Category

Lifestyle

Category

Il y a quelques jours, nous avons été invitées à tester un nouveau restaurant parisien, un bistrot plus précisément. Nous nous sommes retrouvés à La Maison Bleue, un bistrot tendance pour lequel on a eu un véritable coup de cœur.

Dans le 10e arrondissement, niché entre le boulevard Haussmann et la Gare du Nord, on a profité de la terrasse, mais surtout de la gentillesse de l’équipe.

Le concept de bistrot revisité

La Maison Bleue vous accueille pour le petit-déjeuner, le brunch, le déjeuner ainsi que le dîner : nous avons choisi le brunch. L’un des propriétaires a pris le temps de nous expliquer le concept, sa vision et nous avons été séduites et convaincues.

Le lieu

La Maison Bleue : c’est la réinvention du bistrot de quartier, au pas de notre porte. Ambiance familiale, cuisine ouverte et une couleur bleue flamboyante qui nous réchauffe le cœur. Une décoration tendance avec une touche industrielle et en même temps bohême et arty, des néons, du confort… On se laisse complétement embarquer et on s’y sent vraiment très bien.

Qui sont-ils ?

3 amis qui portés par leur passion pour la gastronomie, ont voulu dépoussiérer, l’image du bistrot traditionnel (bien qu’il y en ait de très bon). L’objectif ? L’associer à des produits frais et une cuisine travaillée, originale et savoureuse.

Après avoir repris ensemble, la brasserie « Le Poincaré » dans le 16e arrondissement en 2012, ils ont lancé La Maison Bleu, il y a quelques mois.

Pourquoi on aime ?

Ambiance décontractée dans un cadre classe et tendance , de la générosité dans les plats, de la couleur dans les assiettes. Le retour d’une cuisine saine, gastronomique et accessible. Une cuisine faite maison avec de bons produits frais du marché.

Le petit bonus !

Une cuisson à la braise à l’aide d’un four spécial qui confère aux viandes, poissons et légumes, une saveur unique et gourmande.

Notre avis sur le Brunch (25 €)

Jus de fruit du jour frais – Chocolat viennois – Œufs brouillés à la truffe -Petit Pain perdu – Dessert du jour – Brochettes de volaille et légumes de saison à la braise – Céréales Granola – Pain frais

Le jus de fruit du jour qui nous a été proposé, était celui à la pastèque, bien sur il fallait qu’on goûte. Ce n’était pas dingue mais néanmoins bon et surtout une première.

Que dire des œufs brouillés à la truffe… Je ne suis pas fan de truffe et j’ai complétement fondu. C’est ce que j’ai préféré, ça m’a réellement laissé sans voix. Le pain était excellent, le chocolat viennois était comme je l’aime, pas trop sucré et gourmand.

Le pain perdu, un vrai délice, mais surtout, je me suis réconcilié avec les légumes. La cuisson à la braise, c’est une révélation, on avait une cuisson pure, juste un peu de paprika pour relever le goût, mais honnêtement ces petits légumes se suffisaient à eux-mêmes.

Idem pour la volaille, on a eu droit à une brochette de poulet braisé, fondante, goûteuse avec sa petite sauce tomate sucrée. On a terminé sur le dessert maison du jour qui était un crumble pomme/rhubarbe vraiment très bon, fondant et léger, juste ce qu’il faut.

Mon seul bémol, c’est le granola, c’est une affaire de goût et pour le coup, ça ne m’a pas plu du tout.

Pour 25€, vous avez un brunch gourmand, complet, copieux et gastronomique, dans un superbe cadre et une ambiance chaleureuse.

Je me suis aperçue que je travaillais à 10 min, donc clairement, ça va devenir ma nouvelle cantine. On a hâte d’y retourner pour déjeuner ou dîner.

MAISON BLEUE
7, place Franz Liszt 75010 Paris
Facebook & Réservation
OUVERT TOUS LES JOURS de 7H à minuit en semaine – de 8H à 1H le week-end

Ensemble du repas offert par le restaurant.

Les jardins Albert Kahn

Le musée départemental et les jardins Albert Kahn sont situés à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine et s’étendent sur près de quatre hectares. Il y a vraiment des endroits d’une beauté tout à fait insoupçonnée aux portes de Paris, c’est le cas de ce lieu magique.

Albert Kahn, était un banquier français, mais aussi un grand mécène. Féru de voyages et de découvertes, il a parcouru notamment le Japon et la Chine et a constitué l’un des plus importants fonds photographiques couleur du début du XXe siècle intitulé « Les archives de la planète ». Ces fonds sont conservés et exposés au Musée. Nous n ‘avons pas visité le musée et avons couru dans les jardins.

Les jardins Albert Kahn ont été créés par lui-même à partir de 1895. Pourquoi s’être lancé dans ce chantier? Parce qu’il croyait profondément à la paix universelle et pour lui, réunir des jardins de pays et styles différents était symbolique.

Le jardin est composé de :

  • Le village japonais: créé en 1898, au retour de son premier voyage au Japon, par des jardiniers natifs. Il rapporte en pièces détachées, deux maisons ainsi que du mobilier et un pavillon de thé remplacé en 1967 par la société des maîtres de thé de l’école Urazenke de Kyoto (des cérémonies du thé y sont toujours pratiquée).

  • Le jardin japonais moderne: deux ponts de bois, une petite montagne couverte d’azalées pour évoquer le mont Fuji et ses berges de galets conçus par le paysagiste Fumiaki Takano. En hommage à Albert Kahn, Takano a organisé son jardin autour d’un cours d’eau qui évoque la vie et l’œuvre du banquier, de la naissance (cône de galets) à la mort (tourbillon inversé).

  • Le jardin à la française: créé en 1895 par deux prestigieux paysagistes de l’époque, Henri et Achille Duchêne, il comprend un salon de verdure, les serres d’un jardin d’hiver et un verger ornemental, où des arbres fruitiers (essentiellement des poiriers et des pommiers) sont associés à des rosiers anciens.

  • Le jardin anglais: des fabriques de jardins sont disposées sur le pourtour d’une vaste pelouse où serpente une rivière. On y trouve également une grande variété d’arbres (séquoïa, ginkgo, palmiers chanvres, tulipiers de Virginie, etc.) .
 » J’arrive soucieuse, je marche, je pense à ses pensées, je tombe sur une fleur: ça va mieux. « 
  • La forêt vosgienne : le banquier voulait se remémorer les paysages de son enfance. On y trouve des pins et des épicéas sur 3 000 m².
  • La « forêt bleue » : elle présente un ensemble de cèdres de l’Atlas et d’épicéas du Colorado dont les aiguilles forment un écran végétal gris-bleu où contrastent au printemps des fleurs d’azalées et de rhododendrons.
  • La forêt dorée : on y trouve une prairie d’herbes hautes et des bouleaux qui prennent des teintes dorées en automne.

Conseils & bon plan

Du 30 mai au 30 août, une exposition dans le jardin présente des photographies et récits collectés auprès des visiteurs et habitués du lieu. Des témoignages, photographies familiales et portraits de visiteurs qui enrichissent la mémoire de ce lieu d’exception.

Un moment très émouvant et chaleureux, on en a pris plein les yeux, c’est d’une réelle beauté et d’un calme olympien. On ne peut que s’y sentir bien.

Les jardins sont ouverts au public et la visite du musée et des jardins coute 4€ (il existe un tarif réduit de 2,50 €). L’accès est gratuit le premier dimanche de chaque mois.

Albert-Kahn, musée et jardin départementaux
10-14, rue du Port
92100 Boulogne-Billancourt
METRO : Boulogne – Pont de Saint-Cloud

La saison des glaces et de la piscine approche, si on ne considère pas déjà que nous y sommes ! Il est donc temps d’apprendre à faire de la glace maison, et si vous pensez que c’est compliqué, détrompez-vous !

La recette sans sorbetière : seulement 2 ingrédients

Sur le web, il y a de nombreuses recettes de glaces maison, vraiment beaucoup. Mais la notre est sans aucun doute l’une des meilleures mais également des plus faciles. De nombreuses blogueurs et leurs lecteurs l’ont déjà adoptée, et vous ? Pour cette recette, vous avez seulement besoin de 2 ingrédients : de la crème semi-épaisse entière et du lait concentré sucré. Reste ensuite à ajouter le « parfum » que vous souhaitez pour aromatiser votre glace en fonction de vos goûts : chocolat en poudre, pépites de chocolat, pâte à cookie crue, smarties, pistaches, vanille, biscuits, bonbons, twix, etc.

S’il ne faut pas de sorbetière, il vous faut tout de même un minimum d’ustensiles. Pour monter votre crème entière en crème chantilly il va vous falloir un robot ou un batteur électrique (c’est possible à la main avec un bon vieux fouet, mais plus long, compliqué et surtout physique). Il vous faudra également, idéalement, une maryse (une spatule) pour mélanger la crème et le lait concentré.

Ah oui, il vous faudra un peu de patience car si la glace est facile et rapide à fabriquer, vous aurez besoin d’attendre au moins 12h (soit une nuit) pour la déguster. Nous vous conseillons donc de la préparer le soir, pour ne pas avoir l’impression de vivre une torture.

Une idée de recette : la glace à la rose

glace-rose

Les ingrédients :

  • 40 cl de crème entière semi-épaisse
  • 150 g de lait concentré sucré
  • Quelques gouttes d’arôme de rose (en fonction de vos goûts, attention, trop peu rendre la glace écœurante)
  • Quelques gouttes de colorant rouge

Les différentes étapes :

  1. Mélangez l’arôme de rose au lait concentré sucré.
  2. Montez votre crème en chantilly bien ferme avec le colorant.
  3. Ajoutez le lait concentré sucré / rose à la crème montée et incorporez le délicatement à la maryse.
  4. Versez la crème à la rose dans un récipient hermétique.
  5. Placez au congélateur pour la nuit (environ 12h).

Alors, prêt ? Quel parfum allez-vous choisir ?

Cliquez pour voir son blog !
Cliquez pour voir son blog !

Oronero, glacier artisanal

Avec la chaleur qu’il fait, on s’est dit que vous faire découvrir une nouvelle adresse parisienne vous mettrait en joie. Il y a quelques semaines, on a eu la possibilité de découvrir Oronero, un glacier artisanal, qui a installé sa nouvelle adresse parisienne à Châtelet et qu’on a adoré. Un concept original de glace et fooding haut de gamme, car c’est un glacier, mais aussi un café où vous pouvez vous restaurer. Bientôt la livraison sera possible.

Des glaces fait maison avec des produits et ingrédients frais. Smoothie, glaces, salades, dans un quartier où il fait bon vivre, en famille ou entre amis, on vous conseille vraiment d’aller y déguster une de leur merveilleuse glace. On aurait aimé vous la montrer également, mais malheureusement, elle était tellement bonne qu’elle n’a pas fait long feu.

oronero-glacier-artisanal-smoothie
Smoothie mangue-coco

oronero-smoothie-coco-mangue oronero-smoothie-détails oronero-smoothie-fraisOronero – 6 rue Sainte Opportune – 75001 PARIS

Ensemble du repas offert par le restaurant.

Aujourd’hui, on vous livre une recette gourmande, mais pas que ! Vous savez déjà faire les crêpes, certains d’entre vous connaissent peut-être même la recette de la pâte à crêpe par cœur. Mais les autres ? On vous livre aujourd’hui la recette infaillible, et une astuce anti-grumeaux (ou du moins, une triche).

Une recette en 4 temps : facile à retenir

La recette que nous allons partager avec vous, elle est connue. Oui, car c’est en réalité la recette de crêpes facile à retenir donnée par Francine (loin de nous l’idée de faire de la publicité pour cette marque de farine, la recette fonctionne aussi avec n’importe quelle marque). C’est une recette en 4 points :

  • 4 verres de lait (ou 2 de lait, 2 d’eau)
  • 3 oeufs
  • 2 verres de farine
  • 1 pincée de sel
  1. On mélange es ingrédients secs ensembles.
  2. On ajoute un verre de lait, on mélange bien.
  3. Un second et rebelote.
  4. Les deux derniers et la pâte est prête, il ne reste qu’à cuire vos crêpes !

Astuce du chef : il vous est possible d’agrémenter votre pâte : un sachet de sucre vanillé / une cuillère à soupe de cacao (comme sur la photo de Délice Céleste) / un bouchon ou deux de rhum / etc

Moitié eau, moitié lait : des crêpes plus légères

Pour des crêpes moins lourdes, et donc, plus légères, nous avons une astuce : l’eau. En faisant 50% lait et 50% eau, vous obtenez une pâte moins épaisse et des crêpes bien meilleures car moins lourdes, plus faciles à apprécier, du coup. Certaines personnes remplace la totalité du lait par l’eau, à vous de voir, mais on vous conseille plus de faire 50/50.

Comment éviter les grumeaux dans la pâte à crêpe ?

Notre astuce triche infaillible anti-grumeaux, c’est le mixeur plongeant ! Un petit coup dans la pâte à crêpes et les grumeaux disparaissent, on obtient alors une belle pâte à crêpe lisse ! C’est pas beau ça ?

Et vous, quelle est votre astuce pour une bonne pâte à crêpe ?

Cliquez pour voir son blog !
Cliquez pour voir son blog !

Pancakes gourmands

Les pancakes, c’est le petit-déjeuner du samedi ou du dimanche, lorsque l’on a envie de se faire plaisir. Une petite crêpe qu’on apprécie particulièrement pour son goût et sa facilité de réalisation.

Au sein de la rédaction, on est plutôt home-made, vous avez pu le voir avec le buns ou encore le beurre. On a donc décidé d’agrémenter nos pancakes de petites douceurs et on vous livre les recettes, à faire en famille ou entre amis, pour un bon petit brunch ou un petit-déjeuner gourmand et copieux.

La recette de pancake, c’est tout simplement ma cousine, qui est américaine qui me l’a apprise, pour la maîtriser à la perfection. Ensuite, j’ai modifié quelques ingrédients pour vous proposer quelque chose de gouteux et un peu original.

Tous les ingrédients sont bio et la vanille vient tout droit de Madagascar (un bien joli cadeau d’une amie partit en voyage là-bas), le goût n’est pas le même qu’une gousse du commerce, mais vous pouvez utiliser ce que vous souhaitez, bio ou non, ce sera bon quand même. À vos fourneaux !

Recette pour une dizaine de pancakes

Temps de préparation : 10 minutes – Temps de cuisson : 20 minutes – Temps total de la recette :30 minutes

Pancakes blueberry

recette-pancake-blueberry

Pancakes à la vanille de Madagascar, beurre de cacahuète et caramel beurre salé

recette-pancake-vanille-caramel

Petite info, le caramel se conserve durant 1 mois au frigo. On espère que ces recettes vous auront plu et viendront réveiller vos matins !

Quel cadeau pour la fête des mères?

Trouver une idée de cadeau pour la fête des mères, devient de plus en plus difficile, surtout après plusieurs années. On essaie d’être original, mais parfois les choses les plus simples sont celles qui font le plus plaisir. Nous avons réfléchi à des cadeaux classiques et des cadeaux à faire soi-même pour faire de cette journée un moment agréable.

On a eu un coup de cœur pour ces boucles d’oreilles signées Alkalene. Si votre maman aime se différencier un peu, elle appréciera certainement cette paire de boucles d’oreilles ethnique.

Bys nous offre un joli coffret de maquillage, très complet pour la modique somme de 19,90 €. Il contient beaucoup de produits pour le prix (un blush, un mascara, deux rouges à lèvres, une poudre libre, etc). Nous avions déjà eu l’occasion de tester la marque pour un maquillage automnale à petits prix, et nous avions été séduits. Le seul bémol est que vous ne pouvez pas choisir la teinte de la poudre, ça ne conviendra donc pas à tout le monde.

Niveau mode, Tati nous surprend encore une fois, avec de joli t-shirt imprimé. Si votre maman aime les t-shirts à message, elle sera certainement amusée par ceux de la marque.


Birchbox, qu’on ne décrit plus, a également créé une box édition limitée « fête des mères » avec des produits de grande qualité. Exceptionnellement, le prix n’est pas de 19 €, mais de 49 €, pour une box qui vaut en réalité 119 €, ça vaut vraiment le coup. Vous y retrouverez par exemple, des produits Laura Mercier ou Caron. Birchbox a fait dans le haut de gamme pour sublimer nos mamans. La blogueuse Lady Heavenly a fait un article très complet sur cette box particulière, qui vous donnera tous les renseignements nécessaires.

birchbox-édition-limitée
Birchbox édition limitée – 49 € © Birchbox

Vous pouvez aussi réaliser votre cadeau vous-même. On vous propose de garnir une boite cadeau (il y en a de très jolies chez Hema notamment) avec de petites choses qui vous font penser à votre maman et des produits de beauté maisons. Vous pouvez y mettre des photos, des biscuits fait maison, un foulard, un livre, enfin tout ce que vous souhaitez. Vous retrouverez ici tous les DIY beauté que nous avons déjà réalisé et qu’on a adoré.

Gommage à la banane (pour le visage) – Masque bio à l’argile – Patch anti points noir

Masque purifiant citron et concombre

Barre de massage

Gommage pour les lèvres

boite-bonbons
© eighteen25.blogspot.com

Notre avis sur l’exposition Harry Potter

Le 3 mai dernier, nous nous rendions à la Cité du cinéma pour découvrir l’exposition Harry Potter. Présente à Londres depuis plusieurs années, on avait hâte de pouvoir la découvrir en direct. Difficile de croire que le premier épisode cinématographique de la saga a plus de 10 ans, le plaisir lui, reste intact. Harry Potter au-delà de l’univers féerique, des créatures magiques, des sortilèges, des balais volants et du Quidditch, c’est un univers qui parle à tout le monde, qui véhicule des valeurs. On y retrouve l’amitié, la perte d’êtres chers, le combat pour les personnes que l’on aime, l’adolescence ou encore l’amour, grandir, se découvrir. C’est pour ces raisons que la saga sera certainement encore regardée dans 10 ans et que les livres continueront à être lus.

L’exposition commence par un petit moment magique où un enfant est choisi pour passer sous le jugement du Choixpeau ,autant vous dire qu’on était jalouses, lorsque l’on a entendu « Courageux, hum, je sens de la malice et de l’ambition… Ce sera Gryffondooooorrr  » . Puis dans un jeu d’effet, bien choisi, on accède à une autre salle ou est projeté un mini-film, retraçant les 8 films de la saga et la dizaine d’années qui s’est écoulée.

Puis on découvre le Poudlard express et on en prend encore plein la vue. Voir tous ces détails du film, c’est une bonne séance de nostalgie et surtout les voir à taille humaine est plutôt impressionnant. Une fois le train dépassé, on arrive dans l’univers de l’école et ses personnages légendaires, comme les personnages qui dorment dans les tableaux, la grosse dame (qui ne sait toujours pas chanter), les tenues, les chambres, les objets légendaires comme le collier qui a failli tuer Katie Bell, l’œuf en or du film « La coupe de feu », on vous laisse découvrir ça en images.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rien que le lieu, la cité du cinéma, est vraiment impressionnante, on a le sentiment de rentrer dans les studios d’Universal et de se trouver sur un plateau. L’exposition est très bien faite, aucun détail n’est oublié, on retrouve vraiment tout ce qui fait le charme des personnages et de la saga. Que ce soit en famille ou entre amis, vous passerez un excellent moment.C’est tout à fait adapté aux plus jeunes, ils étaient d’ailleurs très nombreux. L’exposition se tient jusqu’au 6 septembre.

Tenues des plus grands joueurs de Quidditch connus à Poudlard
Tenues des plus grands joueurs de Quidditch connus à Poudlard

Il y a quelques temps, nous vous parlions de notre amour pour Le Chocolat des Français. Comme nous les adorons, nous avons décidé de vous proposer une recette avec le top chocolat noir de la marque pour faire ma recette.

La recette du mois : les roses des sables au chocolat noir

Donc, ce mois-ci, ça sera une recette super régressive car, nous avons nommé, les roses des sables ! Vous aussi vous en faisiez avec votre grand-mère ? Parce que nous, c’était le cas et nous n’en avions pas réalisé depuis bien 10 ans (ou 15 peut-être bien !). Alors avec Le Chocolat des Français, c’était l’occasion rêvée !

Hy-per-fa-ci-le ! Comme d’habitude hein ! Quoique…encore plus facile que d’habitude cette recette de roses des sables au chocolat noir ! Quand on vous dit 2 temps et 3 mouvement, on exagère à peine : étape 1 on fait fondre les ingrédients (1 temps), on mélange aux céréales (2 temps) et on fait des tas (3 mouvements). Du coup, une recette vraiment sympa à faire seul(e) mais aussi (et surtout) en famille avec les enfants (neveux et nièces ça marche aussi) !

La recette hyper simple des roses des sables

Trop easy mais pas healthy !

  • 200 g de chocolat noir Le Chocolat des Français
  • 100 g de beurre salé (c’est bien meilleur)
  • 150 g de pétales soufflées

Donc là, on suit bien les étapes avec attention car ça devient difficile :

  1. Faites fondre le chocolat noir avec le beurre au micro-onde.
  2. Ajoutez les céréales et mélangez bien (si il reste trop de chocolat « libre », ajoutez encore des céréales).
  3. Faites des tas sur une feuille de papier sulfu (risé) et laissez prendre 1 à 2h au frigo.
  4. Biiiiiim : goinfrez-vous (ou pas).
L’astuce du chef : attention à ne pas brûler le chocolat ni à trop le chauffer, travaillez-le à la spatule avec le beurre qui aura fondu plus vite, avec la chaleur les morceaux de chocolat vont bien fondre.
roses-des-sables
Source : test.com
Cliquez pour voir son blog !
Cliquez pour voir son blog !

La marinière, une tendance intemporelle

La marinière!! lorsque Westwing m’a mis au défi de revisiter cette pièce tendance pour lier la mode à la décoration, j’ai tout de suite dit oui. Avoir un home sweet home qui nous correspond et qu’on affectionne, c’est important. Réaliser la décoration de son lieu de vie s’apparente à ce que j’aime tant dans le stylisme, l’association des matières, des styles, des couleurs et des ambiances.

Clairement, Maison du monde and co, je trouve ça excessivement cher (pour rien du tout). Alors quand j’ai découvert la boutique en ligne Westwing, ça été une très belle surprise. Westwing est un site de vente privée en ligne de meubles et objets de décoration. Ça été un véritable coup de cœur, car d’une part ça a élargi ma vision de la décoration et surtout, c’est un site réellement accessible, qui donne la possibilité de faire de son intérieur une véritable œuvre d’art à des prix tout à fait corrects et qui propose vraiment différents univers.

S’il y a une personne qui s’est parfaitement approprié la marinière, c’est bien Jean-Paul Gauthier. Monsieur Gauthier est actuellement exposé au Grand Palais, une exposition autour de ses créations, de son parcours et de tout ce qu’il y a d’exceptionnel chez lui. L’occasion de revenir sur cette pièce phare de la mode, à l’origine destinée à la sécurité des marins. La marinière est une pièce intemporelle qui oscille entre classique et modernité, cela offre pas mal de possibilités. J’avais un peu peur de me prêter à l’exercice, car je suis loin d’être une spécialiste, mais l’article de Westwing sur la marinière et Jean-Paul Gauthier, m’a bien inspirée.

Avant ma chambre, la pièce que j’ai le plus envie de décorer, c’est mon futur salon, j’aime beaucoup recevoir, mais aussi passer du temps seule à prendre du temps pour moi et pour cela, il me faut vraiment un cadre dans lequel je me sens bien. Je suis partie sur un rappel de la marinière romantique, subtil et élégant. Voilà ma sélection sur ce thème, j’espère qu’elle vous plaira et vous inspirera.


Alors qu’en pensez-vous ? Je ne vous laisse pas sur votre faim, j’ai également créé trois looks autour des fameuses rayures, un masculin et deux féminins. Toujours dans la sobriété, mais avec classe.

Trendy: Pull 24,99€ / Blouson 59,99€ (La Redoute) – Chaussures montantes 28€ / Pantalon enduit 30€ (Kiabi) – Besace 220€ (Sabrina Paris) – Lunettes de soleil 15,99€ (L’usine à lunettes)
Sporty: Combishort 53,99€ (Style London) – Superstar montantes 100€ (Adidas) – Sac à dos à franges 74,99€ (Asos) – Lunettes de soleil 16,99€ (L’usine à lunettes)
look-marinière-thecrazysoprane
Curvy: Chapeau borsalino 17,99€ (New Look) – Chaussures salomé 54,99€ et Blazer long rayé 59,99€ (Asos) – Pochette Bastille Day 125€ (Nat & Nin) – Lunettes de soleil modèle Kensington Grey 15,99€ (L’usine à lunettes) – Salopette en jean 47,99€ (Alice & You)

look-marinière-curvy-thecrazysoprane