Category

Lifestyle

Category

Le ménage, ça n’a jamais été mon truc, j’aime l’ordre, mais balayer, passer la serpillière ou l’aspirateur, ça m’a toujours gonflé et c’est une éternelle corvée pour moi. Surtout que bon, le chéri fait la vaisselle, mais le reste, ce n’est pas son délire non plus et avec Ava, l’appartement doit être un minimum clean tous les jours désormais.

Autant vous dire que lorsque iRobot m’a proposé de tester le dernier Roomba e5, on a littéralement fait la danse de la joie. Bon, on est d’accord, ça coûte cher (Prix de ce modèle : 500 €), mais honnêtement, on aurait pu mettre le prix et d’ailleurs on l’envisageait sérieusement d’ailleurs.

C’est un réel gain de temps, d’énergie et c’est un investissement sur la durée. Avec la vie qu’on mène et nos emplois du temps parfois dingue, quand on peut gagner du temps sur certaines taches, on fonce.

Le Roomba E5 de iRobot

Clairement, ça nous a changé la vie et contrairement à certains appareils bas de gamme, certes pas cher, mais du coup pas très efficace, il vaut le coup. Je vous assure, c’est un rêve qui se réalise (toujours plus la nana).

Alors notre avis ?

Il passe dans tous les recoins, sous les meubles, sous le lit, sur notre tapis(poil court), fait le tour des portes, contourne les obstacles et repère les zones très sales pour faire un focus sur ces zones. Il retourne seul à sa base quand il a fini sa tâche ou manque de batterie. Comble du bonheur, on peut également délimiter une zone spécifique ou fermer une pièce qu’on ne veut pas qu’il explore avec un capteur infra-rouge qui va dresser un mur invisible.

Bien entendu, il est connecté, fonctionne avec le Wi-Fi et l’application dédiée ! Une application sur laquelle on peut voir : le niveau de charge, l’évolution de la charge en cours, les alertes pour un problème technique et on peut également programmer le nettoyage à n’importe quel moment de la journée et le ou les jours qu’on souhaite.

Le design est discret et il ne prend pas beaucoup de place ! Nous, on le met sous un meuble, comme ça, on ne le voit pas, mais en même temps, il peut sortir facilement quand lorsqu’il se met en marche. Côté bruit, on est sur quelque chose d’assez raisonnable (il ne fait pas plus de bruit qu’un aspirateur classique).

On n’a jamais eu d’aspirateur, on avait juste un balai (clairement, on ne fait que déplacer la poussière avec ça) et Mama Roomba (c’est son petit nom à la maison) est devenu notre seul outil de nettoyage (on a quand même un balai nettoyant pour laver le sol).

Où le trouver ?

Vous pouvez le trouver chez pas mal d’enseignes spécialisées dans l’électroménager, mais j’ai fouillé pour pouvoir vous dénicher des réductions. Ça peut être un joli investissement pour Noël ! Les sites que je vous propose, affichent une réduction de 100 € soit 399€99 au lieu de 499€99. Vous me remercierez plus tard 😉

DARTYCONFORAMABOULANGER

SOLIDAYS ! Y a-t-il mieux que ce festival pour joindre l'utile à l'agréable ? C'est la première fois que j'y allais (va savoir pourquoi) mais en même temps, je me dis que j'ai bien fait d'attendre car on fêtait un anniversaire particulier cette année.

En effet, pour son édition 2018, Solidays fêtait ses 20 ans ! 20 ans où cet événement a été créé dans le but de soutenir et contribuer à la lutte contre le SIDA.

Crédits Photos © CAS SANS DRAPS & J.K CREATIVE

Solidays 2018

Solidays, ensemble contre le SIDA

3 jours de festivité, 80 concerts, des expositions, des conférences, des food-trucks, des attractions et surtout énormément de bénévoles pour permettre que tout cela soit possible.

Il y avait des bandes de copains, de copines, des couples, des familles, des ados et des plus vieux, de bons artistes aux univers totalement différents, une bonne ambiance, des sourires et un message important.

Bien que Solidays évoque la fête, il ne faut pas oublier au nom de quoi on fait la fiesta. La lutte contre le SIDA demeure, et bien que les avancés en la matière soient considérables, il faut rester alerte et ne pas négliger la prévention.

Cette année, j'ai eu le plaisir de m'y rendre avec mes amis Cassandra, Maé, Jérémie et je compte bien y retourner l'année prochaine.

On a passé un super moment de fun, de détente, de partage, ça été l'occasion de se retrouver et j'en garde un bon souvenir. Surtout, je garde en tête qu'on peut contribuer à une cause tout en s'amusant.

Solidays 2018
Solidays 2018

Qu'est-ce que ça apporte ?

En achetant un billet pour Solidays, vous contribuez aux actions de prévention auprès des jeunes et de soutien aux malades les plus démunis menées par Solidarité Sida, en France et à l'étranger. En 19 éditions, le festival a ainsi permis de générer près de 25 millions d’euros.

Alors on se retrouve l'année prochaine à Solidays ? En attendant, je vous laisse avec les vidéos des copines pour vous donner un petit aperçu de cette superbe journée.

Merci à PUBLICIS pour l'invitation !

Solidays 2018

Solidays 2018

Aujourd'hui, je viens vous donner quelques applications qui vont vous aider à construire et optimiser votre feed Instagram ! Instagram a révolutionné le partage de photos en ligne dans le bon comme dans le mauvais sens. À l'époque où on postait spontanément sans réfléchir, aujourd'hui, c'est beaucoup plus travaillé, imaginé, préparé.

Pourquoi, c'est une bonne chose ? Parce que cela nous permet d'être créatif et de proposer des choses différentes visuellement. Lorsque je vois les comptes par exemple de Natacha Birds ou encore Tifforelie, je suis absolument émerveillé par ce que ces personnes proposent en terme de photographies, mais cela entraîne aussi pour d'autres, une course à la popularité.

Instagram est devenu pour nous, blogueurs, youtubeurs et autres, une vitrine et un vecteur de communication. Les marques et agences choisissent très souvent les influenceurs avec qui il travaille, sur la base de leur nombre de followers sur ce réseau social (de façon globale, ils ne vous calculent pas en dessous 10K mais heureusement, ce n'est pas toujours le cas ). Pour celles et ceux qui rêvent de faire " d'influenceur " leur métier, ils vont tout faire pour se démarquer et cela passe par un feed attractif et un nombre de followers conséquent.

Dans les deux cas de figure : nous sommes tellement nombreux sur Instagram, qu'il faut tenter de sortir du lot et cela passe par l'image. Cependant, si comme moi, vous faites encore partie des personnes qui regardent les comptes Insta dans leur ensemble, avec attention et sans passer à la va-vite d'une photo à une autre, juste pour liker le plus possible, en espérant être liké en retour et gagner des followers...J'ai quelques conseils pour vous aider à vous créer un univers qui vous plaît, vous est propre et vous fait plaisir tout simplement.

Comment soigner son feed Instagram

Je pense qu'on est tous d'accord pour dire que certains comptes nous attire plus que d'autre tout simplement parce qu'il s'en dégage une certaine unité, qu'elle soit colorimétrique ou dans la forme, l’œil est plus à l'aise lorsqu'il peut suivre un fil conducteur et surtout, parce qu'ils ont leur propre univers ! C'est plus agréable à regarder mais comment on s'y prend ?

Planifier ses publications dans un ordre précis

Pour avoir une harmonie visuelle, encore faut-il pouvoir prévoir dans quel ordre on va publier nos photos. Un feed agréable, demande donc un minimum de réflexion et d'organisation puisque pour cela, il faut avoir quelques photos en stock, mais ne vous inquiétez pas, on prend vite le pli et ce n'est pas si compliqué.

L'idéal, c'est donc une espèce de simulateur de publication pour prévoir la planification des photos et vérifier l'harmonie visuelle de l'ensemble. Je vous recommande deux applications pour cela Planoly (payante) et Preview (gratuite), les deux sont très bien et similaires. J'ai lâché Planoly pour Preview tout simplement parce que la seconde est gratuite.

Cette application a énormément des fonctionnalités : ré-arranger les posts, éditer les photos, planifier les publications, trouver des hashtag, les statistiques pour optimiser votre compte, re-poster, préparer sa légende à l'avance, publier sur Insta depuis l'application et bien plus. Personnellement, je ne peux plus m'en passer !

Comment créer un joli compte Instagram ?
Comment créer un joli compte Instagram ?
Comment créer un joli compte Instagram ?

Être constant dans vos effets visuels

Le compte de Natacha en est un parfait exemple. Fixez-vous sur une palette de couleurs que vous aimez et essayer de vous y tenir. Quel que soit le filtre ou les modifications que vous faites sur vos photos, retouchez-les de façon uniforme pour créer un sentiment d'unité visuelle. En revanche, n'appliquez pas les filtres bêtement, même si vous gardez le même, adaptez-le à chaque photo, car en fonction, le rendu ne sera pas toujours le même, notamment pour des questions de contraste ou de luminosité.

Il y a deux supers applications pour cela, VSCO, Colorstory et Lightroom ! Ce sont trois applis d'édition, vraiment simple à utiliser et qui donneront ce truc en plus à vos photos. Leur force ? Vous pouvez créer intégralement vos propres filtres, enregistrer les paramètres et les appliquer à toutes vos photos en même temps.

VSCO

Comment créer un joli compte Instagram ?
Comment créer un joli compte Instagram ?
Comment créer un joli compte Instagram ?

Colorstory

Comment créer un joli compte Instagram ?
Comment créer un joli compte Instagram ?
Comment créer un joli compte Instagram ?

Lightroom

Comment créer un joli compte Instagram ?
Comment créer un joli compte Instagram ?
Comment créer un joli compte Instagram ?

Et les story alors ?

Exit Snapchat et bonjour Instastory ! 15 secondes par vidéo et 15 secondes pour faire le show et proposer quelque chose d'attractif. Pour cela, je vous conseille deux applications : InShot et Adobe Spark Post, ces deux applis sont vraiment géniales, ça met de la créativité, du fun et de la vie dans votre contenu. InShot est parfaite pour éditer les vidéos, les couper, les monter, rajoutez des effets et les mettre au format story d'insta.

Quant à Adobe Spark Post, c'est une pépite pour créer des graphismes canons. Il vous suffit de choisir une photo ou un modèle préexistant puis vous pouvez ajouter du texte, appliquez des filtres de création avec un large choix de typographie, de couleurs, de mise en page. Il y a également plein de formats disponibles (Facebook, Instagram, Pinterest, Youtube) et vous pouvez également animer vos photos.

Vous êtes désormais prêts à faire de votre contenu Instagram, une petite beauté visuelle, mais faites-le d'abord pour vous et laissez place à votre créativité ! Les réseaux sociaux sont avant tout faits pour ça : créer et partager.

InShot

Comment créer un joli compte Instagram ?
Comment créer un joli compte Instagram ?

Adobe Spark Post

Comment créer un joli compte Instagram ?
Comment créer un joli compte Instagram ?

Quelques exemples

Vous êtes désormais prêts à faire de votre contenu Instagram, une petite beauté visuelle, mais faites-le d'abord pour vous et laissez place à votre créativité ! Les réseaux sociaux sont avant tout faits pour ça : créer et partager. Voici quelques exemples de compte que je vous invite à suivre tout simplement parce qu'ils sont magnifiques mais surtout car ils pourront vous aider à comprendre, l'esprit que je décris plus haut, pour avoir un beau feed Insta.

Comptes inspirants et au top

Fringe & Frange - Emily SlotteNanda WeskottChloé Leroux - Lauren Conrad - Etienne Deloraine - Jacqueline Mikuta - Guillaume Ruchon - Anthony Suzon - The Young Folk Collective - Safia Ayad  

James Creel

Comment créer un joli compte Instagram ?

Nelly

Comment créer un joli compte Instagram ?

Nina Schwichtenberg

Comment créer un joli compte Instagram ?

Natacha

Comment créer un joli compte Instagram ?

Sneh Roy

Comment créer un joli compte Instagram ?

Carl Reynier

Comment créer un joli compte Instagram ?

Steven Onoja

Comment créer un joli compte Instagram ?

Tiffany

Comment créer un joli compte Instagram ?

On peut clairement dire que 2018 est à la porte, le temps file à une vitesse impressionnante ! Ça fait un peu peur de voir les années défiler comme ça, le temps me semblait plutôt long lorsque j'étais plus jeune et aujourd'hui, je ne sais pas, il m'apparaît comme insaisissable... Raison de plus pour en profiter.

Ce qui m'a marqué en 2017

2017 aura été une année ni extrêmement positive, ni foncièrement négative mais ce qui est sur, c'est qu'elle a été marqué par des moments de joie et de peine très intenses. Faire le bilan est toujours intéressant, pour avancer, s'améliorer, tirer des conclusions. J’ai eu envie de repenser à ces instants qui ont marqué mon année et j'espère que vous partagerez les vôtres également avec moi, si l'envie vous en dit.

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

bilan année 2017

Le blog prend du grade

2017 a réellement été un tournant dans  l'évolution du blog. Je pense désormais, avoir bien trouvé ma voie et son essence. Aujourd'hui, vous êtes environ 10000, chaque mois, à visiter le blog, c'est complètement fou pour moi qui, il y a un an encore, plafonnait à 3000 visites uniques mensuelles.

Cela traduit le fait que ce dont je vous parle, vous intéresse, est pertinent et vous est utile ! Cela s'accompagne aussi par une reconnaissance des marques et l'augmentation des opportunités pour moi. Par exemple, j'ai eu le plaisir d’organiser un meet-up pour vous rencontrer, vous mes lectrices, en compagnie d'autres blogueuses, l'occasion pour nous de vous couvrir de cadeau avec les marques qui nous font confiance. J'ai également pu retourner à Amsterdam, découvrir Bruxelles, faire des blogtrip géniaux.

Je suis réellement reconnaissante pour tout ça, vous êtes une vraie communauté derrière moi, avec qui j’échange régulièrement sur les réseaux sociaux ou en privé et ma plus belle récompense face au travail fourni, c'est vous.

Humainement parlant, j'ai fait de si belles rencontres aussi, autant du côté des blogueurs, que des marques. Il y a vraiment des gens incroyablement adorables et passionnés qui bossent derrière les marques et cette année a été très riche à ce niveau-là.

bilan année 2017
bilan année 2017

On s'est pacsé

Je me suis pacsé...une démarche spontanée que je n'avais pas prévu et qui finalement a beaucoup d'importance pour moi. Dans ma vingtaine, j'étais très fleur bleue, pour moi le mariage était indispensable. C'est à cette même période que ma relation de l'époque, prit fin après 5 ans, entraînant notre première année de fiançailles avec elle.

Ça été une grosse désillusion et un retour à la réalité brutal qui m'a littéralement dégoûté du mariage et retirer toute envie de me marier un jour. Le divorce de mes parents cette année est venu confirmer ma nouvelle philosophie selon laquelle, le mariage n'est pas une preuve d'amour et ne garantit aucun engagement.

Mon couple allait bien et je trouvais notre relation belle comme ça, et même si je souhaitais évoluer à terme, je ne me projetais pas du tout dans le mariage. Lorsque mon cher et tendre a souhaité que l'on se pacse, j'ai étonnamment dit oui tout de suite. Pourquoi ? Parce que je l'aime, tout simplement !

Mais aussi car c'était une démarche qui ne concernait que nous 2, ne demandait pas de faire participer qui que ce soit et que l'on avait pas l'obligation de partager, notre "truc à nous" . J'en ai peu parlé car ça nous appartient et j'en garde un merveilleux souvenir. J'ai de la chance d'avoir cet être humain incroyable dans ma vie, chaque jour, c'est un compagnon dévoué et un père formidable.

bilan année 2017
bilan année 2017

Un an de sleeve

En juin, cela faisait un an que j'ai subi une sleeve gastrectomie. Bilan ? - 45 kilos au compteur et une nouvelle vie ! J'ai tout dit à ce sujet, mais je compléterais juste en disant que si c'était à refaire, je le referais. Pensez à vous, et même s'il est bon d'écouter les conseils, ne vous laissez pas influencer dans vos choix lorsqu'il s'agit de votre vie. Vous pouvez retrouver sur le blog,  toute ma série d'articles expérience et conseils sur la sleeve.

Nous sommes devenu parents

Ma grossesse et l'arrivée de notre fille, ont été les expériences les plus incroyables de ma vie. Un bébé ardemment désiré mais prévu plutôt dans un an (voire deux), qui finalement s'est installé pour arriver en 2018, mais à pointer le bout de son nez en 2017. Je n'arrive pas encore à poser des mots sur tout cela, mais je pense vous faire bientôt deux articles, un sur mon accouchement et un autre sur la prématurité. Il y a eu pas mal de rebondissements, mais au final, quel cadeau merveilleux.

Je ne pensais pas qu'être mère me remplirait d'autant de bonheur, vraiment, ce que je ressens pour ma fille n'a pas d'égal. L'épreuve de la prématurité a aussi fait remonter des douleurs du passé que je croyais avoir dépassé pour finalement, me permettre de voir où se situe l'essentiel. Nous avons eu la chance de construire notre famille, notre bonheur et c'est tout ce qui compte. Ava, tu es sans aucun doute, notre petit miracle et notre force.

bilan année 2017

Mon bilan : lâcher-prise

Je prends les choses trop à cœur, ce qui m'empêche souvent de voir la réalité en face. Même si les années m'ont permis d'apprendre à avoir confiance en moi, ça reste un travail quotidien. Aujourd'hui, j'ai la maturité nécessaire pour admettre que j'ai toujours couru après la reconnaissance, le respect et l'amour des gens qui comptait pour moi, quitte à m'oublier et me perdre.

Les liens du sang avec certaines personnes, m'ont fait penser que j'avais l'obligation de les inclure dans ma vie même s'ils ne m'accordaient aucune valeur, ma loyauté et mon affection envers certains amis, m'a donné l'impression que s'ils me faisaient du mal, c'est sans doute parce que je n'étais pas à la hauteur.

Ce sentiment de culpabilité, ce sentiment de constamment devoir être là pour tout le monde, de prouver, de tout pardonner, c'est terminé. Dans l'épreuve et la douleur, 2017 m'a montré une nouvelle fois, qu'il ne fallait pas compter sur les autres pour faire notre bonheur, nous soutenir, nous comprendre et surtout qu'il ne fallait rien attendre de qui que ce soit, si ce n'est de nous-mêmes.

Fini, les gens toxiques, que ce soit dans le blogging ou dans la vraie vie, peu importe que ce soit des personnes de ma famille, des proches, des relations professionnelles, je dis stop aujourd'hui. Rien ne nous oblige à s'infliger cela, dès que l'on sent son existence se ternir à cause de ces gens, il faut fuir.

Je n'ai plus aucun scrupule à me protéger des gens nocifs, peu importe leur lien avec moi, je ne peux plus l'accepter, et cela, pour une raison simple : je veux montrer l'exemple à ma fille. Lui montrer qu'il faut savoir prendre position, assumer ses choix, penser à soi, se respecter tout en respectant les autres et ne laissez personne, nous donner l'impression qu'on ne compte pas.

C’est un cheminement personnel difficile, que je commence depuis peu, car 2017 a été marqué par de nombreuses déceptions amicales, familiales et professionnelles qui m'ont affecté au-delà de ce que ça aurait dû. Cela a entraîné une grande solitude, qui d'ordinaire ne m'aurait pas gêné, car je suis très indépendante et souvent, j'apprécie qu'on me laisse tranquille, mais en cette année charnière pour moi, cette fois-ci, ça m'a pesé et quelque part, brisé. Mais je ne crois pas que ces mêmes personnes se soient senties aussi mal que moi, alors pourquoi je devrais continuer à en souffrir ?

Rompre les liens avec ces gens qui n'ont ni estime, ni respect pour moi, eh bien ça m'a donné de l'air, bien que ça me coûte. Je retrouve ma respiration, mes repères, mes envies. Mon rôle de mère et de femme, voici ce qui m'habite et compte plus que tout aujourd'hui. C'est un bonheur sans nom et cela vient effacer tout ce qui a pu être négatif cette année. Mon conjoint m'a révélé, ma fille m'a bénie, la vie prend un nouveau tournant !

Shop my style

Quoi de mieux qu'un look avec ma fille pour illustrer cet article "Throwback 2017" ? Tenues chaudes et décontractées comme toujours ! Le froid qui se fait bien sentir, mais je trouve encore un peu de motivation à mettre le nez dehors. J'ai la chance de vivre dans un quartier qui a parfois des allures de village et où je prends beaucoup de plaisir à me promener.

Petites bottines de chez Babou, inspiration Chloé (l'un de mes créateurs préférés) et qui font franchement leur petit effet ainsi que ce manteau H&M, que j'ai étonnamment aimé. Je dois dire que j'ai un souci avec le rose, en effet, d'un vêtement à un autre, cette couleur peut m'exaspérer autant que je peux l'adorer... Bizarre, je sais.

Avec un bébé, désormais, je dois sortir avec pas mal de choses et heureusement que mon sac à langer Laessig de compétition est là. Aussi stylé que pratique et fonctionnel ! Plus besoin de traîner le sac à main, ce sac tendance est parfait pour toutes les fonctions. Concernant Ava, je suis trop fan de son petit gilet nounours, aussi de chez Babou et ces petits chaussons (offerts par ma Dounia) sont signés Petit Bateau et ça m'a donné envie de me pencher un peu plus sur cette marque pour les enfants.

Pour conclure, j'ai bien l'intention en 2018, d'aller au bout de mes ambitions et mes envies, quel quels soient, je vais continuer à apprendre dans mon rôle de mère et surtout, j'espère que vous serez encore là pour me suivre. Merci infiniment pour tout ce que vous me permettez de réaliser, ce blog, c'est ma bulle d'air, de kiff, d'exceptionnel et rien ne serait possible sans vous. Rendez-vous l'année prochaine.

Moi : Manteau H&M (50 € au lieu de 100 €) - Jean H&M - Boots BABOU* (25 €) - Sac à langer LASSIG* (130 €) - Pull H&M
Ma fille : Gilet "petit ourson" BABOU* (5 €) - Pyjama VERBAUDET- Chaussons PETIT BATEAU* - Bonnet (confectionné par sa grand-mère de cœur)

bilan année 2017
bilan année 2017

Noël approche et c'est la panique car toujours pas de cadeaux à l'horizon ! Grosse flemme + petit budget = je suis complètement à la ramasse. Pas de panique, si vous avez peu de sous à mettre dans des cadeaux, voilà quelques idées sympas et à des prix raisonnables pour s'éviter des sueurs froides (et des pâtes pendant un mois).

Si vraiment vous n'avez plus de temps, en cas d'extrême urgence, pensez aux abonnements, box, cartes et chèques-cadeaux : ils feront forcément plaisir, et on peut les acheter sur internet, les recevoir par e-mail, et donc faire un cadeau en 2 minutes. Autrement, voici ma petite sélection de cadeaux à moins de 50 euros, pour petits et grands !

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

Pack langes - 27 €

Kit NYX - 24€90

Brosse barbe - 21 €

Peinture - 15 €

Kit voyage - 20 €

Kit ASOS - 38 €

Kit chocolat - 19 €

Parfum - 6€90

Coffret hiver - 34 €

Jeu cubes - 39 €

Kit pinceaux - 20 €

Kit soins - 21€40

Carteland, au cœur des fêtes de fin d'année

Dans le cadre des fêtes de fin d'année, il y a également l'idée des cartes de vœux et objets personnalisés. Je trouve que c'est des attentions toutes particulières, touchantes, agréables, qui ne coûtent pas une fortune et c'est à cette occasion que j'ai découvert CartelandCarteland.com , c'est une entreprise familiale, 100% made in France, spécialiste en faire-part de naissance, mariage ainsi qu'en création d'objets personnalisés. Vous pouvez à peu près tout personnaliser, il propose vraiment de superbes designs, originaux et créatifs. D'ailleurs vous avez -15% sur tout le site avec le code NOEL15 (sans minimum d'achat) !

En tant que nouvelle famille, pour la première fois cette année, j'ai décidé d'envoyer des cartes de vœux, à la famille et aux amis qui sont loin de moi, mais également aux gens avec qui je travaille au travers du blog. Je vais prendre un doux plaisir à les envoyer par-ci et par-là.

Concours

Avec Carteland, on vous propose de remporter ces 2 mugs (il y aura donc 2 gagnants cette fois-ci) pour pouvoir chiller dans votre home sweet home avec une bonne boisson chaude (Ou pas hein ! Chacun ses envies haha). Pour participer, c'est tout simple :

  • Laissez un commentaire sur ce post en indiquant lequel des deux mugs vous voulez

Le concours débute immédiatement et jusqu’au 18 décembre. Il est entièrement gratuit et ouvert à la France Métropolitaine. Si le(ou la) gagnant ne répond pas sous 24H, un nouveau tirage au sort sera effectué. Bonne chance à tout le monde !

Merci à Carteland de me permettre, de vous offrir ce joli lot !

Idées cadeaux de noël à moins de 50 euros

En 2015, je prenais la décision de me lancer l'aventure de la micro-entreprise pour pouvoir avancer dans des domaines qui me passionnent : la communication, la mode et le blogging. Un choix sur lequel je souhaitais faire bilan après un peu plus de deux ans d'activité.

Lorsque je m'étais lancé, j'avais déjà répondu à quelques questions que vous m'aviez posé  sur la vie de blogueuse et en relisant cet article, je dois dire que pas mal de choses ont changé. Alors je me suis dit qu’un nouveau petit post sur la question vous plairait, car vous restez nombreuses et nombreux, à vous interroger sur cet univers. Attention, ça va être long, alors installez-vous confortablement !

Etre blogueuse, un métier ?

En janvier 2018, le blog fêtera ses 4 ans ! Le temps passe à une vitesse folle et beaucoup de choses se sont produites ces dernières années. Lorsque je suis devenu freelance, j'ai été inscrite dans le registre des entreprises en tant que : blogueur professionnel. Mais alors qu'est-ce que ça signifie ?

Ce statut fait grincer des dents, mais oui, bloguer est un travail, un métier je ne sais pas, mais un travail, c'est une évidence ! N'en déplaise à certains. J'ai un métier de formation qui est assistante sociale, un métier que j'aime et pour lequel j'ai fait des études. Le blog pour moi est une passion, qui effectivement, au vu du nombre d'heures passées, me demande du travail. Un travail, que je ne fais pas toujours que pour moi, mais pour une marque qui devient donc mon client, qui attend une production ou une prestation.

Sous prétexte que la plupart des gens ne comprennent pas de quoi il s'agit et pense qu'il suffit de se prendre en photo (mais c'est un autre débat), nous ne devrions pas être rémunérés ? Tout travail mérite salaire et cela s'applique aussi au blog. Cette passion, m'a aussi amené à découvrir des métiers qui aujourd'hui me passionnent comme : community manager, rédacteur mode, consultant e-RP (relations presse digitale) et d'ailleurs, j'ai fait une formation en marketing digital pour faire reconnaître et capitaliser tout ce que le blog m'a appris.

Alors oui, c'est un parcours atypique, oui aujourd’hui mon blog est mon CV et valide un certain nombre de compétences techniques pour lesquelles je n'ai pas fait d'études au préalable (mais que j'ai acquis seule à l'huile de coude et par passion). Je trouve gratifiant, que l'on puisse valoriser tout cela auprès des marques, d'entreprises et du public. 

Crédits Photos © GISELE IS NERDY

bilan freelance et blogueuse professionnelle après deux ans

Comment je m'organise ?

Pour les non-initiés, le blogging, c'est du charabia ou juste une poignée de privilégiés qui vont en vacances gratuitement, reçoivent des cadeaux toute la journée, sont payés pour rien et passent leur vie en soirée. Cette description vulgaire mais pourtant commune est très loin d'être mon quotidien.

Depuis que j'en ai fait une activité rémunérée, clairement, je n'ai plus de week-end et mes soirées se transforment souvent en session de travail jusqu'à tard dans la nuit. Loin de moi l'idée de me plaindre, mais c'est pour que vous compreniez le temps que ça demande. C'est quoi en fait mon job de blogueuse ?

Répondre aux mails (ça prend plusieurs heures), faire le suivi des projets et parutions, rédiger et réfléchir aux prochains articles (sachant qu'un article me demande en moyenne entre 4h et 6h de travail et je publie environ 4 articles par semaine), la direction artistique (mise en scène Instagram, organisation des shootings photo pour des looks ou des produits, traitement photo), les événements, la communication et la modération des commentaires sur les réseaux sociaux, la facturation, la comptabilité...et c'est une liste non exhaustive.

Le lundi est une journée totalement freelance, où je travaille de chez moi, le reste du temps, je suis assistante sociale et je change de casquette, dès que j'en sors. Mon poste d'assistante sociale est modulable et me permet de très bien concilier les deux, mais autant vous dire que mes journées sont à rallonge. Sans compter ma vie personnelle, que j'essaie de ne pas négliger et je peux vous dire que ce n'est pas évident, d'autant plus que je suis désormais maman ! Mes priorités sont donc en train de changer.

Merci à mon agenda connecté !

La gestion du blog et du quotidien, c'est toute une histoire ! Alors pour m'aider, j'ai un planning éditorial, plus tout un tas d'outils informatique qui m'aide à tout maîtriser et auxquels j'ai accès directement sur mon téléphone. En revanche, pour mon organisation quotidienne, j'inscris tout dans mon iPhone, mais tout cela se retrouve régulièrement mis à mal, car dépendant de ma batterie (autant vous dire que je me retrouve donc souvent en galère #iPhonelife ).

Pour 2018, j'ai décidé de prendre une petite résolution pour continuer à m'organiser au mieux, ce dont j'ai vraiment besoin avec l'arrivée de ma fille. Pour bien gérer ma vie de maman, de femme, de blogueuse, de freelance et d'assistante sociale (mon dieu ça fait beaucoup de casquette) , j'ai décidé de revenir à un agenda papier en complément et le mien vient de chez Oxford.

J'ai choisi leur agenda Signature pour son élégance et sa finesse. Il y a plusieurs formats mais pour moi, c'est le journalier car j'aime avoir la place d'écrire aussi des notes ou pensées donc un jour par page, c'est beaucoup mieux. Et petit bonheur en prime, c'est un agenda connecté !

En effet avec l'application SCRIBZEE d'Oxford et grâce aux quatre repères aux coins des pages, on peut scanner nos pages écrites pour enregistrer nos rendez-vous dans le calendrier de votre téléphone, mettre en place des alertes ou encore sauvegarder des pages de notes. Je sens que je vais être hyper productive avec ce petit bijou (vous pouvez vous le procurer ici au tarif de 20€60 si ça vous intéresse) !

bilan freelance et blogueuse professionnelle après deux ans
bilan freelance et blogueuse professionnelle après deux ans
bilan freelance et blogueuse professionnelle après deux ans

Le statut de freelance

Lancer sa micro-entreprise n'a vraiment rien de compliqué, en deux clics ou presque, ça se fait en ligne. Si vous ne le saviez pas, c'est une activité que vous pouvez exercer à temps plein (seule source de revenus) ou en complément d'un emploi salarié (sauf pour les fonctionnaires).

Cela va vous donner de la crédibilité, mais surtout vous permettre de facturer vos prestations et actes. Je prévois de vous faire un article détaillé là-dessus avec les choses à faire et les erreurs à ne pas commettre, pour celles et ceux qui seraient intéressé, car après deux ans d'expérience, j'ai assez de recul pour vous en parler.

Pourquoi avoir choisi ce statut ? Parce que c'est le seul aujourd'hui qui me permet d'avoir un statut légal. En effet, on me sollicitait de plus en plus pour des prestations rémunérées en lien avec le blog, et à partir du moment où on perçoit certaines sommes d'argent, il faut le déclarer. Mon activité de blogueuse ne me rapporte pas assez pour créer une SARL alors l'auto-entrepreneuriat était la seule option mais je n'en suis pas satisfaite.

Je ne serais plus auto-entrepreneur d'ici fin 2018, tout simplement, car ce n'est pas rentable. Toutes les grandes blogueuses que vous voyez vivre de leur blog, ont généralement désormais une société à leur nom, je vous laisse donc imaginer leurs revenus pour pouvoir se le permettre, mais ce n'est absolument pas mon cas. Et bien que je m'estime déjà chanceuse de faire partie de celle qui gagne de l'argent avec son blog,  il y a énormément de choses que je fais gratuitement (comme la plupart des blogueuses).

Lorsqu'on se défonce pour produire un travail et qu'on nous prend environ 1/4 de nos revenus, sans compter les frais annexes liés à ce statut et au fait d'être blogueuse, clairement ça donne à réfléchir. Je me renseigne aujourd'hui sur d'autres statuts qui seraient plus adaptés, car au-delà du blog, il m'arrive également de faire du community management et du consulting pour des marques ou des agences de communication.

Les revenus

Le blogging suscite une espèce de fantasme incroyable, notamment sur les montants que l'on gagne. Les sommes que vous imaginez ou dont on vous parle, sont souvent réelles, mais pour une minorité de blogueuses. Les petites ados qui s'imaginent qu'on peut faire ça toute sa vie et qui disent qu'elle veut être blogueuse plus tard, méfiez-vous ! C'est du boulot, ça demande beaucoup d'efforts, parfois des sacrifices, des compromis et comme on dit : il y a beaucoup d'appeler, mais peu d'élus.

Il ne devrait pas, il y avoir de tabou sur la question financière, mais c'est un aspect qui dérange beaucoup en France. Dès que l'on sort des clous, il faut se justifier sur le pourquoi du comment, on est payé telle somme. Alors, je vais vous donner un ordre d'idée simple basé sur les statistiques de mon blog (entre 10 000 et 15 000 visiteurs uniques par mois et 3 800 followers sur instagram).

C'est très loin des revenus de certaines blogueuses bien connues et qui d'ailleurs refuse de parler de leur revenu ! La seule à l'avoir un petit peu fait est Coralie du blog Elles en parlent, si ça vous intéresse. Personne n'a à se justifier, mais je trouve intéressant pour tout le monde, de comprendre comment cela fonctionne, tout simplement. :

  • Photo Instagram : entre 30€ et 100 €
  • Article sponsorisé : entre 100€ et 500€
  • Community management et consulting : 2000€ (en moyenne en fonction de la prestation demandés et la durée de celle-ci)

Bien sûr, on reçoit beaucoup de produits et de manière quotidienne, mais ce n'est pas une rémunération du tout, c'est normal. Je ne vois pas comment on peut vous parler de quelque chose que l'on n'a pas testé avant. Il est donc régulier que l'on parle de produits que l'on a reçus, certes gratuitement, mais la marque ne nous paye absolument pas pour le faire.

Où le blog en est et où est-ce que j'en suis ?

Le blog est un travail à part entière, je l'aime, je l'apprécie et je mesure ma chance d'être soutenue, reconnue pour ce que je produis à travers celui-ci. Mon média a changé ma vie, je vis des expériences extraordinaires, j'apprends, je me forme, je suis réellement passionné par tout ça !

Mais oui, ça prend du temps, cela demande une sacrée organisation et je me sens parfois envahie, sous pression, car je ne compte pas mes heures et que j'ai des deadlines, mais je suis reconnaissante pour cette vie hors du commun. Je suis très fière de ce qu'est devenu le blog en 4 ans, fière du travail fourni et d'avoir réussi à évoluer tout en gardant mon intégrité.

Devenir maman, a beaucoup changé ma vision des choses, j'aurais l'occasion de développer cela dans d'autres articles, mais le blog est surtout une incroyable passion, qui continue à m'apporter et me motiver. Avec ma fille en plus de mon mari, il va y avoir un nouvel équilibre à trouver, mais il n'y a pas de raison que je n'y arrive pas !

Article sponsorisé par OXFORD

bilan freelance et blogueuse professionnelle après deux ans

Il y a peu de temps, j'ai eu la chance de recevoir ma toute première machine à café et quelle machine ! Elle est signée NESCAFÉ Dolce Gusto et porte la douce appellation de Lumio. Cela faisait un moment qu'on en voulait une à la maison, mais on ne savait pas vraiment laquelle choisir alors quand la marque m'a proposé de tester sa dernière nouveauté, le chéri et moi, on était tout simplement ravi !

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

avis sur la machine à café NESCAFÉ Dolce Gusto Lumio

NESCAFÉ Dolce Gusto Lumio

La machine à café automatique NESCAFÉ Dolce Gusto Lumio a un design unique, original et vous permet de déguster une large gamme de capsules café et boissons gourmandes de qualité professionnelle. Le chéri et moi, on a juste adoré, réellement, on en est tombé amoureux et on a beaucoup de mal à s'en passer ! C'est devenu notre petit rituel du matin et du soir aussi d'ailleurs, avant de se coucher.

Qu'est-ce que j'en pense ?

Déjà au niveau du design, c'est vraiment un bel objet, elle prend peu de place et est très facile d'utilisation. De plus, vous pouvez vous préparer des boissons chaudes, comme froides et il y a plus de 35 variétés de cafés et boissons (expressos, cappuccinos, lattes, chocolats chauds, thés et bien d'autres encore), donc autant vous dire que vous avez le choix pour vous faire plaisir.

Côté fonctionnalités, sur chaque capsule est indiqué le nombre de barres nécessaires pour créer votre boisson, donc vous insérez la capsule, vous sélectionnez le nombre de barres nécessaire et vous laisser faire la machine.

Lumio possède un large réservoir d'eau (1L) et une fonction XL pour les grandes tasses. Il y a un mode éco qui permet de mettre la machine automatiquement en veille au bout de 1 minute d'inactivité (elle est évaluée Classe A+ pour sa consommation d'énergie). Cette machine dispose aussi d'un signal de détartrage, si le bouton de mise en service devient orange, c'est qu'il est temps de la détartrer !

Nos boisons préférées ? Le latte macchiato (mousse onctueuse et crémeuse), le chocolat chaud chococino (goût de chocolat avec du caractère), et le thé à la mente Marrakech (intense et gourmand) .

Bonus

  • Un coffret découverte de six capsules est présent dans la boîte de votre machine à café, pour vous permettre de tester et déguster immédiatement de délicieuses boissons.
  • Toutes les machines sont garanties deux ans.

Pour plus d'informations sur les machines NESCAFÉ Dolce Gusto, rendez-vous ici.

avis sur la machine à café NESCAFÉ Dolce Gusto Lumio

CONCOURS

NESCAFÉ Dolce Gusto et moi, on vous propose de vous offrir cette machine à café (valeur du lot : 99 €) ! Ça me semble être un cadeau de Noël plutôt sympathique, qu'en pensez-vous ? Pour participer, c'est tout simple :

  • Laissez un commentaire sur ce post en disant pourquoi vous souhaitez gagner
  • Remplir ce formulaire

Le concours débute immédiatement et jusqu’au 3 décembre. Il est entièrement gratuit et ouvert à la France Métropolitaine. Si le(ou la) gagnant ne répond pas sous 24H, un nouveau tirage au sort sera effectué. Bonne chance à tout le monde !

Merci à NESCAFÉ Dolce Gusto de me permettre, de vous faire gagner sa nouvelle machine à café.

avis sur la machine à café NESCAFÉ Dolce Gusto Lumio
avis sur la machine à café NESCAFÉ Dolce Gusto Lumio

PAUL, je pense que tout le monde connaît cette enseigne de boulangerie ! On la reconnaît facilement à sa fameuse pancarte noire et elle régale nos papilles depuis 1889, soit plus de 125 ans ! Un joli record de longévité et de qualité. Présent dans plus de 34 pays, PAUL est aujourd’hui un acteur majeur du rayonnement de l’Art de vivre à la Française dans le monde entier et un ambassadeur du bon pain.

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

PAUL ouvre les festivités

PAUL célèbre les fêtes de fin d’année en imaginant des produits gourmands fait pour le partage et la convivialité, le tout, mêlant savoir-faire ancestral et innovation. Au programme cette année ? Des pains gourmands pour accompagner vos tables de fêtes, des bûches pâtissières aux parfums étonnants, des entremets individuels pour profiter à tout moment de la journée d’une gourmandise.

Mais également des brioches en forme de sapin et de bonhomme à déguster quand vous voulez autour d'un thé ou un chocolat chaud, sans oublier les incontournables macarons aux saveurs de Noël (chocolat framboise, chocolat orange, chocolat fève tonka, pistache, noix, ou encore praliné noisette) et enfin pour la première fois, un calendrier de l'Avent !

Rendez-vous en boutique pour découvrir le détail de leur collection pour les fêtes. Vous pourrez acheter sur place ou passez des commandes.

Calendrier de l'Avent au chocolat PAUL boulangerie

CONCOURS

Pour faire patienter les gourmands jusqu’au 25 décembre, PAUL propose pour la première fois un calendrier de l’Avent. Celui-ci est composé de chocolats issus d’une sélection rigoureuse de fèves de cacao de Madagascar garanties sans OGM et arôme naturel de vanille.

Aujourd'hui, on vous propose de remporter deux calendriers: un gagnant sur le blog ainsi qu'un gagnant sur Instagram (vous pouvez tentez votre chance sur les deux). Pour participer, c'est tout simple :

Le concours débute immédiatement et jusqu’au 28 novembre. Il est entièrement gratuit et ouvert à la France Métropolitaine. Le (ou la) gagnant sera contacté le lendemain. Le compte à rebours est lancé, bonne chance à tout le monde !

Merci à PAUL de me permettre, de vous faire gagner ces calendriers.

Calendrier de l'Avent au chocolat PAUL boulangerie
Calendrier de l'Avent au chocolat PAUL boulangerie
Calendrier de l'Avent au chocolat PAUL boulangerie

En 4 ans de blog, s'il y a bien deux remarques qui reviennent souvent, ce sont celles-ci : comment fais-tu pour poser et être à l'aise lorsque tu fais des photos ? Je ne pourrais pas tenir un blog mode, car je ne suis pas photogénique ! Alors aujourd'hui, je partage avec vous 4 petits conseils pour devenir plus confiant devant l'objectif.

Ce blog m'a appris beaucoup sur mon image et m'a aidé à dépasser un certain nombre d'appréhensions. Ce qui prouve, qu'il n'y a pas besoin d'être un super modèle pour faire de jolies photos et se sentir bien devant un objectif. On fait des photos pour différentes occasions, parfois importantes et il serait dommage de passer à côté, pour un manque de confiance.

4 de mes conseils pour être plus photogénique

C'est en forgeant que l'on devient forgeron ! Hé oui, comme beaucoup de choses lorsqu'on apprend, la clé, c'est la pratique. J'essaie toujours de m'entourer de personnes bienveillantes et qui me mettent en confiance, même si aujourd'hui, je travaille toujours avec les mêmes photographes, il y a eu une première fois et elle n'est pas évidente. Cela prend du temps, mais au fur et à mesure, on se détend et encore aujourd'hui, j'utilise ces astuces pour avoir l'air confortable (alors que je ne le suis pas forcément).

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

4 conseils pour devenir plus photogénique

La pratique et les inspirations

C'est en forgeant que l'on devient forgeron ! Hé oui, comme beaucoup de choses lorsqu'on apprend, la clé, c'est la pratique. Cela peut sembler idiot et ridicule, mais au tout début, je m'entraînais devant le miroir, pour apprendre à me regarder et surtout, travailler mes expressions du visage. Travailler devant un miroir est un bon moyen de se faire une idée de ce à quoi on ressemble sous différents angles.

Faites des essais puis des ajustements jusqu'à ce que vous trouviez quelque chose qui vous convienne et avec quoi vous êtes à l'aise. N'hésitez pas également à vous inspirer de vos artistes, actrices ou encore blogueuses préférées. Voici d'ailleurs quelques blogs qui je trouve ont un talent particulier pour poser sur leurs photos.

Cas sans draps - J'aime tout chez toi - Mes yeux sur toi - Le blog de Ludivine - Museuniform - Lalaa Misaki

conseils pour devenir plus photogénique

Utiliser tout votre corps

Lorsqu'on n'est pas à l'aise, on peut tout de suite devenir raide et avoir le visage tendu. Pensez à quelque chose d'agréable, mettez du mouvement, bouger, jouer avec vos vêtements, vos accessoires, utilisez votre corps comme un outil d'expression pour être le plus naturel possible.

Placez-vous un peu de côté pour créer des formes et des angles, plus intéressants et flatteurs pour votre corps. Vous pouvez également, tourner et incliner légèrement la tête, car c'est légèrement plus avantageux que de rester face à l’objectif. Votre visage aura plus de profondeur.

conseils pour devenir plus photogénique

Le maquillage

N'hésitez pas à vous maquiller, c'est un outil formidable pour vous mettre en valeur. Cela va vous permettre d'accentuer certaines parties de votre visage et d'illuminer certaines zones. Le plus important selon moi est le teint ! Un teint harmonieux et léger est suffisant pour obtenir un beau cliché, ensuite vous pouvez également miser sur votre regard et votre bouche, en fonction de l'atmosphère que vous souhaitez donner à vos photos.

conseils pour devenir plus photogénique

Savoir ce que l'on veut

Si la séance est prévue, une petite préparation au préalable devrait vous aider à vous sentir bien et si vous savez déjà ce que vous voulez faire, l'effet que vous voulez obtenir, cela fera gagner du temps à la personne au photographe ou la personne qui vous photographie.

Réfléchissez à ce que vous voulez, n'hésitez pas à faire un moodboard via Pinterest par exemple, que vous pourrez communiquer au photographe avant. Si la séance est improvisée et pas forcément "professionnelle", soyez tout simplement vous-même et ne vous travestissez pour coller à un idéal.

Prenez également soin de votre peau plusieurs jours avant la séance photo. Il serait dommage de voir apparaître des boutons, le matin du jour J.

Shop my style

Robe H&M - Veste H&M - Chapeau ZARA MEN - Sac INADEN* - Bottines BABOU*

conseils pour devenir plus photogénique
5 conseils pour devenir plus photogénique
Restaurant Memphis Coffee à La Villette - Paris Vill'up

Le 17 novembre 2009, on célébrait la première journée mondiale de la prématurité, à l'initiative de l'association SOS Préma. Il y a quelques mois, lorsque Pampers m'a fait découvrir la plus petite couche du monde, j'étais loin d'imaginer, que notre famille traverserais cette épreuve, que je peux décemment qualifier de cauchemar.

Aujourd'hui, je ne vous parlerais pas de notre cas propre, car nous n'en sommes pas sortis et que cela demande du temps et du recul que nous n'avons absolument pas pour l'instant. Néanmoins, c'est un sujet qui me touche, me parle et auquel je souhaitais vous sensibiliser.

Naître avant terme

Chaque année, c'est près de 60.000 enfants qui naissent prématurément en France, soit plus de 8 % du total des naissances alors qu'en 1995, il n’y en avait que 5,9 %.

Il y a plusieurs facteurs à cette augmentation : les grossesses tardives, les grossesses gémellaires ou multiples (plus susceptibles de naître prématurément), notre mode de vie, le stress, etc. Cependant, une naissance prématurée ne se contrôle pas et aucun facteur médical n'a été établi pour cela, ça arrive...c'est tout.

A quel stade un bébé est-il considéré comme prématuré ?

Une naissance prématurée est une naissance qui survient globalement à moins de 8 mois. Est prématurée, toute naissance qui survient avant 37 semaines d'aménorrhée (SA), soit 35 semaines de grossesse.

Au sein de cette prématurité globale, il faut distinguer : la prématurité moyenne, de 33 à 36 SA + 6 jours (85 % des naissances prématurées), la grande prématurité, de 28 à 32 SA + 6 jours (10 % des naissances prématurées et c'est le cas de ma fille) et enfin la très grande prématurité, de 24 à 28 SA (5 % des naissances prématurées).

En quelques chiffres

  • 20 % des femmes vivent chaque année une grossesse à risques en France,
  • 180 bébés par jour, naissent trop tôt soit 1 bébé toutes les 8 minutes,
  • La couche d'un bébé prématuré est changée en moyenne 7 fois par jour,
  • La durée d'hospitalisation est variable et peut durer plusieurs mois. Quelle que soit sa prématurité, l'enfant doit bénéficier d'un suivi spécialisé régulier jusqu'à ses 7 ans

SOS Préma

SOS Préma soutient les familles, en faisant connaître la prématurité et ses problématiques, et en portant la parole du terrain auprès des pouvoirs publics. Son but est d'améliorer la prise en charge de la prématurité, des nouveau-nés hospitalisés, mais également d'encourager la mise en place de soins de développement intégrant les familles dans les unités de néonatologie.

L’action de l’association a permis de faire avancer certaines choses comme en 2006, lorsque leur travail a permis aux mères de nouveau-nés prématuré de ne reprendre leur travail qu’à la date initialement prévue, grâce à une loi qui a modifié le congé de maternité pour les mères de bébés prématurés.

Plus récemment, l'association a également contribué au lancement de la plus petite couche du monde (mise au point par Pampers en partenariat avec des infirmières en néonatologie). À l'occasion de la Journée Mondiale de la Prématurité, SOS Préma lance un film institutionnel pour sensibiliser le grand public.

Pampers et la plus petite couche du monde

La conception de cette couche fait partie des innovations, engendrées par une prise de conscience globale des besoins spécifiques de ces enfants.

On trouve aujourd'hui de plus en plus de marques proposant des vêtements et accessoires pour prématurés, qui s'adaptent à leur petite taille, qui ont des ouvertures pour laisser passer les fils et différents câbles qui leur sont nécessaires par exemple.

Qu'a-t-elle de plus ?

La prématurité est susceptible d'entraîner de nombreuses complications de santé sur plusieurs niveaux et organes de l'enfant. Les bébés prématurés ont donc par conséquent, besoin de soins individualisés et spécifiques.

Cette couche repose sur plusieurs caractéristiques qui en font un produit mieux adapté aux soins de développement de ces bébés, mais également aux attentes des personnels de santé. Les caractéristiques de cette couche sont :

  • Un matelas plus étroit à l'entrejambe pour favoriser la position physiologique et aider au positionnement confortable des hanches et des jambes du bébé,
  • Des matériaux doux et silencieux de manière à minimiser le bruit que peuvent générer les frottements des couches,
  • Une zone d'attache sur toute la couche afin de permettre une plus grande flexibilité et un ajustement sur-mesure autour du matériel médical,
  • Un matelas aussi absorbant devant que derrière pour pouvoir changer les bébés sans avoir à modifier leur position car la couche se change dans les deux sens

Soutenir

On avance, mais beaucoup de choses restent encore à faire, je vous en parlerais dans l'article dédié à ma fille. Il est difficile pour moi de retenir mes larmes et mon émotion en regardant ces vidéos, car ce sont exactement les étapes par lesquelles on passe.

Les mêmes couveuses, les mêmes instruments, les mêmes petits corps fragiles que l'on voit en néonatalité, les mêmes coups de blues, la même douleur en voyant son enfant câblé de partout, si petit.

Paradoxalement, les progrès de la science et de la médecine font qu'aujourd'hui, on sauve de plus en plus de nouveau-nés et dans de bonnes conditions. Mais le parcours n'en reste pas moins une souffrance pour les parents et des séquelles potentielles pour les enfants plus tard.

Notre fille fait partie du pourcentage des chanceuses qui pour l'instant n'ont aucune maladie ou autres soucis liés à sa prématurité. Pour autant, nous ne pouvons toujours pas la ramener à la maison, sa durée d'hospitalisation prévue est d'un mois. Elle est bien encadrée, protégée, prise en charge...mais pas avec nous.

J'espère que ce post, aura pu contribuer à vous éclairer et vous informez sur cette problématique. Pour plus d'informations, si vous voulez participer activement ou juste faire un don pour cette cause, je vous donne rendez-vous sur le site de SOS Préma.

la journée mondiale de la prématurité 2017