Enceinte, je me suis rapidement demandée si j'allais allaiter ou non. Étant novice sur le sujet, je me suis appuyée sur des lectures, j'ai demandé conseil à ma sage-femme, à mes amies, mais j'ai également beaucoup échangé avec les infirmières puéricultrices de l'hôpital et bien sûr, avec mon chéri aussi.

Le lait maternel contient tout ce dont bébé a besoin : vitamines, sels minéraux, oligoéléments, sucres, graisses et protéines indispensables et en justes quantités. Il va également l'aider à bien digérer et se protéger, car en effet, leur système immunitaire étant peu développé au départ, le lait maternel leur apporte nos anticorps, les aidant ainsi à lutter plus efficacement contre les microbes.

Théoriquement, toutes les mamans peuvent allaiter. En pratique, malgré les bienfaits de ce mode d'alimentation, ce n'est pas une évidence pour tout le monde. Quoi qu'il en soit, mon conseil est le suivant : si vous êtes enceinte et que vous ne savez pas quoi choisir, pas de panique : que ce soit le lait maternel ou en poudre, les deux sont adaptés aux besoins nutritionnels de bébé.

Crédits Photos © GAELLE PHOTOGRAPHIE

Conseils pour allaiter au sein

Pourquoi j'ai choisi  l’allaitement au sein ?

La question s'est posée tout au long de ma grossesse, et même lorsque j'ai accouché, ma fille étant prématurée, je ne savais pas si elle y arriverait, si moi, je le voudrais encore. J'ai finalement décidé d'allaiter pour aider Ava et lui donner de la force. Ça a été un moyen de nous rapprocher et de créer du lien, dans un contexte d'arrivée et d'hospitalisation difficile.

J'avais également besoin de me sentir utile, de me sentir maman, malgré le fait qu'elle soit branchée de partout, je voulais lui montrer que j'étais là et la soutenais à ma manière. Ça a été une expérience difficile, avec ses hauts et ses bas, mais je ne regrette pas, ce fut des moments d'émotion, de partage et d'échanges avec ma fille qui valent de l'or.

Globalement ça s'est très bien passé, mais il y a quand même eu des désagréments. Aujourd'hui, elle a 3 mois et je suis en cours d'arrêt, après 2 mois d'allaitement (je n'ai pas pu l'allaiter durant ces 3 premières semaines de vie à cause de sa prématurité).

Conseils pour allaiter au sein

L’allaitement et moi

J'ai beaucoup douté parce qu'Ava a eu une sonde gastrique pendant un mois, elle était toute petite, son développement n'était pas terminé et l'allaitement a été un défi quotidien pour elle. Elle s'est vraiment battue pour y arriver ! Parfois ça fonctionnait très bien, et le soir, dans la même journée, c'était très dur pour elle de téter et on n'allait pas au bout.

Les débuts ont été difficiles et je me suis demandée si j'en serais capable, si je serais à la hauteur pour ma fille et je remercie beaucoup les infirmières du service de néonatologie, qui ont été d'un soutien sans failles, m'ont aidé à relativiser et à faire de ces moments du bonheur, du partage et non de la souffrance et de la frustration.

Physiquement parlant, ce fut extrêmement douloureux au début, la montée de lait était douloureuse et la tétée aussi. Je tirais également mon lait en même temps et on a vraiment l'impression d'être une vache à lait, ce n'est pas très agréable (surtout, qu'il faut le faire toutes les 3 heures). Pour ne rien rater, j'ai hérité de crevasses au niveau du mamelon, ça a duré une semaine et demie environ et pour ne pas être vulgaire : ça arrache !

Pourquoi je suis en train d'arrêter ? Parce qu'Ava va mieux et que mine de rien, c'est très contraignant. Il fallait mettre en place une routine qui mettait à mal mon organisation quotidienne, sans compter le fait que j'avais peu de lait. Au début, grosse montée de lait et quelques semaines plus tard : panne de lactation (car grosse baisse de moral). Malgré les tisanes d'allaitement et le fait de tirer mon lait régulièrement, je n'avais pas assez de lait, je devais toujours compléter au biberon donc on est passé au biberon complètement.

Mais surtout, son papa, avait besoin aussi de vivre des moments particuliers avec sa fille et concernant l'alimentation, pour un papa, ça ne peut passer que par le biberon au début et il adore donner le biberon à sa fille. Je suis très heureuse d'avoir pu le faire durant 3 mois, je sais que ça été bénéfique pour elle, l'a aidée à évoluer et c'est là qu'est ma fierté.

Conseils pour allaiter au sein

Quels accessoires pour que mon expérience soit positive ?

Pour allaiter, il faut être sacrément équipé honnêtement ! J'ai eu la chance d'être accompagnée par la marque Bébé Confort dans ce processus et savoir que j'avais tout à portée de main pour l'allaitement, était très rassurant.

Tire-lait électrique

J'ai utilisé le tire-lait électrique Natural Comfort et c'est une véritable pépite. Il est mains libres, du coup, je pouvais m'installer confortablement et travailler ou partager un moment avec ma fille. Il est discret (l'utilisation peut se faire en restant habillée), léger, compact et confortable. Il est facile à entretenir et peut être utilisé avec des piles, branché sur secteur ou sur un port USB, il s'adapte donc vraiment à la vie de chacune.

Le seul petit bémol, c'est qu'il est décrit comme ultra-silencieux et ce n'est pas tout à fait le cas. Comparé au tire-lait de l'hôpital, dont le bruit se rapproche dangereusement d'un tracteur, c'est clair que là le son, c'est plutôt un ronronnement, mais ce n'est pas ultra-silencieux.

Le tire-lait manuel, peut également être très utile pour désengorger un sein. Pour le quotidien, c'est laborieux mais de manière épisodique pour désengorger un sein douloureux rapidement, il n'y a rien de mieux !

Compresses apaisantes

Autant vous dire, que ces petites choses m'ont été d'une grande aide et d'un énorme soulagement. La douleur lors de la montée de lait, m'empêchait parfois de dormir et je ne pouvais plus dormir sur le ventre. Ces compresses apaisantes 2 en 1 sont vraiment top ! Elles sont utilisables à chaud et à froid, aident à décongestionner les seins et à atténuer les douleurs mammaires. Je les mettais dans le frigo dormait avec tous les soirs : un pur bonheur.

Coussinets d'allaitement

J'ai utilisé des coussinets d'allaitement lavables (en bambou) et jetables (biodégradables). C'est pratique, écologique, bien absorbant. Pour la petite histoire, quelques jours après mon accouchement, je faisais une petite pause et je suis allée chercher à manger dans l'hôpital. En entrant dans l'ascenseur, où il y a un énorme miroir, je m'aperçois que j'ai deux merveilleuses tâches au niveau des seins... Ce fut le début de mon histoire d'amour avec mes coussinets d'allaitement.

Bouts de seins

Lorsqu'on a des crevasses ou que l'allaitement est trop douloureux, je peux vous dire que ça soulage d'avoir des bouts de seins. Ceux-ci sont ergonomiques, en silicone et vont protéger nos petits lolos lors de l'allaitement. Il y a deux tailles disponibles pour s'adapter à toutes les mamans. Pour les crevasses, j'ai utilisé une crème qui a très bien fonctionné.

Vous pouvez retrouver tous les produits pour l'allaitement ainsi que des conseils pratiques sur le site de la marque. Et d'ailleurs, pour aller plus loin, Bébé confort a développé un guide de l’allaitement très complet en partenariat avec des sages-femmes et médecins : téléchargez le guide . C'est une source d'information très intéressante si vous êtes un peu perdus.

Conseils pour allaiter au sein

Comment continuer l'allaitement si maman n'est pas là ?

La question se pose lors de la reprise du travail ou si bébé est gardé par une nourrice par exemple. À titre personnel, la situation s'est présentée à l'hôpital, car même si j'étais là toute la journée, je ne l’étais pas la nuit.

Il vous suffit simplement de tirer votre lait et de le conserver (48h maximum au frais). Ça a permis à Ava d'avoir du lait maternel quand je n'étais pas là et de lui en mettre également dans sa sonde pour qu'elle en bénéficie même si elle ne pouvait pas prendre le sein.

Allaiter ou pas, chacune son choix

Que devez-vous choisir ? Je ne peux pas vous le dire, qu’il s’agisse d'allaitement au sein ou l’allaitement au biberon, l’important est que vous puissiez le mettre en place sans difficultés. Allaiter, a une influence sur notre quotidien de femme, sur notre rapport à notre corps, sur notre relation avec notre chéri, c'est donc un choix qui doit être réfléchi.

Si vous souhaitez allaiter au sein, c'est une bonne chose, mais si vous souhaitez allaiter au biberon, vous n'avez pas à vous sentir coupable. Personne n'a à vous dire ce que vous devez faire et le lait en poudre n'est pas à bannir, fondamentalement, c'est bon aussi pour bébé. Pour votre bien et celui de votre bout de chou, il vaut mieux un allaitement au biberon complice plutôt qu’un allaitement au sein à contre cœur.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix, c’est une décision personnelle qui doit être éclairée et vous convenir. L'allaitement doit être un moment de détente, de partage, d'amour et surtout pas une souffrance, de stress ou d'angoisse pour vous, maman. Pour nous, ça n'aura duré que 2/3 mois, mais ça été bénéfique, pour elle comme pour moi et elle se porte très bien aujourd'hui à 3 mois, avec une alimentation exclusive au biberon.

Produits cités offerts par Bébé Confort

Conseils pour allaiter au sein
Conseils pour allaiter au sein
Author

Nathalie Njikam est la créatrice du blog Crazy Soprane depuis 2014. Elle y publie régulièrement ses looks, ses conseils de style et morphologie, ses découvertes beauté, ses récits de voyage et bonnes adresses à Paris. Mais ici, on parle aussi body positive, bien-être, santé et estime de soi, mon crédo: "la différence est un cadeau" .

4 Comments

  1. Je trouve que les moments particuliers avec bebe même si la maman allaite il y en a plein : le change, le bain, le rituel du coucher … après perso je pense que si on est bien préparé et sûre de soi l’allaitement se passera bien. Moi quand on m’a proposé de donner un biberon à mon bébé à la maternité ils ont compris à qui ils avaient à faire lol
    C’est trop important je trouve qu’en France on encourage pas assez l’allaitement, c’est que mon avis

    • oui bien sur, ce n’est pas le seul moment de partage mais il est spécial pour une maman celui-là, enfin je trouve ! Et complètement d’accord avec ton ressenti 🙂 peut-être que ce n’est pas assez accompagné et soutenu pour les mamans qui souhaitent le faire mais ne savent pas par où commencer.

Hâte de lire votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.