Category

Alimentation

Category

Suite aux commentaires laissés sur le post, je me suis aperçue que je n'avais peut-être pas été claire ou que je me suis peut-être mal exprès, j'ai donc tenté d'éclaircir ma pensée.

UPDATE

Je suis flexitarienne ! Ça y'est, c'est dit (j'ai l'impression de faire mon coming-out). Je ne suis pas végétarienne, pas vegan, pas totalement carnivore et pas omnivore non plus, mais alors je suis quoi ?

Cette question me taraude depuis plusieurs semaines, j'ai eu une espèce de passage à vide horrible avec mon alimentation ces derniers temps, ça m'a vraiment perturbé. J'en ai parlé sur Snapchat (@crazy_soprane) et j'ai eu des adorables retours sur ma "condition".

Je n'arrivais pas à comprendre où je me situais, et j'avais besoin d'avoir une appartenance. En cherchant bien et en expliquant mon ressenti, une abonnée sur Snapchat m'a parlé du flexitarisme, sa définition et finalement, c'est ce qui me définit le mieux aujourd'hui.

Etre flexitarienne, ça veut dire quoi ?

En gros, j'ai un régime alimentaire similaire aux végétariens mais avec de la flexibilité et pas pour les mêmes raisons. C'est-à-dire que je mange très peu de viande et un peu de poisson, sans pour autant arrêter totalement d'en consommer.

Le flexitarisme, on dirait le nom barbare d'une nouvelle technique de fitness, mais non, c'est finalement assez simple. C'est un régime alimentaire qui oscille entre omnivore, végétarien et végan.

Les végétariens et les vegans sont des personnes concernées par la cause animale, un flexitarien est quant à lui dans une optique d’une meilleure consommation.

Comment je le vis ?

Pour ma part, ce régime alimentaire, n'est pas un choix et c'est ce qui m'a pas mal bousculé. J'ai été opéré il y a bientôt 6 mois (c'est fou comme ça passe vite), et je n'avais pas vraiment anticipé cette réaction de mon corps.

J'aime la viande (vraiment), le poulet est au top de ma liste, suivi de l'agneau et du porc, mais ça, c'était avant. Ma sleeve a clairement redistribué les cartes et littéralement changé mes goûts. La viande, ce n'est plus trop mon fort, j'aime toujours ça mais moins car le plaisir que j'avais avant quand j'en mangeait n'est plus le même.

J'ai l'impression que le goût de la viande a changé, du moins je ne le perçois plus comme avant. La seconde raison est la provenance de la viande, désormais, je fais attention à la provenance de ce que j'ingère et étant donné qu'il faut passé par des coopératives (genre La Ruche) et que clairement c'est assez onéreux, ben je m'abstiens, je garde ça pour un petit plaisir très ponctuel.

Je préfère manger de la viande une fois par mois, mais tout droit sorti de chez le boucher plutôt que de payer une blinde au supermarché pour prendre du poulet sorti de je ne sais où.

Ça m'a beaucoup perturbé de m'apercevoir que chaque fois que je vais au restaurant, je prends un plat végétarien, que quand je fais mes courses, je pense directement légumes et quinoa, plutôt que pâtes et poulet.

ma vie de flexitarienne
ma vie de flexitarienne

Etre flexitarienne pour consommer mieux

On fait des économies très clairement car la viande, dans ce que l'on consomme au quotidien, est probablement la chose la plus onéreuse.

Deuxièmement, même si mon changement d'alimentation n'a strictement rien à voir avec la cause animale, j'ai tout de même eu une petite prise de conscience sur un point.

Un animal est un être vivant et effectivement les conditions d'élevage, de traitement etc sont parfois inhumaines et barbares, j'en convient. Je ne serais jamais végétarienne car ce n'est pas mon mode de pensée mais je dois avouer qu'au vu de ces éléments, le fait de savoir que je ne contribue pas à ce circuit, me permet d'atténuer ma frustration de ne plus manger de la viande comme je veux.

Néanmoins, quand je peux en manger, quand ça passe, je le fais et avec plaisir. C'est rare mais quand je veux me faire un petit plaisir, je prends la direction du boucher pour avoir une pièce de qualité.

Autrement, je mange plutôt des plats végétariens (mais le tofu, c'est hors de question), j'ai arrêté les pâtes et je privilégie les légumineuses et les céréales. Je fais le plein de produits frais, tous les week-end, au marché et bio quand je peux mais je ne suis pas tellement attaché à ça.

Du coup, je suis assez curieuse, je m'informe, je regarde pas mal de vidéos de cuisine végétarienne sur YouTube,j'assaisonne beaucoup plus mes plats et j'adapte les recettes végétariennes à mon goût, en incluant de la viande ou pas. Je découvre vraiment une nouvelle manière de cuisiner.

Au final ...

Je fais attention à ce que je mange, mais je ne me restreins pas du tout, si j’ai envie de manger un plat avec de la viande au restaurant ou chez des amis, je peux le faire. Et si je veux manger un plat végétarien, c’est exactement pareil.

Être flexitarienne n'était pas mon choix, mais je commence à l'accepter. Honnêtement ça ne me fait pas de mal, ça me fait même beaucoup de bien, car ça m'aide à avoir une vie saine et c'est excellent pour mon activité physique, il faut simplement s'habituer. J'aimerais beaucoup avoir votre avis là-dessus !

Depuis que mon alimentation à changer, il faut que je m’adapte et notamment au travail. Ce qui m’amène à préparer mes repas moi-même pour être sure de ce que je vais manger.

La préparation du repas

J’avais envie de vous donner quelques astuces et mettre fin aux idées reçues selon lesquelles c’est fastidieux de préparer ses plats soi-même.

Le dimanche soir, je prépare mes repas du lundi, mardi, mercredi et le mercredi soir, je prépare ceux du jeudi, vendredi, samedi et dimanche. Pour des questions d’hygiène et de fraîcheur tout simplement.

La technique

Prenez-vous du temps et dites-vous que vous avez besoin de féculents, légumes et protéines. Dans ces trois catégories, répartissez les ingrédients que vous aimez manger, pour vous faire une petite base dans laquelle vous pourrez piocher pour varier vos déjeuners.

Commencez par cuire vos féculents, puis préparez pendant la cuisson vos légumes et vos protéines. Répartissez ensuite au fur et à mesure dans vos boîtes.

Vous pouvez très bien cuisiner plusieurs repas différents, mais ça risque de faire du gâchis et surtout vous allez multiplier le temps de préparation. N’oubliez pas également de conserver vos restes, ça sera ça de moins à faire.

Pas ou peu d’inspiration? Voici quelques-uns de mes repas préférés :

  • Lentilles, maïs, champignons, thon, ail, persil,
  • Quinoa, oignon rouge, poivron, coriandre, œufs durs, (recettes de variantes de salade de quinoa)
  • Quinoa, chèvre, melon, viande des Grisons,
  • Lasagnes végétariennes (aubergines, sauce tomate, mozzarella, herbes de Provence),
  • Pâtes complètes, grenade, avocat, oignon rouge, saumon, basilic,
  • Ratatouille perso (haricots verts, poivrons, quinoa, poulet, oignons, sauce tomate)

Les avantages

Faire ses repas soi-même, c’est économique, bien meilleur qu’un plat industriel et surtout ça fait gagner un temps fou. En plus de ça, vous avez moins de vaisselle à faire, ça permet de surveiller ce que l’on mange et ça change des sandwichs.

Pleins de combinaisons sont possibles, que ce soit des salades ou des plats chauds, le principe, c’est juste de faire varier ses ingrédients, mais de garder une base commune pour gagner du temps. Pensez aussi à varier vos assaisonnements.

Vous pouvez retrouver d’autres recettes dans la catégorie Healthy.

J’ai une espèce d’admiration très enfantine devant le muffin anglais. La première fois que j’en ai mangé, c’était lors d’un brunch il y a quelques années et les premiers que j’ai acheté tout fait, c’était chez Marks & Spencer.

Clairement, pour moi, ce sont les meilleurs, les plus moelleux, les plus parfaits quoi. Cette petite chose à remplacer la traditionnelle baguette et le pain de mie chez moi.

Le muffin, le roi du petit-déjeuner

Ça faisait longtemps que je voulais m’essayer aux muffins anglais, mais je ne digère plus très bien le pain en général, j’ai donc essayé de créer ma petite recette personnelle.

À mi-chemin entre le muffin et le pancake, cette petite recette est idéale pour le petit-déjeuner ou le goûter. De plus, ça se conserve très bien donc vous pouvez tout à fait les faire, les glisser dans le congélateur et les réchauffer le matin.

recette-muffin-anglais-banane-thecrazysoprane

Recette muffin anglais à la banane
Muffin anglais à la banane
Print Recipe
Portions Temps de Préparation
3 pains 10 minutes
Temps de Cuisson
10 minutes
Portions Temps de Préparation
3 pains 10 minutes
Temps de Cuisson
10 minutes
Recette muffin anglais à la banane
Muffin anglais à la banane
Print Recipe
Portions Temps de Préparation
3 pains 10 minutes
Temps de Cuisson
10 minutes
Portions Temps de Préparation
3 pains 10 minutes
Temps de Cuisson
10 minutes
Ingrédients
Portions: pains
Instructions
  1. Dans un blender mettre la banane (coupez un rondelles), l'œuf, la farine, le lait et la levure. Si c'est un peu trop liquide, mettre encore un peu de farine.
  2. Mixer puis laisser reposer 2 h au frais. Ensuite, imbiber la poêle d'un peu d'huile et faites-les cuire, comme des pancakes.
Notes

Vous pouvez rajouter de la cannelle, mais aussi des flocons d'avoine ou encore des pépites de chocolat, ce ne sera que meilleur.

Partager cette recette

Les pâtes à tartiner, un vrai problème ces petites chose-là, tellement bon, mais tellement calorique alors comment faire pour réduire les dégâts ?

On pense toujours que manger équilibré enlève forcément le plaisir et demande des efforts inconsidérés. Je n’ai pas envie de me prendre la tête personnellement et surtout manger doit rester un bon moment, si on ne peut plus se faire plaisir en mangeant, à quoi cela sert-il ?

Néanmoins, j’adore ça, le chocolat, la gourmandise, il m’a donc fallu trouver une alternative saine et gourmande. Après maintes recherches, j’ai trouvé 2 recettes de pâtes à tartiner qui conviendront aussi aux végétariens.

Les pâtes à tartiner non coupables

Les pâtes à tartiner, chocolat, noisette, speculoos, c’est un classique des goûters réussis. Inutile de parler du Nutella, clairement ce petit pot, m’a réconforté pas mal de fois dans les moments difficiles. Malheureusement, aussi  bon et addictif soit-il, le Nutella n’est pas vraiment ce qu’on peut trouver de plus sain et respectueux de la planète. Alors je me suis dit qu’il serait bon de me renseigner sur les produits naturels que l’on peut utiliser à la place et les fruits à coque apparaissent comme de bons alliés santé.

pâtes-à-tartiner-maison-healthy-vegan-thecrazysoprane
Crédits Photos Eatcute.fr

Les fruits à coques

La noisette apporte de la vitamine E

Une portion de 30 g (10 à 12 noisettes) apporte 2 g, soit 20 % des apports journaliers recommandés en cette vitamine qui renforce le système immunitaire.

La noix est riche en oméga-3

Elle renferme 8 g/100 g d’acide alpha-linolénique, un acide gras essentiel oméga-3. Nos apports journaliers recommandés sont de 2 g. Ils sont facilement atteints avec 20 g de noix, soit 5 environ.

L’amande pour faire le plein de magnésium

Elle en contient 232 mg/100 g quand nos besoins quotidiens sont de 350 mg en ce minéral indispensable à l’influx nerveux, et dont 70 % des femmes sont carencées.

Les bienfaits

  • Ils comblent la faim : les fruits secs ont un effet sur la satiété, pris vers 17 h, ils limitent les apports caloriques du soir.
  • Ils abaissent le taux de cholestérol : les fruits à coque sont riches en stérols végétaux (qui sont proches de la structure du cholestérol), ce qui permet une réduction de 10 à 15 % du mauvais cholestérol.
Pâtes à tartiner vegan
Print Recipe
Portions Temps de Préparation
1 pot 10 min
Portions Temps de Préparation
1 pot 10 min
Pâtes à tartiner vegan
Print Recipe
Portions Temps de Préparation
1 pot 10 min
Portions Temps de Préparation
1 pot 10 min
Ingrédients
Portions: pot
Instructions
  1. Mixez les pois chiches et la moité du lait.
  2. Ajoutez le reste des ingrédients.
  3. Incorporez la pâte dans un pot pour le conserver et ne pas oublier de noter la date pour vous souvenir du jour de fabrication.
Notes

Voilà une autre variante de cette recette si vous souhaitez avoir une pâte plus onctueuse et qui ressemble plus au Nutella au niveau de la texture. Et oui, il y a beaucoup de corps gras, mais ce sont de bonnes graisses pour notre corps et surtout, c'est plein de protéines.

  • 4 cs de purée de noisette
  • 4 cs de pâte de noix de cajou
  • 2 cs d'huile de noix de coco
  • 1 cc d'extrait de vanille
  • 2 cc de cacao non sucré
  • 1cs de sirop d'agave
Partager cette recette