Category

Bien-être

Category

À l’ère où le bio et le naturel prennent de plus en plus d’ampleur, des médecines douces et naturelles comme la sophrologie et la naturopathie sont, elles aussi, en pleine expansion. J’ai eu l’opportunité d’assister à un événement, il y a de cela quelques semaines et j’ai souhaité le partager avec vous.

À toutes celles, et ceux qui en ont assez d’être fatigués mentalement, d’avoir des douleurs corporelles, qui souhaitent revoir leur hygiène alimentaire mais aussi de vie, cet article est fait pour vous.

La naturopathie, le remède naturel multifonction

Comme expliqué plus haut, j’ai pu rencontrer une naturopathe, Angélique, qui pendant une heure, nous a délivré un petit cours sur son travail et les bienfaits que l’on pouvait retirer de cette méthode.

Bien sûr, en une heure, nous n’avons pas eu l’occasion de tout voir, mais elle nous a tout de même donné quelques conseils importants comme la liste des huiles essentielles à avoir dans sa pharmacie.

Tout d’abord, la naturopathie est une médecine non-conventionnelle qui a pour objectif votre bien – être, corps et esprit. Le but ? Rétablir le fonctionnement de votre organisme de façon saine, via des traitements naturels et thérapeutiques (régime alimentaire, meilleure hygiène de vie, phytothérapie ou encore massages).

Qui dit : médecine non-conventionnelle, dit l’avis, je ne dirais pas impératif mais nécessaire d’un médecin avant d’opter directement pour la naturopathie.

Angélique nous l’expliquait d’ailleurs très clairement, les naturopathes travaillent conjointement avec la médecine traditionnelle, et ce, pour un suivi adapté du patient.

Pour quel type de soins?

La première étape consiste en un bilan pour connaitre vos motivations et les raisons de votre visite. L’objectif étant de cerner rapidement le problème. La naturopathie est utilisée dans plusieurs situations :

  • Suivi de grossesse
  • Préparation à l’accouchement
  • Séance de relaxation
  • Thérapie par ventouse : via des ventouses posées sur le corps le but étant l’élimination des toxines. Très bon pour les douleurs du dos, infertilité, troubles gynécologiques, arthrose, rhumatismes, douleurs articulaires…
  • Insomnie, cellulite, jambes lourdes

Pour en savoir plus sur les pratiques d’Angélique spécifiquement, vous trouverez les tarifs sur son site internet.

Les huiles essentielles à avoir chez soi

Crédits Photos © Puressentielle

Aux oubliettes, les médicaments à base de paracétamol, codéine et tous autres produits chimiques qui détruisent notre organisme. Optons pour des solutions de soulagements plus saines.

Comptez entre 8 et 20€ pour 10ml d’huiles essentielles. À utiliser avec précaution, toujours diluer dans une huile végétale. Quelques gouttes suffisent, car il s’agit d’huiles essentielles pures, attention aux surdosages.

Déconseillé pendant grossesse et allaitement, ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans. 

La mode est un vaste sujet, futile pour les uns, une passion pour les autres, une espèce de thérapie en ce qui me concerne. Elle m’a appris à me voir autrement, à comprendre ce qui me va ou non, ce qui me valorise ou pas, de me révéler et de porter un regard différent sur mon propre corps.

S’accepter, apprendre à s’aimer est un chemin long et difficile. Je ne sais pas si un jour, on fait vraiment la paix avec tout ça, mais en tout cas, ce n’est pas une fatalité. Vous n’êtes pas le reflet de ce que les gens pensent savoir ou voir de vous, vous contrôlez votre image et les autres ne verront que ce que vous voulez bien montrer.

Mais pour ça vous devez comprendre, vous devez pouvoir en échanger à cœur ouvert, et ce n’est pas toujours facile, car on nous juge rapidement. Les apparences ne doivent pas vous enfermer et vous conditionner, au contraire, il faut vous en libérer et la parole est un outil redoutable pour ça.

C’est ce que je vous propose de faire le week-end prochain à la conférence  » La mode et le poids des apparences « . Cet évènement aura lieu le 12 mars et est organisé par la blogueuse mode The Curvy and Curly closet.

Gaëlle de son petit nom, a voulu pouvoir parler avec vous directement de ce sujet qui malheureusement influence et travesti l’image que l’on peut avoir de soi-même. Elle ne sera pas seule pour ouvrir le débat, en effet, des intervenants de choix seront là pour participer à la réflexion:

  • Chris Carvillo : styliste et présentateur de l’émission Belle toute nue
  • Danielle Ahanda : blogueuse et fondatrice d’Afrosomething
  • Mathilde : chanteuse et candidate de l’émission The voice 4
  • Julia Pajany : modèle et directrice du Pajany Calendar

L’entrée est à 25€ et un petit-déjeuner vous sera offert, mais surtout vous serez accueilli dans un très beau lieu puisque qu’il s’agit du showroom d’Hapsatou Sy. On vous donne donc rendez-vous le 12 mars à 9h30, au Viaduc des Arts, 1 bis avenue Daumesnil, dans le 12e arrondissement de Paris.

ACHETER SA PLACE

Attention les places sont limitées

Article un peu particulier aujourd’hui pour parler de bien-être, de santé, en mettant la loupe sur le cas de la dépression nerveuse. La maladie de la honte, celle que personne ne reconnaît, celle à laquelle on ne tend jamais une main et que tout le monde nie. Alors oui, la dépression nerveuse, ce n’est pas le cancer, ce n’est pas le sida, ça ne se voit pas toujours, ça ne se traduit pas forcement de manière évidente, mais ça existe, c’est difficile et ça tue.

La dépression nerveuse, un tabou?

Les blogs sont faits pour nous divertir, nous permettre de nous évader, mais doivent servir aussi à aider les autres, du moins c’est comme ça que je conçois le mien et mon rapport aux autres en général.

J’ai reçu quelques mails de lectrices qui se demandent comment faire pour s’accepter, certaines me livrent des bouts de vie et partagent avec moi des interrogations et j’ai voulu leur rendre la pareille en me livrant moi aussi un petit peu.

La dépression majeure est une maladie mentale reconnue par le corps médical. Il ne s’agit pas de déprime, de coup de blues ou de simples états d’âme, c’est bien plus que ça.

Mon histoire

J’ai été diagnostiquée dépressive à l’âge de 21 ans et je suis sortie de cette dénomination à l’approche de mes 24 ans, aujourd’hui, j’en ai 26. C’est une maladie où on donne constamment le change pour ne rien montrer, car d’une part, on a du mal à se l’avouer à nous-même même mais surtout parce que dans l’imaginaire collectif, c’est une maladie qui n’a pas de valeur, n’existe pas, alors mettre des mots là-dessus n’est pas toujours évident.

Être dépressif, ça traduit une fragilité et une perte de contrôle sur soi-même qui va à l’encontre des valeurs de perfection que la société nous envoie à la tronche du matin jusqu’au soir. Une maladie pas toujours bien diagnostiquée et surtout constamment sous-estimée.

Le tournant ça été lorsque j’ai arrêté mon cursus en sport-études, j’ai vécu cela comme un échec immense. C’était ma passion, le rêve de ma vie, j’avais travaillé très dur pour y arriver et j’ai eu du mal à accepter ce changement dans ma vie, j’avais clairement le sentiment d’avoir perdu une partie de moi-même. S’en est suivi la fin de ma relation amoureuse, une relation qui a duré 5 ans, dans laquelle j’ai grandi et me suis construite en tant que personne, femme et à laquelle je n’avais jamais imaginé de point final.

Ça été le point de départ d’une descente aux enfers que je n’aurais jamais imaginé et d’une remise en question de pas mal de mes principes de vie. Bien sûr, ce n’était pas les seules causes, c’était un peu l’arbre qui cache la forêt et ça a révélé chez moi une colère, une douleur que je n’avais jamais pu exprimer et que j’avais jusque-là minimisé car tout le reste allait parfaitement bien dans ma vie.

On essaie de se convaincre que ce n’est rien, qu’on fait une montagne de rien, on se sent coupable d’avoir aussi mal. Sans compter que culturellement, du fait de mes origines et mes croyances religieuses, la psychologie était une notion totalement absurde pour moi, bien que j’ai fait mes études dans le milieu social et médical. C’était bien pour les autres, mais je ne me sentais pas du tout concernée.

C’est un sentiment particulier de se sentir triste et anéantie, 24h sur 24h. Chaque seconde qui passe, chaque minute est une épreuve, un combat. Une tristesse quotidienne, qui s’intensifie toujours plus, qui s’installe et ne vous quitte plus. Vous vous sentez seul et désespéré, plus rien ne vaut la peine d’être vécu, plus rien n’a d’intérêt. On est constamment vulnérable, à fleur de peau, irrité, isolé, fatigué.

La notion d’estime de soi devient totalement inexistante, on culpabilise parce qu’on a une vie, des engagements, des études, une famille, des amis, mais à ce moment-là, ils ne comptent plus. Je suis alors entré dans une phase de dévalorisation et cela s’est traduit par une prise et une perte de poids. Un yo-yo incessant qui a rythmé mon quotidien durant des années. Je passais d’épisodes de boulimie à des périodes où je perdais totalement l’appétit et jeûnais volontairement en espérant que le manque de nourriture me tuerait.

Sans compter l’insomnie et l’effet « flagada » comme j’aime le dire. Sortir, répondre au téléphone, manger, se doucher, parler, tout était compliqué et me semblait au-delà de mes forces ; le simple fait de me lever le matin et de constater que j’étais toujours là me faisait pleurer, tout ou rien d’ailleurs me faisait pleurer, parfois sans raison. Il y a eu des périodes où je ne dormais plus de la nuit durant presque une semaine, 4 jours où mes paupières ne se fermaient pas pendant une seconde, je vous laisse imaginer le carnage.

Il est normal de se sentir parfois triste, pas d’humeur, déprimé, mais c’est très différent de la mélancolie. Une tristesse tellement profonde qu’elle s’incruste jusqu’à devenir une barrière dans votre évolution, jusqu’à vous donner envie de disparaître, de mourir.

Il y a des forces contre lesquelles on ne peut pas toujours lutté, du moins, nous ne sommes pas tous égaux devant certaines difficultés, pertes, souffrances. Il y a une idée reçue selon laquelle, tout est une question de caractère, détrompez-vous. La personne la plus volontaire et forte peut tomber dans la dépression. On ne se rend pas compte, personne ne peut comprendre le degré de souffrance, de torture dans lequel on s’engouffre, jusqu’où on peut aller.

Comment on s’en sort ?

Il n’y a pas de recette miracle et ça dépend de son histoire, son parcours, ses attaches, mais bien que la dépression ne soit pas chronique, on vit un peu avec ça quand même. Je suis sans doute plus sensible que les autres, une sensibilité qui me met à rude épreuve et me demande des efforts quotidiens pour tout recentrer, tout analyser, tout réfléchir pour ne pas me laisser envahir par mes émotions et mes sentiments.

Il y a les médicaments pour gérer ses angoisses et ses humeurs, mais ce type de médicaments étouffent les émotions. Bien qu’ils soient indispensables sur des périodes clés, ils ne sont pas la seule issue.

Faire une thérapie est sans doute la meilleure décision que j’ai prise. Ça aide à donner du sens aux maux, à la douleur, à notre comportement. La thérapie est un chemin long, souvent douloureux, mais avec à la clé la perspective du Soi, la chance de se découvrir et d’apprendre à se connaître. Se contenter d’antidépresseurs se résume à supprimer le symptôme, mais pas la cause, j’ai donc aussi fait de la sophrologie, appris à écouter mon corps, mes émotions et surtout j’ai repris tout ce que j’avais abandonné et qui me faisait du bien comme la mode et la musique.

Mon conseil

Autorisez-vous à vous sentir mal, à écouter cette douleur en vous et aller consulter un médecin. Ce ne sera peut-être pas une dépression, mais au moins vous vous donnerez une chance de comprendre et de faire le nécessaire.

Si vous avez traversé cette épreuve ou si vous êtes en plein dedans, essayé d’en parler à des personnes de confiance ou un professionnel de santé, si c’est trop dur pour vous d’en parler à votre famille ou votre compagnon par exemple.

N’attendez pas des autres qu’ils vous aiment et prennent soin de vous, faites-le vous-même, c’est par là que ça commence car personne d’autres que vous ne vous en sortira.

J’ai travaillé dur sur moi, les autres. J’ai compris, je sais, je suis désormais armée et cette période est derrière moi mais quelque part ça m’a rendu service et m’a permis de faire de moi, une priorité. Ce n’est pas facile, mais ce n’est pas censé diriger votre vie et surtout, ça ne définit pas qui vous êtes et qui vous deviendrez. Ne laissez pas cet état perduré et faites-vous confiance, vous comptez. J’espère que ce post aidera quelques personnes.

Quoi de mieux qu’un moment de relaxation et de détente pour se détendre et oublier le stress du quotidien ? Un moment où le temps s’arrête et où l’on a l’impression d’être en vacances au moment même où notre pied passe le pas de la porte de l’institut ?

C’est ce que propose l’institut de massage Laï Thaï, situé près de Bastille. Nous l’avons testé et on partage cela avec vous. Niché dans une petite impasse, l’endroit ne paie pas de mine, mais comme on dit, l’habit ne fait pas le moine.

Une fois, la porte poussée, une jeune femme vous accueille et vous met à l’aise.  Après vous être déchaussé et débarrassé de vos affaires, votre initiation à la relaxation, débute.

La masseuse vous demande quel massage, vous avez choisi et vous emmène un étage plus bas, vous attribuant un espace ainsi que le nom de votre masseuse. Bonus : le massage thaï sans huile est une petite tuerie.

 Le massage thaïlandais

Les différentes offres

Laï Thaï vous propose plusieurs soins et options différentes, en solo, duo, 1 heure mais aussi 45 minutes. Six types de massages vous seront proposés :

  • Massage Thai : Mise en application de pression des paumes de la main et du pouce ainsi que des étirements. Ce massage, mon préféré, vous dénouera toutes les tensions corporelles. Ils se terminent généralement par un massage crânien exquis.
  • Massage aux huiles : Variante du massage Thaï qui se fait habiller et sans huiles, celle – ci vous dénouera de la même manière vos tensions avec l’application d’huile essentielle.
  • Massage aux plantes : En Thaïlande, les plantes sont utilisées à des fins médicinales, via un pochon chauffé, ce dernier sera appliqué sur l’ensemble de votre corps. Les plantes via la chaleur délivre leurs propriétés pour un bien être immédiat.
  • Réflexologie : Deux sortes de réflexologie, plantaire et tête et visage. Pour les chatouilleux comme moi la réflexologie plantaire sera difficile mais on s’y habitue. Quand à celle tête et visage, un pure moment de bonheur.
  • Femmes enceintes & Enfant :  Des massages spécifiques sont réservés pour femmes enceintes et enfant.

Tarifs

Les prix sont élevés, mais reflètent le professionnalisme des masseuses ainsi que la qualité de leurs massages. Les masseuses étant diplômées de l’école reconnue de massage Wat Po en Thaïlande. Les tarifs oscillent entre 45€ les 30 minutes et 55€ – 85€ l’heure. Pour les offres en duo comptez 140€ – 260€ les 2 heures.

Laï Thaï 

20 passage de la bonne graine

75011 Paris

01 45 77 72 06 ou 07 87 86 15 72

BON PLAN : de 11h à 14h, du lundi au jeudi, bénéficiez de 10% de réduction sur tous les massages !

Des températures de plus en plus basses, le froid, la tombée de la nuit de plus en plus tôt… eh oui, l’été est définitivement terminé. A nous la routine métro, boulot, dodo et fatigue.

Avec l’apparition de l’hiver, notre corps a tendance à se fragiliser davantage et les effets de la fatigue se ressentent de plus en plus. Dur dur le réveil ou encore des poches cernent vos yeux, pas de panique il existe des remèdes anti fatigue et naturels qui plus est.

Les solutions anti – fatigue

On le dit souvent mais pour lutter contre la fatigue, faites le plein de vitamines. Oui, mais lesquelles ?

  • Niveau fruit mais aussi légumes, misez avant tout sur : les kiwis, oranges, choux – fleurs, poivrons, brocolis qui regorgent de vitamine C.
  •  Niveau viande : la dinde par exemple contient un antioxydant naturel, le sélénium qui atténue les effets de la fatigue. Le chocolat également, non mesdames vous ne rêvez pas est bien écrit le mot chocolat… Faites – vous plaisir, en toute modération cela dit, car le chocolat noir (et là plusieurs lectrices adeptes du chocolat au lait ou blanc sont sûrement passer du bonheur ou mécontentement) bien qu’il soit riche en magnésium reste calorique.
  • Côté produits laitiers, privilégiez les yaourts riche en bifidus ou L Casei.
  • Les plantes et tisanes vous aideront également à vous apaiser et dormir convenablement. En plus de leur action détoxiquante et facilitant la digestion, elles vous permettront de moins ressentir les effets de la fatigue.
  •  Le miel ou gelée royale sont excellent et contribue à réduire la fatigue et le stress par la même occasion. Ces éléments sont à consommer à volonté excepté faite des diabétiques car riche en sucre.
  • Le ginseng vous donnera un véritable coup de fouet, originaire d’Asie, le ginseng des minéraux et des vitamines intéressants pour l’organisme.
  • Le fer est également très important pour l’organisme attention à ne pas faire d’anémie ce qui expliquerait votre fatigue interminable. Une petite prise de sang déterminera alors si vous souffrez d’anémie ou non.

Les faux remèdes anti fatigue

Lorsque l’on est fatigué et dans le but de se booster nous avons tendance à boire du café ou des boissons énergisantes, bonne idée sur le coup car le café permet de vous réveiller, il s’avère être au final un faux remède car son effet est de courte durée et la fatigue revient très rapidement et voire même plus importante. Attention à ne pas prendre de café tard dans la journée ce qui vous empêcherait de dormir convenablement et de ne pas récupérer la fatigue de la journée.

Faites attention au température de votre chambre ou maison, surchauffez la pièce dans laquelle nous nous trouvons favorise la fatigue. Idem les bains chauds bien qu’ils détendent ils ne favorisent en rien l’endormissement.

Conseils

Buvez beaucoup d’eau et essayez de dormir tôt et dans le noir complet. C’est dans l’obscurité que le corps produit la mélatonine qui joue un rôle important dans le sommeil puisque vos nuits seront reposantes et vous vous sentirez bien mieux au réveil.

Diminuez les soirées à répétition qui vous font rentrer très tard et qui ne laisse pas à votre corps le temps nécessaire pour récupérer. Les remèdes anti fatigue sont nombreux mais le véritable remède reste le sommeil pour rester jeune et en bonne santé :).

 

 

 

 

 

 

La blogosphère, le web, est un monde particulier, où il est difficile de faire la différence mais l’essentiel est surtout d’arriver à construire une communauté, à partager, à vous montrer des choses différentes.

Le blog n’a que 2 ans et pourtant chères lectrices et lecteurs, vous êtes déjà bien nombreux. 4000 qui viennent me rendre visite chaque mois, plus d’une centaine de commentaires et surtout beaucoup de gentillesse, de bienveillance et d’encouragements.

Chacun et chacune d’entre vous, contribuez à me faire avancer, grâce à vous, je construis mon petit bonhomme de chemin avec plaisir et l’envie perpétuelle de faire toujours mieux.

J’ai aussi fait de belles rencontres, professionnelles mais aussi amicales. C’est pourquoi, nous sommes 3 à vous offrir ce joli concours un peu spécial, pour vous dire merci, à vous, notre lectorat.

Alexandra aka Lady Heavenly , Joy aka The Moss magazine et moi-même, nous vous proposons donc ce concours exceptionnel sur nos blogs et magazines respectifs.

Une journée de détente avec nous

C’est un petit peu un rêve, de vous rencontrer, vous qui êtes derrière les commentaires, les questions, les petits mots.

CONCOURS

Il y aura 3 gagnantes, issues de nos 3 blogs respectifs. Vous avez pu vous rendre compte du programme alléchant ci-dessus.

L’opportunité pour nous toutes, de passer une journée cool, à profiter, échanger et surtout se détendre. Un grand merci à nos partenaires qui nous ont permis de vous offrir, cette superbe journée :

Lolë WomenLa Maison BleueLe blog de NatteBefore Beauty Bar

Caractéristiques du lot :

  • une journée cocooning, entièrement prise en charge

Comment participer ?

Pour participer, deux choses à faire obligatoire pour que votre participation soit prise en compte:

  1. Vous devez tout simplement remplir le formulaire, ne vous en faites pas, c’est simple et rapide!
  2. Liker ma page Facebook si ce n’est pas déjà fait
  3. Vous devez obligatoirement être disponible sur Paris, toute la journée du samedi 17 octobre ( c’est à dire dans une semaine et demi)

Termes et conditions du concours :

  • Le concours débute immédiatement jusqu’au 15 octobre 2015 à minuit, est entièrement gratuit et ouvert à toutes personne disponible sur Paris le 17 octobre 2015.
  • Veuillez utiliser une adresse e-mail valide, si le gagnant ne répond pas sous 24h , il perd son droit de gain et un nouveau tirage au sort sera réalisé,

Bonne chance à vous !

Cliquer pour participer !

Vous êtes ou avez peut-être été victime de gonflements ou de rétention d’eau. Lorsqu’il commence à faire chaud, vous gonflez et avez du mal à rentrer dans vos vêtements et vos chaussures.

C’est très désagréable, car on a l’impression de ne plus contrôler son corps et de ne rentrer dans rien. L’été devient une hantise alors voilà un récapitulatif des essentiels à faire pour ne plus redouter cette saison.

Qu’est-ce que la rétention d’eau ?

Une mauvaise circulation sanguine est souvent la cause de la rétention d’eau. Un effet qui peut être favorisé par plusieurs facteurs tels que la chaleur, l’alimentation, une station debout prolongée ou encore les hormones (ménopause, grossesse ou menstruation). En gros, lorsqu’il y a plus d’eau libérée dans les tissus que d’eau rejetée dans le sang, on ressent cette sensation de gonflement.

Quelques astuces…

Éviter la chaleur

On conçoit bien qu’en été, c’est presque impossible de rester loin de la chaleur mais pour limiter les dégâts, prenez une bonne douche froide le matin ou passer simplement un jet d’eau froide fort sur vos jambes pour bien commencer la journée. Penser également à surélever vos jambes lorsque vous êtes assis ou allongé pour limiter les gonflements.

Bye Bye le sel

L’eau est attirée indéniablement par le sel alors on compense avec des aromates, des épices ou des condiments pour rehausser les plats.

Éviter les vêtements serrés

Évitez tout ce qui peut bloquer votre circulation sanguine et préférez des vêtements fluides et amples. Si cela ne suffit pas, vous trouverez en complément, en pharmacie, des bas de contention qui aident le sang à circuler et à avoir les jambes moins lourdes.

S’hydrater

Ne vous privez pas de boire au contraire, ça ne vous fera pas gonfler plus. Buvez, 1,5 litre d’eau par jour. Vous pouvez également boire du thé ou des infusions drainantes.

Les fruits

Les fruits sont de très bons alliés, voilà quelques exemples : la fraise, grâce à sa teneur en vitamine C, aide à éliminer les toxines qu’on accumule et qui donnent de la cellulite. La pastèque quant à elle, est un excellent diurétique. Sans oublier le pamplemousse qui permet d’évacuer les liquides et de brûler les graisses. Vous pouvez les consommer chaque jour sous forme de jus ou de smoothie avec un peu de sirop d’agave, de stévia ou de miel.

On espère que ces petits conseils et explications pourront vous éclairer.

pasteque

Aujourd’hui, je vais partager avec vous mon expérience. Dans les retours fait au blog, vous me parlez de confiance, d’assurance, de beauté intérieure comme extérieure et je vous en remercie. Je suis vraiment très heureuse d’arriver à partager autant de belles valeurs et inspirations avec vous.

Holistic, mon style de vie

Être Holistic, c’est un mode de vie, un genre d’auto-coaching de vie, une médecine douce pour le corps et l’esprit. Il s’agit de travailler sur vous, vous êtes beaux et belles comme vous êtes et votre estime de vous est importante.

Le mantra ? Prendre en compte l’être humain, dans son entièreté, à savoir le côté physique, mais également, mental, psychologique et émotionnel, voir spirituel.

J’ai été en sport-études, avec de la musculation et plus de 10h d’entraînements par semaine, pendant plusieurs années. J’ai toujours pensé compétition, performance, confrontation, gagne et lorsque j’ai arrêté cette pratique intensive, j’ai eu l’impression que mon monde s’écroulait.

posture yoga dos
Crédit Photos © Health & Cooking

Les aléas de la vie, une reprise de poids, une séparation, un changement de rythme dans mon quotidien et j’avais complètement perdu le goût de faire attention à moi. Il a fallu réapprendre à faire du sport pour le plaisir, pour me défouler et pas uniquement pour maigrir.

J’ai renoué avec la cuisine saine , j’ai commencé à faire mes courses au marché, choisir les produits . Mais j’ai également pris le temps de tester plusieurs disciplines (running, yoga, boxe, Ubound, kizomba) pour ne pas me lasser.

J’ai également appris à ne pas culpabiliser lorsque je mange un énorme burger au HD Diner ou que je mange un paquet de M&M’s devant la télé, tout simplement parce que j’aime ça, ça me fait du bien. Alors pourquoi s’en priver ?

Crédit Photos © Foodette
Crédit Photos © Foodette

Il faut être conscient de ce que l’on aime, de ce qui nous fait du bien et sur cette base-là, on peut adapter son quotidien pour changer ses habitudes et aller vers un style de vie plus sain sans se priver.

J’espère continuer à vous inspirer, vous conseiller et vous faire découvrir tout un tas de choses que vous ne connaissez peut-être pas. Je vous donne rendez-vous très vite pour de nouvelles aventures, de nouveaux défis et du bien-être en veux-tu en voilà !