Category

Baby & Family

Category

Que mettre dans la valise de maternité ?

Après quelques conseils pour bien faire son shopping bébé, en voilà des nouveaux pour la fameuse valise de maternité, le sac qui va marquer l'entrée dans une nouvelle vie n'est pas à prendre à la légère. Il est un peu tôt en ce qui me concerne pour la commencer, mais je commence à y réfléchir, car c'est assez fou tout ce qu'il faut pour ce petit séjour.

Alors que faudra-t-il emporter ? Pour ne rien oublier, n'attendez pas la dernière minute pour préparer les affaires de bébé, ainsi que les vôtres, la paperasse et aussi quelques petites choses pour papa. Pour ma part, j'ai choisi ma valise de maternité chez Babou et je ne suis pas déçue ! Comme mon sac à langer, elle est spacieuse, pratique et ne coûte que 20 euros.

En route pour la maternité: quelques conseils pratiques !

On m'a conseillé de m'y mettre au 8e mois de la grossesse pour commencer à faire le point et à rassembler tout ce qu'il nous faut. L'idée, c'est d'éviter le stress et la panique de devoir acheter quelque chose à la dernière minute quand on a clairement d'autres choses à penser !

Du coup, je partage avec vous les recommandations que j'ai glané auprès de ma famille, mes amies et j'ai également trouvé 3 listes, avec des conseils, que je trouvais particulièrement bien faites. Vous pouvez les retrouver ici:

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

comment bien préparer sa valise de maternité ?

Valise & combinaison BABOU

comment bien préparer sa valise de maternité ?

Pull & gilet ZARA

Pour la salle d'accouchement

Préparez en plus de la valise de maternité, un petit sac pour la salle d’accouchement avec la première tenue de bébé et quelques produits de toilette. Pensez aussi à un vêtement confortable, un brumisateur, sans oublier de la lecture, de la musique, en bref tout ce qui pourra vous divertir, car le travail peut durer très longtemps.

À ne pas oublier également : son dossier médical et administratif (carte de groupe sanguin, résultats des examens réalisés pendant la grossesse, échographies, carte vitale, carte de mutuelle, déclaration de paternité anticipée, numéro CAF, etc.).

Le trousseau de naissance

Selon les maternités, il y a plus ou moins de choses à prévoir (couches, draps, affaires de toilette) et c'est très variable. N'hésitez pas à faire un point avec elle pour vérifier qu'il ne vous manque rien. Pour les tenues du bébé, sauf, s'il est prévu que ce soit une crevette, partez plutôt sur du 1 mois et du 3 mois : un bébé ça grandit vite et la taille naissance, ne sera porté que quelques jours (et encore).

La trousse de toilette de bébé

La maternité fournit généralement la plupart des produits de toilette, mais faites quand même d'ores et déjà, votre petit stock pour la maison. Optez pour des produits en format voyage du type : un savon liquide spécial bébé corps et cheveux, crème hydratante spécial bébé, une brosse, du coton.

J'espère que ces petits conseils aideront les futures mamans comme moi, mais surtout n'hésitez pas à compléter tout ça en commentaires en partageant votre expérience !

comment bien préparer sa valise de maternité ?

Lillydoo, des couches saines et douces

Aujourd'hui, on va parler couches et plus précisément de la marque Lillydoo. À l'aube de devenir parents, on se pose pas mal de questions sur ce qui serait le plus adapté à notre enfant. Par effet de masse et sans doute manque de connaissances, on aurait plutôt tendance à se tourner vers de grandes marques, en se disant que ce sera forcément qualitatif. Ce qui peut parfois se révéler être une erreur.

Depuis mon opération, je fais attention à ce que je mange au niveau de la provenance, mais également à ce que j'applique sur ma peau en terme de composition. De fait, sans être pro bio ou vegan, dans la continuité de cette pensée, mon conjoint et moi, nous sommes interrogés sur la composition des produits que l'on allait employer pour les soins du bébé.

Lillydoo, la promesse de ne prendre aucun risque

Les couches lavables, pour ma part, c'est NO WAY et pour l'instant, je ne sais pas si ma crapule aura la peau sensible ou non, aura des allergies ou autres, j'ai donc cherché les couches les plus green et efficaces possibles. On m'a conseillé deux marques dont Lillydoo, alors lorsque celle-ci m'a proposé de tester ces produits, j'étais juste ravie.

L'histoire de la marque

La marque est allemande, les couches sont fabriquées en Europe et ont été conçues par une sage-femme qui est aussi maman ! Elle cherchait donc pour ses propres enfants, des produits de soins sans parfum, sans émulsifiant PEG et sans paraben.

Chaque composant est choisi avec attention et les couches sont certifiées sans chlore, sans phtalate, sans paraben, sans émulsifiants PEG, sans parfum et sans lotion. Les couches Lillydoo sont également hypoallergéniques, cruelty-free et vegan.

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

Avis sur Lillydoo, marque de couches vegan, saine et équitable

Pour être précis

Composition : Cellulose blanchie sans chlore issue de l'exploitation forestière durable, couche absorbante souple sans parfum, sans lotion et sans colorant, bandes élastiques flexibles sans latex pour épouser le corps en tout confort, noyau ultra absorbant, extérieur très respirant et joliment décoré, toile non tissée ultra douce, emballage bio entièrement compostable conformément à la norme DIN EN 13432.

Certifié par des instituts indépendants comme douce pour la peau, sans composants toxiques, risque d'allergies minimisé et vegan. 

Certifié OEKO-TEX STANDARD 100 (certifié dans la catégorie 1 de produits pour bébés et dépistage de divers produits chimiques dangereux pour la santé).

Combien ça coûte ?

La marque fonctionne avec un système d'abonnement mensuel. Le prix est unique : 54 euros, de plus les frais de port sont offerts, l'échange de taille est gratuit et l'abonnement peut être mis sur pause ou résilié de manière flexible.

Les différentes tailles proposées se croisent et permettent de trouver la taille la plus adaptée au poids et au gabarit de votre enfant. Pour composer son abonnement, rien de plus simple, choisissez :

  • les produits (couches / lingettes),
  • la taille (6 tailles couvrant de 2 à 30 kg),
  • le design,
  • la fréquence de livraison,
Avis sur Lillydoo, marque de couches vegan, saine et équitable

Envie de tester ?

Pour vous faire une idée, la marque vous propose de tester en amont, ses couches et ses lingettes. Lillydoo paye pour les produits, et vous seulement pour la livraison. Vous serez ensuite automatiquement abonné mais c'est résiliable à tout moment.

Le kit d'essai contient 10 couches (à la taille de votre choix) et 15 lingettes. J'ai fait quelques calculs et le rapport qualité-prix est bon. Personnellement, je suis conquise par le concept et j'ai hâte de voir ma crevette dedans, je vous ferais un nouveau post pour vous donner mon avis sur le confort etc. Pour commander le kit d'essai Lillydoo, ça se passe en ligne.

Article en collaboration avec Lillydoo

Avis sur Lillydoo, marque de couches vegan, saine et équitable

Les premiers achats pour bébé, on se lâche ou pas ?

La simple idée d'attendre un enfant nous donne des frénésies de shopping mais c'est une erreur à ne pas faire justement. Les marques et différentes enseignes ont bien compris que c'était un créneau bien lucratif et du coup, nous vendent à peu près tout et n'importe quoi et nous, on fonce ! Par peur de manquer de quelque chose pour notre petite merveille.

Quelques conseils

N'oublions pas qu'un bébé, ça évolue vite et à trop acheter ou prévoir en trop grande quantité, on risque d'avoir sur les bras, pas mal de choses inutiles ou non adaptées.

Les vêtements

Sauf si votre enfant est une mini-crevette, du côté des tailles, optez plutôt pour un mélange de 1 mois et 3 mois pour la naissance et les 3 premiers mois. La taille naissance est à éviter ! Il ou elle ne la portera probablement pas ou alors sur quelques jours seulement.

Privilégiez les vêtements à pression et croisés, cela sera plus pratique pour vous et pour le papa, c'est plus rassurant dans les premiers gestes et moins prise de tête.

Sans compter que bébé va probablement être gâté par la famille et les amis, donc n’achetez pas trop de vêtements, chaussons et peluches en tous genres car vous ne saurez plus quoi en faire.

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

Pas besoin d'acheter trop de choses pour l'arrivée de son premier enfant
Pas besoin d'acheter trop de choses pour l'arrivée de son premier enfant

Je n'ai pas pu résister à l'idée d'acheter quelques petites babioles pour mon petit cœur. J'ai bien profité des soldes chez des enseignes comme Mark & Spencer, Zara et Mango, mais là où il y a des bons plans toute l'année, ça reste quand même chez Babou, Kiabi et Tati.

Gros coup de cœur pour mon sac à langer de chez Babou ! 10€ seulement, super grand, avec plein de poches à l'intérieur comme à l'extérieur, en somme pratique et joli. Je n'en reviens toujours pas d'en avoir trouvé un à ce prix-là quand on sait que ça coûte en moyenne 35€ un sac à langer (ce qui est aberrant soit-dit en passant).

  • Sac à langer 10€ -BABOU*
  • Sweat 9€ - KIABI
  • Thermomètre-tétine 6€ - BABOU*
  • Body noir 3€50 - BABOU*
  • Chaussettes en coton 0,80€ - BABOU*
  • Doudou 5€5 - BABOU*
  • Body corail 9€99 (lot de 3 bodies imprimés) - TATI
Pas besoin d'acheter trop de choses pour l'arrivée de son premier enfant

La poussette

Cet outil très utile, certes, coûte quand même assez cher et surtout, c'est encombrant lorsqu'il s'agit d'un nouveau-né car il faut prévoir : le cosy, la nacelle, le siège-auto. Clairement, se trimbaler tout ça à chaque fois, ne fait pas du tout rêver mais on a trouvé la solution ! La poussette Doona de la marque Simple Parenting qui est une poussette 2 en 1, cosy, siège-auto et poussette (jusqu'à 15 mois). Elle est ultra compacte, pratique, facile à manipuler et confortable pour bébé (testé par plusieurs amies et copines blogueuses).

Le lait

Concernant le lait, ne faites surtout pas de réserve, car votre enfant peut y être intolérant par exemple et ça, vous ne pouvez pas le savoir à l'avance. Votre pédiatre vous conseillera dès la naissance du lait à utiliser en fonction de votre bébé et que vous allaitiez ou non, prévoyez simplement une boîte de lait à la maison, au cas où.

Pas besoin d'acheter trop de choses pour l'arrivée de son premier enfant
Pas besoin d'acheter trop de choses pour l'arrivée de son premier enfant

Une grossesse sereine avec la sophrologie

Depuis quelque temps, je cherche plusieurs activités pour me détendre durant ma grossesse et on m'a parlé notamment de la sophrologie, le yoga et le pilâtes prénatal, l'ostéopathie, la natation etc.

Je n'ai pas une grossesse difficile à proprement parler mais je suis devenu très angoissée même si la crevette se porte très bien. Mon sommeil n'est pas très bon, j'ai régulièrement des douleurs au niveau du ventre, du dos et quelques migraines également.

J'ai plutôt un bon mental mais force est de constater que certaines choses vous changent un peu. D'ordinaire, je ne suis pas particulièrement angoissée mais bien que cette grossesse n'était pas planifiée, elle est néanmoins ardemment désirée et je crois que ça m'amène à me poser un peu trop de questions (petit récit de mon premier trimestre ).

Quelles activités pour se faire du bien?

Je commence vraiment à fatiguer et je voulais partager avec vous quelques disciplines que l'on m'a grandement conseillées. À la rentrée, je vais attaquer la natation spéciale maternité, je n'aime pas du tout la piscine mais toutes mes amies mamans, ainsi que ma sage-femme, m'ont conseillé de m'y mettre, je vais donc tenter l'expérience.

Pratiquant déjà le pilâtes et ayant déjà fait du yoga quelque temps, je vais également commencer, la version prénatal de ces deux activités. Ce sont deux activités que j'aime beaucoup et je suis sure que cela va me faire un bien fou. Si certaines ont testé, je veux bien votre retour d'expérience !

L'ostéopathie, je compte bien m'y mettre également car j'ai des douleurs dorsales et cervicales très désagréables. Le corps change rapidement à compter du 3ème mois, bébé grossi, se fait de la place et je peux vous assurer que vous le sentez dans votre posture et votre démarche. Même sans problème spécifique, ce professionnel vous aidera à vous sentir mieux dans votre corps et à vous "replacer".

La sophrologie, mon bon plan zen attitude

Vous avez droit à 8 cours de préparation à l’accouchement, c’est super mais bien trop tard dans l'avancement de la grossesse. De plus, je trouve que ce n'est pas assez pour nous accompagner tout le long de cette aventure.

Alors il est vrai que pour prendre tous ces cours, il faut du temps et de la disponibilité mais si vous attendez votre congé maternité, c'est-à-dire la fin de votre grossesse quasiment, je ne suis pas sur des bénéfices sur un temps si court. Je vous conseille de vous y mettre avant !

Aujourd’hui, je vais me concentrer sur une chose que j'ai déjà débuté et que je vous conseille grandement pour améliorer votre confort et votre mental: la sophrologie.

Dans un premier temps, j'ai choisi une sage-femme qui fait les cours de préparation à la naissance sur la base du yoga et propose des séances de sophrologie en amont pour se préparer à l'arrivée du bébé. Je prends également quelques séances en cabinet, quand je peux pour me détendre et créer du lien avec la crevette.

À vous de jouer

La sophrologie, méthode de relaxation  qui propose avec ses différents outils des réponses particulièrement adaptées à ce moment de la d'une femme.

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Créée en 1960 par le Dr Alfonso Caycedo, la sophrologie est une méthode d’éveil et de développement personnel qui renforce l’équilibre de nos émotions, de nos pensées et de nos comportements. La discipline permet d’acquérir une meilleure connaissance de soi et de développer ses capacités pour un plus grand bien être au quotidien.

La méthode se base sur 3 outils essentiels : la respiration, le relâchement musculaire et les visualisations d’images mentales positives. Voici quelques exercices de respiration et de visualisation réalisés avec une sophrologue en vidéo. Leurs buts ? aider les futures mamans à vivre une grossesse sans stress mais également à gérer les contractions durant l'accouchement.

Crédits Vidéo © ALEXMINDED et SOPHROLOGUE .

Le premier trimestre de la grossesse, entre rire et larme

Mon premier trimestre est terminé et je me suis dit que pour les futures mamans, ça pourrait être intéressant (en revanche rassurant, je ne sais pas lol). Les trois premiers mois de la grossesse…c’est franchement désagréable pour être honnête.

Les premiers maux de grossesse

On est partagé entre le bonheur de la nouvelle, l’appréhension, car c’est carrément nouveau, mais aussi la peur d’une éventuelle fausse couche, les modifications sur le corps, sans compter les petits désagréments quotidiens qui nous montrent que notre corps est en train d’être chamboulé.

La fatigue chronique

Ça a sans doute été le plus difficile pour moi, car je suis quand même très active au quotidien et là, je me sentais dépossédé de mon propre corps. Impossible d’y résister, la fatigue m’envahissait sans relâche, sortir du lit était devenu une épreuve et je m’endormais partout (mon mari m’a retrouvé endormi à un arrêt de bus une fois, véridique).

Mon conseil ? Ne résistez pas, c’est peine perdue, vous serez frustrée et bougonne, mais tant pis, c’est la vie et il faut l’accepter. Dormez tôt, faites des siestes s’il faut, glander bref aménager vous des temps OFF, ce ne sera pas du luxe.

Les nausées

Certaines mum-to-be vont souffrir de nausées, d’autres pas (une fois encore, j’ai tiré le gros lot), sans que l’on sache pourquoi (la vie est une garce pour ça haha). Dans mon cas, ça été des douleurs très violentes durant 3 semaines environ, du matin jusqu’au soir, mais sans vomir, je vous laisse imaginer l’horreur. Malheureusement, il n’y a pas de remède miracle (je viens de détruire vos espoirs, je sais bien).

Personnellement, ma sage-femme m’avait prescrit de l’homéopathie et ma nutritionniste m’a dit de bien déjeuner le matin, de boire beaucoup d’eau, d’éviter les plats en sauce ou épicés et de ne pas hésiter à me faire des collations dans la journée.

Les seins qui vont exploser

Moment glamour ! Bon soyons clair, j’ai souffert le martyre (je n’exagère pas) : hypersensibilité, seins très tendus et douleurs régulières (tout ça pour ne pas voir ma poitrine augmentée en plus, ça valait vachement le coup) mais ça fait partie du jeu les filles !

En réalité, votre corps est en train de tout mettre en place pour l’allaitement. Alors choisissez un soutien-gorge de qualité, d’une taille supérieure, avec des armatures et de larges bretelles. Il doit bien envelopper les seins, mais sans les écraser. Vous pouvez aussi vous masser pour vous soulager : pour ça, j’utilise une huile de chez Palmer’s (je vous en parle bientôt).

Bonjour les boutons

Merci le bouleversement hormonal, on adore. J’ai vu mon visage se transformer en calculatrice avec un tas de petits boutons qui apparaissent en traîtres et ressemblent à de l’acné. J’ai donc continué à utiliser ma petite routine pour le printemps, en rajoutant le gel nettoyant au charbon de chez Bioré (matin et soir) pour nettoyer ma peau et ça fonctionne plutôt bien. J’en ai toujours, mais c’est moins fréquent et moins énorme.

Changements d’humeur

Des excuses s’imposent à l’amour de ma vie, clairement, je lui ai fait vivre un enfer (et encore un peu des fois, mais c’est juste pour faire la princesse). Mon humeur était vraiment très variable, j’étais régulièrement frustrée, fatiguée, je me sentais seule. J’ai eu des moments de profonde tristesse et parfois d’euphorie.

Je pouvais être d’une super humeur, puis prendre la mouche juste après et m’énerver au point de péter les plombs pour une broutille. C’est tout à fait normal, mais ce n’est pas facile à gérer pour nous, mais aussi pour l’entourage.

Malheureusement, je me suis retrouvée assez seule par rapport à mon entourage amical, de fait, je me suis un peu renfermée et je vous déconseille de faire comme moi, car ce n’est pas facile. Heureusement, je peux me reposer sur Monsieur et je me confie beaucoup à mes amies mamans, elles ont toujours été là et sont d’un réconfort inestimable.

Les choses à faire

La première chose à faire est de faire une prise de sang pour savoir où vous en êtes dans votre grossesse et de faire également un bilan sanguin et urinaire complet.

La maternité

Inscrivez-vous à la maternité dès que possible pour avoir de la place. J’ai appris ma grossesse très tôt, à 5 SA (semaine d’aménorrhées) soit 3 SG (semaine de grossesse) autant dire rien du tout, mais j’ai quand fait mes demandes à deux maternités, cette même semaine et ils m’ont confirmé que j’avais bien fait de m’y prendre de suite.

Travaillant dans le médico-social, j’avais déjà une connaissance des établissements et savais quelle maternité je voulais (il faut penser aussi à la distance de votre domicile). Mon premier choix était Port-Royal (paris 14) ou Robert Debré (paris 19).

Je voulais absolument Port-Royal pour plusieurs raisons : elle a une excellente réputation (c’est un peu la Rolls-Royce des maternités), elle est de niveau 3, il y a un service de néonatologie reconnu (vaut mieux prévenir que guérir) et surtout il y a des urgences obstétriques dispo H24.

Le suivi de grossesse

À la maternité, le suivi ne commence qu’au 5e mois, j’ai donc pris contact avec une sage-femme pour faire mon suivi de grossesse complet « en ville », ainsi que la préparation à la naissance (la mienne est spécialisée dans la préparation à la naissance via la sophrologie et le yoga).

Je ne suis pas immunisée contre la toxoplasmose, ma sage-femme m’a donc prescrit un bilan sanguin mensuel jusqu’à la naissance, ainsi que du fer, car j’ai une grosse carence (dû à ma Sleeve). On se voit tous les mois pour parler de comment je vis ma grossesse, analyser les résultats, écouter le cœur du loulou pour être sûr que tout va bien.

Toutes mes échographies sont faites en libéral chez un échographe, près de chez moi. Ma première échographie (non obligatoire mais tout de même remboursée avec une ordonnance) était à 5 SA, c’est pour confirmer la grossesse et la date de conception présumée.

L’échographie du premier trimestre dite de datation, se fait entre la 11e et 13e SA (soit entre 9 et 11 SG). J’ai fait la mienne à 11 SA ! C’est la première rencontre avec bébé, ce n’est plus un petit grain de riz à peine visible, mais un vrai être humain. On le voit bouger, sucer son pouce, se retourner, on voit ses membres, c’est assez incroyable et magique.

La paperasse administrative

Lors du premier examen prénatal qui se fait durant l’échographie du premier trimestre, le médecin pré-remplit la déclaration de grossesse. Cette déclaration est à envoyer à la CAF, ainsi qu’à la sécurité sociale, et ce, avant la fin de la 16e SA (soit la 14e SG).

Conclusion

C’est quand même très étrange de savoir qu’il y a un petit être qui se développe en soi mais de ne rien sentir et donc, de n’avoir aucun repère sur son bien-être. L’échographie n’a rien révélé d’anormal, les visites mensuelles chez la sage-femme non plus, mais ça reste assez stressant je trouve, si je pouvais, je ferais une échographie une fois semaine pour me rassurer.

Les moindres symptômes sont anxiogènes, on est plus attentive à ce que l’on mange, il y a tous ces rendez-vous à prévoir, c’est assez fatiguant et envahissant finalement. On est aussi mitigé entre l’envie folle de le crier sur tous les toits, et ce sentiment inexplicable qu’il vaut mieux rester discret au cas où un problème survenait.

En clair, je ne serais sereine que lorsque je le verrais et serais certaine qu’il va bien ! J’espère que ce petit topo du premier trimestre pourra en éclairer certaines. Je me suis aussi pas mal appuyé sur quelques sites et applications, vraiment bien faits.

Sites

Applications mobiles

Au fait, je vais devenir maman

Devenir mère... J'avais encore du mal à réaliser jusqu'à ce je vois sa bouille et entende son cœur, mais c'est bien réel. Vous êtes déjà nombreuses à l'avoir remarqué sur les réseaux sociaux, mais je n'ai jamais été explicite et claire sur le sujet. Alors oui, un petit être humain s'est confortablement installé et on l'attend avec impatience.

Crédits Photos © POUSSINEGAELLE PHOTOGRAPHIE

À mon tour de devenir mère

Ces dernières années ne m'ont pas fait de cadeaux, à plusieurs niveaux. J'ai toujours fait le maximum pour avancer avec courage, optimisme et foi, mais ça été difficile par moments.

Je doutais de voir un jour un peu de d'accalmie dans ma vie, même si je faisais, ce que je pouvais, pour me contenir, en essayant de me donner à 3000 % dans ce que j'aime. J'ai passé 2017, en remettant ma confiance en l'avenir, en Dieu, en moi et je dois dire que j'ai été plutôt bénie.

L'un des éléments qui ont été décisifs dans le fait que je sois opéré d'une sleeve, c'est mon désir de maternité. Il était inconcevable pour moi, d'avoir un enfant dans de mauvaises conditions de santé et donc de mal vivre cette grossesse. Il y a certes des femmes obèses qui vivent des grossesses sans soucis, mais de manière générale, ce sont des grossesses à risques.

J'avais mis en pause ce désir et ce rôle que j'avais tant envie d'endosser, je me disais que le temps ferait son œuvre, si je prenais soin de ma santé et mon corps. Le lendemain de mon PACS, c’est une jolie surprise qui nous est tombé dessus (difficile de faire mieux comme cadeau) .

C'est un bébé tant désiré, par son papa, par moi ! Un cadeau qu'on espérait pour les années à venir et qui finalement à pointer le bout de son nez rapidement. Un joli signe de la vie, qui nous montre qu'il faut toujours rester positif mais surtout qu'il faut laisser du temps, au temps.

Une nouvelle vie

Encore quelques mois à patienter pour voir cet être que l'on aime déjà tellement fort sans même l'avoir rencontré. J'aimerais déjà y être, mais il faut laisser faire la nature !

Concernant le blog, rien ne changera. Il ne deviendra pas un blog maman, mais comme toujours, il s'adaptera à ce que je vis et la grossesse en fait partie. Je suis sure que certaines d'entre vous seront concernées ! Merci à toutes celles qui m'ont envoyé un petit message via les réseaux sociaux, ça me touche beaucoup.

On espère que tout va bien se passer et je vais faire tout ce que je peux pour bien te couver. On a hâte de te rencontrer petit cœur.

Devenir mère, la première grossesse
Devenir mère, la première grossesse

Pampers fête les papas

En ce jour de fête des pères, où messieurs, vous êtes à l'honneur ! Pampers a voulu mettre en avant le rôle de ces papas, au quotidien, une place qui a évolué au cours des générations.

On sous-entend toujours que devenir mère est une évidence, mais je ne crois pas que ce soit le cas, ça reste un bouleversement dans notre vie et ça l'est aussi pour le papa.

Pampers Baby-dry pants

Pampers lance la nouvelle couche-culotte Pampers Baby-Dry Pants ! En effet, lorsque bébé commence à marcher à quatre pattes et à pas mal se démener durant le change, mettre les couches peut devenir un petit combat.  Les couches-culottes Baby-Dry Pants sont faciles à enfiler et offrent jusqu’à 12 heures bien au sec.

Elles s’adaptent aux mouvements de bébé pour lui offrir confort et ajustement. Leurs 3 canaux absorbants révolutionnaires aident à répartir le liquide uniformément réduisant ainsi l’effet paquet et aidant aussi à mieux capturer l’humidité pour garder bébé bien au sec. Bonjour le change simple et rapide.

Bonne fête des pères

Je suis très touchée par l'effet que le fait d'être papa, a sur mon conjoint. Il pourrait parler durant des heures, de ce qu'il aimerait faire avec son enfant, de la manière dont il souhaite s'impliquer, du temps qu'il veut lui accorder, de son envie de débordante de s'en occuper dans tous les aspects du quotidien.

C'est le reflet de bon nombre de papas aujourd'hui, des papas modernes qui sont de plus en plus proches de leurs enfants et de plus en plus investis dans leur rôle de père. Jouer, les coucher, leur donner à manger, changer leurs couches : des tâches réservées aux mamans ? Pas du tout et d'ailleurs ces messiers y prennent de plus en plus de plaisir.

#PampersPapa

Pour le lancement de la nouvelle Pampers Baby-Dry Pants, la marque a voulu en savoir plus sur les habitudes de cette nouvelle génération de papas en réalisant une étude* sur la paternité auprès d’un panel de jeunes pères entre 30 et 39 ans.

Les résultats de cette étude démontrent une réelle évolution des habitudes par rapport à la génération précédente et ce n'est pas pour nous déplaire. Joyeuse fête des pères, aux papas et futurs papas qui s'apprêtent à endosser ce superbe rôle.

Post sponsorisé

Pampers baby-dry pants