,33 mètres située dans le centre de la ville. On peut y accéder grâce à une plate-forme comportant plusieurs niveaux, mais aussi, un restaurant, une plate-forme d'observation à l'air libre, ainsi qu'un plancher transparent. On y accède grâce à un ascenseur pour pouvoir profiter d'une vue de la ville, incomparable (c'est payant et pas donné).

301 Front St W

Les chutes du Niagara

Lors de ma première fois au Canada, il y a 2 ans, j'y étais allé, c'est juste merveilleux. Inutile de les présenter et de vous dire que c'est incontournable. C'est à 1h30/2h de voiture de Toronto, le site est très bien desservi par plusieurs bus. Ne partez sans les avoir vues.

Conseils pour voyager à l’arrache

Il y a quelques semaines maintenant, j’étais au Canada, à Toronto plus précisément. Un choix qui s’est fait un peu à l’arrache et en dernière minute, car j’avais vraiment besoin d’air. Ma cousine vivant là-bas, je me suis dit « aller, c’est parti ».

Partir en voyage demande (normalement) de l’organisation, mais aussi et surtout des dépenses : choix de la période, pose des congés, achat des billets d’avion, sélection de l’hébergement. Dans cet article, je partage avec vous, ma manière de procéder pour préparer son trip, à l’arrache.

Conseils pour bien préparer son voyage au Canada

J’ai décidé de partir une semaine avant mon départ et j’avais comme contrainte, les dates, car cela influe sur le prix des billets d’avion, mais surtout, étant en convalescence, je ne pouvais pas partir trop longtemps. Je vous conseille donc d’être assez flexible, pour faire un maximum d’économies.

Choisir son vol

J’ai utilisé un comparateur de vol, le même depuis des années, à savoir Skyscanner et il ne m’a jamais déçu. En général, je pars avec Air Canada, cette fois-ci je suis parti avec Air Transat et j’ai payé mon billet, 550 € aller-retour, ce qui n’est pas grand chose. Les inconvénients sur les vols low-cost, c’est que clairement le confort, c’est pas ça et puis surtout, pas mal de choses sont en suppléments et quand on à 8h d’avion à faire, ça peut être compliqué donc soyez simplement vigilant au moment de réserver.

L’hébergement

Je comptais utiliser Nightswapping, dont je vous avais déjà parlé lors de mon week-end à Amsterdam. Malheureusement, toutes les maisons étaient déjà prises, je me suis donc rabattu sur Booking. J’ai privilégié la simplicité, le tarif bien sûr, mais aussi la localisation, car payez moins pour être à l’autre bout de la ville, non-merci !

En étant patiente et en fouillant bien, je suis tombé sur une « maison d’hôte », à 5 min à pied du travail de ma cousine et 25 min en tram de son appartement. J’ai payé 310 CAD (soit 210 €) pour une semaine. Mon conseil, soyez patient, même si vous avez peur de vous retrouver à la rue, ne vous précipitez pas sur la première offre venue, sur une semaine, les tarifs bougent beaucoup (j’ai réservé cette chambre, 3 jours avant de partir).

Les activités

Il y a plusieurs activités touristiques que vous pouvez réserver en ligne, cela limite les dépenses sur place et surtout, vous évitez les files d’attente. Ensuite pour dépenser le moins tout en profitant, voyez tout simplement sur place, ce que vous pouvez faire gratuitement et les événements locaux.

Comment aller à l’aéroport

S’il y a bien une chose que je déteste, c’est me prendre la tête avec les transports en commun pour aller à l’aéroport ! C’est quelque chose que j’évite systématiquement, surtout à l’aller.

My Daily Driver

En partant pour le Canada, j’ai eu l’opportunité de tester les services de My Daily Driver. Un service de transport sur-mesure pour vos déplacements, 24h/24 sur Paris et sa petite couronne. Le service vous propose deux options : la mise à disposition d’une voiture avec chauffeur (pour quelques heures ou la journée) et les transferts vers les gares et aéroports par exemple.

Ça n’a absolument rien à voir avec les autres services que nous connaissons tous, je peux vous l’assurez. Peu importe l’état du trafic et la route empruntée, le prix est le même mais surtout avec toutes les informations sur le vol, le chauffeur sait si vous avez du retard et ajuste son arrivée.

La voiture est un véhicule haut-de-gamme, super confortable et l’équipe répond à toutes nos demandes. Pour exemple, à l’aller et au retour, des compotes sans sucres ajoutés ainsi que de l’eau m’attendait à l’arrière (en raison de mon mini estomac). À l’aller, le chauffeur m’a accompagné jusqu’à l’intérieur de l’aéroport jusqu’à ma porte d’enregistrement et au retour, le chauffeur m’attendait avec le nom du blog.

Rien à penser et s’occuper, c’est juste parfait. Si vous avez un voyage à faire et que vous êtes seul ou en famille, je vous conseille vraiment ce service. Pour plus d’informations ou pour réserver en ligne, je vous invite à aller voir leur site qui est parfaitement bien expliqué.

kensington-market-toronto-canada

Amsterdam : le quartier rouge

Le fameux quartier rouge, aussi connu sous le nom de Red Light District ou encore De Wallen, est le plus important quartier chaud d’Amsterdam. Il est situé au cœur de la partie la plus ancienne de la ville et en couvre plusieurs rues.

Le quartier rouge est un réseau des ruelles où plusieurs centaines de prostitué(e)s, se trouvant traditionnellement derrière des vitrines éclairées par des néons rouges, proposent des services sexuels et attendent le client, de jour, comme de nuit.

Le quartier rouge, une atmosphère particulière

Le secteur compte également un certain nombre de sex-shops, peep shows, un musée de l’érotisme et de nombreux coffee shops où l’on peut acheter du cannabis (la vente est légale aux Pays-Bas, ainsi que la prostitution). Il leur est interdit de se montrer en vitrine nues, alors elles en cachent le minimum.

Le quartier regorge de pubs, de restaurants, de bars vraiment sympas malgré l’atmosphère totalement surréaliste. Une atmosphère particulière, liée au fait que les touristes, de tout âges et horizons semblent vraiment se croire à la foire.

On se croirait dans un parc d’attraction sexuel où sont tous les soirs, lâchés des bus entiers de touristes et d’adolescents en manque et à la curiosité malsaine. Il est interdit de prendre en photo les prostituées derrière leur vitrine, mais bien sûr, les Japonais et les chinois s’en donnent quand même à cœur joie (désolé pour le stéréotype, mais c’est vrai).

On découvre vraiment un autre Amsterdam ! C’est spécial, mais je trouvais ça important d’aller se rendre compte en direct, de la vie du quartier et de la manière dont ces personnes sont exposées. On peut en penser ce qu’on veut, mais personnellement, ça m’a mis plutôt mal à l’aise.

Une bonne adresse

Néanmoins, le quartier est superbe, quel plaisir de se perdre dans ces petites ruelles pavées et surtout, on a découvert un bar-restaurant, juste génial où je vous conseille fortement d’aller si vous êtes dans le coin. Décoration vintage, ambiance rétro, super son, on a passé un excellent moment.

Adresse : MATA HARI – Oudezijds Achterburgwal 22, Amsterdam

Bon plan Thalys

Je partage toujours mes bons plans Thalys avec vous et à l’approche de l’été, le groupe dégaine une nouvelle offre à ne pas rater. Jusqu’au 11 juillet, Thalys met en vente 35 000 billets à petits prix pour voyager à Bruxelles, aux Pays-Bas et en Allemagne entre le 1er et le 31 août (ça concerne aussi les places en Comfort 1 ) .

  • Dates de réservation : du 5 au 11 juillet
  • Dates de circulation : du 1er au 31 août
  • Destinations : entre Paris et Bruxelles (35 € en CF2 / 45 € en CF1), entre Paris et l’Allemagne (39 € en CF2 / 59 € en CF1) et entre Lille et les Pays-Bas (29 € en CF2 / 49 € en CF1).
  • Conditions : tarif aller simple en Comfort 1 et Comfort 2, sans possibilité d’échange ou de remboursement. Valable uniquement sur certains trains, selon disponibilité.

Vous pouvez vous procurez ces billets sur thalys.com et sur l’ensemble des canaux Thalys. Plus que quelques jours pour vous réserver un petit week-end.

Crédits Photos © Camille MOUGEOLLE

quartier-rouge-nuit-amsterdam quartier-rouge-nuit-amsterdam-3 quartier-rouge-nuit-amsterdam-1 de-wallen-amsterdam de-wallen-quartier-chaud-amsterdam-thecrazysoprane quartier-rouge-nuit-amsterdam-thecrazysoprane (2) quartier-rouge-nuit-amsterdam-thecrazysoprane quartier-rouge-nuit-amsterdam-2

Amsterdam : le quartier de Jordaan et ses canaux

Jordaan se situe à l’ouest de la vieille ville et a été bâti au 17e siècle. À l’origine, ce fut un quartier pauvre où logeaient les populations ouvrières de la ville, mais aussi des minorités religieuses, persécutées en Europe.

Puis sont arrivés, des intellectuels, étudiants ou artistes qui l’ont investi et habité jusqu’à lui donner son coeur d’aujourd’hui. Pour la petite histoire, Jordaan est un dérivé du mot français jardin, ce qui fait complètement sens lorsqu’on se balade dans les rues du quartier.

Jordaan,  le quartier « hype » d’Amsterdam

C’est le quartier hipster, vintage et tendance d’Amsterdam. Boutiques branchées, des bars à tous les coins, des fleurs, les canaux qui traversent, ambiance bobo.

Pour ceux qui connaissent New-York, ça ressemble pas mal à Greenwich Village ou Soho, avec les belles maisons en pierres et la verdure, mais surtout, il y a un concentré de bonnes adresses juste hallucinant.

J’ai adoré Jordaan, et bien que j’ai préféré Pijp pour son calme et son rythme, je me voyais bien vivre également à Jordaan. Pour s’amuser et pour les modeuses, c’est l’endroit rêvé. Merci encore à Thalys, qui nous a permis d’aller jusqu’à Amsterdam et de profiter de ce petit week-end.

velo-typique-amsterdam-thecrazysoprane

Pour vous repérer et vous déplacer facilement, je vous conseille vivement de télécharger l’application du réseau de la ville GVB, il y a le wifi dans la plupart des rues et des restaurants. Vous trouverez des informations utiles dans mon premier article où je donne mes conseils pour préparer votre week-end et dans le second pour mes bonnes adresses dans le quartier de Pijp, qui est vraiment à voir.

Kessens

J’ai eu un véritable coup de cœur pour cet endroit. C’est l’équipe de l’usine à lunettes qui me la fait découvrir et j’en suis tombé amoureuse. On y est retourné deux fois durant le week-end.

Un cadre arty, un peu industriel et en même temps simple et épuré. On a du mal à partir une fois installé. Les produits sont majoritairement bio, toujours frais et homemade.

Pour le petit-déjeuner, le déjeuner ou boire un petit verre, c’est vraiment le lieu idéalement situé. Au menu, vous trouverez des tartines, des tartes et des quiches, des soupes, des salades. C’était délicieux, pas onéreux du tout et tellement agréable, je vous le conseille vraiment.

Kessens
Rozengracht 24
1016 NC, Amsterdam

Ouvert TLJ de 8h à 17h30 (sauf le samedi, de 9h à 17h et le dimanche, c’est fermé)

Le quartier regorge de petites boutiques originales, de boutiques de créateurs, de friperies, d’épicerie bio. N’hésitez pas à vous perdre au détour d’un canal, d’une petite rue, laissez-vous guider.

Ne manquez pas d’admirer les belles maisons, de profiter des canaux et du marché aux puces qui se tient tous les lundis matin (jusqu’à 13h00), ou encore le marché bio (les samedis de 9h00 à 16h00). C’est également dans Jordaan que se trouve la Maison d’Anne Frank.

visite-quartier-jordaan-amsterdam-thecrazysoprane photographe-quartier-jordaan-amsterdam-thecrazysoprane canaux-jordaan-amsterdam-thecrazysoprane coucher-soleil-canaux-quartier-jordaan-amsterdam-thecrazysoprane bonnes-adresses-jordaan-amsterdam-thecrazysoprane ballade-jordaan-amsterdam-thecrazysoprane

Amsterdam : les bonnes adresses du quartier de Pijp

Le quartier du Pijp d’Amsterdam se situe à l’est du quartier des musées au sud-est du centre de la ville. Ses nombreux cafés, restaurants et bars dégagent une atmosphère bohème et plus populaire que Jordaan même si il s’embourgeoise. Le Pijp c’est vraiment l’Amsterdam, cool, arty et détente, tout le monde s’y laisse vivre et se connaît.

Pijp est à 15min de la gare en tram et notre appartement était en plein coeur du quartier et à 10 min à pieds de la station de tram, ce fût la très bonne surprise.

Pijp,  le quartier « populaire » d’Amsterdam

Pijp a été construit après Jordaan à la fin du 19e pour permettre un nouvel afflux de main-d’œuvre et de population à Amsterdam. La proximité du centre et les loyers modestes de l’époque, ont permis l’installation d’étudiants et d’artistes.

Depuis sa création, le quartier a gardé une forte communauté d’artistes et depuis les années 1990, il séduit particulièrement les jeunes couples, ainsi qu’une importante population gay. On y trouve aussi une très belle architecture avec les rues pavées et les maisons, hôtels en brique rouge, par endroit, on se croirait à Brooklyn.

C’est une partie de la ville, particulièrement hétéroclite, aussi bien au niveau des classes sociales que des nationalités. Avec les années et la vague d’immigrés, le quartier est rapidement devenu multiethnique. On y trouve pas mal de restaurants et épiceries propres à chacune des communautés d’Amsterdam (Italiens, Surinamois, Turcs, Espagnols, Indiens…).

Pour vous repérer et vous déplacer facilement, je vous conseille vivement de télécharger l’application du réseau de la ville GVB, il y a le wifi dans la plupart des rues et des restaurants. Vous trouverez des informations utiles dans mon premier article où je donne mes conseils pour préparer votre séjour.

Il est temps de vous livrer mes coups de cœur et bonnes adresses du quartier. Food, déco, vêtements, je vous dit tout.  Côté restaurant, je me suis aperçue que sans le vouloir, nous étions allé dans beaucoup d’endroits bio, végétariens ou vegan. C’est culturel, la plupart des Hollandais mangent bio et tous les restaurants ont une partie de leur menu qui est végétarien.

Bagels & Beans

On est arrivé vers 11h et l’appartement n’étant pas encore prêt, on s’est dit qu’on allait se poser dans le quartier pour un petit-déjeuner. On n’a pas eu à chercher longtemps, puisque au niveau de notre station de tramway, il y avait l’embarras du choix.

Se laissant guider par l’ambiance et on est rentrés chez Bagels & Beans. Un cadre hyper accueillant, détente, on s’y sent tout de suite très bien. Tout le monde parle avec tout le monde, mais ça reste tranquille, c’est vraiment très agréable.

Les produits sont majoritairement bio, toujours frais et homemade. Des produits naturels et écoresponsables, car le groupe travaille avec des producteurs de pays en développement et qui respectent des conditions de production qui respectent ces principes.

Camille a choisi un bagel à l’avocat et un café, pour ma part, j’ai choisi un jus de fruit frais et un cheesecake. Sans abuser, c’était excellent, ce cheesecake était incroyable, le jus sortait tout droit de la centrifugeuse et Camille n’a fait que des éloges sur son bagel.

Pour les boissons, vous pouvez choisir la taille et pour les bagels, vous choisissez le pain et le petit accompagnement. Au moment de l’addition, ça été notre premier choc avec les prix ultra abordables de la ville, on a mangé copieux et pour rien à 2.

Bagels & Beans
Ferdinand Bolstraat 70
1072 LM, Amsterdam

Ouvert de 8h à 18h

Van Dobben

On avait envie d’un petit-déjeuner copieux avant la longue journée de marche et ballade qui nous attendait. On a chacune, opté pour des pancakes à la banane et blueberries, ainsi qu’un latte. Coût de l’opération ? 22,60€ à 2 et on s’est régalés, confortablement assises et profitant d’une belle journée.

Les Pays-Bas n’ont pas vraiment de gastronomie typique. Ils sont bien sur spécialiste du gouda et de la bière, mais ils ont quand même une petite spécialité, les krokets.

La kroket hollandaise est un genre de boulette à la pomme de terre, pannée et remplie de sauce béchamel au jambon. On n’a pas pris le temps de goûter, mais Van Dobben est un spécialiste de cette boulette alors n’hésitez pas à succomber, si vous passez par là.

Van Dobben
Ferdinand Bolstraat 53
1071 LB, Amsterdam

YAY Health Store & More

On se baladait sur le marché et on est tombé sur cette petite pépite. On a été intrigué par la décoration en bois, les gens assis par terre et on s’est promis de revenir y déjeuner ou prendre un petit goûter.

Yay , c’est un café vegan et sans gluten, vous traversez un petit rideau et vous êtes dans la boutique. Une boutique spécialisée dans la santé, le bien-être et le yoga. L’idée, c’était de réunir en un seul endroit, tout ce qu’il faut pour prendre soin de soi et poursuivre un mode de vie sain.

Vous pourrez tranquillement venir, y déjeuner et enchaîner avec votre cours de yoga et un atelier bien-être. Avec nos chai tea et hot chocolate, on était vraiment bien installé, ça été dur de partir. Coût de l’opération ? 10 € pour 2 .

YAY Health Café, Store & More
Gerard Doustraat 74 (entré de la boutique et des cours de yoga)
Albert Cuypstraat 101-103 (entrée du café healthy)
1072 VV Amsterdam

Ouvert de 8h à 18h

De Wasserette

Cet endroit, c’est une tuerie monumentale, j’en ai encore le goût dans la bouche. De Wasserette, c’est un peu the place to be dans le quartier. Une fois encore, on est tombé dessus par hasard et personnellement, j’y ai mangé les meilleures tartines de ma vie, clairement.

La terrasse du Wasserette est située en plein soleil, donc bien sûr, c’était bondé, on s’est résolu à manger à l’intérieur, mais on n’a pas été déçues. Placé juste à côté de la cuisine ouverte, on voyait nos plats se préparer avec délectation. Il est possible aussi de juste venir prendre votre café ou votre déjeuner à emporter.

J’ai pris des tartines à l’avocat, poulet mariné et parmesan avec un latte (oui, j’adore ça) et Camille a pris des œufs bénédictins aux épinards sur un pain brioché et un latte également. Coût de l’opération ? 22,9 € pour 2 .

Wasserette
Eerste van der Helststraat 27
1073 AC Amsterdam

Ouvert de 7h30 à 18h

de-wasserette-café-pijp-amsterdam

De Pilsvogel

Vous n’aurez aucune difficulté à trouver le Pilsvogel puisque qu’il est juste en face de Wasserette. C’est un café/bar très populaire dans lequel on est allé prendre un verre. Vous pouvez aussi très bien y déjeuner et dîner, on n’a presque pas reconnu l’endroit en journée, tellement c’est différent de l’atmosphère du soir.

Un lieu old school, de la bonne musique, on y a bu plusieurs verres et pris des tapas. Grosse ambiance, mais c’est vraiment très bruyant le soir, ce qui ne nous a pas empêché de passer une super soirée quand même, mais ça peut gêner. Coût de l’opération ? 34 € pour 2 .

Pilsvogel
Gerard Douplein 14
1072 VE Amsterdam

Ouvert de 9h à 1h (sauf le vendredi et le samedi jusqu’à 3h)

pilsvogel-bar-restaurant-de-pijp-amsterdam-thecrazysoprane-1

A ne pas manquer

  • Une balade à l’Albert Cuypmarkt, le plus grand marché de rue d’Europe, où vous trouverez des produits frais et locaux, mais aussi de nombreuses boutiques de créateurs, d’accessoires et de souvenirs originaux dans les rues adjacentes,
  • Un pique-nique dans le parc Sarphatipark, une véritable oasis urbaine,
  • La visite de l’amusante Heineken Experience avant un tour en bateau jusqu’à la boutique.

All the luck in the world

All the luck in the world, soit tout le bonheur du monde en français est un concept store vintage, mais sur surtout un magasin de meubles et de décoration. J’ai eu un gros coup de cœur pour cette enseigne, on est tombé dessus par hasard et je n’ai pas pu me détacher de la vitrine en passant devant.

Vous pourrez donc y trouver des meubles, des luminaires, mais aussi de la maroquinerie, des bijoux, de la papeterie. C’est une griffe familiale, crée par une mère et sa fille. Elles travaillent avec des jeunes créateurs, utilisent des matériaux naturels, il y a vraiment des petits trésors dans cette boutique. Comble du bonheur, il y a un eshop !

All the luck in the world
Gerard Doustraat 86hs
1072 VW Amsterdam

Ouvert de 11h à 18h (sauf le vendredi et le dimanche de 13h à 18h)

NIghtswapping, une nouvelle manière d’être hébergé

Dans cet article, sur mes conseils pour préparer votre séjour à Amsterdam, j’évoquais le site Nightswapping, qui m’a permis de séjourner à Amsterdam, pour presque rien.

Je vais donc vous en dire un peu plus, car j’ai vraiment été séduite par cette petite start-up dynamique et qui a su transformer une pratique vieille de plusieurs années, en accès au voyage pour ceux qui n’en ont pas les moyens ou veulent tout simplement faire des économies sur le budget hébergement de leur vacance.

Envie d’un week-end, d’une semaine de détente, mais votre compte en banque tire la tronche ? Ce site a toutes les chances de vous plaire.

Nightswapping, voyager libre et gratuitement

Non, Airbnb n’a plus le monopole du bon plan logement et d’ailleurs, je ne sais plus vraiment si c’est rentable au vu de leurs prix qui ne cessent d’augmenter. Parfois sur certaines destinations, il vaudrait mieux aller à l’hôtel !

Le concept ? Plus besoin de payer ses nuits d’hôtel, l’hébergement devient gratuit grâce à un système d’échange entre particuliers, une nouvelle façon de voyager mais aussi de partager.

En accueillant un voyageur chez vous, vous gagnez un « capital voyage » que vous pouvez ensuite utiliser pour partir en vacances chez un autre hôte. Le bonus ? Vous n’êtes pas obligé de recevoir chez vous et à ce moment-là, vous devrez payer pour vous rendre chez les hôtes, comme Airbnb (sauf que les prix n’ont absolument rien à voir).

Comment ça marche ?

Pour commencer, vous allez créer un compte, sur lequel vous allez avoir 2 options, héberger ou voyager :

  • Héberger : vous pouvez poster votre annonce, ajouter des photos, mettre ce que vous jugez utile comme informations, concernant votre hébergement.
  • Voyager : si vous avez posté une annonce, vous pourrez choisir votre destination, indiquer tous les critères qui sont importants pour vous et faire une recherche. Si vous n’avez pas posté d’annonce, vous allez pouvoir faire sensiblement la même chose, sauf que vous ne pourrez pas donner votre destination directement, mais simplement à combien de kilomètres de chez vous, vous souhaitez vous évader. Cela peut vous donnez des idées sympathiques.

Plus vous hébergez, plus vous augmenterez votre « capital voyage » et tant que vous n’avez pas encore de nuitée ou si vous n’en avez pas assez, vous payez. Les gros avantages, ce sont les prix très attractifs, mais aussi le fait qu’en solo ou à plusieurs, le prix payé ou le capital nuit utilisé, est le même. En effet, les nuits varient entre 7 et 50 € en fonction du standing de l’hébergement, quel que soit le nombre que vous êtes.

Pourquoi choisir Nightswapping ?

  • Plus fiable, confortable et sécurisant que le Couchsurfing,
  • Moins cher qu’Airbnb,
  • Chaque logement est évalué en fonction d’un standing (allant de 1 à 7) donc pas de mauvaise surprise sur place,
  • Chaque profil et hébergement est contrôlé par le site,
  • Le site assure notre séjour et nous envoie un contrat contre tous dommages,

Avec tout ça difficile de ne pas être convaincu. Nous en tout cas, on l’est déjà et mon séjour à Amsterdam a été super, en grande partie aussi grâce à l’hébergement. Envie de « nightswapper  » ? Ça se passe juste ici.

nighswapping

partenariat

Un week-end à Amsterdam

Amsterdam est une ville où clairement, je pourrais vivre, dès l’arrivée, je suis tombée sous le charme de cette capitale. Je m’y suis rendu durant 3 jours avec cette folle envie de découvrir cette ville dont on m’as tant parlé.

Accompagné de mon amie styliste et infographiste, Camille, nous sommes parti à l’assaut de la ville, pleine d’entrain et de bonne humeur. Je ne sais pas du tout combien de billets il y aura sur Amsterdam, mais en tout cas, vous aurez une revue complète.

Les voyages font partie des raisons qui me poussent à travailler (hormis le fait de devoir payer mes factures évidemment). Je suis plutôt du genre dernière minute, sans trop prévoir et me débrouiller sur place. Je fuis la foule, et les quartiers trop touristiques, bien qu’incontournable pour certains.

J’ai besoin de me perdre, de marcher, de fouiller, d’explorer, c’est pour moi la meilleure manière de découvrir une ville. Ces quelques jours à Amsterdam ont été une vraie chance, mais surtout un moment de créativité et d’inspiration incroyable.

Je suis revenue avec des idées en pagaille, des projets et cette envie de m’investir encore, de créer et surtout avec la conviction que j’ai bien fait de prendre ce virage professionnel, il y a un an déjà.

Crédit Photos ©  Camille Mougeolle et Nathalie Manga

week-end-amsterdam-conseils-9

Comment se rendre à Amsterdam ?

  1. L’avion : Il y a de très nombreux vols au départ des villes françaises, mais aussi de la Suisse et de la Belgique. Un comparateur de vol, vous aidera à trouver le meilleur prix. Personnellement, j’utilise toujours Skyscanner.
  2. La voiture : Via l’autoroute, il y a 500 kilomètres à parcourir en partant de Paris, pour environ 5 heures de route, en passant par la Belgique. Les autoroutes de ces 2 pays sont entièrement gratuites, mais pas en France évidemment, vous devrez donc payer le péage entre Paris et Lille.
  3. Le train : C’est la solution que nous avons choisie avec le Thalys au départ de la gare du Nord. Le trajet dure 3 heures environ et le gros avantage, c’est que vous arrivez en plein centre d’Amsterdam. Tous les tramways, du moins une grande partie passent par la gare, vous pourrez donc facilement en récupérer un pour vous rendre sur votre lieu d’hébergement.

Thalys est sans aucun doute, le moyen de transport le plus pratique et le moins onéreux, lorsqu’on s’y prend un peu à l’avance. Nous avons pris le train tôt pour profiter de la journée (départ à 7h et arrivée à 11h). Nous avons voyagé en première classe (coup de chance, le billet était moins cher en première pour Camille).

En prenant le billet, quelques jours avant seulement, Camille a déboursé un peu moins de 200 € l’aller-retour, ce qui reste très raisonnable. En vous y prenant un peu plus tôt et en surveillant les opérations promotionnelles de Thalys (qui sont vraiment très régulières), ça vous reviendra encore moins cher, vous pouvez avoir des billets jusqu’à 60€ (aller-retour en seconde classe).

Étant en première classe, nous avons pu profiter d’un petit-déjeuner très complet et super bon. Les sièges sont confortables, le service impeccable et surtout, on a le wifi gratuit. On a donc pu travailler un petit peu et parcourir le site de Thalys pour trouver des bons plans et bonnes adresses pour notre arrivée.

Réserver sur Thalys

week-end-amsterdam-conseils-4

Comment se loger ?

Vous avez bon nombre de possibilités, l’hôtel, Airbnb ou d’autres sites du genre, les auberges de jeunesse, vraiment le choix ne manque pas. Cependant, il faut savoir que se loger sur Amsterdam, c’est très onéreux, c’est le seul défaut de cette destination. Une fois encore, on s’en sort très bien grâce à Nightswapping .

Nightswaping, c’est le bon plan qui va révolutionner l’hébergement. Il s’agit d’un « échange de nuits » qui repose sur un principe simple et qui existe depuis la nuit des temps : le troc. Ce système de troc de nuits entre particuliers réduit considérablement le budget, fini les nuits d’hôtels qui nous ruinent ou les propriétaires d’Airbnb qui abuse sur les prix. Grâce à Nightswapping, l’hébergement devient gratuit (un article complet et détaillé arrive prochainement).

Le concept m’a tout de suite plu et j’ai décidé de tenter l’expérience. Nous avons donc réservé une chambre dans un appartement en plein centre d’Amsterdam ( De Pijp). Le site est très facile d’utilisation et le service client hyper réactif. Le couple propriétaire de l’appartement était absolument adorable et au final, il n’était pas le week-end où nous étions là. Ils nous ont donc indiqués que nous pouvions utiliser tout l’appartement tranquillement.

Une chambre très spacieuse, un quartier animé et central, de quoi prendre le petit-déjeuner et faire la cuisine dans l’appartement, le tramway à 10 min à pieds, vraiment, c’était le rêve. La connexion Wifi était incluse et nos hôtes nous ont donné plein de bons conseils pour visiter la ville, se restaurer et se balader. Coût de l’opération ? 30,90 € pour 2 nuits et 2 personnes, clairement imbattable.

Réserver sur Nightswapping

week-end-amsterdam-conseils-6

Les transports

Nous n’avons utilisé que le tramway et nos pieds mais la ville est extrêmement bien desservie en bus et métro également. Nous avons acheté une carte de transport à la gare, valable pour 3 jours, sur tous les réseaux de la ville pour la modique somme de 17€.

Pour vous repérer et vous déplacer facilement, je vous conseille vivement de télécharger l’application du réseau de la ville GVB, il y a le wifi dans la plupart des rues et des restaurants.

BON A SAVOIR

  • Amsterdam est loin d’être aussi chère que Paris côté shopping, restaurants et sorties. Vous allez pouvoir vous faire plaisir sans vous ruiner. Pour exemple, à 2, on a dépensé 193€ en nourriture et verres dans de très bons endroits (en mangeant dehors tous les jours et à chaque repas) .
  • Vous pouvez vous déplacer dans le centre-ville à pied, en tramway ou à vélo. Laissez-vous guider, perdez-vous dans les petites ruelles, vous allez probablement tomber sur de petites merveilles (petites boutiques de déco, lieux magiques pour vous restaurer). En revanche, attention, les Amstellodamois dînent tôt, en général 19h.
  • Les magasins ferment très tôt, mais sont pour la plupart, ouverts le dimanche après-midi. Renseignez-vous sur les horaires, car vous pourriez avoir des surprises (on en a eu).
  • Retirer de l’argent au préalable, car beaucoup de boutiques n’acceptent pas les paiements par carte bleue étrangère et les distributeurs ne sont pas fréquents.
  • ATTENTION AU VELO: ce n’est pas une blague ! ça peut être dangereux, ils sont prioritaires partout et il y en a une quantité assez folle. Regardez à gauche et à droite ne sera pas suffisant, soyez vigilants.
  • Si vous êtes plusieurs, téléchargez une application pour faire les comptes, ça évite de gâcher le séjour avec des soucis inutiles. Nous, on a utilisé Split, cette application est géniale, calcule tout et on était tranquille. On a pu surveiller nos dépenses et savoir où on en était dans le partage.

Les informations essentielles de ce superbe et long week-end s’achèvent ici, mais il me reste plein de choses à vous dire et vous montrer qui feront l’objet d’autres billets. Un énorme merci à Camille pour m’avoir accompagné et prise toutes ses superbes photos. Je vous donne rendez-vous très bientôt pour la suite de mon aventure hollandaise.

week-end-amsterdam-conseils-1

 partenariat

New York city

New York City : cette ville est réellement inspirante. J’avais besoin de retourner dans l’hexagone pour me rendre compte un peu de la vie sur place, si je voulais vraiment partir, si je suis prête. Conclusion, que ce soit les Etats-Unis ou le Canada, je suis prête à partir,  j’ai besoin d’expérimenter, de profiter, de m’épanouir, de vivre et mon coeur et mes envies me poussent à quitter la France pour vivre tout ça.

New York City, i’m here !

Grosse journée today et je retrouve une amie de la famille, une New-yorkaise pur jus, pas de français et ça me fait du bien de retrouver mon anglais. Une journée ensoleillée, pas trop de monde dans les rues(toutes proportions gardées bien sur, c’est NYC quand même ), bref une journée au top.

Comme vous avez pu le voir sur Instagram, j’ai passé la matinée sur Time Square chez Macy’s !! Sérieusement cet endroit est surréaliste, 4 étages, je ne sais combien de département et toutes les marques de luxe en termes de mode, accessoires, soins, beauté. Autant vous dire que Mac, Clinique et Kiehl’s ont eu raison de moi.

Ensuite direction Soho, un quartier hipster, ou tout le monde a sa place, une chaleur humaine et un cadre magnifique!! j’ai adoré arpenter ces rues allant d’un bloc à un autre.

Sans oublier sa rue magique Bedford Street, une artère commercial juste incroyable, pareil que la 5th Avenue mais avec moins de monde et l’esprit village .S’en sont suivi Tribeca et Chelsea, avec ces petites maisons cosys, les unes à coté des autres, sérieux je me croyais dans une série américaine, en mode Gossip Girl lol .

Détour obligé par Chelsea Market, un marché voûté réunissant des boutiques de designers, des restaurants de différentes cultures vraiment hype et surtout Artists & Fleas qui est « The Place To Be » ,un petit coin d’art au fond du marché, réunissant artistes et créateurs de mode!! un moment de rencontres des genres au top .

Ballade sur Times Square et après-midi à Prospect Park. L’avantage avec New York, c’est qu’on peut faire beaucoup de choses à pied et surtout on prend un grand plaisir à le faire. Le seul hic, les rues sont bondées mais vraiment, c’est pour ça que j’ai privilégié les endroits calmes, quitte à faire l’impasse sur les classiques.